Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  clarize le Lun 9 Avr 2012 - 14:05

E.L. DOCTOROW


Edgar Laurence Doctorow est un romancier américain, né le 6 janvier 1931 à New York






Il est né et a grandi dans le quartier new-yorkais du Bronx. Il est issu d'une famille juive d’origine russe dont il est la troisième génération.

Grand lecteur, il a étudié à la Bronx High School of Science, puis au Kenyon College et à l’université de Columbia University. Il a travaillé notamment chez Columbia Pictures, puis à la New American Library et a été le rédacteur en chef de Dial Press de 1964 à 1969.




Il est l’auteur de plusieurs romans à succès qui mélangent histoire et critique sociale. L’un des plus connus est Ragtime (1975).

Il a comme ambition à travers ses romans d'embrasser la totalité du passé de sa ville et de son pays afin de remonter aux racines de l'histoire contemporaine.

Neuf de ses romans ont été traduits en français.

Dont le livre de Daniel sur les Rosenberg que j'ai apprécié



La marche de E.L. DOCTOROW





En septembre1864 l’armée de l’union, commandée par le général Sherman , forte de soixante mille hommes après avoir brulé Atlanta se dirige vers la caroline en pillant et détruisant tout sur son passage et grossissant d’une foules hétéroclite , esclaves libérés, déserteurs confédérés, ainsi que Pearl, jeune adolescente noire à la peau blanche née d’un planteur et d’une esclave, avançant habillée un temps en petit tambour , Emily belle sudiste , fille de juge qui devient infirmière pour les beaux yeux un chirurgien à la rigueur toute prussienne, un photographe…….

C’est un roman historique passionnant, riche des divers personnages que l’on suit pris par cette progression des armées de l’union écrasant les confédérés. On perçoit bien le début des guerres du XXème avec toutes ses horreurs et ses actes infâmes .



Le Général Sherman

Les cravates de Sherman

Note: 4,5/5


Dernière édition par clarize le Lun 9 Avr 2012 - 18:34, édité 2 fois
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Bernard le Lun 9 Avr 2012 - 14:17

Appétissant, appétissant...

Sherman est ce brave homme qui disait qu'un bon indien est un indien mort.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 9 Avr 2012 - 14:22

Inspirant.... merci!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  anna44 le Lun 9 Avr 2012 - 19:12

Merci Clarize, moi aussi ça m'inspire ! Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mer 18 Avr 2012 - 16:55

Homer & Langley
Edgar-Lawrence Doctorow
Actes Sud avril 2012
229 pages

Quatrième de couverture
Reclus dans leur maison de la Cinquième Avenue depuis la disparition de leurs parents en 1918, deux frères aussi cultivés qu'excentriques traversent le siècle en assumant une ardente vocation d'ermites, que viennent, à leur grand dam, mettre à mal deux guerres mondiales et de perturbantes irruptions, dans leur solitude, des multiples acteurs de la comédie humaine dont New York est le théâtre - avec ses immigrants, ses prostituées.
ses gangsters et autres musiciens de jazz. Pianiste aveugle passionné de musique classique. grand amateur de femmes, Homer est à peine plus raisonnable que son frère, Langley, esprit rebelle et farfelu, friand d'objets en tout genre - pianos, grille-pain, phonographes, machines à écrire, masques à gaz - qu'il amasse par dizaines au gré de ses lubies, allant même un jour jusqu'à assembler une Ford T dans leur salle à manger.
Soucieux de découvrir, en toute chose, son expression ultime, Langley, par ailleurs, classe et archive méthodiquement la presse quotidienne dans l'obsessionnel dessein de créer un journal au numéro unique, éternellement d'actualité, où se trouverait compilée la quintessence même de la vie. Inspiré d'une histoire vraie - celle des frères Collyer, collectionneurs compulsifs retrouvés morts en 1947, ensevelis sous des piles de journaux et de livres -.Ce roman drolatique, pétri d'humanité et porté par deux personnages dont la loufoquerie le dispute à l'humour, narre, à sa façon jubilatoire, l'épopée du matérialisme et de la solitude made in USA

Petit résumé
L’histoire commence à la fin du XlXème siècle. Homer, l’un des deux frères en est le narrateur, il nous dit comment il a perdu lentement la vue, ensuite il perd l’ouïe, il nous fait la description de son frère Langley qui a été gazé lors pendant la guerre 1914-18. Leur enfance fut heureuse car la famille était riche mais c’est lors de la perte de leurs parents qui leur ont laissé un riche patrimoine, que leur vie prend un tournant inimaginable. L’handicap de Homer le place sous la coupe de son frère qui sombre doucement dans la folie, ses élucubrations farfelues le conduisent à entassé des objets dans la maison, tout ce qu’il trouve sur son chemin sont emmagasinés dans toutes les pièces, tels que vieilles machines, pièces de voitures et une masse de journaux qui s’entassent jusqu’au plafond, dans ce cocon de détritus, il faut se faire des passages pour circuler dans la maison. Beaucoup de gens pourtant y trouvent refuge, que ce soient gangsters, hippies, musiciens et domestiques japonais. Mais les deux frères prennent de l’âge et se coupent du monde, se barricadant tous les deux et c’est alors que le drame se produit….

Mon avis
Un roman burlesque et pourtant inspiré d’un fait réel, puisque en 1947, on a retrouvé les deux frères morts sous l’entassement des journaux, mais je dois avouer que le roman ne se termine pas tout à fait comme dans la réalité…Ceci dit ce livre baroque est truffé de thèmes tels la solitude, l’handicap, les perceptions sensuelles, la folie, le racisme et même une brève histoire d’amour. Bref, je dirais que ce n’est pas un roman ordinaire par le climat angoissant créé par la folie de Langley. Un livre qui m’a pourtant passionnée, justement par le côté de repli sur soi et le portrait dualiste….4,5/5

Source Wikipédia
Spoiler:
Homer Lusk Collyer (6 novembre 1881 – 21 mars 1947) et Langley Collyer (3 octobre 1885 – mars 1947) sont deux frères américains qui devinrent célèbres en raison de leur nature snob, de la saleté de leur maison et de leur accumulation compulsive. Pendant des décennies, des rumeurs dans le voisinage circulèrent sur ces deux frères que l'on voyait peu et qui ne travaillaient pas et sur leur maison à l'angle du 2078 de la 5e avenue et de la 128e rue à Manhattan, où ils accumulaient de manière obsessionnelle des journaux, des livres, des meubles, des instruments de musique et bien d'autres objets, avec des pièges installés dans les couloirs et aux portes pour se protéger des intrus. Les deux frères furent finalement retrouvés morts dans leur maison du Harlem brownstone où ils ont vécu en ermite entourés par plus de 130 tonnes de déchets qu'ils avaient accumulées pendant plusieurs décennies.


avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  clarize le Mer 18 Avr 2012 - 18:55

Très intéréssante ta critque Lalyre, je note .

As-tu lu Le livre de Daniel de E.L. Doctorow? Ce livre m'avait beaucoup marqué , on se posait vraiment des questions sur la culpabilité des Rosenberg et la paranoïa de l'Amérique de l'époque.
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mer 18 Avr 2012 - 20:22

clarize a écrit:Très intéréssante ta critque Lalyre, je note .

As-tu lu Le livre de Daniel de E.L. Doctorow? Ce livre m'avait beaucoup marqué , on se posait vraiment des questions sur la culpabilité des Rosenberg et la paranoïa de l'Amérique de l'époque.
Non je ne l'ai pas lu mais j'en prends note, j'ai très envie de le lire
Merci flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  revolte le Jeu 19 Avr 2012 - 5:39

Ca fait longtemps que j'ai envie de les lire "Homer et Langley" et le "livre de Daniel" car "Billy Bathgate" m'avait littéralement passionné. Doctorow est un grand écrivain trop peu connu en France. Je précise tout de même que je n'avais pas aimé "Ragtime". Mais je ne sais plus pourquoi!
avatar
revolte

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  lalyre le Jeu 19 Avr 2012 - 12:42

Hélas " Le livre de Daniel de E. L. Doctorow " est épuisé Colere
flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  revolte le Jeu 19 Avr 2012 - 16:02

C'est ce qui me semblait
avatar
revolte

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Bernard le Sam 21 Avr 2012 - 13:54

Bouquinistes et brocantes, Lalyre... Very Happy

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mer 25 Avr 2012 - 7:17

Bernard a écrit:Bouquinistes et brocantes, Lalyre... Very Happy

B
Je vais tout d'abord demander à la bibliothèque
Merci Bernard flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  lalyre le Lun 21 Mai 2012 - 16:48

Le livre de Daniel
E.L.Doctorow
Ed. 10/18 1980
431 pages

Ma chronique
Quatre parties pour ce livre ou Daniel est le personnage principal, il a une jeune sœur Suzanne, ils sont les enfants du couple Isaacson. C’est la destinée de cette famille très ressemblante à celle des Rosenberg que nous suivons. Que dire des textes que j’ai souvent dû relire une seconde fois, car le « je et le il de Daniel « m’ont souvent perturbée. Je peux dire que les personnages sont attachants et inoubliables, j’ai éprouvé de la tristesse pour les deux enfants qui n’ont jamais accepté la culpabilité de leurs parents, pour la fragilité de Suzanne, de l’émotion lors des rencontres avec leurs parents en prison et d’exécution de ces derniers sur la chaise électrique. Très difficile pour les enfants d’accéder au monde cruel des adultes. Un style réaliste ou l’auteur m’a souvent égarée dans cette histoire complexe et très bien vue, mais alors comme c’est touffu et dur et vraiment je suis contente de l’avoir terminé. J’ai tout de même apprécié cette lecture qui ne se laissera pas oublier. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  clarize le Lun 20 Aoû 2012 - 14:13

Homer et Langley de E.L.DOCTOROW



J'aime beaucoup la couverture et l'histoire de deux frères vivant dans une maison de la 5é avenue , l'un aveugle et pianiste et l'autre revenu gazé et traumatisé de la guerre 14-18, ils vont traverser le XXè siècle en suivant l'évolution matérielle par tout ce que Langley a amassé, une Ford T au milieu de la salle à manger, des centaines de choses diverses, machines à écrire , journaux, pianos ....et ainsi que quelques intrusions dont un gangster blesser venu se cacher au un groupe d'hippies s'en allant comme des oiseaux migrateurs quand l'hiver venu. C'est plein d'humour et d' émotion, agréable lecture

4/5


Dernière édition par clarize le Mer 13 Mar 2013 - 12:50, édité 1 fois
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Lun 27 Aoû 2012 - 7:27

HOMER ET LANGLEY


Pour le résumé, voir la critique de Lalyre plus haut.

Mon avis: 5/5 coeur
J'ai débuté ce roman en pensant passer un bon moment de lecture, une lecture détente. Mais j'ai été happée dès le début par cette histoire de frères vivant reclus dans leur immense demeure new yorkaise, envahit par des objets, des journaux ramenés par Langley de ses escapades en ville.
J'ai tout de suite trouvé Homer et Langley attachant, Homer par sa façon de nous raconter leur histoire et sa manière de vivre sa cécité, Langley par sa douce folie et sa façon de voir le monde.
Ils rencontrent au fil de leur vie des personnages cocasses, comme Vincent le gangster, la belle Mary ou encore la mystérieuse Jacqueline.
On parcours une bonne partie du 20ème siècle avec ces deux frères Collyer, jusqu'à une fin qui m'a beaucoup ému, une fin qui va me marquer longtemps, surtout le dernier paragraphe...


Voici 2 photos de l'appartement des frères Collyer, c'est vraiment effrayant!






avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7287
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Ladybug le Lun 27 Aoû 2012 - 17:37

Lalyre, Clarize, Cyrielle, vos critiques me donnent envie de le découvrir mais m'inquiètent en même temps. J'ai peur que cette lecture me file le bourdon.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Mar 28 Aoû 2012 - 6:49

Oh non, elle ne m'a pas filé le bourdon, elle m'a ému, touchée mais pas déprimée. Homer, qui raconte l'histoire ne broit pas du noir, il raconte leur vie sans ordre chronologique.

Les frères Collyer, sont vraiment des personnages atypiques, qui se plaisent dans leur drôle de mode de vie.

Sans en dire plus, la fin n'est pas très joyeuse c'est vrai, mais le livre en soit n'est pas du tout déprimant.

J'espère t'avoir convaincu
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7287
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  catimini le Lun 17 Sep 2012 - 8:44





La machine d'eau de Manhattan d'Edgar Lawrence Doctorow

Edition Flammarion

248 pages.

Quatrième de couverture :

1871. A l'heure où les rotatives crachent des journaux à un penny, où seuls les lampadaires à gaz éclairent la nuit, Mcllvaine, éditorialiste de renom, entreprend une singulière enquête. L'un de ses plus brillants collaborateurs, le jeune Martin Pemberton, a soudain disparu, après avoir déclaré que son père était vivant. Voilà qui pourrait s'avérer des plus banal si Augustus Pemberton n'avait été enterré deux ans auparavant et sa fortune crapuleuse mystérieusement dilapidée. A la Sherlock Holmes, de Broadway aux docks encombrés de barriques et de balles, Macllvaine poursuit la vérité, avant de parvenir au pied d'un inquiétant réservoir, où se brouillent toutes les pistes et se profile l'ombre de l'énigmatique docteur Sartorius. Avec le délice de celui qui maîtrise et son temps et sa machine infernale, Doctorow entraîne le lecteur dans son imagination diabolique, à quelques pas de Frankenstein, non loin de Dickens... Un polar acrobatique où les ténèbres le disputent aux lumières.

Mon avis :

J'ai adoré ce livre. L'atmosphère qui se dégage de la ville de New York au dix-neuvième siècle y est parfaitement décrite. Le ville est à l'époque éclairée grâce à des lampadaires qui fonctionnent au gaz, et on y trouve aussi le tout premier Tramway qui relie New York à Harlem et qui est tiré par des chevaux (chose que je ne savais pas). Lorsque l'on regarde les tramways de nôtre époque, on a du mal à imaginer que les premiers étaient tirés par des chevaux. De plus, dans son roman l'auteur nous décrit une ville qui est corrompue, le plupart de ses dirigeants sont des gens malhonnêtes ( dont un certain Boss Tweed qui a véritablement existé) et qui emploient des personnes tout aussi corrompues. Bref, il y règne une atmosphère assez lugubre et l'histoire qui s'y déroule l'est tout autant. Mais il faut le lire pour s'en imprégner et vous verrai que vous aurez l'impression d'avoir voyagé dans le temps et de découvrir une grande ville autrement que ce qui nous est montré aujourd'hui.

Vous l'aurez compris pour moi ce livre est un grand coup de cœur, j'ai découvert un auteur dont l'écriture m'a captivée.

Ma note : 5/5

avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 42
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 11 Nov 2012 - 22:57

Dis donc vous me faites découvrir un auteur inspirant!!!

Faut le suggérer en auteur du mois.

En tout cas je l'ajoute à ma LAL.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  jul3 le Mer 23 Jan 2013 - 21:47


Homer & Langley

Actes Sud, 2012

Homer, le narrateur qui a perdu la vue alors qu'il était enfant, vit avec son frère Langley dans la belle demeure de leurs parents sur la 5e avenue à New York. Langley, traumatisé par la guerre, encombre progressivement la maison en rapportant divers objets et machines auxquels il pense pouvoir trouver une utilité et en collectionnant les journaux quotidiens. Après diverses rencontres plus ou moins heureuses, les deux frères se renferment lentement dans leur monde.

Quelle étrange histoire que celle de Homer et son frère Langley. Le fait que le récit soit fait par une personne non-voyante oblige Doctorow à présenter ce fait divers d'un angle particulier: Homer raconte sa façon de percevoir ce qui arrive dans sa vie à travers ce qu'il ressent avec ses autres sens. Il ne voit pas tout ce que Langley amasse dans cette demeure jadis grandiose, mais il remarque que les espaces vides se remplissent, qu'il ne peut plus se déplacer aussi facilement qu'auparavant. Il accepte le fantaisies de son frère avec une grande bienveillance et raconte toute son histoire avec recul en prenant chaque nouvelle étape de leur vie comme une aventure. J'ai trouvé le personnage d'Homer très touchant: à la fois naïf et philosophe. Il sent que les choses changent autour de lui (dans la maison et dans le monde) et s'accommode de tout, avec une légère nostalgie... Son point de vue souvent optimiste rend cette histoire moins triste.
On a du mal à s'imaginer que ces personnes ont réellement existé! (bien que Doctorow ait totalement inventé leur vie quotidienne)

4/5
avatar
jul3

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Lun 11 Mar 2013 - 13:02

La marche

Note : 4/5

Résumé : En 1864, l'armée de l'Union, conduite par le général Sherman, remonte au Nord et traverse de la Géorgie à la Caroline du Nord en passant par la Caroline du Sud, pillant et détruisant tout sur son passage. Dans son sillage, une foule de personnages l'accompagne.

Critique : j'ai beaucoup aimé cette lecture. Comme le dit la 4ème de couverture, le roman commence là où s'arrête Autant en emporte le vent. Il y a beaucoup de personnages, chacun est travaillé, décrit suffisament pour qu'on puisse l'imaginer et le comprendre sans problèmes. C'est un roman passionnant qui mélange l'histoire avec l'Histoire. J'ai vraiment passé un très bon moment, j'ai voyagé à travers les trois états en même temps que l'armée de l'Union.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4660
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edgar Laurence DOCTOROW (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum