Eugène IONESCO (Roumanie/France)

Aller en bas

Eugène IONESCO (Roumanie/France)

Message  nauticus45 le Jeu 28 Avr 2011 - 19:35

Eugène Ionesco




Né à Slatina (Roumanie), le 13 novembre 1909.

Né d'un père roumain et d'un mère française, Eugène Ionesco passa sa petite enfance en France. Il y écrivit à onze ans ses premiers poèmes, un scénario de comédie et un « drame patriotique ». En 1925, le divorce de ses parents devait le conduire à retourner en Roumanie avec son père. Il fit là-bas des études de lettres françaises à l'université de Bucarest, participant à la vie de diverses revues avant-gardistes.

En 1938 il regagnait la France pour préparer une thèse, interrompue par le déclenchement de la guerre qui l'obligea à regagner la Roumanie. C'est en 1942 qu'il devait se fixer définitivement en France, obtenant après la guerre sa naturalisation.

En 1950, sa première œuvre dramatique, La Cantatrice chauve, sous-titrée « anti-pièce », était représentée au théâtre des Noctambules. Échec lors de sa création, cette parodie de pièce allait durablement marquer le théâtre contemporain, et faisait de Ionesco l'un des pères du « théâtre de l'absurde », une dramaturgie dans laquelle le non-sens et le grotesque recèlent une portée satirique et métaphysique, présente dans la plupart des pièces du dramaturge. Citons, entre autres, La Leçon (1950), Les Chaises (1952), Amédée ou comment s'en débarrasser (1953), L'Impromptu de l'Alma (1956), Rhinocéros (1959), dont la création par Jean-Louis Barrault à l’Odéon-Théâtre de France apporta à son auteur la véritable reconnaissance. Viendront ensuite Le Roi se meurt (1962), La Soif et la Faim (1964), Macbeth (1972).

Auteur de plusieurs ouvrages de réflexion sur le théâtre, dont le célèbre Notes et contre-notes, Eugène Ionesco connut à la fin de sa vie cette consécration d'être le premier auteur à être publié de son vivant dans la prestigieuse bibliothèque de la Pléiade.

Eugène Ionesco fut élu à l'Académie française le 22 janvier 1970, par 18 voix contre 9 à Jules Roy, au fauteuil de Jean Paulhan. Il fut reçu par le professeur Jean Delay, le 25 février 1971.

Mort le 28 mars 1994.


Biographie extraite du site internet de l'académie française
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1715
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le solitaire

Message  nauticus45 le Jeu 28 Avr 2011 - 20:02







  • Broché: 207 pages
  • Editeur : Gallimard (6 juillet 1976)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 9782070368273
  • ISBN-13: 978-2070368273
  • ASIN: 2070368270

Présentation de l'éditeur



Le seul roman écrit par Ionesco. A trente-cinq ans, un homme fait un héritage et se retire de la vie. Il ne cesse de s'étonner de ses congénères qui continuent à s'agiter, à se battre même, à aimer, à croire. La recherche de l'oubli, la nostalgie du savoir que nous n'aurons jamais, le sentiment de notre infirmité et du miracle de toute chose, font de cet individu banal un être qui a la grâce, un mystique pas tellement loin de Pascal.

Commentaire:


Ce roman, même s'il aborde des sujets métaphysiques, se lit facilement et avec plaisir, surtout que Ionesco aborde les questions que se pose son personnage avec beaucoup d'humour. La place de l'humain, ses faibles connaissances, sa perplexité devant l'infini sont les thèmes principaux du "Solitaire", et sa manière de les résoudre à coup de cognac rend ses sujets pourtant sérieux très agréables et intéressants à aborder. Grâce à Ionesco, on se prend à participer à la marche du monde avec moins d'insouciance, mais beaucoup plus de plaisir!

5/5


avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1715
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum