Philip Roth - La Tache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philip Roth - La Tache

Message  Chiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 6:37

Philip Roth - La Tache
Folio, 2004, 479 pages

A la veille de sa retraite, Coleman Silk, universitaire, est accusé d'avoir tenu des propos racistes à l'encontre d'étudiants. Face à l'ampleur de la mobilisation contre ses propos, il démissionne de son poste de professeur et de doyen. Croyant être tranquille, une lettre anonyme met à jour sa relation avec une femme de ménage dont le mari, vétéran du Viet-Nam, veut se venger pour la mort de leurs enfants. Coleman va se confier à Nathan Zuckerman pour qu'il écrive son histoire.

La Tache a été écrit au beau milieu de l'affaire Lewinsky. Le roman permet ainsi à Philip Roth de critiquer les mœurs américaines, cette focalisation quasi-maladive sur les affaires à caractère sexuelle, focalisation qui se fait bien sûr au détriment de la critique de l'action politique des hommes au pouvoir.
C'est aussi l'histoire de Coleman Silk qui a tout fait au cours de sa vie pour changer de destin, s'échapper du chemin tracé par sa famille. Ce qui entraine pour lui le port d'un lourd secret, secret pour qui pourrait le sauver de l'accusation de racisme mais qui pourrait aussi le décrédibiliser. Coleman arrive à se sortir du déterminisme vers lequel sa famille aurait pu le porter. Ce qui n'est pas le cas de Delphine Roux, française exilée aux Etats-Unis, qui en croyant pouvoir sortir de certains carcans français ne fait que rentrer dans le moule de l’hypocrisie de la pureté des actes.
Donc le sujet abordé est intéressant mais je dois avouer que le milieu du livre, avec la multiplication des longs récits des histoires des personnages secondaires m'a moyennement plu.

3,5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip Roth - La Tache

Message  catherine le Lun 3 Oct 2011 - 0:07

Résumé

Coleman Silk, doyen universitaire, voit sa vie basculer alors qu'il est accusé d'avoir des propos racistes envers deux étudiants noirs. Ces accusations étant complètement loufoques (il ne les avait jamais vus mais dénonçait plutôt leur absence à ses cours), lui et sa femme passent toutes leurs énergies à se battre contre un système et des préjugés plus forts qu'eux. Un matin, sa femme se sent mal et meurt à l'hôpital la journée même. Il accuse ses collègues d'assasins, ses enfants lui en veulent à lui-même en disant qu'il aurait dû lâcher prise avant... sa vie bascule. Il démissionne, ses forces lui manquant pour continuer le combat, mais cette action donne raison à ses adversaires... Alors qu'il rencontre une jeune femme de 34 ans, analphabète mais lui redonnant la joie de vivre, des menaces d'une ancienne collègue ravive les anciennes blessures. En parallèle, l'ancien mari de sa nouvelle conjointe, vétéran du Vietnam n'ayant jamais réussi à se débarrasser de ses fantômes, poursuit les amoureux. Et on apprend que Coleman a choisi de ne pas révéler un secret qui l'aurait complètement disculpé...

Critique

J'ai eu du mal à m'accrocher au tout début, peut-être à cause des quelques rats et de mon chum qui en avaient abandonné la lecture... mais j'ai poursuivi et j'ai bien fait. Le récit est dense et attaque plusieurs fronts de la société américaine (la guerre du Vietnam, le traitement de ses anciens combattants, le lynchage public, le racisme...) Le racisme est abordé d'un point de vue tout à fait nouveau pour moi (je n'irai pas plus loin pour ne pas trop en dire) et j'ai trouvé intéressant de voir jusqu'où Coleman a été capable d'aller pour réussir les objectifs qu'il s'était donné dans la vie mais comment il s'est lui-même pris au piège. Comment décider de livrer son secret, comment calculer les risques de révéler ou continuer à taire? J'ai aimé aussi comment l'auteur nous livrais les points de vue de chaque personnage pour nous les rendre sympathiques, comment tout n'est jamais blanc ou noir. On finit par comprendre la jeune française dénonciatrice, le vétéran de guerre complètement déconnecté de la réalité et j'en passe. On réalise surtout tous les méfaits du lynchage et des potinages, situation qui ne s'améliore pas de nos jours avec les réseaux sociaux qui multiplient les dénonciateurs publics.

Une belle lecture, mais pas reposante! - 4/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum