MONMANEIX (Inconnu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MONMANEIX (Inconnu)

Message  Philcabzi le Dim 13 Mai 2012 - 18:38

MONMANEIX est né au lendemain des années 1950. Il a parcouru l'Afrique subsaharienne et vécu près de vingt ans au contact des peuples du désert. Il s'est installé dans le Sud et se consacre désormais à l'écriture. Le testament nomade est son premier roman.

Le testament nomade
Les éditions du Littéraire, 2011, 199 pages

Ma note: 2/5

Résumé:
Le Sahara est en ébullition, la grande marche des femmes en en route avec Aïcha comme porte-étendard, la jeune femme au nom de la mère fondatrice du peuple Touareg. Lorsque Marc croisera le regard de cette fille du désert, ce n’est pas un symbole qu’il y verra mais son destin à jamais enlisé dans le sable.

Mon avis:
Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la réception de ce bouquin et celle de ma critique. Pourtant, dès mon retour de ma boîte aux lettres je me suis empressée d’en lire les premières lignes mais après quelques pages me voilà totalement décontenancée. Je dépose le bouquin et je me dis que ce n’est pas le bon moment, je dois faire le repas, la vaisselle, bref la routine.

Plus tard je reprends ma lecture mais ce sentiment bizarre persiste puis je comprends. Ce livre n’a aucune introduction, on ne me présente pas les personnages, les lieux, l’époque, le sujet, bref c’est comme si on débutait le visionnement d’un film 10 minutes après le début. Plutôt déstabilisant mais pas exempt d’intérêt.

Au fil des pages on suit Marc et plus tard José et son amie malienne Rosalie. Aïcha n’est que peu présente dans ce récit, la grande marche des femmes aussi d’ailleurs, elle n’existe qu’en arrière-plan. L’auteur nous fait beaucoup voyager, à l’image des nomades, mais tous vont terminer leur route au même endroit, là où l’ONU sera en conférence, et ce pour faire entendre la voix des Touaregs.

Comme des milliers de pistes, le roman part dans tous les sens, dans des directions dont je n’ai pas compris la signification. L’auteur ne nous offre pas les bases pour la compréhension de l’histoire, heureusement qu’il y a Wikipédia ! J’ai un peu l’impression d’être totalement passée à côté de la signification de ce texte. C’est dommage parce que l’écriture me plaisait bien, par moment elle est même très belle.

Bref, je dirais que ce roman sera probablement bien apprécié par ceux et celles qui ont une grande connaissance de l’univers politique des Touaregs. Je remercie Les agents littéraires et Les éditions du Littéraire pour cette lecture qui m’a tout de même donné envie d’explorer plus à fond la littérature de ce coin du monde.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum