Tiffany TAVERNIER (France)

Aller en bas

Tiffany TAVERNIER (France)

Message  Philcabzi le Jeu 17 Mar 2011 - 12:12

Caroeden1 a écrit:Dominique SAMPIERO et Tiffany TAVERNIER

HOLY LOLA
424 pages
Editions : Grasset

4ème de couverture :

" Une petite fille se balance d'avant en arrière, s'accroche à mes
vêtements, un bambin recroquevillé sur lui-même cache sa tête dans ses
mains, depuis combien de nuits, à se fermer au monde, laissant filer
derrière le noir de ses paupières son souffle et tout désir de vivre.
Les nounous s'activent et leurs mains caressent des fronts, mouchent les
nez et les yeux, essuient les larmes, de temps en temps, elles rient,
c'est le premier remède ici, doux comme une fleur, d'autres retournent
les bébés comme des poupées en plastique, les yeux cernés, trop peu
nombreuses pour avoir le temps d'aimer les vies qu'elles effleurent, par
peur de s'attacher à tant de néant dans de si petits corps. Et lui ?
Non, il est déjà pris. Et elle ? Inadoptable, miss. "



Mon avis :
Je dois dire que j'ai eu vraiment beaucoup de mal à terminer ce livre, l'histoire est bien, le cheminement d'une adoption dans un pays étranger est toujours intérressant. Mais je n'ai pas aimé la façon d'écrire des auteurs, c'est saccadé, listée par moment, ce n'est pas un style que j'accroche. Je ne me suis pas attachée aux personnages, J'ai failli abandonné plusieurs fois, mais bon je voulais savoir la fin.

Ma note :
2/5

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tiffany TAVERNIER (France)

Message  lalyre le Ven 31 Aoû 2018 - 16:05

Tavernier Tiffany
Roissy
Editions Sabine Wespieser 30 août 3018
ISBN 978 2 84805 303 5

278 pages


Quatrième de couverture
Sans cesse en mouvement, toujours tirant derrière elle une petite valise, elle va d’un terminal à l’autre, engage des conversations, s’invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l’apaise. Arrivée à Roissy dans une grande confusion mentale, sans mémoire ni passé, elle a trouvé dans ce non lieu qui les englobe tous un cocon protecteur. Au fil des jours, elle s’y est reconstruit une vie. Les subterfuges qu’elle déploie pour rester propre et bien habillée, les rencontres incongrues, les épisodes cocasses , mais aussi les angoisses d’être repérée par les forces de l’ordre, elle les confie à Vlad, l’homme dont elle partage parfois le matelas dans la galerie souterraine d’où lui ne sort jamais. Instituant habitudes et rituels comme autant de remparts au désarroi qui souvent l’assaille, s’attachant aux lieux et aux êtres – notamment à cet « homme au foulard » présent tous les jours, comme elle, à l’arrivée du vol Rio-Paris –, la femme sans nom fait corps avec l’immense aérogare. Mais, bientôt, ce fragile équilibre est rompu. Quand Vlad tombe très malade, la bulle de sécurité vole en éclats. Avec un art consommé de la narration, Tiffany Tavernier nous entraîne alors sur les chemins d’une belle et difficile reconquête. Bouleversée par la relation qui se noue avec Luc, « l’homme au foulard », celle qui lui dit se prénommer Anne va, petit à petit, apprendre à renoncer à son présent d’aéroport pour accepter qui elle est. Magnifique portrait de femme rendue à elle-même à la faveur des émotions qui la traversent, Roissy est un livre puissant, qui interroge l’infinie capacité de l’être humain à renaître à soi et au monde.
Mon avis
Oui elle est là sans cesse, cette jeune femme indécelable, elle scrute les panneaux ou viennent s’afficher les départs et les arrivées des vols, elle aime les enseignes lumineuses et clignotantes, elle écoute les discussions des voyageurs en partance ou les échanges du personnel, elle prend plaisir à renseigner les voyageurs égarés dans le vaste aéroport et surtout elle veille à toujours rester impeccable pour ne pas se faire remarquer, en bref voilà le quotidien de cette jeune femme depuis qu’elle a élu domicile dans ce lieu de transit. Dans cet environnement bruyant, cette SDF amnésique va faire une rencontre imprévue avec Luc, lui aussi déboussolé puisqu’il est là tous les jours à attendre sa femme morte dans un crach. Mais qui est cette jeune femme SDF qui a décidé de vivre à cet endroit et aussi par quelles astuces réussit-elle à ne pas se remarquer ? Et justement au fil de ma lecture, j’ai compris pourquoi l’aéroport est un bon endroit pour les SDF. Il n’empêche que j’ai ressenti de l’empathie pour la jeune femme qui change de nom et s’invente des voyages au gré des questions qu’on lui pose. Ce roman est très fort et enrichissant et Tiffany Tavernier nous dresse avec sobriété un portrait de femme amoureuse, amnésique et touchante qui bien évidemment est gros coup de coeur . 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4469
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum