Kuki GALLMANN (Italie/Kenya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kuki GALLMANN (Italie/Kenya)

Message  Mariselya le Mer 5 Nov 2008 - 10:20

De : nirvana1050 (Message d'origine) Envoyé : 12/01/2005 17:52

"Je rêvais de l'Afrique"(Le Livre)- Ed.Robert Laffont, 303p.

Kuki Gallmann nous livre ici le récit de sa vie, son rêve d'enfant, son amour de l'Afrique.
En Italie, Kuki est victime d'un grave accident de voiture, qui la laisse immobilisée de longs mois, et dont elle se remettra grace à une volonté à toute épreuve. Elle refait sa vie avec Paolo, victime lui aussi de cet accident, qui l'a laissé veuf.
Unis par la même passion pour le Kenya, ils décident de s'établir là bas, et après plusieurs voyages d'explorations, ils découvrent l'endroit idéal, un ranch situé entre le Mont Kenya et la vallée du Grand Rift.
En 1972, ils s'y installent, avec Emanuele, le fils que Kuki a eu d'un premier mariage, et les deux filles de Paolo.
C'est la découverte d'une nouvelle vie, en parfaite harmonie avec la nature et sa faune, dans la splendeur de l'Afrique. Mais les épreuves vont lourdement ébranler la vie de Kuki: c'est d'abord Paolo qui meurt dans un accident de voiture, décès dont il semblait avoir la prescience puisqu'il était obsédé de laisser un enfant de lui à Kuki. Et celle-ci, enceinte de sa fille Sveva, mettra en terre son époux bien aimé.
Quelques années plus tard, c'est Emanuele, victime de sa passion pour les serpents, qu'il capture pour les étudier, qui s'éteint dans les bras de sa mère, mordu par une vipère.
Kuki paie le prix fort son amour de l'Afrique, mais en mémoire de ses deux amours, crée une immense réserve pour préserver la faune et la flore d'une Afrique qui commence à être ravagée par l'arrivée de la "civilisation". La Gallmann Memorial Foundation voit le jour.
C'est le récit d'une femme et d'une mère qui résiste au destin, animée par un farouche amour de la vie.
J'ai découvert la vie de Kuki avec intérêt, mais j'estime trop nombreuses les disgressions sur tous ses amis, on a parfois du mal à s'y retrouver. De même, elle use parfois un peu trop de grandiloquence pour les décrire et je trouve que cela sonne faux. Mais par contre, quand elle parle de l'Afrique, de ses odeurs, de la douceur de ses crépuscules, on y est.

Ma note :3,5 / 5



De : Mousseliine Envoyé : 13/01/2005 12:36
en tout cas c'est fort inspirant!!! C'est une histoire vraie?




De : nirvana1050 Envoyé : 13/01/2005 13:52

Oui, c'est son histoire qu'elle nous raconte, il y a aussi un tas de photos dans le bouquin, ça permet de mettre un visage sur chacun.
Je voulais en parler pour inspirer certains rats par rapport au prchain thème...
avatar
Mariselya

Nombre de messages : 173
Age : 50
Location : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum