Donald WESTLAKE - Envoyez les couleurs

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donald WESTLAKE - Envoyez les couleurs

Message  Philcabzi le Jeu 19 Juil 2012 - 23:33

Envoyez les couleurs
Ed. Rivages, 2009, c1969, 335 pages
Titre original: Up your banners (traduit de l'américain par Michel Deutsh)

Ma note: 4.25/5

Résumé:
Oliver Abbot débute ce jour là sa première journée en tant qu'enseignant dans l'école que dirige son père. Mais il n'a même pas le temps de placer quelques mots que sa classe se lève et quitte l'école. En fait toute l'école fait de même et se met à protester à grand coup de pancarte et de chant pour demander sa démission. Oliver ne comprend absolument rien à ce qui se passe et c'est pas son père qui va l'en informer. Bride par bride il comprendra que durant tout l'été s'est joué une guerre politique entre son père et la commission versus la population noire majoritaire dans ce quartier. Oliver n'est que l'étincelle d'une crise bien plus profonde, mais le jeune homme n'a pas envie d'être pris en sandwich, il veut que sa mère lui prépare son déjeuner, il veut sa voiture et aller à la plage.

Mon avis:
C'est très drôle de lire un livre sur une grève étudiante en ce moment! Ça remet bien des choses en perspective c'est clair, les revendications décrites dans ce livre sont à des années lumières de la bébé crise d'ici. Vouloir donner à ses enfants une éducation convenable et non juste pour se débarrasser, vouloir être considéré comme des êtres humains dotés d'une intelligence, ça c'est un grand combat. Ce qui est admirable avec Westlake c'est le ton qu'il emploi pour parler de ce sujet somme toute pas mal sérieux. Son personnage principal est un mollasson sans avenir, mais un jeune homme tout de même brillant qui n'a pas de préjugé raciste et qui n'arrive même pas à comprendre cette idée. Il n'a aucun parti pris, ni pour la cause noire ni pour les blancs, il veut juste s'entendre avec tout le monde, il veut simplement que tout le monde s'entendent. Bref un lecture bien intéressante, à lire en se remémorant le moment de sa publication (1969).

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum