Alberto MUSSA (Brésil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alberto MUSSA (Brésil)

Message  lalyre le Ven 24 Fév 2012 - 17:54

L’énigme de Qaf

Alberto Mussa

Ed.Anacharsis 2010

219 pages



Quatrième de couverture

Dans l’Âge de l’Ignorance, aux temps préislamiques, les premiers Arabes comprirent que le langage, comme les nombres, était infini. Les poètes-guerriers du désert entreprirent alors de raconter des histoires, d’écrire pour fixer l’écoulement du temps. Sept poèmes, des plus parfaits, furent suspendus à la Pierre Noire de La Mecque.

Mais il existe un huitième poème, inconnu jusqu’à ce jour, qui les résume et les contient tous. Il rapporte la quête du héros al-Gatash poursuivant la belle Layla à peine entrevue au campement d’un soir. Au milieu de guerres sans merci, il devra résoudre l’énigme de Qaf pour gagner sa promise.

Dans l’Âge de l’Ignorance, aux temps préislamiques, les premiers Arabes comprirent que le langage, comme les nombres, était infini. Les poètes-guerriers du désert entreprirent alors de raconter des histoires, d’écrire pour fixer l’écoulement du temps. Sept poèmes, des plus parfaits, furent suspendus à la Pierre Noire de La Mecque.

Mais il existe un huitième poème, inconnu jusqu’à ce jour, qui les résume et les contient tous. Il rapporte la quête du héros al-Gatash poursuivant la belle Layla à peine entrevue au campement d’un soir. Au milieu de guerres sans merci, il devra résoudre l’énigme de Qaf pour gagner sa promise.

Mon avis

Que dire de ce petit livre ? Que c’est tout un poème ou conte et légendes qui forment un seul roman. Je pourrais dire qu’au fil des pages l’histoire se métamorphose en conte des Milles et une Nuits. Un poème aurait été écrit à l’âge d’or des poètes du désert, l’énigme serait que sept poèmes sont accrochés à la Grande Pierre Noire de la Mecque, selon l’auteur du roman, il y aurait un huitième, qui serait l’oeuvre du poète al-Ghatash poursuivant Layla , une jeune fille d’une autre tribu....28 chapitres constituent cette histoire, j’y ai notamment appris que Ali-Baba était un philosophe proscrit, que Jésus était en fait la réincarnation de Pythagore, je ne connaissais pas l’Age de l’Ignorance qui remonte à l’époque préislamique, tout cela écrit comme un conte sur les origines. Je n’ai pas aimé les formules mathématiques, les lettres de l’alphabet arabe, mais j’ai apprécié les épreuves à travers les dunes, les légendes et les civilisations...Un livre que j’ai emprunté à la bibliothèque par curiosité, mais dans l’ensemble je n’ai pas trop aimé...3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4120
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum