Goijen Jacques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Goijen Jacques

Message  Garanemsa le Sam 12 Fév 2011 - 13:48

LE MAITRE DE CEANS

Jacques Goijen

Auteur et peintre

Je vous donne un aperçu de cette personne

Le livre quant à lui est un livre de chasse à vrai dire, mais l’on peut comprendre qu’il existe entre l’homme et l’animal une complicité fondamentale qui remonte du fond des âges et qui va bien au-delà du seul plaisir de tuer une proie

Mais il y a la nature aussi et les éléments, le ciel et la terre…..

Comme je n’aime pas la chasse, le livre est superbe, mais je n’ai pas aimé

3/5

http://www.ecole-liegeoise-du-paysage.net/fr/jacques/index.php



Son amour de l’Ardenne a amené Jacques Goijen à promouvoir un courant pictural surtout post-impressionniste qui s’est développé dans la province de Liège à partir de 1880 et que, dès avant la Seconde Guerre mondiale, le critique Jules Bosmant a baptisé Ecole liégeoise du paysage.

Il ne s’agit pas d’une académie avec un programme structuré, mais plutôt d’une sensibilité qui recouvre diverses mouvances : liégeoise, verviétoise, spadoise, hutoise…, voire ardennaise ou campinoise, que nous découvrons aussi bien chez Richard Heintz*, le maître de Sy, que chez Albert Raty*, de Vresse-sur-Semois.

Jacques Goijen a collectionné les tableaux relevant de cette tendance et en a fait sa profession. Il n’a jamais cherché à cacher que c’était son gagne-pain. Il y a mis une telle passion qu’il a largement révélé « nos » peintres des années 1880-1950, non seulement en Wallonie, mais aussi en Flandre, en France, aux Etats-Unis, au Québec et en Extrême-Orient… Il est devenu l’expert reconnu de cette « école ». Son registre de commerce, il l’a pris en 1980, le jour même de la naissance de son fils, et c’est à Spa, à l’automne 1986 qu’il organise la première exposition de sa collection. Deux ans plus tard, Jacques Goijen réalisait une mémorable exposition au Casino et présentait simultanément l’Ecole liégoise du paysage à New York, sous l’égide de la Générale de Banque.

Ses expositions-ventes se succèdent alors à un rythme soutenu. Il revient régulièrement à Spa, notamment au Pouhon Pierre-le-Grand, pour de prestigieuses manifestations.

Le grand mérite de Jacques Goijen est assurément d’avoir mis en lumière des artistes de qualité qu’on redécouvre aujourd’hui au travers d’oeuvres restaurées, réencadrées, qui sans cela auraient continué à se couvrir de poussière dans des greniers où les caprices de la mode les ont souvent reléguées il y a plusieurs décennies. Beaucoup de ces tableaux n’étaient pas connus parce que, appartenant à des familles, ils n’avaient jamais été exposés en public.

« Je suis toujours émerveillé par la multitude de talents que l’on trouve chez nous, il y a de véritables perles qui se révèlent aujourd’hui », dit Jacques Goijen. Il faut aussi dire que l’ensemble des tableaux réunis par le collectionneur au fil des ans lui permet de réaliser des expositions à thème qui ne font que confirmer la richesse et la diversité de l’Ecole liégeoise du paysage.


Albert Moxhet
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum