Serge BRAMLY (France)

Aller en bas

Serge BRAMLY (France)

Message  Parch le Sam 7 Mai 2011 - 10:34

Serge Bramly, Léonard de Vinci, 1988

Il s'agit d'une excellente biographie de Léonard. Le livre est vraiment très complet, l'auteur a travaillé sérieusement. Je pense qu'il a été amené à faire plusieurs voyages pour manipuler les manuscrit de Léonard car il les décrit avec une précision remarquable.

Le contexte est très bien restitué sans longueur excessive. Ce livre est autant une biographie (qui décrit comment Léonard vivait) qu'un livre d'histoire de l'art (ses oeuvres sont étudiés) qu'un livre d'histoire des techniques (on comprend que la peinture n'était absolument pas sa principale activité, surtout pas celle qu'il jugeait la plus valorisante).

L'auteur ne se limite donc pas à l'oeuvre peint de maître florentin mais insiste énormément sur ses travaux d’ingénierie, d'anatomie, d'architecture, de sculpture, etc. Aucune des périodes ni des lieux où il a vécu n'est négligé (Vinci, Florence, Milan, Rome, Amboise). Toutes ses oeuvres même celles qui ont disparu sont décrites et commentées (grâce notamment aux copies (croquis) qu'on pu en faire d'autres artistes). Certains projets comme le cheval de Léonard (statue équestre géante en hommage à François Sforza) ou le projet de ville idéale pour François Ier à Romorantin sont très développés.

En un mot, le personnage de Léonard est génial et la biographie de grande qualité.

Ma note : 5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
Parch
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 34
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge BRAMLY (France)

Message  lalyre le Mer 22 Aoû 2012 - 14:05

Orchidée fixe
Serge Bramly
JC Lattès 22 août 2012
284 pages

4ème de couverture
Il avançait dans l’air brûlant de cet après-midi de mai, en bras de chemise, son échiquier sous le coude, selon une trajectoire dont la courbe allait infléchir son destin, modifier le nôtre, et le mien par ricochet, sans doute pour longtemps, je n’ose dire pour toujours.
Marcel Duchamp, son mouchoir sur la tête, descendant la route sablonneuse de la plage d’Aïn Sebaa, c’est à mes yeux la scène pivot, l’instant fondateur.
Il y était. Quelques marches encore. J’en arrive presque à me figurer son expression, sur le seuil, lorsqu’il a écarté le rideau de perles de l’Eden.

Mon avis
Casablanca….Un roman à quatre voix, celle de l’auteur se laisse deviner, entremêlée avec celle du peintre Marcel Duchamp1887/1968, dont la démarche artistique a exercé une influence majeure sur les différends courants de l’art contemporain. Accompagné par la voix de Tobie Vidal, un universitaire français que ses recherches ont lancés sur la trace de l’artiste et pour cela, de longues conversations ont lieues avec le baron de la Cale, un nonagénaire qui a hébergé Duchamp pendant la guerre, il y a aussi la petite-fille du baron qui mêle sa voix aux autres. Une histoire de milieux et d’époques qui se croisent et s’entrecroisent, une histoire de double passion et de double rencontre, une troublante histoire d’amour. C’est un roman bien écrit que j’ai apprécié mais j’ai dû m’accrocher, il n’empêche que je ne connaissais pas ce peintre qui est pourtant un peintre contemporain. 4/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4612
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum