Romain Gary - La vie devant soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romain Gary - La vie devant soi

Message  Philcabzi le Lun 4 Avr 2011 - 13:09

La vie devant soi
Ed. Mercure de France, 1975, 274 pages, ISBN 2-07-037362-2

Ma note: 4.75/5

Description chez Amazon.fr: (qui décrit très bien l'ambiance du roman)
Il devait penser que j'étais encore interdit aux mineurs et qu'il y avait des choses que je ne devais pas savoir. En ce moment, je devais avoir sept ans ou peut-être huit, je ne peux pas vous dire au juste parce que je n'ai pas été daté, comme vous allez voir quand on se connaîtra mieux, si vous trouvez que ça vaut la peine.

Momo ne connaît pas son âge, mais il connaît le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" et, conformément à ce droit sacré à la dignité, Madame Rosa, ancienne prostituée reconvertie en nounou pour "enfants de putes", n'est pas obligée d'aller à l'hôpital. Il va donc tout mettre en oeuvre pour la préserver contre l'acharnement thérapeutique. Car, s'il sait que l'on peut vivre sans amour, il sait aussi reconnaître cette chose formidable quand elle se présente. Il sait que sans l'amour qu'elle lui infuse, sans l'amour qui déborde de son propre coeur, en vrac pourvu que ça sorte, la vie serait une lutte perdue d'avance pour les petits pensionnaires de la rue Bisson, à Belleville.

Pour nous parler d'un monde à part où les prostituée sont "des personnes qui se défendent avec leur cul", où les enfants vendent les chiens parce qu'ils les aiment trop, où les gens ont une grandeur d'âme insoupçonnée, Momo amalgame les mots sans toujours en saisir le sens, ce qui donne lieu à des phrases souvent incorrectes, mais toujours vraies et parfois même très crues.

Mon avis:
Je comprend parfaitement pourquoi on a décerné un prix Goncourt à ce roman, c'est tout simplement magnifique! Dès les premières lignes, on veut tout savoir de ce petit bonhomme qui en fait est pas mal plus vieux qu'il n'y paraît. wink On ressent très fortement l'amour improbable qui lie Momo et Madame Rosa et j'ai eu le coeur serré bien des fois devant la détresse de ce garçon qui a tout fait pour que cette vieille femme meurt comme elle l'entendait. Les jeux de mots, les tournures de phrases étranges, sont bien dosés, je n'ai pas senti le "préfabriqué" ni que c'était forcé. J'ai eu bien de la peine à quitter cette ribambelle de personnages haut en couleur et j'ai même frolé la panne de lecture, c'est dire!

Merci Dodie de m'avoir incité à ouvrir mon premier Romain Gary!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  lalyre le Mer 13 Avr 2011 - 9:33

Je l'ai vu au cinéma, c'était avec Simone Signoret, il y a longtemps et c'était trè beau

Lalyre flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  géromino le Mer 13 Avr 2011 - 14:06

Pour moi aussi, ç'avait été mon premier Gary, et j'avais adoré cet humour décalé et cette tendresse qui se dégage du livre.

Lalyre: Il est passé il y a quelques mois à la télé française (je l'avais raté) mais le film semblait assez récent. En tout cas, ce n'était pas avec Simone Signoret.
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  lalyre le Mer 13 Avr 2011 - 16:50

Géromino...Je ne saurais dire en quelle année j'ai vu ce film mais il est certain que c'était avec Simone Signoret. Peut-être en a t-on fait une autre version.... Ce qui est très possible
Lalyre flower

La vie devant soi



|Film français.
Genre : Comédie dramatique Durée : 1h 35min.
Année de production
: 1977
Réalisé par : Moshe Mizrahi
Avec : Simone Signoret, Samy Ben Youb, Michal Bat-Adam



L'histoire de mme rosa, vieille habitante de belleville, et de ses proteges, les momes, dans un milieu difficile ou arabes, noirs, juifs se cotoient.



avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  géromino le Jeu 14 Avr 2011 - 7:16

Oui Lalyre, c'est ce que je voulais dire . J'ai retrouvé sur internet ICI l'annonce du téléfilm de Myriam Boyer, diffusé le 22 décembre 2010 sur Arte; je regrette bien de n'avoir pas pu le regarder en entier ce soir-là (je n'avais vu que des petits bouts...).
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  lalyre le Jeu 14 Avr 2011 - 7:34

géromino a écrit:Oui Lalyre, c'est ce que je voulais dire . J'ai retrouvé sur internet ICI l'annonce du téléfilm de Myriam Boyer, diffusé le 22 décembre 2010 sur Arte; je regrette bien de n'avoir pas pu le regarder en entier ce soir-là (je n'avais vu que des petits bouts...).

Peut-être le verra t-on sur une autre chaîne flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  géromino le Jeu 14 Avr 2011 - 8:00

C'est vrai que ça ne me déplairait pas de le revoir... en entier Razz ! Et même de voir le film avec Simone Signoret; elle devait tenir se rôle à merveille.
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  Ataraxie le Ven 15 Avr 2011 - 22:43

Ah oui, La vie devant soi... En fait, je l'avais lu pour l'école, mais ce n'était pas une de ces lectures qu'on se force à terminer, je l'avais bien apprécié. Spécialement le style, la manière dont l'histoire nous est racontée à travers les yeux d'un garçon de 12 ans (je ne suis plus sûr de l'âge, surtout que ça change au cours du roman). Aussi, c'était un univers que je connaissais peu, donc c'était bien intéressant. Par contre, je ne savais pas qu'il y avait un film basé sur le livre, je vais tenter de le regarder.
avatar
Ataraxie

Nombre de messages : 9
Location : Québec
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  Nathalire le Sam 16 Avr 2011 - 9:07

Au cas où ça intéresserait quelqu'un, vous pouvez trouver ce livre en pdf à l'adresse suivante:

http://livres.numeriques.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=84
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bien d'accord

Message  janeausten78 le Sam 16 Avr 2011 - 19:40

Ataraxie a écrit:
Ah oui, La vie devant soi... En fait, je l'avais lu pour l'école, mais ce n'était pas une de ces lectures qu'on se force à terminer, je l'avais bien apprécié. Spécialement le style, la manière dont l'histoire nous est racontée à travers les yeux d'un garçon de 12 ans (je ne suis plus sûr de l'âge, surtout que ça change au cours du roman). Aussi, c'était un univers que je connaissais peu, donc c'était bien intéressant. Par contre, je ne savais pas qu'il y avait un film basé sur le livre, je vais tenter de le regarder.

Certes on nous fait lire des livres à l'école , mais sans envie ......c'est aprés que l'on fait de vraies découvertes . Pour ma part aussi j'aimerais retrouver le vrai film de Mme Signoret +++++++++

janeausten78

Nombre de messages : 102
Age : 61
Location : Trés grande banlieu parisienne
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  matw25 le Ven 13 Mai 2011 - 16:15

La vie devant soi de Romain Gary sous le pseudonyme d'Emile Ajar

Mon avis: Ce livre narré par le jeune Momo 10 ans (même si cela évolue ceux qui connaissent comprendront) nous fait vivre la vie de ce jeune garçon chez une dame appellé Mme Rosa depuis que ces parents l'ont laissé seul ici. On vivra son quotidien, sa relation avec de nombreux personnages parfaitement décrits par l'auteur. Mais il s'agit surtout d'une promesse, de permettre à Mme Rosa de ne pas mourir à l'hôpital pour respecter << le droit des peuples à disposer d'eux même>>. Ainsi, à travers les yeux du jeune garçon, on va vivre le quotidien de ce foyer si particulier où les fils de prostitué sont déposés par leurs parents pour recevoir une éducation.

Le récit, écrit à la 1° personne est très beau, j'ai aimé l'écriture enfantine d'où les approximations qui en découlent et qui ont pour effet d'embellir le livre en le rendant plus authentique. J'ai également retrouvé le fait de parler de la mort sans tomber dans le tragique meme si certains passages sont difficiles et surtout j'ai trouvé magnifique la relation entre les deux personnages. Enfin, j'ai noté qu'il s'agit du même schéma que Oscar et La Dame Rose en inversant les rôles. Ainsi, ce livre mérite parfaitement ce prix Goncourt pour moi et traite de façon indirect à un thème encore discuté aujourd'hui qu'est le droit à l'euthanasie.

En résumé, une très belle histoire portée par la relation d'amour sublime entre deux personnes qui ne se ressemblent pas juste spledide

5/5 donc un beau coup de coeur coeur

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  Little girl le Mer 18 Mai 2011 - 14:04


La vie devant soi

Résumé :
"Il devait penser que j'étais encore interdit aux mineurs et qu'il y avait des choses que je ne devais pas savoir. En ce moment, je devais avoir sept ans ou peut-être huit, je ne peux pas vous dire au juste parce que je n'ai pas été daté, comme vous allez voir quand on se connaîtra mieux, si vous trouvez que ça vaut la peine."

Momo ne connaît pas son âge, mais il connaît le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" et, conformément à ce droit sacré à la dignité, Madame Rosa, ancienne prostituée reconvertie en nounou pour "enfants de putes", n'est pas obligée d'aller à l'hôpital. Il va donc tout mettre en oeuvre pour la préserver contre l'acharnement thérapeutique. Car, s'il sait que l'on peut vivre sans amour, il sait aussi reconnaître cette chose formidable quand elle se présente. Il sait que sans l'amour qu'elle lui infuse, sans l'amour qui déborde de son propre coeur, en vrac pourvu que ça sorte, la vie serait une lutte perdue d'avance pour les petits pensionnaires de la rue Bisson, à Belleville.


L'auteur touche des sujets « sombres » comme la prostitution, la misère, la pauvreté etc. et aussi le délicat sujet de l'euthanasie humaine, sans jamais pour autant que ca devienne choquant, déprimant ou pitoyable. Momo est un enfant qui nous raconte son histoire avec un langage maladroit et qui a gardé une touche de naïveté malgré ce qu'il vit, ce qui rend le tout encore plus touchant.
Ce livre c'est une claque à notre société bien pensante qui rejette ces gens sans même essayer de voir plus loin, de connaitre le pourquoi des choses et aussi à notre désir de vouloir garder la vie à tout prix même si cela signifie de grandes souffrances.

5/5 coeur

_________________
Lectures du moment :
La ballade des adieux de Lori Lansens
avatar
Little girl

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary - La vie devant soi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum