Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Cyrielle le Mar 16 Juin 2009 - 7:09

FilouDlidou a écrit:
Cyrielle a écrit:c'est très bien d'avoir des critiques négatives au contraire ça permet de moins se sentir seul(e) si on n'apprécie pas le livre.
C'est aussi très bien d'avoir des critiques positives, non? Parfois, je me sens un peu idiot d'avoir été le seul à apprécier certains auteurs, et d'autres fois, mon immense appréciation d'un livre me semble bien superficielle quand je vois tout un paquet de critiques un peu tièdes et pas très emballées.

Je me console alors avec cet aphorisme du chat : "Je n'aime pas partager la même opinion avec quelqu'un, car alors, j'ai l'impression que ce n'est plus qu'une demi-opinion". Pauvre chat! Il devra au moins partager celle-là! grimace

Oh oui bien sûr des critiques positives sont très bien aussi Laughing mais il ne faut pas se priver de déposé une négative alors que tout le monde a plutôt apprécier le livre. C'est intéressant d'avoir des avis contraires.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Lionel de Lyon le Mar 16 Juin 2009 - 13:00

Je vois que les critiques se multiplient ces derniers jours autour des Piliers de la terre. Merci pour les réactions, c'est là que le forum prend toute sa dimension d'espace d'échanges et de discussions!
J'ai écrit ma critique sans lire les précédentes pour ne pas être influencé et c'est intéressant de constater que certaines remarques reviennent de l'un à l'autre

-----SPOILER------
Pour Calepin, je pense que ce manque de suspense est justement lié au côté trop manichéen des personnages... En bon auteur anglo-saxon, il ne peut pas faire gagner les méchants... Du coup, on s'attend trop aux divers rebondissements. Et les interminables attaques de William et Waleran sont effectivement lassantes, surtout dans la dernière partie...
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ken FOLLET

Message  Garanemsa le Mar 16 Juin 2009 - 15:25

LE TROISIEME JUMEAU

Ken Follet



Je viens de le terminer, j’ai pas vraiment aimé car sur deux trois heures alors qu’il a 600 pages.

Cela signifie qu’il ne m’a pas tellement intéressé.

Une jeune analyse dans un centre de recherches, veut savoir si des jumeaux élevés dans des milieux différents pourraient être semblable dans leur caractère et leur manière d’agir, ou la société dans laquelle ils ont été élevés peut-elle modifier les données scientifiques de l’identité exacte des jumeaux.

Là elle va entrer par hasard dans une super magouille de l’état.

Après avoir lu une centaine de pages, si on va au trois-quarts du livre avec une idée de la suite, on a raison entièrement.

C’est un livre programmé comme je dirais alors l’intérêt n’y est plus car on sait (comme dans les romans harlequin) directement la suite logique de ce livre

Pour moi il n’aura que 2/5
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 72
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ken Follett, la diversité !

Message  janeausten78 le Dim 21 Juin 2009 - 19:28

Je viens de terminer un monde sans fin, l'épaisseur ne m'a pas fait peur au contraire, cela se lit ( à mon avis ) sans se prendre la tête en douceur et décrit notre Moyen âge et nos problèmes de religion avec beaucoup de connaissances de la période , mais sans être intellectuel Very Happy . Cela ressemble peut être aux piliers de la terre, je suis d'accord qu'il ne faut pas lire les deux à la suite ( comme beaucoup d'auteurs) , mais ce dernier je l'ai lu à sa parution, il m'avait énormémént plus et le charme persiste

Il ne faut pas oublier que Ken Follett est trés "ecléctique" dans le style piliers de la terre, vous retrouverez "Le pays de la liberté", toujours aussi bien documenté.

Le 3° jumeau est certes un thriller "médical". Robin COOK reste à mon avis , majeur dans ce style et bien sur Crichton

Ken Follett est aussi un auteur "d'espionnage" : "La nuit de tous les dangers", "les lions du panshir", "le code Rebecca", "triangle".........et là pauvre moyen on découvre ce que le pays peut faire..........je suis toujours ebahie par l'espionnage et ses actions Shocked

Non je ne suis pas qu'une Fan, je trouve qu'il écrit avec facilité, que cela est toujours un plaisir, une détente et que ses romans sont "instructifs" et ne vous prennent pas la tête.

Je suis partisane, je crois que je les ai tous lus !

janeausten78

Nombre de messages : 102
Age : 61
Location : Trés grande banlieu parisienne
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Lun 22 Juin 2009 - 11:11

Merci JaneAusten78 pour cet avis positif, ton commentaire me redonne envie de lire Les piliers de la terre qui est dans ma PAL Very Happy
Ce qui me fait peur c'est d'une part son épaisseur et d'autre part son côté très historique affraid alors il faudra que je me réserve une lononongue période libre pour m'y mettre!
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Lionel de Lyon le Lun 22 Juin 2009 - 12:49

Sinon, tu peux faire comme moi Nathalire, le livre étant divisé en périodes, à chaque fin de période j'ai fait une pause avec des lectures faciles, légères ou rapide, histoire de s'aérer un peu la tête... Cette technique m'a évité à coup sur l'overdose et la panne...
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Lun 22 Juin 2009 - 15:29

Woo Super idée!!! Merci Lionel Very Happy
J'avais pas encore pris le temps de le feuilleter... dans ce cas ma décision est prise, je vais commencer ce terrrrrible roman dès que j'aurai terminé celui que je lis, et je prendrai le temps qu'il faudra...
Merci pour le conseil
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Cyrielle le Lun 22 Juin 2009 - 16:55

Oui c'est une bonne idée, j'ai Autant en emporte le vent dans ma PAL, sa taille me faisait peur, mais ayant constaté qu'il y avait des parties, je vais utiliser ta méthode Lionel pour ce livre !
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Lionel de Lyon le Jeu 25 Juin 2009 - 9:47

Oh ben de rien!
C'est une technique que j'utilise pour tous les romans un peu longs et quand on se replonge dedans après une petite coupure d'une semaine à 10 jours (pas trop plus, pour bien garder les choses en mémoire), on apprécie d'autant plus. Comme je ne lis pas très vite, c'est préférable plutôt que de passer 3 ou 4 mois sur un seul et unique livre...
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  belledenuit le Ven 3 Juil 2009 - 13:42

La marque de Windfield de Ken Follett
Le livre de poche (2008) - 626 pages




Quatrième de couverture :
L'auteur de l'inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici au coeur de l'Angleterre victorienne. En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d'un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment accidentelle ? Ce drame va marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d'un richissime Sud-Américain. Autour d'eux, des dizaines d'autres figures évoluent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité...


Mon avis :

L'année dernière, j'avais lu "Les Piliers de la Terre" que j'avais beaucoup aimé.

Cet été, c'est "La marque de Windfield" qui est à l'honneur. J'ai également apprécié ma lecture mais d'une façon toute différente.

Je suis encore "choquée" par tout ce qui s'est passé chez les Pilaster, grande famille de banquiers du XIXème siècle anglais.

Beaucoup de personnages, beaucoup de caractères différents et énormément d'intrigues.

Ken Follett ne fait pas dans la demie mesure sur ce coup là : les méchants le sont grandement (fourbes à outrance et cupides au point que tous les moyens sont bons pour parvenir à leurs fins) et les gentils se tirent toujours des mauvais pas dans lesquels on voudrait les mettre. Toujours ? Non, pas exactement. Un seul en fait mais pas le moindre : Hugh Pilaster, le neveu appauvri de Joseph Pilaster, à la suite d'une faillite dont l'entreprise de son père a fait l'objet.

Son but sera de revenir au rang qui lui est dû en prouvant ses capacités à gérer la banque familiale.

Le livre est intéressant à découvrir; le style simple qui permet une lecture fluide et étonnement rapide (j'ai lu ce pavé de plus de 600 pages en moins de 3 jours ! un record !).

La vie de Hugh est loin d'être facile, semée d'embuches bien entendu et l'histoire familiale est pimentée par le décès de Peter Middleton à la suite d'une noyage qui ne paraît pas si accidentelle que ça.

On suit la narration avec intérêt la plupart du temps (tant pour la vie de Hugh que pour connaître ce qui s'est réellement passé à Bishop's Wood) même si par moment je me doutais où j'allais arriver dans l'intrigue. C'est dommage et ça gâche un peu notre plaisir de découvrir ce qui va se dérouler par la suite.

Certains actes sont prévisibles mais il n'en demeure pas moins que j'avais du mal à lâcher cet ouvrage. Seuls le sommeil et des activités beaucoup moins intéressantes que la lecture me sommaient de fermer ce livre. Mais c'était finalement pour mieux y revenir.

Du coup, même s'il n'est pas de la même trempe que "Les Piliers de la Terre", je vous le conseille quand même. On y passe un bon moment de lecture.

Ma note : 4/5
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Dim 26 Juil 2009 - 9:48

Les Piliers de la terre

Le livre de poche, 1050p.

Note : 5/5 coeur coeur coeur

Résumé :

Très court car déjà bien résumé :

De 1123 à 1174, Ken Follett nous fait vivre au rythme de la construction de la cathédrale du prieuré de Kingsbridge, dans le comté de Shiring en Angleterre. En suivant la famille de Tom le bâtisseur, nous voilà immiscé dans la vie d’un prieuré, avec ses moines, son prieur Philippe, généreux et pieux, les machinations perverses de son ennemi l’évêque Waleran et de William d’Hamleigh, fier comte de Shiring. Mais c’est aussi la belle Aliena, fille de l’ancien comte, qui inspire William et le pousse a vouloir conquérir son cœur par de fourbes entreprises.

Avis :

J’ai adoré coeur
J’ai été complètement prise dans l’histoire (j’en rêvais même la nuit !). Les personnages sont très touchant, la répartition équitable des rôles entre les méchants et les gentils est bien faite, on en arrive à haïr très fortement les méchants, et j’adore ressentir de très fortes émotions quand je lis. De même, l’amour est omniprésent, pour Dieu ou pour une femme, les hommes se battent et gagnent des batails, c’est si romantique ! On est surpris par le déroulement de certains événements, mais l’auteur évite toute frustration pour le lecteur wink
Un peu sur le modèle du Comte de Monte Christo dont on parle sur le forum en ce moment, ce bijou m’a emporté loin de notre époque, au milieu d’injustices et de trahisons révoltantes, dans un rêve d’aventures extraordinaires !
Je dirai que celles et ceux qui aiment Harry Potter (même si le thème n’a rien à voir on s’entend) devrait beaucoup apprécier cette lecture. Bravo Ken Follett, j’en lirai d’autres !
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Lionel de Lyon le Lun 27 Juil 2009 - 15:02

Finalement tu les auras dévorés ces Piliers de la Terre ! wink
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Calepin le Lun 27 Juil 2009 - 15:42

Coudonc, suis-je seul à trouver que les pilliers de la terre sont surévalués ? À moi, il m'a semblé loin d'être aussi génial ? Mais à défaut de dire une simple opinion sans exemple, je vous réfère à ma critique d'origine.

http://clubdesrats.forumr.net/livres-du-mois-f43/octobre-2008-les-piliers-de-la-terre-de-ken-follett-t2149.htm

J'aimerais bien pouvoir discuter à ce sujet.

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Lun 27 Juil 2009 - 18:25

Lionel, oui j'ai finalement pris peu de temps pour le lire mais n'empêche que les parties m'ont bien aidé à ne pas être effrayée par la longeur, comme des manchons quand on commence à nager Razz (oui c'est bête comme comparaison mais bon...)

Calepin, c'est une bonne idées de discuter un peu de nos avis respectifs, je vais en dire quelques mots.

J'ai lu ta critique et on peut dire qu'elle est assez loin de la mienne Smile. Tu as tout à fait raison quand tu dis que l'auteur sait bien tenir le lecteur en haleine et je pense que sa force est aussi sa faiblesse. Ses descriptions sont sommaires, ses personnages dévoilent peu de leur intimité, c'est vrai et j'avoue que j'ai bien apprécié ce côté un peu succinct Embarassed. J'ai tendance à vite m'ennuier avec les événements qui trainent en longeur et là, en effet, j'ai très vite constaté que Follett "liquide" rapidement des batailles qui auraient durer des pages et des pages chez d'autres.

Je n'ai pas remarqué que l'auteur vendait la mèche de ses intrigues. On ressent tout naturellement qui, du bon ou du mauvais côté va gagner, mais j'ai plus été portée par cette chaleur ou haine qu'ennuiée. Je n'ai pas comparé ce livre sans raison à Harry Potter. On pourrait presque le destiner à un jeune public, tant, en effet, ses personnages sont caricaturaux! J'ai adoré ça Very Happy ! C'est vrai quoi, le gentil prêtre qui défend l'église (corrompue) contre les barbares sanguinaires et avides! C'est une fois de plus le schéma typique où le héro est celui qui n'a pas les moyens de le devenir au départ. Celui qui a tout sombre, celui qui n'attend rien triomphe! C'est mystique! (bon là j'exagère).

Il y a toujours cette éternelle question: Qu'est-ce qu'un bon roman?
Je crois que chacun en a sa propre définition. Mais alors qu'est ce qu'un best sellers? Et alors là on revient au petit débat qu'à lancé Bouquinette dans Autour du livre au sujet de Twilight. Difficile de répondre. Selon moi les émotions provoquées par un livre sont plus fortes si le livre est plus caricatural (disons que si on voit du sang on est dégouté alors que si on décrit du sang mais sans jamais utiliser aucun des mots qui s'en approche on va suggérer de très loin ce dégout, qui sera peu ressenti). Pour moi rien ne vaut une bonne grosse dose d'émotions dans un livre. J'aime pleurer d'émotions lors des injustices et des triomphes des personnages que j'aime, j'aime aussi quand tout finit bien et j'aime les aventures qui me font sortir de mon quotidien. Alors si la majorité des gens sont comme moi peut-être que le succès d'un bon gros livre comme celui là vient du fait qu'il excite notre émotivité et nous transporte dans des situations concrètes mais transposées.

Voilà ce que je peux dire sur Les Piliers de la terre qui pour moi est un excellent livre, peut-être pas un chef-d'oeuvre de poésie mais un excellent exhausteur de sentiments.
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Calepin le Lun 27 Juil 2009 - 18:45

Nathalire a écrit: Je n'ai pas comparé ce livre sans raison à Harry Potter. On pourrait presque le destiner à un jeune public, tant, en effet, ses personnages sont caricaturaux! J'ai adoré ça Very Happy ! C'est vrai quoi, le gentil prêtre qui défend l'église (corrompue) contre les barbares sanguinaires et avides! C'est une fois de plus le schéma typique où le héro est celui qui n'a pas les moyens de le devenir au départ. Celui qui a tout sombre, celui qui n'attend rien triomphe! C'est mystique! (bon là j'exagère).

Le lien à faire entre la littérature jeunesse et celle adulte n'est pas dénué d'intérêt. Ça ressemble effectivement à certains raccourçis de pensées qu'on accepte bien en littétrature jeunesse. Seulement, je le tolère moins lorsqu'on s'affiche pour les adultes. Ça fait un peu manque de travail, manque de fini. Et ça fait en sorte aussi que la grande épopée qu'on aurait pu avoir devient plus banale.

Quant au point sur dévoilement des intrigues, je vais m'expliquer davantage pour te faire comprendre mon observation. En fait, voici un exemple de ce qu'il faisait trop souvent à mon goût : « Le cavalier fonça droit vers le soldat, l'épée au vent, prêt à en découdre. Il n'arriva jamais à vivre jusqu'au soir. Alors que le cavalier fonçait à toute allure, le cheval se pris les pattes dans une roche, faisant tomber son maître sur le sol. Et blablabla. » Mais... affraid pourquoi diable vient-il de dire le dénouement avant même qu'on ne se glisse dans l'action ? Quand on veut tenir en haleine un lecteur, c'est parce qu'il ignore à quoi s'attendre ou du moins, qu'elle sera la fin. On ne peut pas bêtement dévoiler le "punch" avant d'avoir fait monter la tension du lecteur. C'est justement une attitude "anti-suspense". Et Follet le fait à plusieurs reprises, de manière parfois plus banale, mais j'ai trouvé ça étrange de la part du "maître du suspense". Il est certain qu'on peut s'attendre ou prévoir comment une action va se terminer. Ça c'est une chose. Mais de là à l'écrire avant même que la fin de l'action ne se dévoile de lui-même... Ne trouves-tu pas ?

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Cyrielle le Lun 27 Juil 2009 - 19:20

Je vais le noter dans ma LAL, j'avais cette idée depuis longtemps mais votre discussion me donne encore plus envie de le lire pour voir de quel "camp" je suis Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Mer 29 Juil 2009 - 17:59

Cyrielle, oui je te le conseille grandement Very Happy

Calepin merci pour ta réponse, est-ce que tu as lu d'autres de ses romans qui t'avaient particulièrement marqué avant? Je demande en rapport avec la dénomination de "maître du suspens" que tu utilises. Je suis curieuse de lire encore mieux Very Happy

Je ne suis pas tout à fait de ton avis sur le fait que la littérature jeunesse fait moins "fini", j'ai plutôt l'impression qu'elle utilise des codes différents (et probablement aussi un vocabulaire différent) mais surtout qu'elle fleurte d'avantage avec le fantastique et s'en approcher est plutôt synonyme de réussite pour moi. Mais bon ce n'est pas vraiment le sujet...

Je suis par contre de ton avis concernant l'anti-suspens consciemment provoqué par Follett, c'est une faute d'écriture! Mais perso ça ne m'avait pas choqué Embarassed . Je crois que l'action est toujours si rapide que je n'avais pas le temps de me rendre compte que je savais déjà la fin avant d'y être arrivé... et puis comme je l'ai dit précédemment, le sentiment de "qui va gagner" lors des combats est assez fort, on le sait au fond de nous. Je pense que ce qui compte vraiment c'est de voir comment les événements se déroulent. Follett met beaucoup d'énergie à construire des intrigues sur plusieurs centaines de pages... un événement se produit et on ne sait pas ce qu'il va engendrer. Finalement, la vraie intrigue, elle est à l'échelle du livre, sur une centaine d'année. Est-ce que la cathédrale sera construite? Est-ce que Jack sera vengé? Et Aliena? Dans ce sens je le considère comme un vrai maître du suspens moi aussi Very Happy Peut-être que pour lui aussi ces scènes semblaient trop évidentes pour ne pas profiter d'y rajouter un effet de style (je n'y connais rien à ses tournures gramaticales)?
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Calepin le Sam 1 Aoû 2009 - 2:37

Non, c'est le seul et unique livre que j'ai lu de monsieur Follet. Quant au fait qu'il puisse être moins "fini" comme en littérature jeunesse, ce n'est pas ce que je voulais dire. En fait, en littérature jeunesse, il arrive qu'on nous présente un contexte en expliquant un peu sans trop élaborer. Et le lecteur n'a pas vraiment envi de poser des questions, il s'en contente. En littérature pour adulte, c'est plus hasardeux à mon avis que de faire la même chose.

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  laurier le Mar 18 Aoû 2009 - 19:39

Les piliers de la terre

lien des plus instructif :
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/Coupe.cathedrale.Amiens.png&imgrefurl=http://fr.wikisource.org/wiki/Dictionnaire_raisonn%25C3%25A9_de_l%25E2%2580%2599architecture_fran%25C3%25A7aise_du_XIe_au_XVIe_si%25C3%25A8cle_-_Tome_2,_Cath%25C3%25A9drale&usg=__Exo1QFriWE9qxOmDZn8BIkhjp-A=&h=1044&w=678&sz=163&hl=fr&start=6&um=1&tbnid=qfojZMPtsT_5TM:&tbnh=150&tbnw=97&prev=/images%3Fq%3Dcathedrales%2Banglaise%26hl%3Dfr%26rlz%3D1W1GGLR_en%26um%3D1

Je vous passe la 4ème de couverture Very Happy

Les "piliers" de la terre parceque dans les nouvelles cathédrales gothiques se sont les piliers qui s'élevaient vers les cieux...symbole important dans ces temps, et qui allégeaient, aéraient tout l'édifice, sans compter l'intégration possible des fenêtres en ogives trés hautes qui illuminaient l'ensemble.
On voit bien là la volonté de l'église de faire plus qu'une simple église pour prier, mais de montrer son pouvoir ,ce que nous disons est juste, faites commes nous le voulons et vous serez récompensés par le Paradis...En ces temps où les gens pour la plupart ne savaient ni lire, ni écrire, tous les sympboles sont importants, c'est leur bible.

Faisons abstraction des bons sentiments comme des plus mauvais, des personnages de ce livre, ce qui est le plus interessant en fin de compte c'est leur activitée respective, que ce soit le tailleur de pierres, le prieur, le vilain conte, ou les femmes de l'histoires, ainsi que tous les personnages plus hauts placées comme le roi et ses soldats titrés, ou les superieurs éclésiastiques.
Tout ce petit monde représente les nœuds qui nous permettent de voir la transition de l'art roman à l'art gothique dans la construction des cathédrales, d'en savoir un peu plus sur la fonction de chacun, comme la gestion d'un prieuré, d'un conté car c'est c'est bien grace à eux en majeure partie que cette construction se fera.
Au tout début étaient... l'argent et les terres, mais aussi des hommes, beaucoup d'hommes et de femmes bien sûr, de bonnes volontés et qui connaissaient bien leur travail, leur art devrait-on dire.
J'admire tout simplement le travail accompli, leur ingéniosité, avec les moyens de l'époque.

j'ai lu voilà un bon moment, LES BÂTISSEURS DE CATHEDRALES, puis CHARTRES ET L'ENIGME DES DRUIDES
et d'autres mais toujours en France
Je suis donc contente d'en avoir appris un peu plus sur la même periode en Angleterre

Des temps très troublés comme chez nous, luttes de pouvoirs, chaque faction avait son importance en fonction des alliances ou désalliances, c'est ainsi que l'histoire a avancé en Angleterre comme ailleurs.
Ce livre explique très bien comment ça marchait

Vous aurez compris que pour moi Tom, Hellen, Phillip et les autres n'ont pas d'importance en tant que tels, mais comme je l'ai dit plus haut c'est ce qu'ils représentent qui m'a le plus intéressé.
C'est une période riche en politique ,en innovations agraires, en architecture, par les voyages et les croisades.
Le monde arabe apporte beaucoup, les croisades auront aussi servies à celà ma fois
C'est aussi pour celà que l'église a besoin de démontrer son pourvoir, on importe des idées qui mettent en péril leur assise.

J'adore apprendre sur cette pèriode.
Ce livre m'a permis d'aller voir d'un peu plus près(sur le net) la Basilique Saint-Denis, une merveille et si en plus on apprend que "Monjoie St Denis" notre devise guerrière s'y trouve en plus des tombeaux royaux, alors ne boudons pas notre plaisir et donnons 5/5 à cet ouvrage

Une chose est sûre, j'aime visiter les cathédrales, les basiliques, même une simple châpelle, mais maintenant je les regarderai avec encore plus d'attention.

totalement différent de "Peur blanche" ou 'Le troisième jumeaux" Laughing
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Calepin le Mar 18 Aoû 2009 - 21:29

Hum ! Recherches fort impressionnantes, Laurier ! Shocked Voir les Piliers de la terre comme un ouvrage à lourde tendance historique serait sans doute la clé d'appréciation de ce roman. Car malheureusement, ce n'est pas l'aspect des personnages qui m'a le plus allumé. No

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  laurier le Mer 19 Aoû 2009 - 13:16

C'est la meilleur façon de l'apprécier selon moi
beaucoup de rates et rats sont d'accord pour dire que l'histoire des personnages est j'avance d'un pas et je recule de deux , bien trop convenue leur façon d'être, trop romanesque, presque du HARLEQUIN (que j'ai lu aussi il y a ... Smile ) c'est une trame courante dans les romans historiques.
Nous ne sommes pas dans un livre d'histoire ou d'architecture n'est ce pas Very Happy
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Ven 20 Nov 2009 - 17:01

Ken Follet : les piliers de la terre
LP 1045 pg.

Le livre a été livre du mois et est amplement commenté.
Devenu curieux, je l'ai pris et lu....
Les cent premières pages étaient une déception littéraire. Apres m'avoir habitué au style et à la traduction parfois douteuse, la lecture m'a tout de même pris. Follet me semble être un exemple d'art primitif en littérature: les scènes de batailles, d'accidents et de viols sont disproportionellement travaillés, les sentiments et les intrigues trop simplifiés, la valeur historique est médiocre, les caractères trop noir-blanc. Lisez ce livre comme une histoire de cap et d'épée, ou de froc et de croix, mais n'y cherche pas de grande valeur littéraire.
Bonne lecture de détente, qui vaut tout de même 3,5/5.

Il ya du matériau de comparaison: Victor Hugo: Notre-Dame de Paris; Henry Vincenot: Les étoiles de Compostelle (1982) et
Raoul Vergez: les tours inachevées (1959), dont je cite la première phrase:
"Quelques jours avant la Toussaint de l'an 1278, les deux tours de la cathédrale d'Orléans s'écroulèrent à grand fracas, entraînant dans leur chute la moitié de la nef et la façade". Boum, cela impressionne comme première phrase!!!
Peut-être que je lirai un jour La Chathédrale de J.K. Huysmans.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Nathalire le Ven 11 Déc 2009 - 20:29

Ken Follett

Peur Blanche

Note : 4/5

Résumé :
Une grande entreprise pharmaceutique américaine travaille sur l’élaboration d’un anti-virus révolutionnaire pouvant soigner les plus grands maux de notre siècle, dont le virus Madoba, très puissant, il tue presque instantanément par hémorragies multiples (beurk). La veille de Noël, Tony, chef de la sécurité de cet empire pharmaceutique découvre avec effroi qu’une dose de vaccin a disparu… Mais cet incident n’est rien comparé à celui qui se prépare… La veille de Noël sera mouvementée au labo mais aussi chez le directeur de l’entreprise, où sa famille s’est justement rassemblée en entier pour les fêtes…

Avis :
Ce thriller est sympathique. J’ai eu l’impression d’être dans un film américain, tous les ingrédients sont réunis : un casse, des bandits qui fuient et prennent une famille en otage, une histoire d’amour entre 2 ados là au milieu ( !) et l’attachement dissimulé entre la chef de la sécurité et son patron… Tout est un peu surfait, les dialogues ne sont pas très intéressants… Mais quand même j’ai mis 4/5, car malgré tout, ces éléments mis bout à bout en font un très bon thriller, très prenant (surtout la deuxième partie du livre) !
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Fifietseslectures le Sam 2 Jan 2010 - 8:58

CODE ZERO,
ken Follet

livre de poche, 448 pages

Résumé de l'éditeur:
Gare de Washington, le 29 janvier 1958, cinq heures du matin. Affolé,
Luke se réveille, habillé comme un clochard… Que fait-il là ? Il ne se
souvient plus de rien. Bientôt, il se rend compte que deux hommes le
filent. Pourquoi ? Luke est persuadé que son amnésie n’a rien
d’accidentel. Mais ses poursuivants sont prêts à tout pour l’empêcher
de reconstituer son passé…
Traqué, désemparé, il découvre qu’il travaillait sur la base de Cap Canaveral, au lancement d’Explorer I. Le décollage de la fusée américaine est prévu pour le lendemain soir…
Il a quarante-huit heures pour retrouver son identité, empêcher le sabotage d’Explorer I et sauver sa peau… En pleine guerre froide, le lancement de la fusée a été mystérieusement ajourné.
Ken Follett a imaginé le déroulement de ces événements qui furent classés top secret par les autorités américaines.
Heure après heure, minute après minute, un compte à rebours d’une efficacité redoutable.

Mon avis:
Ce livre est un roman d'espionnage facile à lire très agréable pour passer le temps. c'est un bon divertissement mais j'ai trouvé que la fin était bâclée.
Je conseille ce livre aux amateurs de ce genre de lecture, mais il ne faut quand même pas vous attendre à quelque chose d'extraordinaire.
Je le classe dans la catégorie des romans moyens: le sujet est intéressant, il est facile à lire mais il n'a pas ce plus soit dans le style de l'écriture ou dans le scénario qui fait dire WAOUH!
ma note 3/5
avatar
Fifietseslectures

Nombre de messages : 261
Age : 39
Location : Hauts de Seine, France
Date d'inscription : 11/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ken Follet

Message  Garanemsa le Mar 2 Fév 2010 - 19:27

COMME UN VOL D’AIGLES
Ken Follet
4ème de couverture
Téhéran, décembre 1978, tout s’écroule : le Shah est encore là mais il a déjà un pied dans un avion. Pourtant, il y a encore des Américains à Téhéran et parmi eux des informaticiens travaillant pour Electronic Data Systems, une société dont le siège est à Dallas. Ils sont chargés entre autres de mettre sur ordinateur le système de sécurité sociale iranien.
Fin décembre, les deux directeurs de cette société à Téhéran sont arrêtés par la police iranienne.
Motif, on les accuse d’avoir acheté des fonctionnaires iraniens, ce qui n’aurait rien d’anormal dans ce pays mais qui, en l’occurrence est faux.
On alerte aussitôt Dallas et le patron de la société.
Celui-ci qui a créé sa société devenue très vite une puissante multinational, va tout faire pour obtenir la libération de ses collaborateurs.
Téléphone à la maison blanche au Pentagone, Département d’Etat, Kissinger, en vain : le gouvernement américain ne veut pas pour le moment s’engager.
Il décide alors d’agir seul. Il fait venir à Dallas un ancien des bérets verts du Vietnam, le colonel Simons et lui explique la situation.
Il lui demande de former un commando constitué par quelques-uns des cadres de la société et de partir pour l’Iran afin de libérer les deux prisonniers.
Les hommes de ce commando choisis et prévenus par le chef des bérets verts savent qu’il peut s’agir d’une mission suicide, ils acceptent.
Entraînés dans le plus grand secret par le colonel, les sept hommes gagnent Téhéran : objectif : libérer deux camarades.
La est la question y arriveront-ils ?
Les deux prisonniers et le commando échapperont-ils à la police iranienne ?
Voilà ce que raconte Ken Follet dans ce récit où rien n’est inventé et ou tout paraît stupéfiant, plus extraordinaire que le plus échevelé des romans d’aventures


Un livre puissant, énorme, qui plonge le lecteur au cœur de la politique, de la guerre, des idéologies, des trahison, des hypocrisies, etc..
Je ne sais pas si réellement ce genre de situation est arrivée, mais si l’on veut l’adapter à d’autres contextes, bien qu’elle se situe en 1978, actuellement, on peut la voir aussi clairement
4/5
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 72
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum