Irène FRAIN (France/Bretagne)

Aller en bas

Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 23:00

De : van1709 (Message d'origine) Envoyé : 26/06/2005 23:43
Irène FRAIN - Devi

Résumé : Devi (déesse) est le nom d’une femme-bandit qui terrorisa l’Inde entre 1981 et 1983, après s’être vengée d’un viol collectif et du meurtre de son amant. Des milliers de réprouvés l’adorèrent à l’égal d’une divinité. Pourtant, jusqu’à la fin de sa cavale, nul, en dehors de ses victimes, n’avait jamais vu son visage. Voici le récit de sa vengeance, au fond des ravines où l’on boit, dit-on, l’esprit de révolte avec l’eau des rivières. L’histoire de Devi est celle d’un mythe vivant : rebelle à l’ordre multimillénaire qui régit le monde où elle vit, elle est devenue, à travers les rebondissements de sa prodigieuse épopée, le symbole de tous ceux qui réclament justice et se battent pour leur dignité.

Ce roman n’est pas seulement le récit de sa vengeance, c’est le récit de toute sa vie, comment elle en est arrivée à se venger. C’est une histoire vraie, et même si tout n’est pas raconté en détail, c’est dur à lire. L’histoire de cette femme est vraiment captivante, elle a connu tellement de choses horribles, insupportables. C’est une femme complexe dont certains aspects m’agaçaient vraiment, elle suscite des sentiments contradictoires. Il y a aussi le contexte : l’Inde, la vie dans les villages, les mœurs…. Très intéressant.
Voilà, en faisant abstraction de certains mouvements d’humeur devant certaines longueurs, j’ai beaucoup accroché.

Note : 4.5/5
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  belledenuit le Jeu 2 Avr 2009 - 8:15

Les naufragés de l'île Tromelin de Irène Frain

Edition Michel Lafon (2009) - 371 pages
Présentation de l'éditeur :
Un minuscule bloc perdu dans l'océan Indien. Cerné par les déferlantes, harcelé par les ouragans. C'est là qu'échouent, en 1761, les rescapés du naufrage de L'Utile, un navire français qui transportait une cargaison clandestine d'esclaves. Les Blancs de l'équipage et les Noirs de la cale vont devoir cohabiter, trouver de l'eau, de la nourriture, de quoi faire un feu, survivre. Ensemble, ils construisent un bateau pour s'enfuir. Faute de place, on n'embarque pas les esclaves, mais on jure solennellement de revenir les chercher. Quinze ans plus tard, on retrouvera huit survivants : sept femmes et un bébé. Que s'est-il passé sur l'île ? À quel point cette histoire a-t-elle ébranlé les consciences ? Ému et révolté par ce drame, Condorcet entreprendra son combat pour l'abolition de l'esclavage.

(Source jaquette et présentation : Amazon.fr)

Mon avis :
Au départ, j'ai découvert ce livre au travers de différents blogs que je visite régulièrement et il faisait partie de mes souhaits de lecture. De prime abord, je savais qu'il allait me plaire.
Et pour cause : Le livre d'Irène Frain se présente comme un roman historique (genre que j'adore) mais je dirai surtout qu'ici il fait office de documentaire.
Certes, les paroles et les agissements des différents protagonistes ne peuvent être que romancés par l'auteure mais n'oublions pas tout de même qu'elle a mené des recherches pointilleuses et que son ouvrage est basé sur ces archives provenant tant de la Bibliothèque Nationale de France que des archives de la Compagnie des Indes.
Irène Frain fait notamment référence au livret édité clandestinement à Amsterdam par André Knapen et écrit par un rescapé : le Dr Herga; mais également d'un manuscrit établi par Keraudic qui fût également l'un des respacés de ce naufrage et écrivain de son état.
D'ailleurs, avant de commencer à proprement parler son roman, l'auteure ne manque pas de nous indiquer dans son avant-propos de ce qu'il en est et comment elle en est venue à écrire sur ce thème.
J'ai été très prise par ma lecture et subjuguée par toute l'entremise et le courage de ces hommes pour se sortir seuls de cette situation désespérée dans laquelle le capitaine Lafargue les avait mis.
J'ai aussi beaucoup aimé la façon dont Irène Frain dépeint l'homme de la situation : Castellan que j'appelle le Sauveur.
L'auteur ne peut évidemment qu'imaginer les façons d'aborder cette tragédie par cet homme si digne et si humain mais également les actions et réactions des uns et des autres.
On évolue donc en même temps que tous ces marins (officiers, sous-officiers ou autres) tant pendant le naufrage de l'Utile que lors de la construction de la prame qui n'aura à son bord que 121 personnes au lieu des 180 qui demeurent sur l'île.
Certains lecteurs ont été choqués par le choix qui a été fait d'embarquer uniquement les Blancs et de laisser les Noirs (qui avaient participé à la fabrication de cet ouvrage) sur cette île.
Cependant, il ne faut pas oublier qu'on se place ici dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle (le naufrage ayant eu lieu en 1761) et même si l'abolition de l'esclavage commençait à être discutée, il n'en demeure pas moins qu'elle n'est réellement intervenue qu'en 1794 soit 30 ans plus tard.

"Le 4 février précédent (1794), par décret de la Convention, l'esclavage été aboli. "Tous les hommes sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens français, et jouiront de tous les droits assurés par la Constitution". (p 354)

J'ai été pour pour ma part plus choquée par l'indifférence de Hauts-Dirigeants français qui n'ont rien fait pour secourir ces personnes le plus rapidement possible malgré le combat que pouvaient mener tant Castellan que Herga ou Keraudic pour montrer la véracité de leurs dires et de leurs écrits.

En bref, ce roman est une merveille documentaire. On y apprend beaucoup sur l'histoire de notre chère France qui cette fois-là a laissé périr des hommes, des femmes et des enfants sur cette île où la vie était difficile voir même impossible. Mais c'est aussi un livre qui montre qu'à force de persévérance on parvient à trouver des solutions face à l'impossible et qu'un combat, lorsqu'il est mené tambour battant sans jamais faillir, permet de parvenir à de grandes choses. Ces Hommes sont désormais entrés dans l'Histoire et n'en sortiront plus.

Vous trouverez également sur le site des naufragés de l'île Tromelin de très belles photographies réalisées par François Frain, des vidéos très intéressantes et une interview d'Irène Frain.
Ma note : 5/5
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Cyrielle le Jeu 2 Avr 2009 - 16:14

Tu m'as bien donné envie, je le note dans ma LAL

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Van le Jeu 2 Avr 2009 - 20:41

Superbe critique Belledenuit qui me donne encore plus envie de le lire maintenant Very Happy
Van
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Invité le Jeu 2 Avr 2009 - 22:18

Tu donnes envie de lire ce livre. Je le note donc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  belledenuit le Ven 3 Avr 2009 - 7:15

J'ai grand hâte de connaître vos avis dessus Very Happy
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Elfe le Ven 3 Avr 2009 - 7:25

Les naufragés de l'île Tromelin
Albin michel

"Un minuscule bloc perdu dans l'océan Indien. Cerné par les déferlantes, harcelé par les ouragans. C'est là qu'échouent, en 1761, les rescapés du naufrage de L'Utile, un navire français qui transportait une cargaison clandestine d'esclaves. Les Blancs de l'équipage et les Noirs de la cale vont devoir cohabiter, trouver de l'eau, de la nourriture, de quoi faire un feu, survivre. Ensemble, ils construisent un bateau pour s'enfuir. Faute de place, on n'embarque pas les esclaves, mais on jure solennellement de revenir les chercher. Quinze ans plus tard, on retrouvera huit survivants : sept femmes et un bébé. Que s'est-il passé sur l'île ? À quel point cette histoire a-t-elle ébranlé les consciences ? Ému et révolté par ce drame, Condorcet entreprendra son combat pour l'abolition de l'esclavage. " (4e de couverture)
Je ne connaissais pas du tout l'histoire ni l'existence même de cette île perdue dans l'Océan Indien. Grâce à l'écriture d'Irène Frain, j'ai été happée par cette histoire. J'ai beaucoup aimé, je me suis passionnée pour ses personnages qui m'ont ému. Son écriture est agréable et nous emporte tout de suite au coeur de ce drame. Et puis ce roman évoque un point important de notre histoire, celui de l'abolition de l'esclavage.
Ma note: 4/5
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Les naufragés de l'île de Tromelin

Message  doriane99 le Mar 14 Avr 2009 - 8:39

Au large de Madagascar, une toute petite île a été le théâtre d'un drame. En 1761 "l'Utile" navire marchand (qui comptait en sus une grosse centaines d'esclaves dans sa soute) s'y est échoué. L'ile est aride et hostile. Les rescapés du naufrage réussissent malgré tout à construire un navire de fortune mais, hélas, trop petit pour emmener tout le monde. Les esclaves noirs resteront à Terre, promesse leur est faite de revenir les chercher très vite. Ils resteront dans cet environnement sauvage pendant 15 années et seul un tout petit groupe survivra.

Un docu-roman, ce qui peut dérouter le lecteur. A la manière d'un reporter, Irène Frain nous relate l'histoire de ce naufrage telle qu'elle a pu la reconstituer d'après les documents historiques qu'elle a découverts.

Partant de ce postulat, j'ai un gros reproche à faire : il nous manque des photos ! Il est bien dommage de devoir aller sur le site internet de l'auteur pour découvrir cette île qu'elle a su nous décrire par le menu ! Un encart de photos aurait été le bienvenu !

Continuons dans les critiques négatives : j'ai été déstabilisée par le style d'écriture... Dans les 10 premières pages, celles de la description "physique" de l'île, on retrouve 3 fois (!) le terme "ultra-dure" pour la qualifier (je déteste les redites quand je lis et là, d'autant plus que le terme me semble lourd et totalement inapproprié au reste du texte qui est assez poétique).

Dernier "couac" de ma lecture : la quasi absence des noirs ; alors que ce livre est censé dénoncer l'injustice qui leur est faite. D'un autre côté, je nuance, j'imagine que les traces écrites les concernant sont quasi inexistantes et je suppose qu'Irène Frain a voulu restituer l'histoire au plus juste et n'a pas voulu trop romancer son récit.

Malgré tout, ce livre m'a plu. Irène Frain est bonne conteuse, le naufrage, la vie sur l'île sont remarquablement décrits, je me suis totalement immergée dans l'histoire. A cette époque, les esclaves noirs étaient considérés comme des animaux et il est intéressant de vivre auprès de l'équipage (une partie au moins) ces moments où, confrontés à la survie, obligés de travailler ensemble pour le bien de tous, ces hommes ont la révélation de l'humanité des esclaves.


"Il préfère son enfer de blanc."


"L'île venait de le forcer à reconnaître en eux sa propre humanité."

4/5
doriane99
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 50
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  belledenuit le Mar 14 Avr 2009 - 10:15

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le livre devrait comporter des photographies de l'île.
Quant aux problèmes des noirs dont on parle trop peu, c'est vrai aussi.
Je suis contente de savoir que tu aies quand même apprécié cette lecture.
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Docguillaume le Dim 19 Avr 2009 - 15:30

J'ai réentendu parler de ce livre cet après-midi sur France Inter, voilà quelques semaines j'avais vu un article dans un magazine (impossible de retrouver lequel) mais cela m'était sorti de l'esprit.
Je note ce livre pour mes prochaines lectures.
Docguillaume
Docguillaume

Nombre de messages : 287
Location : Caen
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  jenyli le Dim 19 Avr 2009 - 16:59

Les critiques de ce livres déposées me donne aussi envie de lire! Je viens de vérifier sur le site internet de ma bibliothèque si elle possède le livre... et c'est le cas! Alors je note pour mes très prochaines lectures!!!
sunny
jenyli
jenyli

Nombre de messages : 369
Age : 40
Location : sud de la France
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  lalyre le Mer 8 Juil 2009 - 17:24



Les naufragés de l'île Tromelin - Irène Frain
Michel Lafon 2009 , 369 P.

Le 31 juillet 1761 ,L'Utile,un navire négrier de la Compagnie française des Indes Orientales ,fait naufrages sur les récifs d'un îlot que nul ne connaissait .Le bateau qui était commandé par le capitaine La Fargue était parti de l'île de France " actuellement île Maurice " il était composé de 120 hommes d'équipage,ce bateau qui était déclaré transport de marchandises ,transportait illégalement des Malgaches ,entassés dans les cales pour être vendus comme esclaves.Beaucoup d'entre eux périrent noyés lors du naufrage.Les hommes de l'équipage avec une soixantaine de noirs parviennent à gagner l'île .Deux camps sommaires seront construits ,un pour l'équipage et l'autre pour les noirs.Tous ensemble ,ils parviennent à récupèrer des vivres et du bois de l'épave ,ils creusent un puits .Ils leur faudra deux mois pour construire une embarquation ,hélas trop petite pour emmener les noirs qu'ils laissent sur l'île avec des vivres,le capitaine promet de revenir les chercher sous peu.une promesse qui ne sera pas tenue car le gouverneur de l'époque refuse l'aide necessaire pour sauver les pauvres noirs.C'est seulement quinze ans plus tard ,le 29 novembre 1776 ,que Monsieur de Tromelin ,commandant la corvette "La Dauphine récupèrera les 8 survivants ,7 femmes et 1 bébé de quelques mois.Les survivants furent affranchis par le gouverneur français de l'île Maurice.....

Il y a beaucoup de faits dont je ne parle pas ,le moment du naufrage,la façon de creuser le puits ,le mépris des noirs,la description de l'île ou seuls quelques maigres arbustes subsistent ,l'attaque des oiseaux ,la façon de récupèrer de quoi faire une embarcation,je ne dis pas non plus comment cette jeune mère a pu tomber enceinte.Tout cela le lecteur le découvrira au fil du récit très bien écrit par Irène Frain qui a visité cette île ou des fouilles archéologiques ont permis de savoir comment avaient pu survivre ces quelques noirs....Une lecture passionnante pour moi ...... Un beau livre et un hommage particulier aux gens qui ont péri là-bas ce sera un 5/5
L'auteur a un site ou l'on peut voir des photos
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  cecile le Mer 8 Juil 2009 - 17:45

Celà me plait beaucoup je crois que je vais l'acheter, merci Lalyre !
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  cecile le Mer 15 Juil 2009 - 10:00

Les naufragés de l'île Tromelin - Irène Frain

J'ai terminé ce livre hier soir et ne le résumerai pas puisque celà a déjà été fait. A ce propos je n'avais pas vu les critiques qui précédaient celle de Lalyre et n'en ai pris connaissance que maintenant. Je suis d'accord avec certaines d'entre vous qui ont été déçues que l'on parle peu des noirs. Il est vrai que je m'attendais davantage à une histoire de survie à la Robinson Crusoé. La réflexion que je me suis faite en lisant cette histoire est que au vu des conditions de transport, en fond de cale, et avec comme seule perspective l'esclavage, ne valait-il pas mieux échouer sur une île aux conditions de vie difficiles ?
Extrait : "Donc plus un mot, au fond du bateau. Seulement le roulis, le bain de sueur, de pisse, de merde et de vomi et la lourde respiration des corps qui s'épuisent. Et rejoignent lentement un univers si vide, semble-t-il, que l"homme qui a désormais tant de mal à tisser les histoires est bien tenté de l'appeler le Monde du Rien".
Quant au naufrage, on en dit peu sur ce qui s'est réellement passé en ce qui concerne les esclaves :
"On se sauve des soutes." Façon voilée d'évoquer les esclaves. Mais une fois de plus, rien sur ce qui se passe au moment où ceux-ci se retrouvent à l'air libre. Les repousse-t-on, les jette-t-on à la mer ? Ou se perdent-ils dans la masse des matelots et dans la débandade générale ?".
Un bon témoignage, mais j'ai eu beaucoup de mal à retenir les noms de tous les personnages.

Note : 4/5
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  gallo le Sam 5 Sep 2009 - 9:37

Irène Frain - Devi
Fayard/Lattès 1992 , 460 pg. Ma note 4/5.

En l'Inde de notre ère, années 1980-1982, il vivait une enfant, il survivait une jeune femme. Dans un pays dont quelqu'un a dit que la position de la femme est très claire: pour l'homme chaque femme est ou bien une étrangère ou bien sa proprieté. Devi, encore enfant, approchant l'âge nubile, va être trop "proprieté" dans un mariage arrangé accomplitrop jeune. Puis après sa fuite perdue d'honneur et menacé de mort, elle rejoint un gang de hors-la-loi caché dans des ravines et des grottes, òu elle doit vivre en servitude complète, sans dignité aucune. Rehaussé par un jeune bandit qui l'aime, la chanche tourne un moment. Mais la vie des hors-la-loi n'est pas sûre. Les rivalités entre gangs, les traîtrises, resultent dans le meurtre de son amant (marié selon les lois des bandits) et la prise de Devi par un gang opposé, qui la fait subir toutes humiliations imaginables et non imaginables. Impossible de survivre de tels humiliations, sauf si la volonté de vengeance prend possession de vous. Ce qui arrive à Devi. Un vieillard la fait fuire et la cache un temps, admire son caractère et l'aide à préparer sa vengeance. Ainsi elle rejoint les bandits, et se met en tête d'un gang. Cette jeune fille, peut-être même pas vingts ans, deviendra Reine des Bandits, et très vite, les légendes et mythes se forment autour d'elle. La vengeance arrive, mais pas de la façon prévue.

L'auteure, qui a fait une étude approfondi pour ce récit-documentaire, a résussi de le décrire du dehors et du dedans. Elle nous présente une face des choses, puis, d'un coup montre l'autre face. Ainsi, on est confronté avec la mystification, mais en même temps il est impossible de romantiser.
Pendant la lecture, j'ai souvent pensé à Mandrin, (voir wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Mandrin ) au 18ème siècle, qui par un concours de choses était devenu hors-la-loi après avoir servi l'armée française et qui volait le gouvernement pour donner aux pauvres: sa vie est souvent romantisé. Pour Devi, c'était juste sa feminité, et la discrimination des castes qui l'a mise dans la voie du banditisme, mais les méchanismes opéraient de la même façon: pour ceux qui n'ont plus rien à perdre, il ne reste que le respect de soi-même.

Et puis, on a tellement de difficulté de s'imaginer que le récit se joue dans notre ère, le récit semble tellement d'une autre époque. En même temps cela fait penser à la situation dans les montagnes d'Afghanistan et de Pakistan: les Taliban, ils ne sont peut-être pas tellement différents de ces gangs de l'Inde aux années 1980.

_________________
Gallo
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Van le Mar 8 Sep 2009 - 20:03

Les naufragés de l’île Tromelin


Présenté comme une sorte de documentaire, Irène Frain ne tente pas de romancer l’histoire, d’inventer pour combler les vides. Elle a fait des recherches et nous présente ses résultats. On a d’abord une première partie sur l’île, sa description. Par la suite on est sur l’Utile, navire qui tente de rejoindre l’île de France par un chemin inhabituel. Ce navire fait naufrage au large de l’île Tromelin. Se trouvaient à bord aussi bien des européens que des esclaves, achetés à Madagascar et transportés illégalement. On retrouve le récit qui suit le moment où les survivants arrivent sur l’île, la récupération des objets qui se trouvaient sur le bateau, les premières préoccupations sur la nécessité de trouver de l’eau, la construction d’un bateau alors que la tension monte et que les blancs refusent d’aider. Les esclaves acceptent d’aider, mais ils seront pourtant laisser sur l’île, au détriment de ceux qui ont pourtant refusé de mettre la main à la pâte. Complètement injuste, comme beaucoup de choses en ces temps. On suit ces naufragés et on attend le moment où la trahison aura lieu, on observe le comportement humain, qui ne peut qu’inspirer du dégoût dans cette situation. J’ai vraiment apprécié ce livre, très instructif et qui permet de ne pas oublier ce qui a pu arriver sur cet île.

Note : 4.8/5
Van
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Liza_lou le Mar 8 Sep 2009 - 21:02

Très intéressant, j'avais entendu parler de cette histoire à la télé mais je ne savais pas qu'un livre avait été écrit à ce sujet. Cela m'intéresse, je note!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Lisalor le Mar 15 Sep 2009 - 20:17

Les naufragés de l'ile de Tromelin
Mon avis : La bateau l'Utile s'échoue sur l'ile des sables avec dans sa cale des esclaves embarqués clandestinement pas le capitaine. Les survivants construiront un bateau et seul les blancs embarqueront en promettant aux noirs de revenir les chercher ce sera 15 ans plus tard.
Le capitaine Tromelin embarquera 7 femmes et 1 enfant.
Finalement j'ai bien aimé et j'ai eu raison de m'accrocher car franchement les 150 premiéres pages sont longues et ennuyeuses et j'ai quelques fois passé certains passages et paragraphes. Je ne connaissais pas du tout cette partie de l'histoire de France et c'est à partir de ce moment que Condorcet commencera a parler de l'abolition de l'esclavage.

4/5
Lisalor
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 48
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Les naufragés de l'Ile de Tromelin

Message  Louise le Mer 24 Fév 2010 - 21:35

Madame Irène Frain, historienne, a fait une belle recherche dans les archives nationales de Paris à Bayonne - de Lorient à Brest - Aix-en Provence. En s'appuyant aussi sur des faits historiques mis au jour par Max Guéraut(archéologue). Elle nous a relaté la terrible et honteuse histoire d'esclaves abandonnés sans remords. S'est même rendu sur l'île. Elle dit dans l"épilogue:'' Si je n'avais découvert, effarée, la violence de ces déferlantes, foulé les sables du naufragé, confronté à mon tour les archives des rescapés à la brutalité et aux traîtrises de ce minuscule bloc de corail égaré au cœur de l'océan Indien, je n'aurai pas pu écrire ce livre.''
Dans un dénuement complet l'être humain parvient à s'organiser pour survivre en utilisant le peu de ressources et rebâtir une petite société.
Ce livre m'a vraiment passionné. Je suis allée sur internet pour en savoir plus sur cette île étrange. J'ai voulu en savoir plus sur les madrépores, les oiseaux de l'ile, les tortues, etc, etc.
Ma note 5/5
Louise
Louise

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Lacazavent le Ven 21 Mai 2010 - 13:09

Les naufragés de l'île Tromelin d' Irène FRAIN
Edition Michel Lafon / 371 pages




Voici un bon bout de temps que je souhaitais lire ce livre, depuis sa parution et les premières critiques élogieuses. Une bonne chose de faite donc

Je pense que plus le temps passait et plus mon attente grandissait aussi ais-je été plutôt déçu même si globalement j'en garderai un agréable souvenir.
J'ai trouvé que la narration ramée un peu par moment (sans faire de jeu de mot) les cents premières pages mettent du temps à être lu, des informations nous sont donnés, redonnés et redonnés. Ce n'est qu'après que j'ai vraiment commencé à accrocher
J'aurais aimé que la vie sur l'île fusse plus détaillée de même j'ai trouvé que les répercutions de ce naufrages sur l'histoire et la politique française de l'époque aurait pu faire l'objet de plus de soin d'attention et de précision. Et surtout un reproche que je lui fait simplement parce qu'il se présente et est présenté comme un documentaire, il lui manque une page détaillant les sources utilisés.
Je fais la fine bouche mais c'est tout de même une belle et intéressante lecture.

4/5
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  dodie le Dim 10 Oct 2010 - 15:36

Les naufragés de l'île Tromelin

Je ne vous ferai pas un énième résumé.
Je n'avais lu aucune critique sur ce livre avant de le commencer. Ma première surprise a été de constater qu'il s'agissait plus d'un document que d'un roman. Irène Frain a du faire des recherches très pointues avant de nous raconter cet épisode de notre histoire.
Elle relate les faits, analyse ce qu'elle croit être les sentiments des principaux protagonistes mais à aucun moment elle ne se permet d'émettre une critique .
Comme d'autres rats l'ont souligné il y a par moment beaucoup de redites, de répétitions peut-être à l'image des vagues qui vont sans arrêt à l'assaut de cette île......
Il s'agit d'une découverte pour moi, relatée par une belle écriture.
Ma note 3,5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4936
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Cyrielle le Lun 11 Oct 2010 - 8:15

Ca fait belle lurette qu'il est dans ma LAL, peut être si je tombe dessus durant la rencontre ...

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Nathalire le Ven 13 Mai 2011 - 13:20

Irène Frain - La Forêt des 29

Editions Michel Lafon, 2011, 455 pages

Résumé:
Inde, il y a plus de 5 siècles. Dans ce pays de pauvreté où la sécheresse inquiète les hommes, naît un garçon: Djambo. D'abord simple berger transparent pour tous il va grandir et apprendre la vie et le sens qu'elle doit prendre pour vivre heureux. Après de multiples aventures et des rencontres enrichissantes il fondera une communauté, Les Bishnoïs, encore existante aujourd'hui et qui est basée sur le respect de 29 principes en accord avec la nature, les hommes et les animaux.

Avis:
Au début du roman j'ai eu un peu de peine à me mettre dedans; une autre époque, bien révolue, des traditions inhabituelles et une certaine lenteur dans le récit ont failli me faire arrêter. Mais heureusement j'ai continué et j'ai découvert les secrets des Bishnoïs, depuis j'hésite à partir vivre dans leur communauté Laughing ... c'est fascinant et tout à fait en accord avec mes propres croyances bien que peut-être un peu frugal comme mode de vie... Enfin c'est un beau roman d'aventure et de spiritualité indienne, très riche et je vous le conseille. Je ne lui met pas une excellent note à cause du début un peu longuet mais sinon une belle lecture vraiment. Note: 4.25/5
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Liza_lou le Ven 30 Mar 2012 - 15:16

Les Naufragés de l'île Tromelin
(Editions Michel Lafon, 371 pages)

En 1761, l'Utile, frégate française commandée par le capitaine Jean de Lafargue et transportant à son bord une cargaison clandestine d'esclaves, s'échoue sur une petite bande de sable au beau milieu de l'Océan Indien, entre Madagascar et l'île Maurice. Très vite, emmené par un courage et une force d'obstination admirables, Castellan le second de l'équipage, réussit à convaincre ses hommes de construire une embarcation rudimentaire afin de s'échapper de cette île devenue rapidement un véritable enfer de par son manque d'eau et sa promiscuité. Aussi, deux mois après le naufrage, les 122 rescapés blancs réussissent à s'enfuir mais laissent derrière eux les esclaves noirs survivants après leur avoir promis de revenir les sauver plus tard...

Le plus étonnant dans ce récit, c'est de se dire qu'il s'agit d'une histoire vraie. S'inspirant ainsi des récits des survivants de l'époque et des comptes rendus de la Compagnie des Indes, Irène Frain réussit à nous raconter de manière détaillée les évènements tels qu'ils se passèrent il y a de cela plus de trois cents ans. L'histoire en elle-même est fascinante de par sa véracité mais aussi, et surtout, de par sa cruauté. Comment ne pas frémir en lisant les premières pages où les descriptions des conditions inhumaines et humiliantes de transport des esclaves sont racontées? De même, l'horreur atteint son paroxysme lorsque, ayant enfin atteint Madagascar, Castellan et ses hommes se rendent bien compte que, pour les autorités de l'époque, il n'est absolument pas question d'aller envoyer des navires rechercher les Noirs survivants. Au contraire, tout est fait pour étouffer l'affaire et il faudra le hasard, bien des années plus tard, pour que d’autres frégates mouillent près de l'île des sables et récupèrent enfin, plus de quinze ans après, les quelques derniers rescapés encore en vie.

L'histoire, à l'époque, fit néanmoins grand bruit et Irène Frain nous rappelle ainsi que, grâce à elle, l'idée de l'abolition de l'esclavage fit son chemin beaucoup plus rapidement auprès de l'élite parisienne. Les dernières pages du récit sont également particulièrement intéressantes lorsque Max Guérout raconte à son tour l'expédition mise en place en 2006 sous l'égide notamment de l'UNESCO afin de retrouver des traces de cet épisode tragique. Max Guérout nous raconte ainsi qu'« il y a très vite des tensions au sein des survivants, à cause de l'eau. En trois jours, un puits de 5 mètres de profondeur est creusé. Cela représente un effort considérable ». « On a retrouvé de nombreux ossements d'oiseaux, de tortues ainsi que des coquilles d'œufs de ces deux familles d'animaux. L'arrivée de ces naufragés a dû causer une véritable catastrophe écologique pour l'île ». « On n'a pas l'impression que ces gens étaient écrasés par leur condition. Ils ont essayé de survivre avec ordre et méthode. »

Véritable ode à la survie humaine, Les Naufragés de l'île Tromelin est un récit historique passionnant, où le lecteur s'attache aux personnages quels qu'ils soient et a l'impression lui aussi d'être sur cette île au milieu de nulle part. On tremble, on frémit devant tant de cruauté et de malheur. Et même si le récit s'achève avec une lueur d'espoir, on ne peut s’empêcher, bien après, de repenser encore et toujours aux quelques femmes finalement sauvées et dont on ne sait finalement rien ou presque. Comme si l'Histoire, décidément, voulait que cet épisode honteux disparaisse à jamais dans les profondeurs des flots.

Ma note : 4/5
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  anna44 le Ven 30 Mar 2012 - 18:56

Venant tout juste de refermer Racines, d'Alex Haley, ce titre m'interpelle tout particulièrement. Je le note, merci pour ta critique LIza-Lou !
anna44
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 37
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène FRAIN (France/Bretagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum