Knut HAMSUN (Norvège)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Knut HAMSUN (Norvège)

Message  gallo le Jeu 6 Nov 2008 - 10:15

De : nimbus (Message d'origine) Envoyé : 03/07/2004 22:15
Knut Hamsun - La faim
285 pages Livre de poche 3118 , traduit du norvégien par G. Sautreau

L'auteur.
Fils de paysan pauvre, l'auteur n'eut d'autre éducation que celle qu'il se donna lui-même. Il exercera plus de vingt métiers pour survivre, avant de se consacrer à la littérature et d'obtenir le prix Nobel en 1920.
Convaincu de sympathie pour le nazisme parce que sa critique de la société débouchera sur une sorte d'anti-démocratisme, il fut jugé dans son pays après la seconde guerre mondiale, dépouillé de ses biens et de ses titres et interné dans un asile psychiatrique.
Il mourrut en 1952 à l'âge de 92 ans.

L'histoire.
A Oslo, en Norvège vers la fin du 19 ° siècle.
C'est celle d'un jeune homme pauvre, mi journaliste mi écrivain, englué dans une misère qui ne le lache pas. Il souffre de la faim d'abord, et du froid ensuite.
Malgré tout il reste honnète, et refuse la mendicité.
Déjà enclin naturellement à des sautes d'humeur extrèmes, la faim accentue ses délires.
Le récit est largement auto-biographique.

Mon opinion.
Il s'agit d'un ouvrage très interessant, sans être d'une lecture facile.
L'ensemble est très sombre, il n'est pas très agréable de se plonger dans la misère, même s'il s'agit de celle des autres!
Il y a une centaine d'années on mourrait encore de faim dans presque tous les pays du monde!
En bref: une lecture très interessante mais pas très joyeuse.

Note: 4,5 / 5

Réponse
De : Mousseliine Envoyé : 06/07/2004 14:54
Merci Nimbus.
Paul Auster parle pas mal de ce livre, en fait il y consacre un chapitre dans son essai L'art de la faim, à lire ton résumé ça ressemble au début de la vie de Paul Auster et c'est un thème qui revient souvent dans ses romans, le pauvre écrivain...

Faudrait bien que je le lise un de ces jours...



De : Chantal5500 Envoyé : 26/12/2005 19:20
Knut HAMSUN: SOUS L'ETOILE D'AUTOMNE
Livre de Poche - 155 pages.

4è de couverture : à l'image de Knut Hamsun, le narrateur de "Sous l'étoile d'automne" est un vagabond par essence, un héros romantique et solitaire, troublé par le doux passage d'une jeune fille et toujours en quête de sérénité. De ferme en ferme, nomade mélancolique, il sait tout des saisons, de l'arrivée lente de l'hiver, du vol bruissant des oies sauvages, du crissement de la gelée blanche sous les pas. La nature le rassure et le sauve.

Ce livre est le premier d'une trilogie de cet auteur norvégien, il est suivi de "Un vagabond en sourdine" et "La dernière joie".
L'histoire est donc celle d'un homme solitaire qui fuit la ville, ses bruits et son agitation, et qui voyage de ferme en ferme où il s'engage pour des travaux saisonniers. Cet homme a bien du mal à communiquer, à se faire de vrais amis. Il semble toujours en dehors de la vie, de la société, observateur des autres (hommes, ou femmes qu'ils jugent incompréhensibles) et de leurs comportements, se ressourçant dans la solitude de la forêt et de la nature. L'écriture est assez froide, très dépouillée et assez désenchantée, mélancolique. Je ne pense pas lire la suite de la trilogie. Je serai plutôt attirée par "Faim" ou "Pan" dont j'ai lu de bonnes critiques.
3,25/5

De : liza_lou55 Envoyé : 27/12/2006 18:41
Knut HAMSUN - Victoria
(Calmann-Lévy, 190 pages)

« Avez vous déjà, ne fut-ce qu’une seule fois, vu un homme épouser celle qu’il aurait dû ? »

Dans la Norvège de la fin du XIXème siècle, Victoria et Johannes s’aiment depuis l’enfance. Mais Victoria est la fille du châtelain et Johannes celui du meunier. Dans de telles conditions, alors que tout – classe sociale, argent – les sépare, Johannes et Victoria parviendront ils à s’aimer ?

Victoria est l’archétype du roman d’amour impossible. Knut Hamsun décrit ici le malheur d’aimer car comme toute histoire d’amour qui se respecte, celle-ci finira tragiquement… Durant tout le roman, Victoria et Johannes jouent à cache-cache avec leurs sentiments respectifs, n’osant réellement avouer à l’autre son amour. Victoria, pour obéir à son père qui lui a trouvé un fiancé plus fortuné, repousse Johannes alors que c’est lui qu’elle aime. Johannes, blessé dans sa fierté, se réfugiera alors dans ses écrits, transposant dans ses livres son désespoir et son chagrin. En définitive, tous deux n’arriveront jamais à se rejoindre, aussi bien par quiproquo que par peur et timidité envers l’autre.

Mais surtout, le roman est traversé de grands sauts d’humeur romantiques, avec des descriptions remplies de mélancolie et de poésie. Knut Hamsun se fait l’apôtre du romantisme et de l’amour pur, éternel. Victoria est aussi une critique acerbe de la société de l’époque, (déjà !) gouvernée par l’argent et les apparences.

Un roman d’amour dans la plus grande tradition du genre et en même temps, moderne dans ses réflexions sur l’art d’aimer. Par un des plus grands écrivain norvégien, prix Nobel de littérature en 1920.

Ma note : 4/5




Réponse
De : Mousseliine Envoyé : 14/01/2007 01:31
Jim Harrison parle de ce livre dans En marge, il dit :

le magnifique Victoria de Knut Hamsun


Réponse Conseiller Message 7 sur 8 dans la discussion

De : gallomaniac Envoyé : 19/02/2007 12:25
Simone de Beauvoir, dans "La force de l'âge" (LP pg 407) parle de la réprésentation en 1939 de "la Faim".

(Olga était la jeune fille dans l'amitié triangulaire avec Simone et Sartre et a été modèle pour son premier roman "L'Invitée").
"Dullin abandonna la scène de l'Atelier à Barrault pour qu'il y présentât La Faim. Olga tenait plusieurs menus rôles dans le même spectacle. (....) Dans La Faim il essayait pour la première fois de pousser jusqu'au bout de sa conception d'un <<théâtre total>>. Il návait gardé du roman de Knut Hamsun que l'idée générale: la solitude sans espoir, au coeur d'une grande ville, d'un homme affamé; à ce thème il en avait lié un autre auquel il tenait beaucoup: l'homme et son double."


De : Chantal5500 Envoyé : 19/11/2007 19:11
LA FAIM : Knut Hamsun
Le livre de Poche - 285 pages.

Ce roman très autobiographique raconte quelques mois tragiques de la vie de l'auteur vers ses vingt ans, l'histoire d'un jeune homme très misérable qui n'arrive pas à vivre de ses écrits, et souffre de la solitude et surtout de la faim. Une faim extrême, qui provoque des crises, des délires, lui fait perdre ses facultés intellectuelles, fait disparaître la moindre fierté, fait que le corps n'accepte plus une nourriture qu'il vomit...Avec cette faim omniprésente, le lecteur baigne dans une atmosphère brumeuse et froide de Norvège, où le héros rencontre des personnages successifs quelquefois bien étranges. Il est immergé dans les pensées intimes du héros, ses délires, ses désespoirs, comme ses espérances folles, jusqu'à la fin du récit où sa décision subite et inattendue redonne enfin une note d'espoir.

Sur le thème de la misère, de la solitude, ce roman est très envoûtant et aussi très sombre. Mais il est écrit avec énormément de vérité et de profondeur.

4/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Knut HAMSUN (Norvège)

Message  Lyreek le Mer 18 Fév 2009 - 10:32



Pan - Knut Hamsun
Le livre de poche - 147 pages

En Norvège, le lieutenant Glahn vit dans une hutte au coeur de la forêt, vivant des produits de la chasse et de la pêche.
Cette vie simple est bouleversée par la rencontre avec Edvarda, une jeune fille fantasque, dont il s'éprend.

Mon avis : Première rencontre pour moi avec ce grand écrivain qui a reçu le Prix Nobel et je ne suis pas déçue. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Hamsun, surtout lorsqu'il évoque la nature, c'est tout simplement magnifique! J'ai eu la chance d'aller en Norvège il y a quelques années, et là, il m'a donné l'envie d'y retourner.
Et au delà du décor, Hamsun nous dresse le portrait d'un homme original et unique, qui tombe sous l'emprise d'une femme que j'avoue avoir eu un peu de mal à suivre, tant ses revirements et ses sautes d'humeur sont fréquents et sans réelle cause apparente.
Bref, un livre qui évoque les affres de l'amour à travers le portrait de deux personnages mystérieux, qui ne font pas forcément les meilleurs choix dans la conduite de leurs sentiments.

Merci beaucoup joubjoub pour ce cadeau, il y a fort à parier que je relirai cet auteur.
3,5/5

_________________
Lecture en cours : Les sept soeurs tome I : Maia de Lucinda Riley

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2288
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Knut HAMSUN (Norvège)

Message  cecile le Dim 4 Oct 2009 - 13:15

L'HOMME SECRET
EDITIONS RAFAEL DE SURTIS
67 pages
2005

Quatrième de couverture :

Le matin éclata. Le soleil brillait joliment. Des centaines de petits oiseaux peuplaient les arbres de leurs chants. Le soleil était très brillant, très bleu. Pas un seul souffle de vent n'agitait les feuilles. Au beau milieu du calme de la nature, deux amoureux étaient assis au bord de la rivière au pied d'Aabaken. Rolf et Ronnaug. Ils s'étaient levés de bonne heure et, lorsqu'ils virent que le temps était si beau, le soleil si chaud, il leur fallut se rendre dehors pour admirer ce beau temps.

La moitié de l'extrait suffira. Un petit livre qui m'a été donné à la bibliothèque par inadvertance. Je n'avais jamais rien lu de cet auteur. Comme il l'a écrit lui même, parait-il, c'est une oeuvre mineure qu'il ne souhaitait pas publier. Je le crois bien volontiers, c'est assez mièvre.

NOTE : 2/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Knut HAMSUN (Norvège)

Message  Lacazavent le Sam 29 Jan 2011 - 9:14

La faim de Knut Hamsun
Livre de poche, La Pochothèque Classique moderne / 137 pages





Cf. Résumé précédent


Un court livre surprenant plein d'allant, le narrateur unique a un entrain vraiment communicatif et ce malgré l'omniprésence de la misère et de la faim qui le torture. Et pourtant dans sa misère, le peu d' argent qu' il réussit à gagner lui file entre les doigts.
C'est un homme étonnant, je me suis surprise à m'attacher à lui. L'histoire progresse à cent à l'heure, il n'y a pas de pose et même les descriptions qui d'ordinaire ralentissent le rythme passe à une vitesse incroyable sans pour autant perdre en intensité. J'ai trouvé le style et l' écriture absolument sublime me faisant presque oublié l'intrigue, un quasi absente.
Une très belle lecture.

5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Knut Hamsun - L'éveil de la Glèbe

Message  cecile le Sam 12 Mar 2011 - 15:57


260 pages
1992

Quatrième de couverture :
L'Eveil de la glèbe est paru en Norvège en 1917. Isak et Inger, prototypes de l'humanité, se rencontrent sur une lande désertée. le domaine de Sellanraa, c'est le jardin d'Eden après la Chute. L'homme, Isak, y travaille inlassablement. Autour de lui, l'infanticide, le mensonge, la jalousie, la concupiscence, la cupidité, le progrès sont autant de tentations auxquelles succombent tour à tour sa femme, ses enfants, ses proches et ses ennemis. Isak, rivé à sa terre, n'a qu'un but : défricher. C'est à partir de cette métaphore que Knut Hamsun construit un roman de la rédemption, animé d'ailleurs d'un véritable souffle biblique.
L'Eveil de la glèbe est aussi un formidable portrait de femme, Inger est à la fois la raison de vivre d'Isak et ce qui le menace radicalement. Inger est un principe d'épreuve : il lui faut vivre toutes les vies possibles avant de revenir vers celui qui n'aura pas changé. Inger a été sur la mer, elle a vécu à la ville : elle est chez elle à présent. le monde est vaste, fourmillant de créatures, Inger n'est, dans ce fourmillement, qu'une créature humaine parmi d'autres, innombrables. Voici le soir !

Mon avis :
Le récit se déroule dans une région assez retirée de Norvège. Isak le héros travaille la terre. Il fait la connaissance d' Inger, et l'épouse, à eux deux ils arrivent à exploiter le sol et à le mettre en valeur. Malheureusement rien n'est simple et ils vont connaître maintes vicissitudes.
C'est parfois assez dur notamment les infanticides, entre autres, qui sont monnaie courante. Heureusement tout n'est pas si sombre et la vie dans une très belle nature, notamment de magnifiques forêts, donne à ce récit un charme certain. Et même si les personnages s'affrontent assez souvent, ce n'est pas non plus d'une trop grande violence. J'ai néanmoins bien davantage apprécié le début de l'histoire lorsque le premier couple s'installe loin de tout, dans la forêt, et vit dans la plus grande solitude. ce qui donnait une certaine originalité à l'histoire.

Note : 3,75/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Knut HAMSUN (Norvège)

Message  Réaliste-romantique le Sam 30 Mai 2015 - 16:45

La faim

Le narrateur, écrivain et journaliste, est sans le sou. Il tente de placer des articles dans des journaux, mais ses conditions de vie lui rendent la rédactions de ses articles de plus en plus difficile : il n’a plus de crayon, plus de bougie pour écrire le soir, il grelote, il passe beaucoup de temps à chercher un peu d’argent et, surtout, la faim le tenaille et l’empêche de bien se concentrer.
 
J’ai d’abord trouvé ce livre sur la misère intéressant, mais, graduellement, je comprenais de moins en moins le personnage : il a une vision étrange de lui même et de sa situation, lorsqu’il met la main sur un peu d’argent, il ne peut s’empêcher d’être très généreux et de le distribuer à n’importe qui, geste qu’il regrette rapidement lorsqu’il retrouve la faim. Vers le milieu du live, arrive aussi une histoire sentimentale qui ne m’a pas plus. J’ai dû m’accrocher pour me rendre jusqu’au bout. Sur le sujet de la misère à cette époque, j’ai de beaucoup préféré Dans la dèche à Paris et à Londres de Georges Orwell.
 
2,5/5

RR

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1961
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Knut HAMSUN (Norvège)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum