Eugène GREEN (France)

Aller en bas

Eugène GREEN (France)

Message  lalyre le Lun 5 Sep 2011 - 16:32

La communauté universelle              
Eugène Green          
Gallimard juin 2011              
185 pages

4ème de couverture

Émile, médecin hospitalier à Paris, est marié avec Adrienne, fille de l'artistocratie catholique anglaise, descendante de ces nobles qui n'ont pas accepté jadis le schisme anglican. Un soir, rentrant chez lui après une journée éprouvante, il ne trouve pas Adrienne. Pas de message, pas d'indice. Est-elle allée rejoindre ce qui lui reste de famille à Londres ? C'est là, en tout cas, qu'Émile part à sa recherche. Chacun de son côté, Émile et Adrienne vont rencontrer divers personnages, comme eux en quête de sens. Une fois encore, Eugène Green livre un roman d'une étrangeté totale. La question religieuse y est abordée sur un mode cocasse, inattendu, plein d'ironie et de fraîcheur. On y lit en creux non l'éloge d'une religion mais la critique profonde et cinglante d'une civilisation qui a renoncé à toute dimension spirituelle.

Mon avis

Ce roman que je n’ai pas aimé est d’une platitude ou Dieu m’a semblé être le personnage principal, en tout pour Adrienne il est certain que tout passe par lui. De longs textes en italique dont un celui-ci, à quoi sert une église avec ses lois et ses usages ? Le reflet sur l’or de la chasuble du prêtre ne fait-il pas entrer dans l’oeil du fidèle la lumière de Dieu etc......Ce livre que j’ai ressenti comme un délire religieux avec ses invraisemblances, l’histoire aurait pu être acceptable sans ces divagations, parfois un peu d’ironie fait penser que l’auteur ne se prend pas au sérieux , mais je doute....Le style ne relève pas la qualité du roman qui est souvent gênant par ses propos, ceci dit, sans offenser Eugène Green mais c’est mon ressenti après la lecture de ce livre. 2/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4286
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eugène GREEN (France)

Message  lalyre le Ven 25 Déc 2015 - 17:15

L’inconstance  des démons      
 Eugène Green 
  Ed. Robert Laffont août 2015
  227 pages         

Quatrième de couverture
Jeune neurologue, Nikolau s'installe avec son épouse et leur enfant unique à Saint-Jean-de-Luz. À l'âge de quinze ans, son fils disparaît inexplicablement. Peu après, sa femme meurt de chagrin. Nikolau abandonne alors la médecine et se retire dans le village d'Ossès, en Basse-Navarre. Il transforme sa passion pour la bibliophilie en métier, devenant antiquaire de livres, dans ce qu'il envisage comme une retraite du monde, et une attente de la mort. Or un jour il reçoit la visite d'une dame dont le fils adolescent subit depuis peu des crises effrayantes, ou il semble dialoguer dans un basque archaïque avec une voix parlant un français étrange. Elle demande à Nikolau de l'aider. L'enquête va le plonger dans l'abîme d'un mystère ou sa vie prendra un nouveau sens.

Mon avis
C’est un roman qui démarre lentement, cependant comme la quatrième de couverture est assez explicite je ne vais pas m’attarder sur l’histoire. Pendant ma lecture, j’ai tout d’abord pensé que je lisais un roman fantastique, et bien non, je dirai seulement  qu’arrivée à la P. 180, j’ai réalisé que je m’étais trompée. Pourquoi cela ? Parce qu’il faudra le lire jusqu’à la fin pour comprendre….Il faut dire que c’est un roman assez déroutant et surprenant, comportant une énigme et du suspense.  Bien qu’il soit facile à lire, j’y ai trouvé une belle construction ou pourtant la fin assez embrouillée vacille entre le rationnel et le merveilleux. J’ai cependant pris du plaisir en lisant ce roman pas ordinaire…4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4286
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum