Pierre GRIMBERT (France)

Aller en bas

Pierre GRIMBERT (France)

Message  Patience le Mer 19 Jan 2011 - 18:42

Pierre Grimbert (né à Auchel (62) en 1970) travailla quelque temps comme bibliothécaire, puis partit à Bordeaux afin d'étudier les métiers de l'édition/librairie.
Ce fut en 1995 qu'il se mit à écrire en commençant son cycle du Secret de Ji. Six héritiers, le premier volume, est couronné du Prix Julia Verlanger 1997 et du Prix Ozone 1997 du meilleur roman de fantasy francophone.
Il s'attela ensuite à son deuxième cycle, La Malerune, dont il n'a écrit que le premier tome. Les deux livres suivants de la série sont écrits par Michel Robert.
Aujourd'hui, Pierre Grimbert écrit des livres fantastiques pour enfants, et des romans de fantasy. Il a créé en 2004 sa propre maison d'édition, les Editions Octobre, en collaboration avec son épouse l'écrivain Audrey Françaix.

_________________
Lecture en cours : In Tenebris de Maxime Chattam
PAL : 391
Livres lus depuis le début de l'année : 9 (3129 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1101
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre GRIMBERT (France)

Message  Patience le Mer 19 Jan 2011 - 18:56

LA MALERUNE I : Les Armes des Garamont

Ma note : 3.5/5

Résumé : Les dieux ont créé le Troisième Monde et y ont placé deux rune magiques garantissant l'Equilibre : la Malerune et la Belle Arcane. Mais un jour, la Malerune est déclenchée et le monde bascule dans le chaos entraînant des années de guerre. Pour rétablir l'équilibre, il faut trouver la Belle Arcane. C'est dans ce périple que se lancent Zétide le sorcier, Hogo le Lycante et Ariale et Lucia, les filles du chevalier Eras.

Mon avis : Les Armes des Garamont est le premier tome du cycle de la Malerune. L'histoire n'est pas révolutionnaire et le style est parfois maladroit, mais ça se lit bien. Il y a tous les ingrédients du roman fantasy classique : le sorcier "tout dans la tête", son acolyte "tout dans les bras" mais très gentil, l'héroïne rebelle, la quête de l'objet magique, les ennemis non-humains... Rien d'exceptionnel, mais c'est le style que j'aime.
J'avais quand même préféré Le Secret de Ji.

_________________
Lecture en cours : In Tenebris de Maxime Chattam
PAL : 391
Livres lus depuis le début de l'année : 9 (3129 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1101
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre GRIMBERT (France)

Message  Patience le Mer 2 Fév 2011 - 10:58

La suite a été écrite par Robert Michel .

_________________
Lecture en cours : In Tenebris de Maxime Chattam
PAL : 391
Livres lus depuis le début de l'année : 9 (3129 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1101
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre GRIMBERT (France)

Message  belledenuit le Mar 6 Mar 2012 - 10:34

La Malerune (l'intégrale)

Editions Le livre de poche (2012) - 1114 pages

Présentation de l'éditeur :
Une bien étrange paire se présente aux portes du château Garamont : un sorcier autoritaire et susceptible, accompagné d’un homme-loup aussi effrayant que noble de coeur. Pour la jeune Ariale, retenue prisonnière dans sa chambre, nul doute qu’ils ont un lien avec le chevalier Eras, son père mystérieusement disparu… Une compagnie d’aventuriers des plus inattendues naît alors. Zétide le puissant sorcier, Hogo le noble et monstrueux Lycante, la belle et farouche Lucia, et, bien sûr, Ariale partiront à la recherche du chevalier Eras et tenteront de percer le secret de sa quête.

Mon avis :

Avant toute chose, j'ai un peu hésité avant de me lancer dans cette lecture puisqu'il s'agissait d'un partenariat avec une maison d'édition et qu'il me fallait le lire dans le mois suivant sa réception. Lire 1114 pages en un mois ce n'est pas évident à gérer mais au final et globalement je ne regrette pas ma découverte même si je dois bien admettre que tout ne m'a pas convaincue dans cette trilogie.

Tout d'abord, l'histoire.

Au départ, il y a le Troisième Monde créé par les Dieux. Ce monde est soutenu par l'Equilibre c'est-à-dire deux symboles magiques représentant d'un côté la destruction (c'est la Malerune) et de l'autre la guérison (c'est la Belle Arcane). Le Troisième Monde est composé par moitié du Maûne, là où se terrent les créatures les plus terribles, et de l'Aeldo, où sont établis les Humains et leurs alliés. Il est possible de passer de l'un à l'autre par des Dalles qui sont en constance surveillance par les Eldes, habitants de l'Aeldo.

Malheureusement, après la lecture de la Malerune, l'Equilibre s'est rompu et les Maûnes n'ont d'autre objectif que d'envahir l'Aeldo pour une conquête totale du Troisième Monde.

C'est à partir de là que les auteurs vont forger leur intrigue et où le lecteur sera plongé dans une aventure où l'action sera très présente mais aussi et surtout la magie. On se baladera aux quatre coins de ce Troisième Monde qui a été mis à mal par cette fameuse lecture et les personnages que nous suivrons rencontrerons bien des déboires pour venir à bout de leur Quête.

J'avoue que si j'ai aimé comprendre ce qu'il se passait dans l'Aeldo (puisque c'est essentiellement là que se déroule l'action), j'ai trouvé malgré tout qu'au fur et à mesure que je progressais dans l'ouvrage le schéma qu'utilisaient les auteurs était un peu répétitif. Du coup, si au début on s'étonne et on suit avec entrain cette aventure, passé un certain nombre de pages, on finit par se lasser de ses résolutions trop rapides et voire même trop simples.

J'ai malgré tout continué ma lecture parce qu'il y a bien une chose qui m'a totalement accrochée, ce sont les personnages principaux qui suivent leur Quête quoi qu'il leur en coûte.

En effet, nous allons suivre un mage (Zétide), un loup-lycanthe (Hogo), et deux jeunes filles (Lucia et Ariale).

J'aurais très envie de vous détailler ce que chaque personnage apporte à l'histoire mais d'un certain côté cela risquerait de spolier l'ouvrage et honnêtement je n'en ai pas envie.

Si par l'histoire je n'ai pas vraiment été emballée plus que ça (notamment parce que sur certains côté je retrouvais trop de ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux), il n'empêche que rien que pour les personnages, il vaut vraiment le coup d'être lu.

Mis à part Zétide que j'ai juste apprécié mais sans rien d'exceptionnel non plus, les trois autres personnages sont extraordinaires car finalement ce sont eux qui évoluent le plus durant toute la trilogie. J'ai vraiment adoré les suivre pour voir comment ils allaient progresser, comment ils allaient réagir face à certaines situations. Lucia et Ariale, bien que très différentes par leur caractère, sont aussi attachantes l'une que l'autre. Quant au lycanthe, j'ai juste eu un coup de coeur pour lui. Il m'a fasciné du début à la fin et m'a surprise bon nombre de fois.

Il est clair que l'on peut facilement s'imaginer certaines finalités entre les uns et les autres, mais rien que pour être certaine de ce qui allait se produire, j'ai souhaité aller jusqu'au bout.

Parce que du côté du style, là encore, j'ai été plutôt déçue.

En effet, si au début je pensais qu'on entrait là dans une fantasy adulte, je me suis vite rendue compte que ce n'était pas vraiment le cas. N'importe quel lecteur (jeune ou plus âgé) peut largement le découvrir.

J'ai trouvé d'ailleurs que certains échanges entre les personnages étaient trop simples, trop rapides. Cela ne collait pas du tout avec ce que j'attendais d'un ouvrage de ce genre. Mais il faut dire aussi que dès que j'entre dans ces lectures, j'ai toujours Le Seigneur des Anneaux qui est là et il m'est très difficile de ne pas établir de comparaison.

Bien sûr, certaines descriptions sont très bien rendue et l'on s'imagine parfaitement l'endroit où l'on se situe. C'est beau, parfois frustrant et on attend encore plus des auteurs mais lorsque ce petit plus n'arrive pas, forcément il y a déception.

Néanmoins, je conseille cette lecture aux adeptes du genre et même à ceux qui voudraient commencer à lire de la fantasy. Mis à part le départ qu'il faut s'approprier pour bien comprendre tout ce qui se passe dans ce Troisième Monde, il n'y a rien de bien compliqué au final.

De plus, on retrouve des orcks, des goblins et autres créatures fantastiques que l'on voit dans d'autres ouvrages de ce genre. Cela devrait satisfaire ceux qui sont férus de ces bêtes là. Pour ma part, j'aurais aimé découvrir d'autres créatures maléfiques mais rien que pour la découverte de mes quatre personnages principaux, je suis contente de l'avoir lu.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Grimbert

Message  romania le Mer 26 Mar 2014 - 13:20

Je viens de commencer de lire Le Secret de Ji et j'en suis déjà à la page 100. Déjà c'est un bon signe, je crois que je vais terminer ce livre, le lire aussi passionnément que Le Vicomte de Bragelonne.

Son sujet : une centaine d'années après le voyage d'une dizaine de Sages dans l'Ile de Ji, un voyage qui s'est déroulé sans qu'ils sachent pourquoi on les a appelé, dans l'opacité la plus totale, un voyage qui s'est terminé par la disparition de certains d'entre eux, et qui a entraîné le silence le plus total à l'égard de leurs amis, de leurs familles.... Des familles qui continuent à se rencontrer peu de temps après, et dont l'amitié, les rencontres perdurent un siècle et demi plus tard...

Quand commence le livre, un grand nombre d'héritiers sont assassinées par des tueurs venus d'une ile proche, et  les survivants veulent se retrouver pour finalement aller sur cette île. Qu'y trouveront-ils ? Et en quoi ce qu'ils découvriront a t'il un lien avec ce qui s'est passé ?

Dès le début j'ai été empoignée avec une intrigue qui peut paraitre,  pour ceux qui lisent beaucoup de livres , un peu similaire à celles d'autres livres de ce genre... Mais moi, je me suis tout de suite attachée à ce paysan qui sait communiquer avec les animaux, qui a su apprivoisé un lion géant, à cette femme qui doit fuir l'endroit où elle enseigne pour échapper à des tueurs impitoyables. Et pour un texte de fantasy, aucun personnage à la Conan le Barbare . Ouf...

Ce qui surprend aussi, c'est que l'auteur n'a pas donné d'époques précises, ne fait pas de grandes descriptions : c'est au lecteur à l'imaginer...

Bref, espérons que j'y arriverai et que je n'arrêterai pas en route, comme je l'ai fait pour le Royaume des Devins de Chris Marker.

romania

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pierre GRIMBERT (France)

Message  romania le Jeu 24 Avr 2014 - 7:51

Eh bien je l'ai terminé !

Quel livre merveilleux. Il y a des moments merveilleux, et des personnages vraiment attachants. Et puis aussi une présence discrète mais touchante d'animaux : le lion Mir, le chat Gribouille, la petite Ifio, singe mimastin (l'auteur ne nous précise pas quel type de singe c'est, mais j'imagine un ouistiti ) très émouvant. Le livre, à sa manière, nous interpelle sur la religion. On dit que Dieu a créé l'homme à son image, mais Est-ce si vrai ?
Il y a des ondines, mais pas du tout comme on les imagine..

Seul bémol, la fin, qui nous fait passer, dans le dernier paragraphe, dans une toute autre époque.... Cela annonce la suite. Je la lirai, mais plus tard, car j'ai déjà entamé un autre livre de fantasy, mais animalière cette fois : la Légende du noble chant Piste Fouet de Tad Williams. Cela promet beaucoup, et surtout c'est moins long (336 pages)

romania

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre GRIMBERT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum