Owen SHEERS (Grande-Bretagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Owen SHEERS (Grande-Bretagne)

Message  Réaliste-romantique le Sam 15 Oct 2011 - 1:21


Owen Sheers
1974-
Auteur, poète et journaliste

Résistance
2007

Un matin de la fin de l’été 1944, les femmes d’une vallée isolée du nord de l’Angleterre se réveillent et ne trouvent pas leurs mari. Ils les ont vraisemblablement abandonnées pour prendre le maquis et résister à l’envahisseur allemand. Car le débarquement de Normandie s’est soldé par un échec à cause d’une trahison, et les nazis ont contre-attaqué par leur propre débarquement en Angleterre, selon l‘opération « Lion de mer ». Malgré l’isolement de ces fermes, des occupants en vert-de-gris s’installent inévitablement dans leur vallée. Mais ni pour les femmes ni pour les soldats, la situation ne sera telle qu’ils l’avaient pensée.

Intéressante uchronie. L’auteur sait bien doser le récit des destins individuels et les questions de plus grand ordre qui composent son passé alternatif. Il s’est bien documenté sur les plans nazis de débarquement, les moyens défensifs de l’Angleterre et de ce qui auraient pu faire capoter le débarquement allié. C’est aussi un bon livre sur le thème de l’occupation, du dilemme des citoyens du pays vaincu: continuer à résister sans aucun espoir ou en prendre son parti et tenter de passer à autre chose? Vers la fin de ma lecture, j’ai trouvé que le dénouement se faisait un peu attendre, mais le livre m’avait néanmoins bien tenu en haleine jusque là.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1942
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Owen SHEERS (Grande-Bretagne)

Message  lalyre le Ven 21 Oct 2011 - 15:16

Résistances
Owen Sheers
Rivages/Poche mars 2011
406 pages
4ème de couverture

Résistance explore un chemin que l'Histoire n'a pas emprunté : l'Allemagne nazie, victorieuse sur le front de l'Est, a rapatrié un grand nombre de ses troupes à l'ouest, le débarquement de juin 1944 a été un fiasco et la Wehrmacht a envahi la Grande-Bretagne. Face à ce péril, un peu partout dans les campagnes, des hommes ont rejoint brusquement la résistance et la clandestinité.

A Londres, le capitaine Albrecht Wolfram reçoit l'ordre de choisir cinq hommes et de mener une patrouille à la lisière du Pays de Galles. Ils s'installent dans une vallée où quelques femmes dont les maris ont disparu tentent de faire tourner leurs fermes. Tous les sentiments vont se succéder : la peur, l'indifférence, le rejet, l'entraide, le sens du devoir, qu'il soit issu du règlement militaire ou de la simple humanité, l'attirance, le respect mutuel.

La guerre est laissée de côté. Mais elle va les rattraper.

Mon avis

Fin de la guerre 1940-45, ce roman qui se passe dans une vallée de l’Olchon en pays de Galles, nous décrit la vie de quatre femmes dont les maris les ont quittées pendant leur sommeil. Ces femmes vont devoir s’occuper des fermes en se posant des questions, mais pourquoi sont-ils partis sans prévenir ? Je ne dévoile rien en disant qu’ils font de la résistance. Une solidarité s’installe dans cette vallée isolée et presqu’oubliée du monde, le temps passe, les femmes sont épuisées, mais voici que débarque une patrouille de soldats allemands menée par le capitaine Wolfram. De la méfiance s’installe entre ces hommes et les femmes mais les mois passent et petit à petit des rapports fragiles se nouent entre eux créant doutes, haine, suspicion, compassion mais aussi fierté et résistance de la part des femmes. Mais les travaux sont durs et malgré leur méfiance, elles vont accepter l’aide qui leur est offerte mais que dire d’autres lorsque femmes et hommes sont réunis dans une telle solitude ? Un roman très lent, trop lent malgré les sentiments qui se succèdent, pas de suspense, une atmosphère étouffante et l’on reste sur une question, que sont devenus les hommes de la vallée ? Pas trop aimé ce roman ou parfois je me suis ennuyée. 3/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Owen SHEERS (Grande-Bretagne)

Message  lalyre le Ven 28 Oct 2016 - 16:19

     J’ai vu un homme  
  Rivages Poche septembre 2016
    397 pages

Présentation de l'éditeur
Michael Turner pénètre en leur absence dans la maison de ses amis londoniens, Josh et Samantha Nelson. Il déambule de pièce en pièce, s'attardant sur les photos de famille. Un bruit vient interrompre cette étrange inspection : il découvre le corps sans vie de la petite fille du couple. Le doute plane : est-il un simple témoin ou un redoutable manipulateur ? Car Michael est un personnage énigmatique : il a quitté New York après le décès de sa femme, Caroline, journaliste tuée au Pakistan. Il agit toujours en ami parfait, attentionné. Presque trop. Que cache cette façade lisse ? Est-ce sa manière à lui d'oublier le chagrin ? Un autre mystère entre en scène : depuis peu, Michael reçoit des lettres signés d'un certain Daniel McCullen, qui dit être responsable de la mort de Caroline. Que veut-il et pourquoi éprouve-t-il le besoin de se confesser ? J'ai vu un homme est un roman époustouflant de maîtrise, qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

Mon avis
Cinq personnes suffisent  pour occuper les pages de ce roman que l’on peut considérer comme un thriller tant le suspense créé par les mensonges et les non-dits de certains d’entre eux ont piqué ma curiosité, m’obligeant à lire ce livre jusqu’à la fin. Je ne citerai pas les noms des personnages car l’éditeur dans sa présentation en dit déjà beaucoup. Cependant la tragédie fait monter la tension entre le couple et Michaël, suspicion, trahison et les secrets cachés dans le couple qui montre toutes les apparences d’une belle entente. Par contre ce militaire américain qui semble avoir tué l’épouse de Michaël nous parle de ces combattants tuant à l’aveuglette est émouvant dans ses propos et ses questionnements. Ce roman dérangeant se passe dans une atmosphère trouble et sombre, mais cette histoire suffira- t-elle à l’écrivain Michaël  pour mettre un point final à son roman ? Pour le savoir il faudra lire le livre jusqu’à la fin……4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Owen SHEERS (Grande-Bretagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum