Bernard CLAVEL - Le royaume du nord T6 - Maudits sauvages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bernard CLAVEL - Le royaume du nord T6 - Maudits sauvages

Message  catherine le Mar 24 Mai 2011 - 19:27

Maudits sauvages
355 pages
Éditions Albin Michel



Comme j'ai commencé le club en février, j'avais manqué cet auteur en janvier et ai décidé de me lancer en retard, puisqu'il avait semblé être apprécié (mais au début sans réaliser qu'il avait été auteur du mois - j'avais juste constaté qu'il y avait eu beaucoup de coups de coeur en janvier hihihi). J'ai donc pris un livre au hasard à ma bibliothèque et j'ai réalisé par après qu'il s'agissait du 6e tome de la série Royaume du Nord... Embarassed Mais cela n'a pas paru du tout, j'ai lu la critique du tome 2 de la même série et il ne semble pas s'agir d'une réelle continuité. Je peux dire que Maudits sauvages se lit très bien même en n'ayant pas lu les autres...

Résumé
Le clan des indiens Wabamahigans (tribu fictive) vit dans la taiga du Nord du Québec depuis que sa fondatrice, Tiska, y avait suivi un loup blanc, se sauvant elle-même de guerriers qui ont exterminé son clan. Beaucoup de lunes se sont passées depuis, mais les indiens du clan sont à nouveau menacés, cette fois-ci par les Blancs. Petit à petit, les comptoirs de traite ont détourné les jeunes de leurs activités traditionnelles... au lieu de chasser pour se nourrir, ils ont commencé à chasser pour vendre des peaux. Avec l'argent obtenu, ils achètent des motoneiges et des bateaux à moteur au lieu et cessent d'utiliser les canoë et les traîneaux à chien. Et lorsque la Société de la Baie James prévoit commencer des travaux pour construire des barrages hydroélectriques, c'est la survie même de leur terre qui est remise en cause.

Critique
C'est très particulier pour moi de lire cet ouvrage en parallèle avec Collapse (livre parlant des civilisations qui se sont effondrées au fil des siècles). Ainsi, la nature de l'homme est telle que celui qui est le plus fort gagne, au détriment de celui, plus faible, qui respecte la nature. L'homme gagne aussi au détriment de la nature elle-même. L'indien, en complète harmonie avec son environnement, vivait jusqu'alors tranquille, dans sa forêt inhospitalière qui avait repoussé l'homme Blanc. Jusqu'à ce que l'homme Blanc trouve le moyen de surpasser la nature. L'homme Blanc, dans sa complète incompréhension du mode de vie des indiens, les a sortis de leur environnement et leur a ainsi enlevé toute leur âme... on assiste à la fin d'un clan, lentement, au fil des dernières années de vie du chef du clan, qui avec les autres vieux est le dernier à avoir les instincts nécessaires pour sa survie en forêt, les plus jeunes ayant préféré opter pour la télévision et le bingo. Ce livre est d'une infinie tristesse... quel livre poignant.

Je ne connaissais pas cet auteur - je doute que les rats replongent dans son oeuvre pour quelques temps, mais ce livre m'a complètement séduite.

5/5 coeur

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum