Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Message  Shamash le Mer 14 Sep 2011 - 8:17





Séquestrée
Chevy Stevens
Editions l’Archipel
380 p
20,99 €


Présentation de l’éditeur

Annie O'Sullivan, 32 ans, est agent immobilier sur l'île de Vancouver. Par un beau dimanche ensoleillé d'août, alors qu'elle fait visiter une maison à un potentiel acquéreur, ce dernier lui plante le canon d'un revolver dans le dos et l'oblige à monter dans sa camionnette...

Quand Annie se réveille, elle est prisonnière dans une cabane isolée en pleine forêt. C'est le début d'un enfer qui durera plus d'un an : douze mois où le Monstre - comme Annie le surnomme - fera d'elle sa chose. Torture psychologique, abus sexuels... : tout y passera, jusqu'à ce que la jeune femme parvienne enfin à s'échapper.

Pourtant, le plus dur commence pour Annie, qui doit à présent surmonter son traumatisme, réapprendre à vivre normalement sans plus dormir enfermée dans un placard, seul lieu où elle se sent en sécurité, et, surtout, accepter l'effroyable vérité : elle connaît le commanditaire de son enlèvement...


Mon avis sur ce livre

Si ce premier thriller de Chevy Stevens était une friandise, ce serait une dragée au poivre,  piquante, savoureuse, parfois agaçante pour les papilles, mais que l’on souhaite garder longtemps dans la bouche. Original dans sa forme, surprenant dans son dénouement,  le livre prend le lecteur à la gorge et ne le lâche plus jusqu’au dénouement final.  

Annie est une jeune femme de trente-deux ans, agent immobilier sur l’île de Vancouver.  Elle est enlevée par un homme qu’elle ne connait pas, séquestrée pendant plusieurs mois dans une cabane perdue au milieu d’une forêt. Impossible pour elle de s’échapper. Dès le premier chapitre, elle livre à sa psy le récit du long calvaire qu’elle a vécu. On peut se dire que c’est une drôle d’idée d’avoir présenté l’histoire sous la forme du  récit de la jeune femme dans lequel chacun des chapitres du roman est une séance de la narratrice chez sa psy. Mais c’est une idée forte car elle place d’emblée le lecteur au cœur d’un thriller psychologique astucieux en lui faisant jouer le rôle d’un voyeur à qui, normalement, tout ce qui est révélé par la patiente devrait être caché.

Annie est chez sa psy, elle  s’en est donc sortie ? Oui, bien sûr. Comment ? Nous le saurons pendant le cours des séances. Dans quel état ? De toute évidence, psychologiquement brisée. Et au fur et à mesure qu’elle dévoile à une psy que le lecteur ne voit jamais intervenir, tout ce qu’elle a dû subir de la part de son ravisseur (qu’elle baptise le Monstre), on comprend bien pourquoi elle a tant de mal à rétablir des relations « normales » avec son entourage.

Le récit est  habilement construit, puisqu’il  nous permet non seulement de savoir ce qu’a vécu Annie, mais aussi d’assister en direct aux difficultés de réinsertion que l’ex-prisonnière maltraitée rencontre dans sa vie quotidienne. Impossibilité pour elle d’établir à nouveau des relations  filiales équilibrées, ou bien de retrouver, intactes, les relations d’amour ou d’amitié qu’elle pouvait avoir avant. Comme le disent les psys qui font dans les clichés journalistiques, elle doit  se reconstruire et nous suivons pas à pas cette reconstruction difficile.

  Si le roman se bornait à cet aspect, il serait déjà exceptionnellement intéressant.  Car l’analyse des traumatismes subis par la jeune femme ainsi que les relations de couple entre celle-ci et son geôlier sont décrites avec intelligence et finesse. Vous ne retrouverez pas ici la  tarte à la crème du syndrome de Stockholm. Annie hait son geôlier  qu’elle souhaiterait voir disparaître en même temps que les humiliations quotidiennes qu’il lui fait subir, humiliations qui peuvent se résumer en une phrase : violée, battue, persécutée, elle est sa chose, ne peut faire que ce qu’il a décidé, même pour les aspects les plus intimes de sa vie. Son personnage  est une des grandes réussites du livre : loin d’être  mièvre, elle manifeste  dans les moments les plus difficiles une grande force de caractère, et les relations en période de crise qu’elle entretient quand elle s’en est sortie avec son amie Christina, sa mère ou son petit ami Luc sont  décrites avec justesse et profondeur.

Dans la dernière partie, le roman prend une autre tournure quand Annie, aidée par  un flic avec qui elle sympathise, commence à se demander pourquoi elle a été enlevée. Le thriller psychologique bascule alors vers un polar classique à l’intrigue astucieuse qui va surprendre le lecteur en l’entrainer vers le passé d’Annie : sa famille ? Ses amis ? Son petit ami ? Son travail ?   Là aussi, le suspense est habilement créé, le  mouvement s’accélère, tout est fait pour que le lecteur ne puisse plus lâcher le livre… et ça marche !

Vous l’avez compris,  ce roman   est un thriller remarquable,  qui mérite amplement le succès qu’il a connu aux Etats-Unis et au Canada. Gageons qu’il connaitra le même succès auprès des amateurs français de thrillers, il le mérite !




4,5/5
avatar
Shamash

Nombre de messages : 66
Location : Cévennes
Date d'inscription : 16/06/2010

http://unpolar.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Mer 14 Sep 2011 - 13:38

ton enthousiasme Shamash, est drôlement tentant....
vais-je craquer alors que j'ai tant de livres dans ma PAL????
un bon thriller, cela délasse entre deux bouquins plus sérieux....
y a-t-il beaucoup de descriptions insoutenables? ce serait pour moi un critère susceptible de retarder l'acquisition...
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Message  Shamash le Ven 16 Sep 2011 - 2:51

noemiejardine a écrit:ton enthousiasme Shamash, est drôlement tentant....
vais-je craquer alors que j'ai tant de livres dans ma PAL????
un bon thriller, cela délasse entre deux bouquins plus sérieux....
y a-t-il beaucoup de descriptions insoutenables? ce serait pour moi un critère susceptible de retarder l'acquisition...



Non Noemie, rien d'insoutenable ni de gore, c'est essentiellement un thriller psychologique très bien fait.
avatar
Shamash

Nombre de messages : 66
Location : Cévennes
Date d'inscription : 16/06/2010

http://unpolar.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Séquestrée - Pocket - 4/5

Message  zeta le Ven 20 Juin 2014 - 12:10

Je confirme (avec un peu moins d'enthousiasme que Shamash, quand même) que ce roman est bien fait et qu'il tient en haleine.
On a beau savoir dès le début que l'héroïne s'est sortie d'affaire, son calvaire est haletant et on frémit pour elle. L'après évasion est encore plus intéressant.
Seul petit bémol : le rebondissement final qui parait un peu léger.

J'ai lu également
"Il coule aussi dans tes veines", le deuxième roman de l'auteur et il tient la route : l'histoire d'une jeune femme qui a été adoptée, qui recherche ses parents biologiques et apprend que son géniteur est un serial-killer (avec ici aussi un rebondissement final un peu faible).
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Message  lalyre le Ven 6 Mar 2015 - 17:33

Cette nuit-là         
 Chevy Stevens  
 L’archipel 4 février 2015 
     397 pages

Présentation de l’éditeur

Adolescente, Tonie Murphy a une vie compliquée entre un petit ami, Ryan, qu’elle adore, des parents avec qui la relation est conflictuelle et des camarades de classe qui lui mènent une vie d’enfer.
Sa vie tourne au cauchemar quand sa sœur cadette est assassinée une nuit d’été. Tonie et Ryan sont reconnus coupables de meurtre et envoyés en prison.
Aujourd’hui âgée de 34 ans, Tonie se retrouve en liberté conditionnelle. De retour dans sa ville natale, elle essaie de reprendre une vie normale.
Mais rien n’est facile. Elle a interdiction de revoir Ryan, sa mère doute de son innocence et le groupe de filles qui lui a mené la vie dure au lycée la harcèle de nouveau.
Surtout, Tonie prend conscience qu’elle ne pourra tourner la page tant qu’elle n’aura pas découvert la vérité. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?
Mais la vérité à un prix…

Mon avis
Donc Tonie et son petit ami Ryan passe dix-sept ans en prison, sur trois périodes en alternance, on suit les deux principaux héros du roman. L’époque du drame, les années de détention ou Tonie a subi la violence d’autres détenues et ensuite sa sortie de prison,  ses efforts de réinsertion et ses recherches pour prouver son innocence.  Le beau style de l’auteur en fait un roman agréable et facile à lire, les deux personnages principaux sont attachants, une belle histoire d’amour forte et sincère  les unit malgré leur histoire révoltante.  Relation mère – fille entre incompréhension,  sévérité et  rébellion, jeunesse et innocence détruites, mensonges et dissimulation, haine, harcèlement  et violence  font de ce roman à suspense  un très bon thriller, bien qu’il démarre lentement mais au fil des pages on entre dans le sujet qui m’a  bien accrochée, cependant je fus assez déçue par la fin. Il n’empêche que j’ai vraiment apprécié ce thriller qui aurait pu être un coup de cœur….4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevy STEVENS (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum