Patrick IMBERT (Canada)

Aller en bas

Patrick IMBERT (Canada)

Message  Lacazavent le Mar 4 Nov 2008 - 16:49

De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 01/04/2007 15:56
Patrick Imbert

Canadien
Professeur à l'Université d'Ottawa, il a publié plusieurs études, entre autre sur la presse et le rapport entre l'Amérique latine et le Canada, mais aussi recueil de nouvelles et romans.


Livres (peut-être incomplet) :

Consensual Disagreement: Canada and the Americas, University of Ottawa Research Chair: Canada, Social and Cultural Challenges in a Knowledge-Based Society, 2005, 102 p.
Exclusions/Inclusions : déplacements économico-symboliques et perspectives américaines/Economic and Symbolic Displacements in the Americas (dir. avec Daniel Castillo Durante et Amy D. Colin), Ottawa, Éditions Legas, coll. des Amériques/The Americas Series/Collecion de las Américas, vol. 4, 2005, 330 p.
Réincarnations [roman], Gatineau, Vents d'Ouest, 2004, 154 p.
Trajectoires culturelles transaméricaines, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 2003, 220 p.
L'interculturel et l'économie à l'œuvre : les marges de la mondialisation/Interculturality and Economy : The Margins of Globalization, (Dir. Daniel Castillo-Durante et Patrick Imbert), Collection des Amériques/The Americas Series/Colleciòn de las Américas, Orléans, Éditions David, 2003, 300 p.
L'interculturel au coeur des Amériques, (dir. D. Castillo-Durante et P. Imbert), Colecciòn de las Américas/The Americas Series/Collection des Amériques, U. d'Ottawa /U. du Manitoba/Legas, 2003.
Transit, Hull, Vents d’Ouest, 2001, 205 p.
Breve Antología del Noroît/Petite anthologie du Noroît (présentation P. Imbert/S. Yebara; traduction S. Yebara), Montréal, Éditions du Noroît, 1998, 100 p.
The Permanent Transition, Frankfurt, Vervuert-Iberoamericana, 1998, 122 p.
Le réel à la porte, Nouvelles, Hull, Éditions Vents d'Ouest, 1997,
186 p.
Les Discours du Nouveau Monde au XIXe siècle au Canada français et en Amérique latine/Los discursos del Nuevo Mundo en el siglo XIX en el Canadá francófono y en América latina (en collaboration avec Marie M. Couillard), Ottawa, Éditions Legas, 1995, 288 p.
L'Objectivité de la presse, Montréal, Hurtubise HMH, 1989, 212p.
Mensonge et désinformation (éd.), Carrefour, vol. 16, no 1, 1994, 119 p.
Construction et discours, Montréal, Ciadest, 1991, 54 p.
L'objectivité de la presse, Montréal, Hurtubise HMH, 1989, 212 p.
Roman québécois contemporain et clichés, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1982, 190 p.
Sémiotique et description balzacienne, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1978, 200 p.


De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 01/04/2007 19:44
Patrick IMBERT - Réincarnations
Vents d'Ouest, 156 pages, 2004

Max est un Jivaro réincarné. Il mène une quête pour son peuple, mais la déguise sous une couverture d'espion des services secrets américains, qui est elle- même cachée sous les dessous d'un professeur de l'Université de Toronto. Max évolue dans un monde très complexe où de nombreuses organisations secrètes et omniscientes tirent les ficelles. Max jongle avec aisance entre ses différents masques, tout en écrivant des brins de proses pour se détendre et charmant plusieurs amantes. Toutefois, dans ce monde machiavélique, les humaines ne sont que des outils à éliminer lorsqu'ils deviennent encombrants : les cadavres s'accumulent et Max se retrouve rapidement isolé, soupçonnant la trahison. Le récit est de plus farci de symboles linguistiques ou mathématiques qui permettent à Max de remonter la piste des nombreux mystères.

Je n'aime franchement pas ces livres très complexes où les indices et les symboles foisonnent, mais cachent un mystère que seul le protagoniste peut résoudre. De plus, l'auteur y rajoute une part de "surnaturelle scientifique" : de la réincarnation et de la capture "d'âmes" à l'aide de la science moderne. Le récit est à la fois abracadabrant, et réaliste tel un roman d'espionnage. Je ne me suis senti appelé ni par l'un ni par l'autre de ces approches, ou alors c'est leur présence parallèle qui m'a trop dérangé. Et Max est tellement habile! Malgré qu'il combatte de redoutables organisations, il parvient toujours à les déjouer, ayant toujours un pas d'avance. Ceci rajoute à l'absurdité du récit. Bref, je n'ai pas aimé du tout cette lecture. Peut-être les amateurs d'espionnage y trouveront plus de plaisir que moi, mais ils devront aussi ne pas décrocher aux passages "techno-surnaturels".

le réaliste-romantique

1,5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum