Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Mar 28 Juin 2011 - 16:51

Theo Hakola est né en 1954 à Spokane, dans l'état de Washington aux Etats-Unis, avec des origines suédoises et finnoises. En 1978, il vient vivre à Paris, où il fait partie du milieu musical avec les groupes de rock Orchestre Rouge, puis Passion Fodder dans les années 80. A partir des années 90, il sort des albums sous son nom.

En dehors de la musique, Theo Hakola est aussi homme de théâtre et écrivain. Il a publié trois romans qui forment une trilogie baptisée La trilogie du sang. Son quatrième roman devrait sortir en septembre.

Theo Hakola a écrit tous ses romans dans sa langue maternelle mais jusqu'à présent, ceux-ci n'ont jamais été publiés en anglais. Ils ont été traduits en français (par l'auteur pour les trois premiers) et en finnois. Ceci s'explique par le fait que Theo Hakola a gagné sa notoriété en France et possède des origines finnoises. Il reste vraisemblablement peu connu dans son pays natal.



Bibliographie :

La route du sang, Editions Le serpent à plumes 2001
La valse des affluents, Editions Le serpent à plumes 2003
Le sang des âmes, Editions Intervalles 2008
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Mar 28 Juin 2011 - 17:37

LA TRILOGIE DU SANG

L'ensemble des trois livres peut se lire dans l'ordre ou pas et il n'est pas nécessaire d'en avoir lu un pour comprendre le suivant. Cependant, la trilogie est aussi très agréable à lire d'une traite car on retrouve d'un livre à l'autre des personnages, des périodes, des lieux. Le tout forme une grande fresque socio-historique allant de la fin du 19ème siècle en Finlande jusqu'à l'époque actuelle à Paris, en passant par les révoltes des mineurs dans l'Ouest américain, la guerre d'Espagne, les années 70, etc. Un grand voyage dans le temps et dans l'espace !

LA ROUTE DU SANG

Editions Le serpent à plumes 2001, 378p



Résumé : Dans ce premier volet, nous faisons la connaissance de Peter, l'un des personnages centraux de la trilogie, enfant dans l'Amérique des années 60, puis adulte à Paris. Mais entre-temps d'autres personnages de la famille de Peter entrent en scène : Pirjo, son arrière-grand-mère, immigrée finnoise, et Jaska, le petit-fils de celle-ci. Nous remontons donc le temps pour découvrir leur histoire... Parallèlement, le roman revisite la légende de Zorro dans une version andalouse.

Mon avis : Résumer ce roman est impossible, d'où l'aspect brouillon et peut-être peu compréhensible de ma tentative de résumé... Mais contrairement aux apparences que pourrait donner mon écrit, ce livre se lit très bien et je n'ai pas du tout été gênée par les changements de personnages, d'époques, de lieux. Au contraire, j'ai beaucoup aimé la construction du roman, originale et bien conçue.
Les différents thèmes abordés (guerre d'Espagne, grève de mineurs en Idaho) sont très intéressants et m'ont permis d'apprendre pas mal de choses (j'ignorais tout de ces grèves et des débuts du syndicalisme aux Etats-Unis, cette partie du roman est très bien documentée). On croise des personnages hauts en couleur et bien dépeints, qui nous aident à vivre tous ces événements par procuration.
La légende du Zorro andalou qui s'immisce dans le récit peut surprendre mais l'aspect "histoire dans l'histoire" m'a séduite. Cette partie a d'ailleurs été adaptée au théâtre par l'auteur.
Quant aux dialogues (nombreux, le livre fonctionne bien sur cette dynamique), je les trouve particulièrement fluides, très naturels et de ce fait fort agréables à suivre.
Il s'agit donc d'un premier roman réussi, original et romanesque qui offre une vision assez rare : celle d'un américain vivant à Paris sur son pays d'origine, ses racines nord-européennes et la France (surtout Paris).

Résumé de l'éditeur : "Premier roman de Theo Hakola, La Route du sang est une fresque tourbillonnante, à l'écriture audacieuse mêlant poésie, farce et roman historique, qui peint tout ensemble les débuts du syndicalisme aux Etats-Unis, les batailles amoureuses, les étincelles de la Guerre Civile espagnole et le quotidien d'un Américain à Paris, et réinvente le mythe de Zorro."

Ma note : 4,5/5

PS : Sachez que ce livre n'est plus édité, mais que vous pouvez l'acheter via le site Internet de Theo Hakola ICI, ou que certaines bibliothèques le possèdent.


Dernière édition par Ysla le Mar 28 Juin 2011 - 20:49, édité 1 fois
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Louvaluna le Mar 28 Juin 2011 - 20:39

J'ai vérifié, les deux premiers volets de cette trilogie sont dispos à la bibliothèque ! Very Happy

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Mar 28 Juin 2011 - 20:42

Formidable la biblio de Bsac ! Et le troisième volet est toujours disponible à la vente. Je posterai les deux autres critiques très bientôt (ce sont des lectures que j'ai faites en mars/avril mais j'ai pris du retard...).
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Cyrielle le Mer 29 Juin 2011 - 7:01

Je le note, on ne sait jamais l'année prochaine quand je me réinscrirai à la médiathèque peut être qu'ils y seront.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7350
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Louvaluna le Mer 29 Juin 2011 - 7:27

C'est une petite ville, mais avec de bonnes ressources quand même. Wink
Elle semble très spéciale cette trilogie, j'attends les deux autres critiques avec impatience. Very Happy

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Sam 2 Juil 2011 - 16:03

LA VALSE DES AFFLUENTS
Editions Le serpent à plumes 2003, 401p



Résumé : Ce deuxième volet de la Trilogie du sang a pour personnage central la fantasque Jewell Stone, qui a connu Peter Fellenberg (personnage du premier livre) sur les bancs de l'école et débarque aussi à Paris une fois adulte. Mais avant d'arriver en France, Jewell passe par bien d'autres lieux, notamment New-York où elle se fera une place dans le milieu du rock et de l'extravagance. Parallèlement, comme dans le premier volet, nous suivons La ballade de Carson Clay, retour vers la période des révoltes des mineurs de l'Ouest, avec des personnages déjà rencontrés, notamment Pirjo. Cette ballade a pour signe particulier d'avoir la même trame narrative que La Chartreuse de Parme de Stendhal, mais transposée dans le temps et l'espace.

Mon avis : J'ai beaucoup aimé La ballade de Carson Clay, vraiment une très bonne histoire. Bien sûr, la trame narrative originale n'est pas de l'auteur (et je n'ai pas encore lu La Chartreuse de Parme, donc je ne peux pas comparer) mais la transposition et la façon de raconter m'ont beaucoup plu. J'ai aussi eu la chance de voir un spectacle lecture/musique mettant en scène cette ballade (de et avec Theo Hakola) et c'était excellent, un grand moment de magie, romanesque à souhait et très bien interprété.
L'histoire de Jewell Stone m'a un peu moins fascinée et Peter est assez insipide par moments. La fin du roman m'a paru un peu forcée et la toute fin ne m'a pas du tout convaincue. Mais l'ensemble se lit agréablement, le ton des dialogues est toujours aussi bon et efficace et il est toujours plaisant de retrouver la galerie des personnages et d'en apprendre plus sur eux.

Ma note : 3,75/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Mer 10 Aoû 2011 - 8:16

LE SANG DES AMES
Editions Intervalles 2008, 475p



Résumé : Nous sommes à Paris, en 2003. Léa Ruby, la fille de Peter, a 12 ans et c'est elle qui va se retrouver cette fois au centre de l'histoire. Elle fait la connaissance d'un couple d'américains un peu paumés qui vont l'entraîner dans des sentiments nouveaux et vers un certain danger. Mais le roman revient aussi sur l'histoire de Pirjo : son enfance en Finlande et son départ pour l'Amérique. Sur celle de Louise, la mère de Peter et sur celle de Jaska.

Mon avis : Comme dans le second volet, j'ai préféré les histoires du passé à celles plus récentes. L'histoire de Pirjo et son voyage pour l'Amérique m'ont rappelé en partie la saga des émigrants, il s'agit de la même période et de la même vague d'immigration. J'ai trouvé cette partie très intéressante. L'histoire parisienne des années 2000 en revanche m'a paru un peu artificielle et Jewell Stone et Peter sont de plus en plus insupportables.
L'auteur a introduit un élément nouveau, rendant la narration radicalement différente par rapport aux autres tomes. Je ne le dévoilerai pas ici pour garder la surprise des futurs lecteurs, mais je ne sais pas tellement si cela m'a plu. J'ai été un peu surprise, prise au dépourvu par cette idée.
Reste que le style, les dialogues et la vivacité du récit rendent toujours la lecture très agréable. On ne peut pas le nier : Theo Hakola sait très bien raconter les histoires. Et le fait de mêler à chaque tome un peu de passé, un peu de présent et de dérouler ainsi progressivement ce qui constitue une vaste fresque est très bien maîtrisé et représente une réflexion riche sur les racines, la vie de ceux qui nous ont précédés (et que souvent on ne connait pas ou peu) et l'individu au centre de l'Histoire internationale.

Ma note : 4/5


Dernière édition par Ysla le Mar 3 Jan 2012 - 16:15, édité 1 fois
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Mousseline le Mer 10 Aoû 2011 - 15:57

Tiens ca me semble intéressant cette trilogie.

Merci Ysla... j'en avais jamais entendu parler.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Ysla le Dim 15 Jan 2012 - 16:01

RAKIA
Editions Intervalles, 2011, 414p



Résumé : Christopher Drake est le chanteur d'un groupe de rock américain. En 2003, au cours de la soirée qui suit un concert à Belgrade, d'une part il décide de quitter le groupe et même d'arrêter la musique, d'autre part il rencontre Milica et Biljana, deux jeunes musiciennes serbes et amies inséparables qui vont lui faire tourner la tête. Celles-ci lui donnent l'adresse de la tante de Milica qui vit à Paris et, peu de temps après, Christopher s'installe dans la capitale française afin de commencer sa "nouvelle vie". Il ne tardera pas à retourner dans les Balkans et à retrouver les deux jeunes femmes, la rakia et les douleurs laissées par les récents conflits dans cette partie du monde.

Mon avis : J'avais très envie de découvrir ce roman, d'une part parce que j'aime beaucoup le travail de Theo Hakola d'une manière générale, d'autre part parce que les Balkans m'intéressent énormément et que le thème des conflits des années 90 me touche.

Je pense que des quatre romans de Theo Hakola, c'est celui-ci que j'ai préféré. On y retrouve son style et son goût pour les histoires du passé, des ancêtres des personnages, histoires qui apportent un éclairage nouveau sur ce que vivent les personnages mais dont eux-mêmes n'ont pas conscience, bien que cela soit inscrit dans leur "patrimoine familial". Les dialogues sont toujours aussi réalistes et bien écrits et l'ambiance des Balkans, le goût pour la fête, une certaine folie sont bien retranscrits, on perçoit que l'auteur s'y est rendu et a rencontré des habitants d'ex-Yougoslavie.

Le personnage principal est un peu paumé et empoté, ce qui le rend très touchant, notamment dans ses relations avec les femmes. Ses sentiments et ses questionnements sont bien rendus et la façon dont il tente de comprendre la guerre, dont les rencontres successives qu'il fait développe son point de vue est pertinente. J'ai eu plaisir à le suivre à la fois géographiquement, sentimentalement et intellectuellement. Ce livre fait voyager sur tous ces plans et mêle les histoires individuelles avec l'Histoire.

Le roman réserve quelques scènes vraiment marquantes, comme celle (au début) où Christopher se fait accoster par un mendiant sur un quai de gare désert, ou encore une autre (plutôt vers la fin et dont je ne dirai pas grand-chose, donc) liée à la mort de Slobodan Milosevic. Avec des personnages hauts en couleur et très différents les uns des autres. Parmi ceux-ci, on retrouve quelques personnages réels comm Bill Carter (l'auteur des Ailes de Sarajevo) ou Francis Bueb (le fondateur/directeur du centre André Malraux de Sarajevo). Les noms sont changés mais les hommes sont clairement identifiables.

Rakia est un roman sur la guerre, mais qui se déroule principalement après les conflits balkaniques des années 90. Les personnages sont très marqués par la guerre et en parlent beaucoup, se disputent à ce sujet, ont du mal à dépasser ou à accepter la tragédie de la guerre et les responsabilités des peuples. L'auteur développe aussi certaines éléments concernant ces guerres, ce qui permet de resituer les choses, de se rappeler. Mais ce n'est pas un roman tragique, il y a des passages vraiment drôles et de la légèreté dans le propos grâce au personnage de Christopher. J'ai aimé cette approche et je la trouve adaptée au sujet malgré la noirceur des événements.

C'est un roman que j'aurai certainement envie de relire.

Ma note : 4,75/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Theo HAKOLA (Etats-Unis/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum