Frederico MOCCIA (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frederico MOCCIA (Italie)

Message  cookie610 le Jeu 24 Mai 2012 - 18:33

Federico Moccia est né à Rome en 1963. Il est scénariste pour le cinéma et auteur de plusieurs romans : "Trois mètres au dessus du ciel", "J'ai envie de toi...".Tous ses livres ont été traduits dans plusieurs pays et ont fait l'objet d'adaptations cinématographiques.


J’ai failli te dire je t’aime

Note : 4/5

Résumé
: Niki a 17 ans, elle est jeune, séduisante et insouciante. Elle révise son bac avec ses amies. Alessandro a 37 ans, il vient de se faire plaquer, broit du noir et se retrouve en compétition avec un gamin de 20 ans dans son boulot de publicitaire. Ils se rencontrent tous les deux suite à un accident et tombent amoureux. Mais 20 ans de différence vont forcément mettre leur histoire à rude épreuve.

Critique : une lecture agréable à la limite du chick-lit mais en un peu plus sérieux quand même. Le livre est long (750 pages), il se lit rapidement car les chapitres sont très courts (120 chapitres il me semble) mais au bout d’un moment, c’est tout de même un peu longuet. Surtout qu’il y a des passages peu utiles (les digressions sur les chansons…). Le style est un peu spécial, on passe d’une narration en « il » à une en « je » entre deux phrases et parfois les dialogues sonnaient parfois creux (traduction ?). On voit bien que le livre se passe à Rome, il y a des scooters et des pâtes à longueur de pages ! Les personnages secondaires sont bien développés. Par contre, ce que j’ai trouvé vraiment dommage c’est que le personnage d’Alessandro est très fouillé, dans ses relations avec son ex, ses collègues, sa famille alors que le personnage de Niki reste un peu superficiel voire caricatural. C’est triste, parce que les deux personnages sont tous les deux très attachants. Malgré tout, l’histoire de ce couple avec leur différence d’âge tellement importante, m’a quand même mise un peu mal à l’aise. Belledenuit m’a fait remarquer qu’il y avait une suite, je vais essayer de la lire tout de même pour savoir ce que devient ce couple sympathique.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frederico MOCCIA (Italie)

Message  belledenuit le Sam 26 Mai 2012 - 8:56

Mon avis sur "J'ai failli te dire je t'aime" : (lu en juillet 2010)

Voilà un livre qui traînait sur mon étagère depuis plusieurs mois et vu l'enthousiasme d'une blogueuse pour cet ouvrage, j'ai décidé de me mettre plus tôt que prévu à sa lecture.

Maintenant qu'il est terminé, je suis bien embarrassée pour faire ma chronique parce qu'il m'a moyennement plu et pourtant je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment avec.

J'ai failli te dire je t'aime est un ouvrage qui se lit bien, vite et qui ne donne pas de migraine. Pas besoin de réfléchir. On se laisse simplement emporter par ce qu'on lit même si ce n'est pas du tout de la grande littérature et si tout est très/trop prévisible.

Côté personnages, c'est Niki qui a ma préférence par sa jeunesse, sa fraîcheur, elle est vraiment exquise. Par contre, son côté "je fonce quoi qu'il arrive" m'a un peu dérangée. Je n'aimerais pas que ma fille à 17 ans soit comme elle. Franchement, ça fait peur. Mentir à ses parents, à tout bout de champ, partir en week-end alors que ceux-ci croient qu'elle dort chez une amie. C'est franchement difficile à accepter.

Alessandro, lui, l'adulte qui tombe amoureux de la petite jeune, m'a exaspérée jusqu'au bout et ses copains dont on va connaître un morceau de leur vie ne sont pas forcément mieux.

En fait, quand je me mettais à cette lecture, j'avais l'impression de regarder un téléfilm italien ou je m'ennuie à mourir mais que je regarde parce qu'il n'y a rien d'autre à la télé.

Bon d'accord, là j'avais d'autres choses à lire mais je voulais quand même savoir ce qui allait advenir de ce couple Niki-Alessandro. Ah, curiosité quand tu nous tiens !

L'écriture n'est pas exceptionnelle. L'auteur tente de faire de la poésie mais je la trouve de mauvais goût. Mon édition est bourrée de coquilles et de ponctuations mal placées. Bref, ce fût difficile de ne pas non plus l'arrêter en plein milieu. Mais je suis du genre à aller jusqu'au bout d'un livre. J'ai horreur de ne pas terminer un bouquin.

Donc, je l'ai terminé. Il n'est pas transcendant. On s'ennuie un peu (parfois). Mais, la fraîcheur de Niki fait du bien. On essaie de se mettre à sa place (même si moi je n'y suis pas arrivée). On se demande pourquoi un homme d'âge mûr perd la tête pour elle. Et on se dit qu'en amour il n'y a pas d'âge. Effectivement, ce livre le montre bien mais honnêtement j'espère que ma fille, à l'âge de Niki, ne me ramènera pas un bonhomme de mon âge. Ce serait l'horreur et je ne pense pas que son père et son beau-père seraient ravis.

En bref, si vous avez besoin d'un petit break cet été et que vous voulez vous vider la tête, prenez ce livre parce qu'il remplit son rôle à merveille : celui de nous détendre ! C'est tout ce que je lui demandais et même si ma lecture a été un peu laborieuse ça a quand même marché !
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frederico MOCCIA (Italie)

Message  belledenuit le Sam 26 Mai 2012 - 8:57

Cookie : au moins tu as la curiosité de lire la suite ce qui n'est pas du tout mon cas Very Happy
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frederico MOCCIA (Italie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum