Rebecca MILLER (Etats Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rebecca MILLER (Etats Unis)

Message  zeta le Mar 1 Fév 2011 - 10:13

Les vies privées de Pippa Lee - Points - 4/5

Pippa Lee emmenage avec son époux Herb dans une résidence pour personne âgées. Pippa n'a que la cinquantaine mais Herb étant de 30 ans son aîné, il a besoin de cet environnement rassurant. Pippa fait progressivement la connaissance de ses nouveaux voisins. Au fur et à mesure de ces prises de contact, Pippa va se sentir furieusement rajeunir, prendre conscience qu'il lui reste de belles années à vivre avant de les rejoindre dans le grand âge. Elle aime et veille tellement sur son cher mari vieillissant, qui l'a sauvée d'elle-même, quand Pippa Lee, jeune fille aventureuse goûtait aux exces de toutes sortes.

J'ai bien aimé ce livre sur l'histoire d'une femme qui a tout essayé qui s'est perdue avant de se trouver et de se donner complètement dans une union heureuse mais empreinte de culpabilité.
L'effet de surprise m'a fait défaut parce que j'avais vu peu de temps auparavent le film qui a été très fidèlement adapté par l'auteure même du roman. Je voulais comparer les deux versions, et comme il n'y a quasiment aucune différence, je l'ai lu avec plaisir mais connaissant déjà toute l'intrigue, qui révèle sinon de belles surprises au cours de son avancement.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les vies privées de Pippa Lee

Message  petitemartine le Mer 4 Mar 2015 - 9:35

Les vies privées de Pippa Lee

Avis de l'éditeur :
A cinquante ans, Pippa Lee apparaît à tous ceux qui la connaissent comme "une des dames les plus charmantes, les plus gentilles, les plus adorables, les plus simples et les plus rassurantes qu'ils aient jamais vues". Épouse parfaite, mère dévouée, hôtesse accomplie et sereine, elle semble avoir tout pour être heureuse. Mais lorsqu'elle et Herb, son mari octogénaire, quittent New York pour s'installer dans une luxueuse banlieue pour retraités, cette belle façade se fissure. Sa sensualité mise en sommeil se réveille et remonte à la surface un passé mystérieux et trouble, fait de rébellion, de passions et de déchirements - un passé dont elle a laissé loin derrière elle les excès et les dangers pour le confort du mariage mais qui la rattrape inexorablement... Les Vies privées de Pippa Lee, " roman à énigme psychologique ", explore avec finesse le labyrinthe intime d'une femme en quête de sa véritable identité, écartelée entre son désir de sécurité affective et son aspiration à la liberté. Dans la veine des Corrections de Jonathan Franzen, ce roman dénonce avec drôlerie et lucidité les maladies de l'Amérique, son instrumentalisation de la femme, son culte du succès, du bonheur, et les hypocrisies que tout cela recouvre.

Mon avis :
Je suis tout à fait d'accord avec les avis de Mousseline et de l'éditeur. J'ai lu le roman 5 ans après avoir vu le film dont j'avais un peu oublié l'intrigue... ça tombe bien !
Ce roman m'a beaucoup plu. Pippa ( très bien interprété par Robin Wright Penn dans le film ) est une jolie femme et mère de famille de 50 ans , ses enfants sont grands, indépendants et elle se retrouve avec Herb, éditeur, son mari de 30 ans son ainé à déménager dans ce qui sera certainement leur dernière demeure , une résidence luxueuse pour personnes âgées. Elle ne se sent pas à sa place dans cet univers, elle est trop jeune, elle veut encore vivre... Le roman est ponctué d'un grand nombre de flash back qui nous dévoilent la -voire les -vies de l’héroïne, une enfance difficile, une adolescente encore plus difficile... une mère droguée, possessive, un père pasteur... fugue à New York, excès en tout genre... jusqu'à ce qu'elle rencontre Herb...
Et en parallèle, elle tente de survivre dans cette résidence pour vieux, elle reçoit ses amis, elle s'occupe d'Herb vieillissant, elle fait connaissance avec les voisins, avec le fils de la voisine... 
C'est bien écrit, plein de charme, fluide, Pippa est une femme attachante qui s'est toujours sentie coupable pour plein de raisons, qui ne sait pas toujours comment réagir, comment aimer et comment être aimée par sa fille , comment vivre tout simplement. Les dialogues sont souvent plein de fraicheur mais aussi d'ironie , c'est parfois très drôle.
Bref, un joli portrait de femme à découvrir.

ma note : 4,5 /5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2425
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum