BOYNE John (Irlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BOYNE John (Irlande)

Message  lalyre le Dim 20 Mai 2012 - 12:04

La maison Ipatiev
John Boyne
Editions Archipel mai 2012
425 pages

Quatrième de couverture
Village de Kachine, 1915. Gueorgui, seize ans, sauve la vie d'un cousin du tsar au péril de la sienne. Pour le remercier, Nicolas II le fait venir à Saint-Pétersbourg, avec pour mission de veiller sur le tsarévitch Alexeï. Le sort du jeune moujik sera désormais lié à celui de la famille Romanov... Londres, 1981. Gueorgui revoit son existence défiler au chevet de Zoïa, son épouse, lasse des épreuves supportées depuis leur départ de Russie : la fuite, l'exil, le deuil et ce sentiment de culpabilité qui ronge, dit-on, les rescapés des catastrophes.
Alternant passé et présent, ce roman, traversé par le souffle de la révolution d'Octobre, fait revivre le faste de la cour en s'attachant à la destinée d'un couple soudé par un amour hors du commun.

Chronique
Grigori Efimovitch, le narrateur veille Zoïa, sa femme mourante et il se souvient des grandes phases de sa vie. Je ne parlerai pas de son enfance mais surtout des années passées dans la famille de Nicolas ll, engagé chez eux pour veiller sur le tsarévitch Alexei , une grande amitié naît entre l’enfant et lui. Ce roman historique par la voix de Grigori, fait défiler des personnages bons ou mauvais, voici Raspoutine , un aventurier, mystique et guérisseur parfois surnommé le moine fou, il devint le confident d’Alexandra, épouse de Nicolas ll, sur laquelle il eut une grande influence jusqu’à son assassinat. Revenons à Grigori qui secrètement est follement amoureux de la grande duchesse Anastasia, un amour qui sera très vite partagé avec la jeune fille. Grigori quitte les Romanov lors de la grande révolution mais il les suit secrètement jusqu’à Ekaterinenbourg, leur dernier asile ou il est le témoin impuissant du massacre par les bolcheviques. Des décennies plus tard on retrouve Grigori à Londres, retraité bibliothécaire, je n’en dirai pas plus car ce serait dévoiler certains faits…Mais ce roman est un voyage dans le temps, alternant présent et passé on revit les fastes de la cour, la violence de la révolution d’octobre, la mort brutale de la fille de Grigori et Zoïa, ce couple uni par un amour indestructible et un secret partagé, l’exil, l’émigration et la culpabilité qui ronge……Ce qui fait de ce roman un gros coup de cœur que j’espère partager avec beaucoup de lecteurs. 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOYNE John (Irlande)

Message  lalyre le Dim 19 Avr 2015 - 11:43

Le secret de Tristan Sadler 
  Editons de l’Archipel 15 avril 2015      
John Boyne   
      

Quatrième de couverture
Tristan Sadler, vingt et un ans, a survécu à l’enfer de la Première Guerre mondiale, mais son âme est restée en France, dans les tranchées. Auprès de Will, son compagnon d’arme qui n’est jamais revenu.
De retour en Angleterre, Tristan rapporte à Marian les lettres que celle-ci adresse à Will. Mais aura-t-il le courage de lui dire que son frère, malgré les apparences, n’était pas un lâche ? Cela l’obligerait à dévoiler son secret…

Les champs de bataille et l’absurdité des combats ne sont que le décor de ce roman, où se déploient l’amitié, l’amour, la cruauté, la trahison, le remords.
Mon avis
Narrée à la première personne du singulier, voici une histoire bien construite revenant à des époques différentes et que l’on suit facilement grâce à la plume agréable de John Boyne.  Le roman commence  lorsque Tristan part pour rendre les lettres  à la sœur de son ami Will, tué pendant la guerre 1914/18. Ensuite nous suivrons Tristan dans les tranchées, ses peurs, ses envies, son amour, eh oui dans les tranchées l’amour existe aussi, il faut dire que l’on comprend très vite qu’il  se sait homosexuel tout cela sont  des thèmes qui nous incitent à la réflexion. Cependant une belle amitié nait entre ces deux jeunes gens, Will se cherche mais répondra- t-il à l’amour de Tristan ? Et de quelle façon ?  J’ai souvent ressenti de la rage devant la folie et les actions de certains personnages, de la révolte mais aussi de la tristesse au fil de ma lecture. Car il y a d’autres personnages ou chacun d’entre eux ne peut laisser indifférent. J’ai aimé l’alternance des textes, j’ai ressenti beaucoup d’émotions certaines frustrantes par des scènes hallucinantes et inimaginables. Histoire de tranchées mais que l’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas une histoire de guerre….Une fin étonnante que j’ai trouvé tellement juste en rapport à ce roman très fort, puissant et poignant  qui dépeint le pouvoir destructeur d’un indicible secret qui vraiment mérite un gros coup de cœur.5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOYNE John (Irlande)

Message  Cyrielle le Dim 19 Avr 2015 - 16:08

Une critique qui donne envie, Lalyre  Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7248
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOYNE John (Irlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum