Hervé GAGNON (Québec/Canada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hervé GAGNON (Québec/Canada)

Message  belledenuit le Mar 24 Juil 2012 - 18:43

Damné (T1) : L'héritage des cathares

Editions Hugo Roman (2012) - 428 pages

Présentation de l'éditeur :
1185, en France. Gondemar de Rossal, fils d’un petit seigneur, né damné. La malédiction veut qu’il apportera le malheur à sa famille et à tout le village. Objet de toutes les méfiances, il mène une enfance triste et solitaire, mais trouvera refuge auprès du père Prelou, prêtre du village et Pernelle, sa seule amie. L’année de ses 14 ans, Gondemar fait la connaissance de Bertrand de Montbard, templier défroqué, engagé par son père comme maître d’armes afin de protéger le village des brigands. Au fil des années, après un entraînement qui frise la cruauté, le jeune homme, d’une violence extrême, devient un guerrier redoutable. Jusqu’au jour où il est assassiné. Ironiquement, c’est à cet instant que s’amorce sa vraie destinée, pour prendre une tournure historique et spirituelle : après un séjour en enfer, il est ramené d’entre les morts avec pour mission de protéger la Vérité. Son seul indice : il doit prendre la route du Sud. Le prix de cette quête : le salut de son âme ! Commence alors pour notre héros une aventure où Cathares, Templiers, Croisés, Parfaits se succèderont et cette Vérité, qu’il doit sauvegarder à tout prix, lui dévoilera une toute nouvelle facette de l’histoire de la chrétienté.
Servi par une écriture fluide et simple, ce thriller haletant nous emmène sur les traces de l’histoire des Cathares et nous révèle un secret bien gardé de l’Église.

Mon avis :

N'y allons pas par des chemins détournés. Damné de Hervé Gagnon est un gros coup de coeur pour moi. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'histoire est reprenante et très intéressante, les personnages sont charismatiques et attachants malgré leurs défauts mais surtout le style de l'auteur est simple, fluide et permet au lecteur lambda de suivre cette histoire sans se perdre dans les méandres historiques compliqués de cette période. Mais voyons cela plus en détails.

* L'histoire :

Elle se situe au Moyen-Age, à la fin du 12ème siècle, dans le Sud de la France. Gondemar de Rossal, seul héritier de la seigneurie de Rossal, est marqué par une malédiction. Né voilé, Gondemar est déclaré maudit et selon les croyances de l'époque, ce nouveau-né n'apportera que le Mal autour de lui.
Il vivra une enfance difficile, acceptant mal d'être rejeté par les enfants de son âge et cela lui forgera un caractère de plus en plus empreint de colère et de vengeance au fur et à mesure qu'il grandira. Les conséquences de ses actes à venir seront lourdes autant pour lui que pour sa famille et la seigneurie.

Scindée en trois partie, Damné sait conquérir son lecteur. On vit au travers de Gondemar tout ce qu'il se passe dans ce moyen-âge et dans la vie de ce jeune homme malmené par une malédiction.

La vie de l'époque est très bien rendue. Que ce soit dans les périodes de paix (en début de roman) où l'on voit Gondemar grandir dans la seigneurie auprès des serfs de son père et donc évoluer, ou en période plus noire lorsqu'il part dans le Sud et où de nombreuses scènes de combat auront lieu, le lecteur est toujours pris dans l'engrenage de ce que lui raconte l'auteur et il a bien du mal à en sortir.

On vit cette aventure en même temps que le narrateur qui n'est autre que Gondemar lui-même. On ne le lâche pas aussi facilement parce qu'on s'y attache et qu'on veut savoir s'il va s'en sortir, qu'elle est cette Vérité qu'il doit protéger et puis cette histoire c'est un peu comme si on la vivait aussi. On tourne les pages; on a le coeur qui palpite, le ventre qui se serre.

On rencontre des personnages charismatiques qui valent d'être connus et d'autres plus détestables. Mais ils forment un tout qui pousse le lecteur à dévorer cet ouvrage.

* Les personnages :

Il y en a 3 principaux :

¤ Gondemar de Rossal. Celui par qui tout arrive. Le damné. Le maudit à cause de sa naissance. Enfant aimé et choyé par sa mère, il est craint par son propre père qui lui refuse alors son aide et son amour. Son enfance marquée par son isolement forcé va lui forger un caractère détestable. Il évolue tout au long de l'ouvrage et malgré tous ses méfaits, toutes ses colères, je n'ai jamais réussi à le détester. C'est un être dont on sent une douleur sourde au plus profond de lui de telle sorte que, d'une certaine façon, on peut comprendre sa colère, sa rébellion face à une vie si injuste. Il sait que sa façon d'agir n'est pas exemplaire mais son tempérament l'emporte face au reste.

¤ Bertrand de Montbard. C'est un personnage qui apportera énormément à Gondemar. Maître d'armes, il apprendra au jeune homme le maniement de l'épée et se défendre à cheval. Il le formera pour devenir un parfait défenseur de sa seigneurie et des plus faibles. Ferme, dur mais juste, Bertrand n'aura de cesse remettre le jeune Gondemar à sa place lorsqu'il dépassera les bornes à la limite de l'insubordination. Son but est de parvenir à faire de Gondemar un homme bon que tout le monde respectera. Une solide amitié, presque paternelle, surviendra entre les deux hommes qui pourtant se heurteront bien souvent.

¤ Pernelle. La seule et unique amie de Gondemar. Isolée elle aussi à cause de sa laideur et d'un handicap physique, elle se révèlera être une personne essentielle pour l'avenir de Gondemar. Leur amitié, solide comme un roc, est juste sublime à suivre malgré les épreuves qu'ils devront surmonter l'un et l'autre.

Autour de ces trois personnages graviteront d'autres être plus ou moins importants (des bons et des méchants) qui feront bien sûr avancer l'histoire et marquer nos mémoires.

* Le style :

Comme je le disais en tête de mon billet, l'écriture de Hervé Gagnon est simple et fluide. Mais ce qui m'a touchée le plus c'est cette façon si aisée qu'il a eu de poser une intrigue fictive dans un contexte historique délicat à comprendre pour un lecteur pas toujours expert dans cette période. Il a réussi parfaitement à me faire vivre une aventure palpitante du début à la fin tout en expliquant d'une façon très claire et facile les enjeux et les positions politiques et religieux de l'époque qui ont poussé à cette Croisade.

Habitant en plus dans cette région, je dois avouer que cela aiguisait davantage ma curiosité d'en savoir plus et de poursuivre ma lecture tant que le livre n'était pas terminé.

Les mots sont simples et le lecteur n'est pas perdu. On se délecte de cette jolie plume et on regrette tout simplement de ne pas avoir le tome suivant sous la main pour pouvoir poursuivre cette aventure.


En conclusion, je n'ai absolument aucun reproche à faire à cet ouvrage qui m'a bouleversée, accrochée et fait voyager dans un passé que je souhaitais connaître depuis longtemps (même si je garde bien en mémoire qu'il s'agit aussi d'une fiction). Gondemar, Pernelle, Bertrand et tous leurs acolytes qu'ils soient chrétiens ou cathares vont me manquer terriblement. Il me faudra patienter jusqu'au mois de janvier 2013 pour avoir la suite mais une chose est sûre, je serai au rendez-vous à cette date là, en espérant que la parution ne soit pas repoussée.

Quant à vous lecteurs passionnés d'Histoire et d'aventure, je vous recommande chaudement cet ouvrage qui devrait aisément vous plaire.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum