Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Aller en bas

Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  zeta le Mer 27 Juil 2011 - 10:24

Par un matin d'automne - Livre de Poche - 2,5/5

Une parution récente du livre de poche, estampillé sélection 2011, prix des lecteurs. (cette annotation est un peu équivoque, car faire partie de la sélection du "prix des lecteurs" ne veut pas forcément dire qu'il a été sélectionné comme le meilleur livre de la liste).

Je n'ai pas trop aimé ce livre.
Si vous lisez la 4e de couv. Il est déjà dit qu'il se passe à la fin des années 90, hors cela est impossible étant donné la date de naissance des protagonistes.
On est, normalement, plutôt au milieu des années 80 .... cela ne change pas grand chose d'ailleurs (le livre est paru en version originale en 88, c'est juste une incohérence de l'éditeur, mais c'est agaçant ce manque de rigueur).

Léonora Gallaway arrive en France avec sa fille pour se rendre au mémorial qui commémore la mort de soldats anglais, tués pendant la guerre de 14-18. Pour rendre hommage a l'homme dont elle porte le nom, dont sa mère a été l'épouse.
L'homme qui a donné sa vie pendant la grande guerre, n'est pourtant à priori pas son père, puisque Léonora est née plus d'un an après la date du décès.
La vieille femme va alors remonter pour sa fille, le fil des années, et délivrer les nombreux secrets d'une famille à la destinée dramatique.

J'ai trouvé l'écriture banale, l'histoire invraisemblable, les personnages n'ont pas pris vie sous mes yeux (leurs caractères et leurs actes les rendent trop caricaturaux), et surtout, à la lumière des dernières pages, on se demande bien pourquoi le roman commence de cette façon, avec un tel pélerinage.
L'auteur a par contre réussi à montrer l'horeur que représentait cette guèrre.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Clochette le Mer 27 Juil 2011 - 11:44

Me souviens l'avoir lu en début d'année, emballée par le contexte et être restée sur ma faim. J'avais trouvé l'écriture mièvre, et l'histoire incroyable (dans le sens : difficile à croire). Il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, en tout cas....
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  odilette84 le Ven 2 Mar 2012 - 17:45

idem pour moi,


Par un matin d'automne
alléchée par l’estampille, la photo et le 4° de couv ...
finalement,
pas trop envie de le commenter plus que ça ...
trop de rebondissements invraisemblables , on n'en finit pas de révéler et encore révéler ...
pourtant le contexte était intéressant
2,5/5
parce que je l'ai lu en entier

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Clochette le Mer 20 Mar 2013 - 8:48

Heather Mallender a disparu de Robert Goddard

Venue séjourner sur l’île de Rhodes pour se remettre d’un drame
personnel, Heather Mallender disparaît brusquement au cours d’une balade
en montagne, presque sous les yeux d’Harry Barnett, le gardien de la
villa où elle résidait. Soupçonné de l’avoir assassinée, Harry est
laissé en liberté, faute de preuves. Ce quinquagénaire alcoolique et
désabusé décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste :
les vingt-quatre dernières photos prises par la jeune femme. Cliché
après cliché, il va ainsi reconstituer les dernières semaines de sa vie,
entre la Grèce et l'Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur le
passé d’Heather et plus le mystère s'épaissit.

C'est amusant, je pense que je pourrais presque rédiger la même critique qu'a rédigé Odilette à propos de "Par un matin d'automne". J'avais déjà pourtant peu adhéré à son premier roman, mais j'ai quand même voulu me donner une seconde chance.
Je n'ai pas du tout accroché à cet histoire. La quête d'Harry Bennet pour prouver son innocence aurait pu être intéressante, et le principe de rechercher la vérité en suivant les derniers clichés photographiques de la victime aurait pu être une idée sympa, mais trop d'invraisemblances, des personnages caricaturaux (le policier grec m'a fait vraiment rire avec ses moyens et son raisonnement pour disculper un coupable potentiel), le héros m'a plus agacé qu'autre chose, et à la fin, je me suis presque dit "Tout ça, pour ça !". Je n'ai pas trop aimé le style de l'auteur que je trouve désuet, presque "poussiéreux". (alors là, je pense qu'il n'y a que moi qui comprend !). Je l'ai lu il y a quelques semaines déjà, et je n'en ai déjà presque plus aucun souvenir !!!

Ma note : 2/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Chantal le Mer 20 Mar 2013 - 16:38

Eh bien, je l'avais noté dans ma Lal, suite à certains avis sur le net. Je vais donc le mettre de côté....
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2345
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Lacazavent le Mer 20 Mar 2013 - 16:51

Par un matin d'automne ne m'avait pas déplu, celui-là me plaira peut -être alors Exclamation En tout cas, il me tente bien Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Lyreek le Dim 12 Mai 2013 - 15:00



Heather Mallender a disparu - Robert Goddard
Le livre de poche - 720 pages

Quatrième de couverture
Venue séjourner sur l’île de Rhodes pour se remettre d’un drame personnel, Heather Mallender disparaît brusquement au cours d’une balade en montagne, presque sous les yeux d’Harry Barnett, le gardien de la villa où elle résidait. Soupçonné de l’avoir assassinée, Harry est laissé en liberté, faute de preuves. Ce quinquagénaire alcoolique et désabusé décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste : les vingt-quatre dernières photos prises par la jeune femme. Cliché après cliché, il va ainsi reconstituer les dernières semaines de sa vie, entre la Grèce et l'Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur le passé d’Heather et plus le mystère s'épaissit.

Après un début un peu poussif, j'ai bien accroché à ce roman. J'ai beaucoup aimé l'idée de mener l'enquête en suivant les photos prises par Heather. L'intrigue tient bien la route et balade de lecteur entre la Grèce et l'Angleterre. Je me suis facilement laissée prendre au jeu, curieuse de savoir le fin mot de l'histoire.
La fin est moins grandiose qu'annoncée sur la quatrième de couverture mais tout de même assez inattendue.
Bref, j'ai passé un bon moment, je ne lis que très peu de romans policiers donc ça m'a changé de mes habitudes.

4/5

_________________
Lecture en cours : Karitas : L’art de la vie de Kristin Marja Baldurdottir

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2382
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Elfe le Sam 16 Mai 2015 - 7:02

Le secret d'Edwyn Strafford

1977 : Martin Radford, jeune historien londonien dont la carrière universitaire a été brisée par un scandale, arrive sur l’île de Madère. Il y rencontre Leo Sellick, un millionnaire sud-américain, qui habite une superbe villa, naguère propriété du mystérieux Edwin Strafford, mort en 1951. Homme politique de premier ordre, promis à un brillant avenir, Edwin Strafford a été en 1908, à l’âge de 32 ans, ministre de l’intérieur du cabinet Asquith, aux côtés de Lloyd George et de Churchill, avant de démissionner brutalement en 1910 et de quitter la vie politique sans explication aucune pour disparaître dans l’anonymat. Les raisons de cette rupture inexplicable sont elles dans le manuscrit de ses mémoires, retrouvé dans la villa ? La lecture passionnée qu’en fait Martin pose beaucoup plus de questions qu’elle ne donne de réponses. En particulier sur le rôle d’Elizabeth, une jeune suffragette - ces militantes activistes qui revendiquaient le droit de vote pour les femmes dans un Royaume-Uni très conservateur - avec qui Strafford a vécu une histoire d’amour passionnée. Fasciné par les énigmes qui jalonnent le destin de Srafford, Leo Sellick propose à Martin de le rémunérer pour éclaircir cette étrange affaire. Mais alors que son enquête progresse, Martin va vite comprendre que cette histoire est loin d’être finie, et que, dans l’ombre, beaucoup ont encore intérêt à ce que le voile ne se lève jamais sur le secret d’Edwin Strafford.

Un roman qui prend la forme d'une enquête autour d'Edwyn Strafford, personnage politique dont la carrière fut brutalement brisée de façon mystérieuse. L'intrigue bien menée nous tient en haleine du début à la fin, si bien qu'il est difficile de lâcher ce roman. Et quand nous pensons avoir trouvé le fameux mystère, tout bascule et nos certitudes volent en éclats. Un roman que je recommande...

Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1847
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert GODDARD (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum