Tuomas KYRÖ (Finlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tuomas KYRÖ (Finlande)

Message  Aurore le Ven 4 Jan 2013 - 23:30

Tuomas Kyrö est né en 1974. Journaliste, écrivain, dramaturge, il vit à Helsinki où il se consacre à l'écriture. Les tribulations d'un lapin en Laponie est son premier roman traduit en français.



Les tribulations d'un lapin en Laponie - Tuomas Kyrö
(Denoël, 2012, 329 p., collection & d'ailleurs)






Vatanescu quitte sa Roumanie natale pour aller écumer les trottoirs finlandais, dans l'espoir d'offrir des chaussures de foot à crampons pour son fils, Miklos. Un important trafiquant russe, Iegor Kugar, le prend sous son aile et le contraint à la mendicité digne d'un vrai système productiviste. Au départ, il se contente de cette situation, dans des conditions difficiles, logé à la même enseigne que d'autres immigrés.

Mais les recettes ne sont pas suffisantes et Vatanescu n'est pas prêt de finaliser le moindre achat personnel. Il décide donc de monter vers le Nord, en Laponie, en compagnie d'un petit lapin blessé pour trouver de l'herbe plus verte. Et en effet, au détour des chemins, les rencontres s'enchainent et les affaires prospèrent. Là où sa vie n'avait plus aucun sens, là où sa famille se délitait, il gagne avec ce voyage de candide, maturité et foi en l'avenir. C'est par un concours de circonstances qu'il se retrouve d'ailleurs médiatisé et charismatique aux yeux de tous. Pendant ce temps-là Iegor Kugar enrage et suit de loin l'ascension de son poulain qui s'enrichit pendant que lui va de galère en galère.
J'ai aimé le parcours de Vatanescu qui n'est jamais là où on l'attend (recherché par la police mais aussi par la mafié) mais qui sait saisir toutes les bonnes occasions de se hisser à l'assaut de petits jobs et de rencontres enrichissantes qui le forgeront jusqu'à son but. Le personnage est positif et le livre l'est tout autant.


Je dois dire que c'est le titre qui, en premier lieu, m'a attirée. Quelles pouvaient donc être ces fameuses tribulations? Et en quoi un lapin avait-il un rôle à jouer là-dedans?
Puis l'allusion, en quatrième de couverture, au Lièvre de Vatanen de Paasilinna dont Tuomas Kyrö est quelque part le fils spirituel, m'a intriguée. Et il est vrai, après lecture, qu'il y a du Paasilinna dans ce roman et que celui-ci est même nommé directement par l'auteur. J'avais aimé le maître, je me prends au jeu de l'élève !

C'est presque un conte initiatique que cette histoire où, un jeune candide sans bagages fait non seulement l'apprentissage des mauvaises fortunes mais aussi des rencontres qui marquent et changent une vie. La nature humaine est ici dévoilée grâce à ce regard d'un simple d'esprit qui n'a qu'un but : trouver les chaussures de foot qui feront la fierté de son fils. Mais il met tout en péril pour ça et c'en est beau et drôle, simple et touchant ! Vatanescu est humble et donnerait envie qu'on le connaisse et qu'on l'invite car il a le sens de la justice et des affaires. Même avec les femmes il est quelque peu maladroit, timide et presque comique malgré lui. Qu'on aimerait voir plus de gens comme cet homme-là !

Vatanescu écoperait de jours-amendes et serait expulsé vers son pays d'origine. Il pourrait emporter ce qu'il possédait à son arrivée.
Rien.
Je n'avais rien.
Des chaussures à crampons m'auraient suffi.
(p. 270)

Ceci n'est pas un point final, car rien dans cette vie n'a de fin, sauf la vie elle-même.
(p. 315)



4/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum