Marie ROUANET (France)

Aller en bas

Marie ROUANET (France)

Message  matw25 le Lun 12 Sep 2011 - 19:41

Marie Rouanet (Maria Roanet), née en 1936, à Béziers d'un père mécanicien, est une femme de lettres, une ethnologue française, auteur compositeur et chanteuse en langue d'Oc, historienne, chroniqueuse et réalisatrice de huit films documentaires sur les phénomènes religieux. (Wikipédia)

Les enfants du bagne, Pocket,345 pages


Résumé[/b]: (fnac.com):Dans les familles d'autrefois, jusqu'au milieu du XXe siècle, on menaçait les enfants indociles de la « maison de correction ». Le souvenir était encore effrayant de ces prisons qui tenaient du couvent, de la caserne et du pénitencier. Depuis des décennies, on y enfermait sans distinction et sans pitié des bâtards, des orphelins, des sauvageons, coupables de vagabondage ou d'un simple vol de pain. Pour des années parfois, ces détenus de 6 ou 10 ans, mélangés à de vrais criminels, subissaient le froid, la faim et une discipline impitoyable. De ces châtiments, ils sortaient hébétés, révoltés, à jamais détruits.

Marie Rouanet se souvient de ces hauts murs de la honte qui hantaient son enfance et évoque le sort de ces enfants sacrifiés par un système social inhumain.


Mon avis: L'auteur commence ce livre en dressant un terrible constat: << Nous ne savions pratiquement rien de ces maisons de correction>>. Ainsi, l'auteur se lance à travers ce livre dans une magnifique quête pour mettre en lumière ces enfants oubliés ainsi que les conditions de vie terribles subies au quotidien par ces dernier. Il faut donc souligner le magnifique travail de fond de Marie Rouanet qui, à travers quelques rares témoignages mais surtout un véritable travail de fond à travers les archives départementales, réussit à nous dépeindre ce monde à part. Or ce livre, je l'ai arrêté au milieu quasiment. En effet, même si la qualité du fond mérite de véritables éloges, le style de l'auteur ne m'a pas du tout accroché tout comme les très longs passages descriptifs plombant le rythme du roman et allongeant celui ci sans apporté un quelconque plus au récit.

Ainsi, ce livre reste un très bon livre en terme d'enquête sur un thème méritant d'être abordé mais perd beaucoup de sa valeur dans son écriture romancée.

Ma note: 2/5

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie ROUANET (France)

Message  lalyre le Dim 29 Jan 2012 - 12:58

L’arpenteur

Marie Rouanet

Albin Michel janvier 2012

181pages



Quatrième de couverture

Emile, revenu habiter le moulin familial à Bourg-en-Rouergue, voit apparaître un soir d'hiver celui qu'il nommera l'Arpenteur et qui va changer sa vie. C'est le nouveau notaire, un homme laid, orgueilleux, infatigable fouilleur de ruines, de mémoires et d'Histoire sur qui courent les rumeurs les plus folles. Qui mieux qu'un notaire pour connaître les secrets de famille, par le cadastre les terres inexploitées, les successions et les testaments ? Marie Rouanet s'inscrit dans une lignée d'écrivains visionnaires pour qui la langue permet de célébrer la vie, ses trésors minuscules, de restituer les traces d'un monde disparu. Son mystérieux Arpenteur, devenu maître d'un pays qu'il a voulu faire sien, est tout à la fois géographe, archéologue et chroniqueur d'un temps qui sans cesse détruit et rebâtit

Mon avis.

Que dire de plus sur ce très beau roman ? Emile est seul et heureux dans cette belle nature ou le silence est occupé par le chant des oiseaux, l’Arpenteur raconte l’Histoire ancienne, les ruines qu’il découvre, parfois une seule pierre l’inspire, un monticule ou simplement un trou. Cet homme dit : Pas un pouce de terre qui n’ait une mémoire d’homme fouissant le sol, lui faisant rendre gorge pour manger, durer, régner, s’enrichir...Et c’est lui qui a raison : il est vain de vouloir rêver à ce que fut “ avant “ nous ne vivons que des “ après “ Une phrase qui interpelle et fait réfléchir. Ce roman que j’ai aimé est écrit avec la belle plume de Marie Rouanet, poétesse dont on sent à chaque page son attachement à la terre et les merveilles de la nature, de l’émotion, des phrases bien construites qui évoquent un monde rural en train de disparaître, font de ce petit livre qui redécouvre le passé et la mémoire des lieux, un vrai bijou de littérature.....Gros coup de coeur. 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4612
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum