Sophie BASSIGNAC (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sophie BASSIGNAC (France)

Message  lalyre le Jeu 21 Juil 2011 - 12:02



Dos à dos

Sophie Bassignac

JCLattès janvier 2011

233 pages



Présentation de l'éditeur

Fin août, une nuit du côté de Saint-Tropez. Dans la Villa des Roses, tout le monde dort lorsqu’Arnaud, visage d’ange mais cœur sombre, débarque sans prévenir chez ses parents qu’il n’a pas vus depuis longtemps. Ses bonnes résolutions, il les a déjà oubliées.
Le lendemain, Gabriel, romancier quinquagénaire qui n’écrit plus, lit un message destiné à son fils. Un message qui lui fait l’effet d’un coup de couteau. Arnaud est recherché par la police.
Aussitôt, dans un tourbillon de rage, d’accablement et d’angoisse, l’homme de lettres se lance à sa poursuite. Tourmenté par ses états d’âme d’écrivain mais aussi et surtout par sa femme italienne, Ester, toujours en guerre dès qu’il s’agit de sauver son fils, Gabriel devra redécouvrir cet enfant qu’il pensait connaître. Comment les êtres qui nous sont le plus proches deviennent parfois des étrangers ?
Autour de cette famille décomposée où les tensions s’amoncèlent, gravitent des personnages qui participent, impuissants, à la catastrophe annoncée. Pamela, l’amie de toujours de la famille, veuve, alcoolique et infatigable poseuse de questions ; Fumiko la Japonaise, poétique amie d’Arnaud qui dessine les gens dans le métro ; Jean-Mi Causse, le détective-écrivain de science-fiction, ou encore la troublante et fragile Guinevere, photographe débutante perchée sur ses talons échasses.
Tragi-comédie du désir et des liens filiaux, voici un roman au style réjouissant et effréné, qui sonde les thèmes de la création artistique, de la culpabilité et de la part d’ombre qui nous habite tous.


Mon avis

Une très belle description des relations entre père et fils, car ce que découvre Gabriel, âgé de plus de cinquante ans, lors d’un message adressé à à Arnaud, le décide à faire suivre son fils par un détective privé. plusieurs personnages habitent ce livre, mis à part Fumiko et la sulfureuse Guinevere qui sont peu plus sympathiques....Ester ,la mère d’Arnaud, trop possessive, qui frôle la dépression et l’hystérie n’est guère attachante, le père écrivain qui ne veut plus écrire, car dit-il; cela ne sert à rien, il y a aussi Jean-Philippe, le recéleur d’objets d’art, qui liquide les butins des cambriolages d’Arnaud, dont on devine qu’il est le petit ami. Bref je n’ai pas trop aimé cette lecture, car aucun personnage n’est épargné sous la plume de l’auteure, aucune communication dans cette famille sans amour, ce roman se termine par une course-poursuite des parents, Arnaud semble être en danger, arriveront-ils à temps ? Trop de mélancolie dans ce roman, pas beaucoup d’actions et les parents arriveront-ils à sortir de ce duel entre eux qui dure depuis longtemps ? Ce que j’ai le plus aimé, ce sont les réflexions sur la littérature qui foisonnent dans ce livre, cela à mon avis met un peu de baume au cours de la lecture....4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie BASSIGNAC (France)

Message  lalyre le Sam 4 Jan 2014 - 17:09

Mère agitée à très agitée   
 Sophie Bassignac  
Janvier 2014 
        247 pages  
   
Quatrième de couverture
Après des années new-yorkaise intenses et dangereuses, Maryline et William Halloway s’installent sur la côte bretonne pour commencer une nouvelle vie, paisible et discrète. Mais un matin de juillet, le petit monde de Maryline vacille lorsque Simon Schwartz, son amour de jeunesse, met le pied dans la porte.
 
Petite chronique
, Un survol sur les personnages principaux de cette histoire. Maryline qui a quitté New-York est un ancien mannequin pour s’établir en Bretagne avec William son mari qui fut un guitariste à succès. Mais pourquoi ont-ils quitté New-York ? Serait pour protéger son rocker de mari ? Ayant hérité d’une manoir ancien, elle ouvre une maison d’hôte. Leur fille Gloria est une jeune adolescente qui ne supporte guère les estivants dont sa mère fait tout pour assurer leur confort. Malgré tout une belle ambiance règne, jusqu’au jour ou une estivante découvre le corps noyé d’une jeune fille dans la crique du manoir. C’est à ce moment que tout se gâte, William a de mauvaises fréquentations et se pourrait-il qu’il aie vu cette jeune fille pendant une sortie bien arrosée ? Quel est cet étrange Monsieur Herr, sur qui pèsent de lourds soupçons ? Une bague volée provoque un étrange malaise, une servante battue par son mari alcoolique, deux hôtes japonais, une vieille dame excentrique et Simon un policier, amour de jeunesse de Maryline et tout va aller de travers pour celle-ci…..
Mon avis

Que voila donc un roman ou tous ces personnages de la famille hors norme et leurs hôtes déjantés vont être entrainés dans un rock and roll endiablé ou chacun finira tout de même à retrouver ses marques. Ce n’est pas vraiment un roman policier, je dirais plutôt une comédie et de la fantaisie ou la drôlerie, l’amour et l’humour font partie des personnages. Ce n’est pas spécialement le genre de roman que j’aime, disons que j’ai apprécié ce moment de détente. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum