David FOENKINOS (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

David FOENKINOS (France)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 16:31

De : Flo7717 (Message d'origine) Envoyé : 13/12/2004 19:54
David FOENKINOS - Le potentiel érotique de ma femme
Gallimard ou collection " Piment " de France Loisirs / 165 pages

Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les roufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme.

Dire que j’ai été très déçue par ce roman qui me semblait prometteur est un euphémisme ! Tout d’abord, ce livre est très mal écrit, à coup de formules publicitaires qui m’ont parfois fait vaguement ricaner, mais qui ont surtout fini par me taper sur les nerfs, sans parler des clichés qui les accompagnent... Des expressions passe-partout, des tournures tellement triviales qu’on en pleurerait. En outre, l’histoire est ennuyeuse, si ce n’est pathétique. Je m’attendais à suivre les déboires cocasses d’un collectionneur : ça y ressemble de (vraiment) très loin. L’intrigue s’enlise tellement que j’ai failli abandonné ma lecture avant la fin, fin qui pourtant est un poil émouvante et (enfin) sonne juste. Je suis peut-être passée complètement à côté de l’humour de ce livre (voir notamment les deux commentaires sur Amazon), voire à côté de sa portée philosophique et serais donc intéressée pour en discuter avec d’autres personnes l’ayant lu (ou envisageant de le faire en dépit de ma critique assassine). Quoi qu’il en soit, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu quelque chose d’aussi mauvais.
1,75/5


Reponse
De : nimbus Envoyé : 13/12/2004 21:26
Si cela peut te rassurer Flo ton appréciation ne me surprend pas du tout, je trouve même que tu es très indulgente.
Cet auteur je ne l'ai jamais lu et je ne le lirai jamais !
Je l'ai vu et écouté, il y a quelques temps dans l'émission "Vol de nuit" il parlait de ce livre...et j'ai été effaré! Un imbécile béat, incapable de préciser quel était le propos de son livre, incohérant dès qu'il fallait faire deux phrases en suivant!
Heureusement, il était entouré d'autres auteurs de petite qualité, mais malgré cela ça choquaitquand même ! Sourires gênés et raclements de gorge. A penser que n'importe qui peut écrire n'importe quoi...et être publié.


Réponse
De : Flo7717 Envoyé : 16/12/2004 17:06
Nimbus : ce n'est pas très étonnant que l'auteur ait eu du mal à résumer le propos de son livre car ce roman est vraiment inconsistant ! Moi-même je me suis contentée de reprendre la présentation officielle, non parce qu'elle est parfaite, mais parce que je ne voyais pas comment présenter l'affaire par moi-même ! Pour ce qui est de mon indulgence, disons que j'ai tendance à être très franche, alors je me relis et met un peu d'eau dans mon vin par peur de choquer par des propos radicaux ! Et, honnêtement, je n'ai rien lu de négatif sur ce bouquin à ce jour, alors ton commentaire m'a fait chaud au coeur. Pour être tout à fait franche, j'avais par moment l'impression de lire la copie d'un élève maladroit au bac français tellement c'est mal écrit...
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  laurier le Sam 20 Juin 2009 - 20:13

Passons de 2004 à 2009

pas transcendantal ce livre
quelques bons mots, voir même bons paragraphes
on sourit parfois , plus en penée d'ailleurs que francs éclats de rire
Hector collectionneur de collection est un homme malheureux selon moi, introverti, lisse pour les autres.
j'avoue être un peu déçue, je pensait rire avec cet Hector très particulier, hélas il est trop calme, pas assez extravagant dans ces obsétions.

Ses moments de fébrilité se résument à la recherche et la découverte des objets de sa collection du moment

Il tombe amoureux quand même,
Un jour il voit Brigitte sa femme (puisque le voilà marié) laver les vitres, là, après des mois de sevrage de collectionnites, il rechute.
Sa nouvelle collection, l'image de sa femme lavant les vitres d'où le titre, c'est pour lui autement érotique
Il la filmera même en douce pour être sûre de ne pas en rater une miette lors de ses absences.

mais là où il atteint des sommets de bonheur dans sa collectionnite c'est quand Brigitte, merveille des merveille accouche de triplées...

3/5
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 65
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Nos séparations

Message  doriane99 le Ven 4 Sep 2009 - 20:11

3/5


Fritz et Alice s'aiment éperdument, mais la vie est compliquée et leur couple connaît des revers, ce petit roman retrace leur vie amoureuse mouvementée.

"... un véritable amour, un de ceux qui vous propulsent dans la catégorie des êtres risibles."

J'avais emprunté "nos séparations" à la biblio cet été (parmi une quinzaine d'autres livres), pas persuadée de le lire... Deux ou trois jours avant la date butoir pour le rendre, je me décide à y jeter un coup d'oeil et... j'ai été happée par le roman !

Je ne m'attendais pas du tout à ça, une histoire somme toute assez banale mais un style d'écriture léger que j'ai beaucoup aimé. Le roman est émaillé de définitions de mots (Fritz travaille chez Larousse) ou de biographies de personnages au destin hors du commun (ou bien de celles des héros du roman). Une fantaisie agréable dont les pages se dévorent et qui donne le sourire.

"Il y a près de moi une jeune stagiaire au physique incertain, je veux dire qu'il faut encore attendre quelques années pour savoir si elle penchera du côté de la beauté froide et neurasthénique ou de l'ingratitude revêche mais joviale, elle est encore entre ces deux eaux, et à un autre temps de ma vie, j'aurais pu me noyer tout près d'elle."

Un premier essai concluant qui me donne envie de découvrir d'autres écrits de Foenkinos
.
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 49
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Elfe le Mer 16 Sep 2009 - 6:51

La délicatesse

Il y avait cet émerveillement réel entre eux, celui du plaisir physique. quelquechose qui était le merveilleux des contes, des instants volés à la perfection. Des minutes que l'on grave dans sa mémoire au moment même où on les vit. Des secondes qui sont notre future nostalgie." (page 199)



Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise. La délicatesse est le huitième roman de David Foenkinos. Il a publié notamment Le potentiel érotique de ma femme et les séparations. Ses livres sont traduits en plus de quinze langues. (4e de couverture)

C'est le premier roman de David Foenkinos que je lis. Il était l'invité d'une émission à la radio à l'occasion de la sortie de ce livre " la délicatesse" et j'ai tout de suite été charmé par l"histoire. Aussi, très vite je me suis procurée le roman, et très vite je l'ai lu. Et cette lecture fut un réel plaisir, je dirais même que ce fut un coup de coeur. L'auteur nous emporte avec Nathalie dans son histoire difficile et lourde, mais toujours avec beaucoup de légèreté et d'optimisme. Des petites anecdotes ponctuent le livre comme les paroles d'une chanson de Souchon, ou les scores d'un match de football ou encore une recette de cuisine. ça se lit très bien et ça fait du bien au coeur...



Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1849
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La délicatesse

Message  Ondine le Ven 25 Mar 2011 - 19:35

Folio, 209 pages
2,5/5
Nathalie rencontre François dans la rue. Ils se plaisent, s'aiment, se marient et François meurt à la page 36. Du coup Nathalie devient la belle veuve draguée par Charles, son supérieur hiérarchique, jusqu'à qu'elle lui mette les points sur les i ce qui lui vaudra une promotion. La jeune chef reste cependant hantée par le souvenir de son mari et dans un geste purement inopportun et gratuit embrasse Markus, l'employé suédois le plus insignifiant de l'entreprise (suédoise elle-aussi). Et comme dans toutes les entreprises, tout ou presque fini par se savoir: Nathalie et Markus sortent ensemble! Après une période un peu délicate de "tu m'intéresses; toi non plus", Nathalie, qui a permis à Markus de retrouver confiance en lui, retrouve elle-même le chemin du sentiment grâce à Markus. Ouf! la veuve revit et la vie continue!

Après ce résumé sommaire que dire de ce roman ayant reçu "dix prix littéraires" comme le vante le bandeau de l'édition de poche? Certes, il y a bien pire livre mais je suis très déçue par ce roman assez quelconque au final, en tout cas écrit dans l'air et le style du temps. Les chapitres sont parfois intercalés de "pseudo-chapitre" qui donne des informations en lien avec le paragraphe précédent. On apprend ainsi: le nombre de paquets de Krisprolls vendus en 2002, la recette du risotto aux asperges, la définition du mot délicat dans le Larousse ou encore la discographie de John Lennon s'il n'était pas mort en 1980. etc. Ceux qui ont aimé Le mec de la tombe d'à côté de K. Mazetti devraient apprécier ce roman et je vais d'ailleurs de ce pas tester cette dernière affirmation sur une amie!

Ondine

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Clochette le Sam 26 Mar 2011 - 10:27

Je partage sur bien des points ton avis, Ondine. Je n'ai rien contre la chick-litt (même si ce n'est pas ma tasse de thé), mais je pense qu'on peut le mettre dans cette catégorie.
Une histoire bien gentillette à laquelle j'ai eu beaucoup de mal à croire !
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  dodie le Mar 30 Aoû 2011 - 14:06

La délicatesse

Je ne vous referai pas un résumé de plus.
Que dire de ce livre??????? Le début m'a beaucoup plu: j'ai été surprise par l'histoire( je n'avais pas lu de résumé avant) et par le style très dynamique de l'auteur. Puis le roman commence à tourner en rond. Certes David Foenkinos décrit avec beaucoup de délicatesse les sentiments, les petits instants de la vie mais je m'attendais à être plus surprise par l'histoire qui finit par être très banale. Je trouve cela dommage car j'ai apprécié l'écriture fluide et moderne mais je reste un peu sur ma faim!
Une impression mitigée: 3/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4795
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Lacazavent le Mar 6 Sep 2011 - 11:18

Les souvenirs de David Foenkinos
Gallimard/266 pages





Le narrateur, apprenti romancier, prend conscience à l’occasion du décès de son grand-père de tout ce qu’il n’a pas su vivre avec lui. Il
comprend que le seul moyen de garder l’amour vivant est de cultiver la mémoire des instants heureux. Dans le même temps, frappée par le deuil, sa grand-mère semble perdre la tête. Il assiste aux manœuvres des proches pour la placer en maison de retraite et vendre à son insu son appartement. Ce qu’il n’a pas su vivre avec son grand-père, il décide alors de le vivre avec elle. Il va la voir souvent, parvient à égayer sa solitude, à la faire rire de tout. Mais elle finit par apprendre que son appartement a été vendu, et fait une fugue… Le narrateur va partir à
sa recherche, et la retrouver pour lui offrir ses derniers moments de bonheur. Le hasard lui fait en même temps rencontrer Louise, qu’il va
aimer, et qui le quittera. Les souvenirs, nourris de joies, de douleurs et de mélancolie, lui offrent désormais la possibilité d’écrire son roman, et peut-être son avenir.




Il y a des histoires qui prennent une résonance particulière que ce soit parce qu'elles vous touchent par leur sujet ou parce que les
mots vous font voyager ou vibrer. Lire Les souvenirs c'est s'accorder un moment de bonheur, un moment étrange un peu en dehors du temps. Et si je me laisse enthousiasmer par ce roman c'est simplement parce qu' il m' a énormément touché. J'ai été touché par la sensibilité qui se dégage de chaque page, par cette tendresse pour ses personnages et l' ambiance de douce mélancolie.
À notre première rencontre avec le narrateur dont on ne connaîtra finalement que peu de chose, ni le nom, ni l'âge, c'est un jour de pluie, il vient de perdre son grand-père. C'est le début d'une chaine ou chaque maillon sera un moment de vie, l'enterrement de son grand-père, la vieillesse de sa grand-mère, son départ malgré elle pour une maison de retraite, sa révolte, sa fuite, l'envie de cette vieille dame de courir après ses souvenirs, les rencontres du narrateur, sa quête romantique d'un amour...etc
Il y a le narrateur c'est son histoire après tout mais il y a aussi sa grand-mère et personnellement c'est cette dame qui m'a le plus
séduite, elle et la relation qu'elle a avec son petit-fils. Certains passages avaient un écho particulier; on est pris au cœur, ce n'était pas notre histoire et pourtant on referme le livre avec un sentiment de familiarité étrange vis à vis de ces moments de vie.
Tout y décrit en délicatesse sans que l'on ne sombre dans un sentimentalisme exagéré; la légèreté s'invite au travers d' assemblage de petit mots et de phrases extrêmement touchantes. Ce sont des associations improbables et pourtant si poétiques et visuelles.
Quant aux souvenirs, ils sont partout, se sont à la fois ceux du narrateur mais aussi ceux de personnages réel ou fictifs qui ponctuent le récit.

5/5



« Il n'y avait rien à faire. Je me suis rapproché de ma grand-mère pour lui dire que j'étais désolé. Je la sentais déstabilisée par
cette rencontre. Elle m' a dit tout bas : « Tu vas me prendre par une folle, mais elle n' a pas changé. Vraiment c'est incroyable. Je reconnais ses yeux. » À la fin de cette phrase, sa voie a déraillé. Et elle s'est mise à pleurer. C'est sorti comme ça . Quelques sanglots courts mais très forts. La fille d'Alice est revenue dans la chambre, et a vu ma grand-mère. Elle est restée immobile, dans l'embrasure de la porte, ne sachant que faire. Elle est restée debout, aussi touchante que ridicule, à tenir son plateau avec la bouteille de champagne et quatre flûtes. »
p157

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  dodie le Mar 6 Sep 2011 - 12:23

Quelle belle critique Lacazavent! Cela me donne encore plus envie de lire ce roman. J'avoue avoir été déçue par La délicatesse mais en ayant malgré tout beaucoup aimé le style de l'auteur. J'ai également apprécié son récent passage à La grande librairie.
avatar
dodie

Nombre de messages : 4795
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Lacazavent le Mar 6 Sep 2011 - 13:54

C'était la première fois que je lisais un livre de cet auteur. La délicatesse me tente mais sans plus surtout après ton avis ! Very Happy
C'est surtout le thème et les relations des personnages qui m'ont le plus touché et même si ce n'est pas le sujet, au fond il y parle magnifiquement de la vieillesse.

Je me suis bien amusé à voir son interview à La grande librairie, presque toujours pour répondre au question de Laurent Busnel, il répétait simplement des situations et des passages de son livre parfois mot pour mot. C'était assez drôle surtout que je venais de terminer le livre quelques heures auparavant. Je m'en rendais d'autant plus compte. Laughing
Si tu as aimé son passage à l'émission tu aimeras certainement le livre !

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  anna44 le Mar 6 Sep 2011 - 16:11

En effet très jolie critique Lacazavent ! J'ai beaucoup aimé aussi de découvrir cet auteur à La Grande Librairie.
Pour le moment, je vais déjà lire La délicatesse pour me faire une idée de son style...
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Invité le Lun 7 Nov 2011 - 9:07

La délicatesse

Ma note : 4.75/5

Mon avis :



L'envie de lire ce roman m'est venue quand, lors d'une
émission de La Grande Librairie présenté par François Busnel, David Foenkinos
était invité pour parler de son tout nouveau roman : La délicatesse. Avant même
de m'intéresser au livre, je me suis attachée à l'auteur en tant qu'homme. Sa
façon de parler, son charisme, son éloquence m'ont tout de suite interrogé et
subjugué. Après, en l'entendant parler de ce nouveau roman, une seule chose
m'est venue en tête : "c'est par ce titre qu'il fallait que je découvre
l'auteur". Mais voilà, je voulais attendre la sortie poche (plus facile
pour la lecture dans les transports, dans les salles d'attentes ou dans la
queue des supermarchés).


Quand il est enfin sorti aux éditions Folio, j'avoue que
j'ai été déçu par la couverture. Mais qu'importe, il me fallait le lire.
Pourtant, c'est en faisant un tour à France Loisirs, que j'ai découvert qu'il
était dans leur collection piment (la collection poche de FL) et là, j'ai
totalement craqué pour la sobriété de la couverture et ses couleurs pastels.
Mais venons-en au contenu, maintenant.


Nathalie tombe folle amoureuse de François, qui l'a abordé
dans la rue. Tout de suite entre les deux personnages, c'est le coup de foudre.
Un amour vrai, sincère, fidèle et qui semblait indestructible. Mais un jour,
François, maintenant le mari de Nathalie, décède brutalement. Comment l'héroïne
va-t-elle pouvoir se reconstruire et reprendre goût à la vie ?


Tout le roman tourne autour de cette reconstruction après la
mort de l'être aimé. Comment parvenir à continuer à avancer, à refaire sa vie,
quand l'homme avec qui l'on pensait finir sa vie, nous quitte brutalement
?


C'est avec beaucoup de justesse et sans pathos que David
Foenkinos nous livre un roman bouleversant, émotionnellement parlant et drôle.
Oui, car le chic de l'auteur est aussi de mêler à la tragédie, la comédie...
pour notre plus grand bonheur. J'ai tout de suite accroché à la plume de
l'auteur qui colle parfaitement au récit. Le style est travaillé sans être
compliqué. La lecture est fluide. Les chapitres narratifs sont parfois
entrecoupés de minuscules chapitres/intermède tels que "Exemples de
dictons ridicules que les gens adorent répéter
", "Article
Wikipedia concernant les PEZ
", "Propos tenus par Ségolène
Royal, au moment où elle est menée de 42 voix
". Ces petits interludes
ont pour effet de dédramatiser le récit, d'apporter un peu plus de fraîcheur.
Ces passages m'ont bien fait sourire, tant ils sont cocasses.


Si pendant les trois premiers chapitres (qui sont très
mince, je vous rassure) j'ai eu peur de ne pas m'attacher à Nathalie, à cause
de la vitesse avec laquelle David Foenkinos passait en revue sa vie, il n'en
fut pas le cas ; très vite, elle a pris possession de moi. Ainsi, je me suis
laissée emporter par la vague d'émotions qui m'a assaillit tout au long de
cette lecture.


J'ai lu le roman rapidement (en un après-midi) et, il m'en
restera un souvenir impérissable. Ce livre m'a touché et j'ai carrément craqué
sur la plume de l'auteur. J'ai d'ailleurs bien envie de continuer à lire
d'autres ouvrages de lui, sans plus attendre (vive la médiathèque !).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La délicatesse - Folio - 2,5/5

Message  zeta le Lun 9 Jan 2012 - 12:54

Comment surmonter la mort de l'être aimé et comment recommencer à vivre ? On peut sans doute résumer ce roman ainsi. Nathalie a vécu une histoire très forte avec son époux, puis il meurt et c'est là où l'on attend pas cette belle jeune femme que l'amour la surprendra à nouveau.

Je ne peux pas dire que j'ai détesté ce roman, son écriture est agréable, fluide, simple sans être primaire, il y a du style et du langage. Mais j'ai eu de la difficulté à m'imprégner de cette histoire, elle m'est restée extérieure, je n'ai pas souffert avec Nathalie ni ressenti ses refus et ses attirances. Ce roman est un peu trop "phénomène de mode" pour moi avec des ajouts qui ne me semblent pas utiles. De petites informations qui peuvent sembler charmantes, originales, primesautières (le signal astral des protagonistes, le résultat des championnats du monde de puzzle, la liste des livres préférés de l'héroine, la posologie d'un coktail de vitamines, ...) mais cela lui donne un côté artificiel et creux. J'ai l'impression que depuis "Amélie Poulain" les auteurs veulent écrire comme si leur livre était un scénario dans cet air du temps. Je n'étais pas non plus, il faut dire, fan "d'Amélie Poulain" .... trop vanté, trop estimé."la délicatesse", qui vient d'ailleurs d'être adapté en film, m'a pareillement laissée froide. Pour moi la littérature n'a rien à gagner à de tels enfantillages à de telles affèteries. Ce n'est pas décalé, ce n'est pas de l'humour; cela me parait juste "facile" mais cela ne m'a pas semblé donner plus de profondeur et cela ne m'a pas rendu les personnages plus proches, je les ai tous trouvés stéréotypés alors que l'auteur les veut surprenants, indéfinissables. Peut-être est-ce simplement mon âge et mon respect de la Littérature qui me rendent hermétique à ce style ?

Bof ! donc
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Nathalire le Dim 15 Jan 2012 - 11:14

La délicatesse

Voilà un roman aux avis mitigés dont on parle beaucoup ces derniers temps en raison notamment de la sortie du film:



Bon il a été réalisé par l'auteur et son frangin alors je ne pense pas que ce soit une garantie de chef d'oeuvre littéraire, cela dit j'ai bien envie de le voir et j'ai bien aimé ce roman.

Pourquoi je l'ai aimé?
Parce que l’héroïne s'appelle comme moi? Non c'est nul...
Parce que je suis une grande romantique et que je raffole des histoires d'amour? Se serait vraiment pitoyable...
Parce que j'aime les petits romans très vite lus qui me procure des sensations? C'est à la limite de la paresse...
Ou simplement parce que je pense avoir besoin de rêver à des histoires impossibles où les humains peuvent être simplement eux-même et qu'on les aime comme ça? ... ouais ça semble être un bon argument...

Je vous le conseille mais sans prise de tête surtout!
Note: 4,75/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  rose le Dim 26 Fév 2012 - 14:47

La Délicatesse, David Foenkinos

Pas de résumé car il y en eu avant...

Je ne sais pas trop si j'ai aimé ce livre....

J'ai pris du plaisir à sa lecture. J'ai aimé le première amour de Nathalie mais la fin tragique de son mari...me faisait attendre une tout autre suite. Mais la vie de tous les jours reprend le dessus et Nathalie provoque l'amour chez un collègue...mais sera-t-elle vraiment amoureuse de cet homme..ou est-ce une "solution", une "alternative" à la tristesse. Oui les sentiments sont délicatement décortiqués, oui Markus est attachant, mais il manque un petit quelque chose...un peu de magie peut-être ?

J'ai pris du plaisir à sa lecture, j'étais bien en le refermant, donc pour toutes ses raisons il mérite une bonne note..mais pas de coup de coeur non

4/5

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
avatar
rose

Nombre de messages : 639
Age : 44
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos

Message  rose le Dim 26 Fév 2012 - 14:59

Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos

Folio, 2011

Résumé en quatième de couverture

Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les roufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme.

..en fait Hector s'est mis à collectionner les moments où sa femme monte sur un escabeau pour nettoyer les vitres....

Que dire de ce roman...j'ai toujours été intriguée par son titre et ayant lu La délicatesse, j'ai tout de suite enchaîné avec ce roman...

Bien que la trame soit assez originale, rien de retient vraiment notre attention, notre soif de lecture...Ce roman est ennuyeux, Hector est pathtique dans sa relation avec sa femme...

Je n'ai pas aimé, mais je l'ai fini pour voir si la fin, au moins, me surprendrait..mais non...L'incipit "Hector avait une tête de héros"...dernière phrase "Avec trois enfants d'un coup, il méritait au moins l'appellation de héros"..La boucle est bouclée.Neutral



Ma note : 2/5

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
avatar
rose

Nombre de messages : 639
Age : 44
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  belledenuit le Dim 26 Fév 2012 - 15:28

Jamais été tentée par cet auteur, moi Sad
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 42
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  rose le Dim 26 Fév 2012 - 16:48

...je comprends:)

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
avatar
rose

Nombre de messages : 639
Age : 44
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  DM29 le Dim 11 Mar 2012 - 19:46

David FOENKINOS - LENNON



Résumé :
Après une enfance terrible, une plongée précoce dans l'immense
célébrité, sa rencontre décisive avec Yoko Ono, des années d'errance et
de drogue, John Lennon a décidé d'interrompre sa carrière en 1975, à
l'âge de 35 ans, pour s'occuper de son fils Sean. Pendant cinq années, à
New York, il s'est retiré de la vie médiatique et n'a pas sorti
d'album. C'est durant cette période qu'il a pris le temps de réfléchir à
la folie de son parcours. Jusqu'à ce que le fil de son existence soit
brutalement interrompu, le 8 décembre 1980, jour de son assassinat par
un déséquilibré. Imaginant les confessions du créateur des Beatles et
s'emparant d'une période méconnue de sa vie, David Foenkinos dresse un
portrait intime et inédit de John Lennon.


mon avis : Partie pour 4 heures de train, je cherche un livre en point relay,histoire de tuer le temps, et je suis tombée sur lui. Pas fan des Beatles, ce n'est pas ma génération, je ne vénère pas John Lennon, je n'ai rien contre lui non plus, et ne connais pas trop sa vie. Du coup, j'achète, le livre est assez court, (209 pages), je ne perds rien. Et j'ai bien fait !!
J'ai vraiment aimé ce livre, que j'ai dévoré d'une traite. Foenkinos parle pour John lors de plusieurs séances de psychanalyse. Ce dernier parle de son enfance, du fondement du groupe, de la folie des fans, ses peurs, ses doutes, sa rencontre avec Yoko ....IL casse peut être un peu le mythe, moi ça ne m'a pas dérangé, mais peut être que des gros admirateurs de Lennon ne seraient pas d'accord avec tout. J'ai découvert beaucoup de choses sur les Beatles, d'autant que l'auteur est un fana des Beatles. C'est amusant et touchant 'entrer dans ce groupe mythique ( surprise de voir qu'il n'avait que 16 ans quand ça a commencé ! )et de voir les choses de l'intérieur, pareil pour la vie de John, et son histoire avec Yoko.

extraits :
"Tout le monde a dit que Yoko avait brisé les Beatles, mais c'est le
regard sur elle qui a tout foutu en l'air. Si elle avait été accueillie
différemment, rien ne se serait passé ainsi "

note 5/5

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 31
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  anna44 le Jeu 22 Mar 2012 - 15:14

La délicatesse

Mon résumé : Nathalie et François vont se rencontrer dans la rue. Une rencontre faite de hasard, de culot et d'instinct. Une rencontre qui va aboutir à un mariage, à un quotidien heureux et amoureux mais dont le destin va tout bouleverser. Alors, Nathalie va tenter petit à petit de se reconstruire, de trouver ses marques, d'autres marques, d'autres rencontres, différentes mais toujours guidées par son coeur et son instinct.

Mon avis : J'ai acheté ce livre, par hasard, accrochée par la couverture et par son encart "le roman aux neuf prix littéraires"... De retour à la maison, j'ai consulté un peu les critiques sur le web, et toutes n'étaient pas si positives que ça... tant pis ! Et puis j'ai vu l'auteur dans l'émission "La grande librairie" de François Busnel et j'ai été charmée par le personnage, par sa façon de parler, sa façon d'être.
Alors j'ai ouvert le livre, pleine de suspicion : sur quoi allais-je tomber ?
-> Sur un pur moment de bonheur ! Le titre du roman ne saurait mieux le résumer, de la délicatesse de bout en bout, mais pas de misérabilisme, ou de compassion mal placée, juste une bouffée de délicatesse énorme. On suit étape après étape les phases de reconstruction de Nathalie, la façade qu'elle s'impose pour ne pas sombrer, son rejet de la dépression, les rencontres qu'elle refuse et celles pour lesquelles elle se laisse aller, l'envie de reprendre goût à la vie étant le plus fort.
L'écriture est simple, directe, très réaliste, pleine de douceur et même poétique. Un vrai petit bijou, que je relirai avec plaisir.

Ma note : 5/5 coeur coeur coeur
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Isaby le Ven 23 Mar 2012 - 12:14

Belle critique Anna. Il est dans ma PAL, je suis tentée de le lire! Dans le cas de l,édition que je possède, le couverture fait plutôt "chick-lit" et n'est pas spécialement attirante.

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 44
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  anna44 le Ven 23 Mar 2012 - 13:23

C'est vrai que certaines critiques le qualifient de "chick-lit", pour ma part ce n'est pas du tout ce que j'ai ressenti...
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  petitepom le Lun 4 Juin 2012 - 15:05

La délicatesse-David Foenkinos

Je me méfie des livres qui ont beaucoup de prix, je suis souvent déçue, heureusement il y a des exceptions, ce livre en fait parti, il se lit vite, l’histoire est simple et agréable à lire.

Le titre est très approprié, le personnage principal comme l’histoire n’est que delicatesse ; les relations qui se nouent, les drames qui s’y vivent, les jalousies, l’envie en font un récit très proche du quotidien mais cette delicatesse apporte un souffle leger comme une brise d’été à ce roman; j’ai pris beaucoup de plaisir, le début m’a attrité mais très vite j’ai été emporté par cet tranche de vietrès réaliste sur la nature humaine.

Autant j’aime passé 2 ou 3 jours à lire des histoires de ce type , autant je m’ennuie devant des films si proche de la réalité, car les images ne rendront jamais ce que les mots m’ont apporté, je n’irai donc pas le voir au cinéma, mais pour ceux qui aime les belles histoires du quotidien, bonne séance.

Il ya quand même une chose qui m’interpelle, c’est la dernière phrase, alors je serais peut être curieuse de voir le film pour traduire cette phras ;, j’aurai tendance à la traduire de façon positive, du coup, la fin du film risque de me decevoir si j’ai mal interprété. Oh! elle m’énerve cette dernière phrase, elle remet tout en question…
avatar
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  cookie610 le Jeu 17 Oct 2013 - 17:25

La délicatesse 


Note : 2,5/5

Le résumé a déjà été fait plusieurs fois ci-dessus. 

Critique : Déçue par ce livre ! Je n'ai pas détesté pour autant. L'écriture est agréable et fluide, on lit rapidement l'histoire. Il y a 120 chapitres pour 260 pages soit en gros 2 pages par chapitre. On tourne rapidement les pages du coup, on se laisse prendre le truc, encore un chapitre. Mais au final, pas grand chose. Ca tourne rapidement en rond. Nathalie n'est pas un personnage très attachant malgré tout l'effort de l'auteur. J'ai envie de la secouer !  Et puis ce qui m'a le plus énervé, ce sont les petits ajouts inutiles, genre le code de la porte d'un des personnages ou les horaires de train. Le roman se veut à la mode, dans le coup, un brin décalé mais ça fait un peu pathétique au final . L'histoire sonne creux, c'est banal avec des personnages qui sont tristes et pathétiques. Le livre est plutôt déprimant au final, ce qui est un comble pour un livre qu'on peut classer en chicklit. Bref, une lecture décevante, sans avoir été horrible pour autant. En fait, ce qui est dommage, c'est que ce livre a été survendu, il a gagné une dizaine de prix littéraires et au final, il est plutôt quelconque.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

CHARLOTTE

Message  noemiejardine le Lun 13 Oct 2014 - 8:21



  • roché: 224 pages
  • Editeur : Gallimard (21 août 2014)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070145689
  • ISBN-13: 978-2070145683

Présentation de l'éditeur:
Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une oeuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : "C'est toute ma vie". Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Ecriture comme un long poème libre
phrases courtes
il y a une force d'évocation peu commune
on ne lit pas, l'on boit l'histoire.

ne connaissais pas du tout cette jeune peintre qui a crée une oeuvre très originale et syncrétique comme le font les personnes ayant la bonne fortune d'avoir le gène de la synesthésie
peintures très colorées, textes et même....références musicales!
Charlotte Salomon peignait en chantonnant apprend-t-on

C'est mon premier Foenkinos,
eh bien une excellent trouvaille, j'ai vraiment apprécié.
4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: David FOENKINOS (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum