Claude DELARUE (Suisse/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Claude DELARUE (Suisse/France)

Message  noemiejardine le Dim 20 Nov 2011 - 10:16

En attendant la guerre


  • Broché: 340 pages
  • Editeur : Editions Zoé (8 avril 2011)
  • ISBN-10: 288182689X
  • ISBN-13: 978-2881826894

Présentation de l'éditeur
Impérieuse, lucide et séductrice, Olga Grekova-Leber attend la guerre
en mémoire de son mari. Pendant une grande partie de sa vie, ce dernier
a construit un abri antiatomique en forme de ville souterraine. Olga
vit au-dessus, au sommet d’une montagne escarpée et sauvage, sa demeure
ressemble à un château-fort. Entourée de ses serviteurs tamouls, d’une
cuisinière colombienne un peu magicienne et de Tanguy, le farouche
régisseur du domaine, Olga, rivée à son fauteuil roulant depuis
l’accident qui a tué son mari, engage un « secrétaire ». Ce dernier
doit préparer l’édition des milliers de feuillets laissés par
l’architecte. Au cours de promenades qui deviennent peu à peu de vraies
courses dans la montagne, une passion naît entre le secrétaire et la
veuve. L’homme pousse la chaise de l’infirme jusqu’à l’épuisement, puis
la porte à même le dos dans une nature violente et somptueuse. Et le
lecteur a l’impression de littéralement entrer à l’intérieur de la
relation de ces deux magnifiques personnages et de la nature qu’ils
arpentent.

Mon frangin m'a apporté ce livre tout récemment, l'ai dévoré....
l'ambiance est absolument extraordinaire!
Une nature, un décor fantastique, des personnages énigmatiques,
on reste scotché de bout en bout.....
Le handicap et la mort sont omniprésents, on peine à trouver le sens d'une vie, de sa vie....

je vis dans ce pays truffé d'abris antiatomiques et de réduits nationaux,
ai toujours pensé qu'il était préférable de mourir à l'air libre que dans ces trous à rats, surtout s'ils sont collectifs!
la description du délire de béton de cet architecte qui voulait mettre la population à l'abri de la guerre est simplement terrifiante....

un tout bon moment, vais m'intéresser à ce Delarue
4.5/5

Claude Delarue est né en 1944 à Genève où il a vécu, avant de s’établir
en 1972 à Paris. Son écriture l’a pour ainsi dire suivi dans cette
expatriation.
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude DELARUE (Suisse/France)

Message  Lacazavent le Dim 20 Nov 2011 - 20:54

bounce Je le note, merci Noemie Smile

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude DELARUE (Suisse/France)

Message  Clochette le Lun 21 Nov 2011 - 5:56

Très jolie critique, Noémie, je le note également Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2133
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude DELARUE (Suisse/France)

Message  noemiejardine le Lun 1 Oct 2012 - 15:00

La faiblesse de Dieu


  • Broché: 217 pages
  • Editeur : Seuil; Édition : Le Seuil (1 janvier 1998)
  • Collection : Cadre Rouge
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020257963
  • ISBN-13: 978-2020257961
Présentation de l'éditeur:


La Faiblesse de Dieu. Peu après la dernière
guerre mondiale, un marchand d'art, galeriste et collectionneur juif
new-yorkais, Joseph Blumenfeld, est séduit par l'œuvre d'un Allemand
inconnu, Odon Friedengraf. Le peintre vit isolé dans la
Forêt-Noire avec sa fille adoptive, Réka, une jeune tsigane dont la
famille a été exterminée dans les camps. Blumenfeld connaît intimement
Pollock. Motherwell, Hartung, de Kooning ; renommé pour la justesse de
son jugement, il jouit dans le monde de l'art d'un incomparable
prestige. Grâce à son appui, Odon Friedengraf acquiert très vite une
reconnaissance mondiale. Mais qui est Friedengraf ? D'où lui
vient cette inspiration charismatique, étrangère aux mouvements
picturaux de l'époque, qui donne à sa peinture (vivement controversée)
son rayonnement incomparable ? Nul ne le sait. Même célèbre, le peintre
refuse obstinément de quitter sa forêt natale : il ne se considère pas
comme un artiste mais comme «l'instrument de Dieu». Or, depuis
l'Holocauste, le Juif Blumenfeld s'est juré de ne jamais retourner en
Allemagne. Tiendra-t-il son serment malgré sa fascination pour
l'artiste qu'il a fait connaître sans l'avoir jamais rencontré ? Le
«mystère Friedengraf» indiquera à Blumenfeld les limites de sa puissance
et le conduira vers une double révélation.
Décidément, aime beaucoup Delarue.
les personnages sont fouillés, complexes et l'on suit avec un vif intérêt ce peintre solitaire vivant au fond des bois avec la jeune enfant qu'il a adopté à la fin de la guerre et se révèle être une pianiste de talent.

5/5

une critique qui vous éclairera encore un peu plus sur et ouvrage vraiment remarquable:
http://www.lexpress.fr/informations/la-peinture-du-mal_609750.html
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude DELARUE (Suisse/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum