Paul TORDAY (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul TORDAY (Royaume-Uni)

Message  petitemartine le Lun 16 Avr 2012 - 14:52

Descente aux grands crus


Présentation de l'éditeur
Le jeune Wilberforce aime dorénavant tellement les grands crus qu'il commence chaque journée en s'interrogeant sur celui qu'il va déboucher chez lui, ou sur celui qu'il va acheter parmi les cartes les plus sublimes des restaurants londoniens.
Mais comment en est-il arrivé là ?
Un soir, Wilberforce obsédé par son boulot, riche et replié sur lui-même sort de sa boite d'informatique pour rentrer chez lui. Par hasard, il découvre les caves de Francis Blake. Un lieu où le vin, l'hospitalité et l'affection coulent à flot. Il va être initié à une vie que jamais il n'aurait imaginée : l'amitié, l'aventure, la légèreté des familles aristocrates anglaises semblent lui offrir la possibilité de parvenir à accepter l'existence et même de tomber amoureux. Mais les meilleurs crus peuvent vous laisser un goût amer dans la bouche et Wilberforce va apprendre que les caves renferment des secrets moins savoureux que les vins et que la passion a un prix.
Chroniques de quatre millésimes de sa vie, voici le récit éblouissant et marquant d'une histoire d'obsession et de dépendance, de loyauté et de trahison. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Biographie de l'auteur
Paul Torday est professeur de littérature à Oxford. Après son premier roman, Partie de pêche au Yémen, qui a suscité un véritable raz de marée en Angleterre, il signe Descente aux grands crus.

Mon avis :
Comment Wilberforce, ancien chef d'entreprise d'une boite florissante d'informatique, va-t-il se retrouver seul, veuf, malade, alcoolique à en mourir, à boire jusqu'à 5 bouteilles de vin par jour, à commander deux Pétrus 82 pour un déjeuner en solo dans un grand restaurant ? L'histoire débute donc ainsi, on ne sait alors rien de ce qui lui est arrivé...
La trame du roman est originale : on commence par la fin puis on remonte le temps jusqu'en 1982 : l'année où tout lui souriait. Deux milieux se rencontrent : d'un côté on trouve la grande aristocratie anglaise où le quotidien se résume à trouver le bon weekend pour aller chasser la grouse, organiser un diner, jouer au golf ou au polo etc... D'ailleurs ces diverses activités donnent lieu à de très bonnes descriptions dans le livre. De l'autre côté, on trouve la classe moyenne et Wilberforce qui réussira à force de travail à s'élever dans la société et à monter sa propre entreprise. Un héros solitaire qu'on jugera plutôt antipathique au départ, mais qu'on finit par apprécier et surtout par comprendre et par plaindre. Il finira par arriver au stade ultime et irréversible de l'alcoolisme.
Les personnages secondaires sont bien décrits, les nouveaux "amis" de Wilberforce sont détestables ! La description de cette bourgeoisie anglaise est excellente, assez méchante et pleine de cynisme.
Les amateurs de vins et de Bordeaux en particuliers seront ravis, les dégustations ne sont pas ennuyeuses bien au contraire ! La scène d'ouverture au restaurant est alléchante !
Le style est classique, très anglais, très bien écrit. Les chapitres sont courts et tout est fait pour qu'on se précipite sur le suivant !
Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié cette lecture originale qui nous dépeint le milieu des passionnés du vin et celui de l'aristocratie anglaise.

ma note : 4,5/5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2416
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum