Romain Gary- La promesse de l'aube

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  géromino le Mer 20 Avr 2011 - 7:47

"La promesse de l'aube" Folio 2008 391 pages (1ère parution Gallimard 1960)

Roman autobiographique de l'auteur. De Russie où il est né (Vilnius, en 1914), il ne passera que les premières années de sa vie. Puis ce sera la Pologne, et enfin Nice, qu'il découvre vers treize ans. La guerre le conduira de France en Angleterre, en passant par l'Afrique Equatoriale, le Soudan, la Lybie etc, au sein d'une escadrille.

Mais c'est surtout la relation passionnelle qui donne la matière au livre. Cette mère qui inspira sa vie dès son plus jeune âge, jusqu'à l'homme qu'il deviendra. Omniprésente, cette relation, bien que parfois étouffante a été déterminante dans la destinée de Romain Gary: "Tu seras un héros, mon fils". Car cette mère nourrit de grandes ambitions pour son fils, qu'elle imagine violoniste de talent, chanteur lyrique, grand écrivain, ou le destinant à une brillante carrière militaire ou politique, promettant même "Tu seras ambassadeur de France". Elle lui prêtait tous les atouts lui assurant la célébrité et la réussite aux plus hauts niveaux de l'échelle sociale (ah non, pas Président de la République!)
Mais tous ces domaines lui seront refusés; puis vint la guerre.

Jusqu'à son dernier souffle (et même après!) la mère sera aux côtés de son fils chéri, modelant son caractère de ses conseils et de ses leçons d'éducation, préparant son brillant avenir.

Portait d'une femme fière qui voue un amour immodéré à son fils unique et qui mettra tout en oeuvre (quitte à tricher) pour la réussite de son rejeton. Réciproquement, Gary vouera à sa mère une adoration sans bornes et un amour inconditionnel. C'est un amour filial en aucun cas incestueux et Gary s'en explique très clairement en évoquant le sujet; une relation complexe et en même temps extrèmement simple, de deux êtres unis par une promesse réciproque: l'une promettant le plus bel avenir possible, l'autre jurant de ne jamais la décevoir.

L'hommage d'un fils à sa mère, où l'humour s'accorde avec l'amour; où les rêves ambitieux sont tournés avec la dérision qui convient (Gary n'a jamais pris la grosse tête); où la tendresse et l'émotion affleurent à chaque page.


Extrait:
...Le talent de ma mère me poussait à vouloir lui offrir le chef-d'oeuvre d'art et de vie auquel elle avait si passionnément cru et travaillé. Que ce juste accomplissement lui fût refusé me paraissait impossible, parce qu'il me semblait exclu que la vie pût manquer à ce point d'art. Sa naïveté et son imagination, cette croyance au merveilleux qui lui faisaient voir dans un enfant perdu dans une province de la Pologne orientale, un futur grand écrivain français et un ambassadeur de France, continuaient à vivre en moi avec toute la force des belles histoires bien racontées...


Note 4.5/5
avatar
géromino

Nombre de messages : 2814
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  dodie le Mer 20 Avr 2011 - 12:47

Très belle critique !!!!!! Ce sera le prochain de Gary que je lirai!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4524
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  Parch le Sam 7 Mai 2011 - 10:14

Romain Gary, La promesse de l'Aube

Le récit de Romain Gary peut être résumé en trois étapes : son enfance en Pologne, son arrivée à Nice et ses études à Paris, enfin sa participation à la Deuxième Guerre mondiale du côté de la France libre.

Je crois que c'est la première fois que je lis une autobiographie et je trouve le genre intéressant. Gary sélectionne évidemment, ponctue son récit de quelques réflexions mais tente de restituer efficacement l'ambiance de l'époque et surtout son rapport à sa mère à travers quelques évènements choisis.

Je crois qu'à la lecture, nous sommes aussi mal à l'aise que lui face aux comportements décalés de sa mère (qui me rappelle un peu trop la mienne...) : il parvient tout à fait à nous emmener avec lui dans son récit.

La difficulté de vouloir réduire toutes ses années à seulement 360 pages le pousse à condenser au maximum et on a parfois un sentiment de trop-plein. On est parfois dubitatif devant une vie aussi mouvementée et on se demande parfois s'il ne romance pas sa vie un peu trop (ses préparatifs pour assassiner Hitler, le duel avec les aviateurs polonais, ses multiples conquêtes et surtout le mariage local avec une indigène en Afrique, ses multiples crashs en avion etc.). L'humour ne manque pas (l’anecdote du cercueil confondu avec une caisse de bière est-elle vraiment réelle ???)

On découvre aussi ses débuts littéraires, ce qui est intéressant. Dommage que son récit s'arrête avec le décès de sa mère... J'aurais été curieux de le voir évoluer enfin seul dans le monde de la diplomatie et dans le monde des Lettres.

Ma note : 4,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  Mousseline le Sam 7 Mai 2011 - 15:38

J'ai beaucoup aimé La promesse de l'aube.

Par contre, je n'ai pas aimé La vie devant soi et je vais probablement abandonné Les cerfs-volants... l'histoire ne m'intéresse pas et le style vraiment pas pour moi.

La promesse de l'aube - c'est vraiment très différent de ces deux livres. Je croyais que le vrai Romain Gary on le trouve dans La promesse de l'aube d'ou le fait que j'ai commandé Les cerfs-volants. Mais ces cerfs-volants... c'est plutôt dans la catégorie La vie devant soi.... Crying or Very sad Je suis vraiment décue. Surtout que j'ai toujours pensé que Romain Gary est un auteur pour moi.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  dodie le Dim 8 Mai 2011 - 18:01

La promesse de l'aube

Géronimo a fait un super résumé donc je m'en dispenserai!

Que dire de ce livre qui n'a déjà été dit? Je l'ai trouvé tout simplement magnifique. C'est une véritable déclaration d'amour que Gary fait à sa mère. On peut certes trouver le comportement de la mère complètement exagéré et même à la limite du normal. Plus d'une fois en débutant cette lecture je me suis dit: "Non ce n'est pas possible....Elle va vraiment trop loin...." Puis en progressant dans le récit j'ai petit à petit accepté son attitude comme l'a fait l'auteur d'ailleurs.
La fin du livre est particulièrement émouvante lorsqu'on comprend la dernière preuve d'amour qu'elle a donné à son fils.
Ce qui rend aussi cette autobiographie attachante c'est l'écriture de Romain Gary: on sent qu'il y a mis tout son amour.
Bien sûr on peut se demander si toutes les aventures, pour certaines vraiment rocambolesques, qu'il nous raconte sont réelles ou si le romancier n'a pas un peu pris le dessus pour faire plus "aventurier".....Mais qu'importe: tout cela fait de ce témoignage d'amour filial un livre en aucun cas larmoyant qui nous fait souvent sourire.
Un gros coup de coeur 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4524
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  Chantal le Mar 10 Mai 2011 - 20:04

LA PROMESSE DE L'AUBE : Romain GARY
Folio - 391 pages.


En fait, j'ai trouvé que c'était plus un roman autobiographique
qu'une autobiographie véritable. Et ce n'en est que plus agréable à lire
!
J'ai passé un délicieux moment de lecture. J'adore le ton que
prend Romain Gary pour raconter son enfance, son adolescence, ses années
d'étude et ses années de guerre. Il prend un ton détaché, désabusé,
souvent très ironique, pour raconter sa vie d'alors et l'attachement
viscéral qui existe entre lui et sa mère, entre sa mère et lui, mais
on sent très bien que derrière toute cette façade, il y a énormément
d'amour et d'émotion(s). En tout cas, c'est un formidable hommage à sa
mère, et je pense que, malgré tous ses "abus", elle le mérite
grandement.
On sent un homme qui a pris beaucoup de recul, face
au monde, à l'humain en général et à tous ses travers, un homme qui
semble éloigné du présent, y être bien solitaire alors qu'il est entouré
de toutes parts par ceux qui sont morts, sa mère naturellement, la plus
proche, celle qui manque le plus, mais aussi tous ses compagnons de
guerre, si nombreux, tués au combat.
Un mélange d'humour et
d'émotion, une écriture ciselée, une vision du monde qui se rapproche
beaucoup de ce que j'en ressens, et un dernier chapitre sur la plage de
Big Sur, qui clôt admirablement un récit superbement attachant.

Pour moi aussi un 5/5


J'ai lu "La vie devant soi", j'avais aimé mais sans plus, je pense lire maintenant "Les racines du ciel".
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  cookie610 le Sam 14 Mai 2011 - 12:37

La promesse de l'aube

Note : 3.5/5

Je ne ferais pas de résumé, il a déjà été fait ci-dessus.

Critique
: C’est un livre intéressant.
Romain Gary nous y raconte son enfance, de la Russie à Nice en passant par sa
vie de militaire pour la Libération pendant la Seconde Guerre Mondiale. Mais a
priori, j’ai été moins enthousiasmée que les autres rats pour ce livre, peut
être que je suis trop jeune pour l’apprécier réelement. Certes j’ai trouvé
cette histoire incroyable avec la relation assez ambiguë qu’il a avec sa mère
qui décide qu’il sera ambassadeur. Toute sa vie a été passée à essayer de se
conformer aux choix que sa mère avait faits pour lui sans qu’il ait son mot à
dire. La dernière partie, celle de la guerre, est celle que j’ai préférée. Par
contre, je n’ai pas vu venir la fin, incroyable et stupéfiante. C’est
véritablement scotchant quand on pense que c’est vraiment ce qui lui est
arrivé. Ce avec quoi j’ai eu le plus de mal, c’était le style de Romain Gary,
parfois un peu trop littérale. Et puis, parfois, je me suis demandé si tout
était vraiment vrai, j’ai eu l’impression qu’il lui arrivait de romancer ou
d’exagérer certains passages. Malgré tout, c’est une très belle déclaration
d’amour à sa mère.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary- La promesse de l'aube

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum