Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  dodie le Ven 24 Juin 2011 - 13:23

Fidélis Waldvogel, un jeune allemand revient de la guerre en 1918 et épouse Eva. Fils de boucher, il décide d'aller tenter sa chance en Amérique et s'installe ainsi que sa famille dans le village d'Argus à l'ouest du continent. Le roman retrace l'histoire de cette famille jusqu'en 1950.

Mon avis: Deux choses m'ont tout d'abord marqué: la chorale n'est pas l'élément principal de ce roman et n'est finalement que peu évoquée. D'autre part le personnage principal n'est pas Fidélis mais Delphine: une jeune femme du village qui y revient après quelques années passées à jouer les saltimbanques.
Le récit s'écoule tranquillement: on suit l'évolution de la famille de Fidélis, de Delphine et de son père alcoolique mais aussi d'autres personnages comme Cyprian, le "compagnon" de Delphine, Clarisse qui travaille comme croque-mort, Un-pas-et demi, une clocharde .......
Mais au milieu de cette petite vie tranquille au sein de ce village se jouent parfois des drames dont le plus important sera la seconde guerre mondiale qui enverra au front les fils de Fidélis.
L'aspect le plus émouvant de ce récit est cependant la profonde amitié qui liera Dephine à Eva: une amitié sans bornes et qui jouera un rôle dans l'avenir de tous.
Louise Erdrich a un véritable talent de conteuse et ses personnages sont tous très attachants .
Ma note : 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4539
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  cookie610 le Ven 1 Juil 2011 - 15:00

La chorale des maitres bouchers

Note : 3.5/5

Critique : comme Dodie l’a fait remarquer, la chorale n'est pas l'élément principal de ce roman et le personnage principal n'est pas Fidélis mais Delphine. Ca m’a un peu déçue parce que j’aurais bien aimé qu’il parle plus de cette histoire de chorale. Sinon, j’ai bien aimé suivre l’histoire de cette famille sur plus de 40 ans et de tous les autres personnages secondaires. Si Louise Erdrich a un talent indéniable pour raconter et décrire, j’ai quand même trouvé que certains passages étaient trop longs et lents. Il y a un coup de mou au milieu de l’histoire. Quand la seconde guerre mondiale arrive, le rythme repart. Au final, c’est une belle chronique familiale, avec beaucoup d’émotions et de sentiments. Je suis ravie d’avoir eu l’occasion de découvrir cette auteure.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4720
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  Parch le Mar 12 Juil 2011 - 14:06

Louis Erdrich, La chorale des maîtres bouchers, 568 pages

L'histoire familiale contée par Louise Erdrich est très intéressante. on est plongé dans les années d'après guerre suivie de la Grande dépression et de la Deuxième Guerre mondiale, le tout vu à travers l'expérience d'une famille immigrée allemande. Les personnages sont très intéressant : Fidelis et ses fils, son épouse Eva, mais aussi du côté de Delphine, son père alcoolique Roy, son ami Cyprian et son amie Clarisse.

Personnages et sentiments sont très bien traités en revanches j'ai trouvé que certains passages étaient confus. A vouloir ménager l'effet de surprise, je crois que l'auteur finissait par oublier de donner clairement l'élément importante. il faut trop lire entre les lignes. Les changements de lieu et de temps ne sont pas assez nettement exprimés. Le summum intervient das le dernier chapitre où il m'a fallut deux lectures pour comprendre qu'il s'agissait d'un récit datant d'avant la naissance de Delphine (enfin c'est ce que je crois avoir compris, mais ce n'est pas explicitement noté).

Ma note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  catherine le Mer 10 Aoû 2011 - 1:08

La chorale des maîtres bouchers

Ma critique:
J'ai bien aimé la façon dont la guerre a été traitée dans ce livre - c'est à dire tout en douceur, un peu comme en arrière-plan. Les personnages qui l'ont vécue doivent vivre avec leurs souvenirs, mais le lecteur est épargné comme le sont leurs proches. Beau roman qui réunit des personnages qui vivent un peu en marge des autres pour différentes raisons... des personnages très forts, qui ne lâchent pas prise, qui continuent sans relâche leur chemin parfois difficile.

Un livre dur sans être lourd, comme quoi il vaut mieux prendre la vie du bon côté, quoi qu'il arrive. Une belle découverte qui donne le goût de relire cette auteure.

4/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  Mousseline le Ven 26 Aoû 2011 - 18:35



La chorale des maîtres bouchers

(Le Livre de Poche, 2007, 568 p.)

Il manquait bien une trentaine de pages à mon livre éparpillées un peu partout. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Cela ne m'a pas fait perdre le fil parce que c'est un roman volumineux mais c'est frustrant. Je vais écrire à Livre de Poche pour me plaindre.

Donc, Fidelis grandit dans un petit village en Allemagne, dans sa famille on est boucher de père en fils. Il est tireur d'élite lors de la Première Guerre Mondiale un rôle qui va forcément laisser des traces dans son esprit durant sa vie entière. Lors de cette guerre il perd son meilleur ami, épouse la fiancée de celui-ci et part en Amérique avec dans sa valise ses couteaux de boucher et des saucisses. Il s'installe au Dakota du Nord. Je n'ai d'ailleurs pas trop compris le pourquoi de cette émigration car sa famille semble être plutôt à l'aise alors que lui tirera le diable par la queue tout au long de sa vie.

Fidelis a une belle voix et le chant le supportera dans les moments les plus durs de sa vie. Avec sa femme Eva ils élèvent quatre garçons dans une petite ville cernée par les plaines. Autour d'eux gravitent d'autres personnages dont Delphine qui est en fait le personnage central du roman, elle joue un rôle déterminant dans la vie de chacun à commencé par son père le poivrot attiré du village. Mais quand on a connu Delphine au début on n'aurait pu deviner le chemin qu'elle allait prendre tellement sa vie a bivurqué.

Cette histoire débute à la fin de la Première Guerre Mondiale et se termine à la fin de la Deuxième.

Au début j'étais déconcertée par le style de Louise Erdrich, je n'arrivais pas à la situer parmi les auteurs nords-américains, il y a quelque chose d'extravagant et de coloré mais aussi de lourd dans sa façon de raconter les choses et la vie de ses personnages. Un boucher, une femme croque-mort et des équilibristes qui font leur numéro de village en village - rencontrer tous ces gens à la fois dans un roman ça me semblait beaucoup. Et de plus le fait que Fidelis soit allemand, qu'il va élever des fils en Amérique qui participeront à la guerre à leur tour et se battront les uns contre les autres alors là c'est une surcharge de thèmes.

Quand un roman se passe au Dakota du Nord on s'attend presque à ce que la nature soit le sujet principal mais ce n'est pas le cas tout se passe du côté des personnages qui sont très riches psychologiquement parlant, complexes en fait et probablement parce que la vie de Louise Erdrich est aussi riche : un père américain-allemand, une mère métisse, six enfants dont trois qui ont été adoptés, un mari qui s'est suicidé... bref ça bouge beaucoup dans la vie de Mme Erdrich, elle ne peut qu'y trouver de l'inspiration pour écrire. Mais la nature joue un rôle déterminant dans la vie de chacun ça c'est indéniable.

Ce n'est pas le genre de personnages que je m'aurais attendu à rencontrer dans un état reculé tel que le Dakota du Nord en tout cas c'est différent d'avec les autres auteurs de l'Ouest. Et puis je ne savais jamais vraiment si les personnages sont heureux ou pas et ça me gênait.

C'est un roman qui se dévore presque mais même si j'avais de la difficulté à le lâcher quand j'y étais ce n'est pas un coup de coeur... j'ai aimé certainement mais je ne me suis pas sentie proche de Louise Erdrich comme ce fut le cas lors de premières rencontres avec certains auteurs qui me sont devenus très chers. Mais certain que je vais la relire.

Note : 4/5

Extrait :
Elle lisait Edith Wharton, Hemingway, Dos Passos, George Eliot, et pour le réconfort, Jane Austen. Le plaisir de ce genre de vie - livresque, pouvait-on dire à son avis, une vie passée à lire - avait donné à son isolement un caractère riche et même subversif. Elle habitait un personnage réconfortant ou terrifiant après l'autre. Elle lisait E.M. Forster, les deux soeurs Brontë, John Steinbeck. Qu'elle garde son père drogué sur son lit à côté de la cuisinière, qu'elle soit sans enfant, sans mari et pauvre, comptait moins dès lors qu'elle prenait un volume en main. Ses erreurs disparaissaient. Elle vivait avec une énergie inventée.


C'est loin le Dakota du Nord! L'été passé alors qu'on était dans le Dakota du Sud j'écoutais une dame qui parlait avec une autre personne et elle disait qu'il y a seulement deux états qu'elle n'a pas encore visités : l'Alaska et le Dakota du Nord.


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louise Erdrich- La chorale des maîtres bouchers

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum