Erik FOSNES HANSEN (Norvège)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erik FOSNES HANSEN (Norvège)

Message  cecile le Ven 14 Jan - 19:02


Cantique pour la fin du voyage

Quatrième de couverture :

Ce roman se déroule sur cinq jours, du 10 avril au 15 avril 1912, à bord du Titanic sur lequel sont embarqués sept musiciens qui font partie de l’orchestre et, dont nous allons découvrir les aspirations, les tempéraments , les drames et les secrets qui ont marqué leur vie.
Il y a Jason Coward, le chef d’orchestre londonien, incarnation d’une Angleterre triomphante ; Alexandre Bjezhnokov, le premier violon, originaire de Saint Pétersbourg, qui se sait condamné par la maladie ; James Reel, l’altiste, un pur Irlandais passionné par la mer ; Georges Donner, le violoncelliste, un français, fin, raffiné, ironique ; « Spot », alias Leo Lewenhaupt, le pianiste allemand, cocaïnomane qui, obsédé par son art, à abandonné femme et enfant ; David Bleiernstern, le deuxième violon, dix-huit ans, qui a quitté Vienne le cœur brisé par Sofia qui lui a préféré un autre homme…
Pour tous ces hommes, le destin a fixé un rendez-vous avec la mort : le 15 avril, quand le navire après avoir heurté un iceberg, s’enfoncera dans une mer glacée aux accords de leurs instrument.

Mon avis :

Terrible destin que celui de ces hommes qui auront continué à jouer jusqu'aux derniers instants avant de sombrer dans la mer. Atroce les portes des troisièmes classes verrouillées, ils sont sept cent. Seuls un petit nombre de femmes et la moitié des enfants parviendront à quitter le bord... Un intéressant récit sur un sujet qui a déjà et fera certainement encore couler beaucoup d'encre. La majeure partie de l'histoire raconte la vie des musiciens, avant qu'ils ne soient sur le navire. Le destin de trois personnages m'a semblé particulièrement pathétique. Celui du chef d'orchestre Jason Coward, dont les parents vivant aux colonies l'obligeait à être pensionnaire. Il sera pendant toute une période le souffre douleur de ses camarades. Un triste début pour une triste fin. Alexandre Bjezhnokov un malade condamné et courageux, mais qui est le seul à n'avoir plus rien à perdre et David Bleiernstern qui n'a que dix huit ans et vient juste de vivre un chagrin d'amour. Très précis et bien documenté un excellent récit mélant habilement fiction et réalité.

Note : 4/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Erik FOSNES HANSEN (Norvège)

Message  lalyre le Dim 11 Sep - 12:51

La femme lion
Erik Fosnes Hansen
Galimard janvier 2011
452 pages

4ème de couverture
Eva est née dans une petite ville de province norvégienne. Sa mère meurt en lui donnant naissance. Son père s'épouvante lorsqu'il aperçoit le nouveau-né : un abondant pelage lui donne l'aspect d'un lionceau. Eva souffre d'un syndrome rarissime : hypertrichosis lanuginosa congenita, ou hirsutisme. Tenue enfermée dans la maison, elle grandit dans une solitude peuplée de livres. Mais elle est une anomalie, que le monde arrachera bientôt à ce cocon : l'école, la presse, la science s'acharneront sur son animalité, humiliant cruellement sa dignité. C'est paradoxalement dans une troupe de cirque qu'Eva pourra reconquérir son humanité. Erik Fosnes Hansen orchestre son récit de main de maître. Tour à tour ironique et sarcastique, émouvant et troublant, il écrit un grand roman allégorique, sans aucun misérabilisme, un conte fantastique et cruel qui est pourtant un hymne à ce qu'il y a de plus humain dans l'homme.
Mon avis
Ce livre est un portrait de femme qui est née avec cette anomalie d’apparence féline, Eva est une enfant douce qui vit cloîtrée pendant les premières années de sa vie. En âge d’école, elle doit affronter les moqueries car sa fourrure cache sa beauté. Parfois elle essaie de faire oublier sa pilosité ou elle en joue, elle recherche la normalité mais toujours à l’image d'une jeune fille belle et douce, mais fragilisée par le désir et le plaisir de plaire. Son remarquable et irrémédiable pelage donne des envies érotiques à un homme répugnant ,ce qui la fait réfléchir et se contraindre dans des sentiments les plus intimes, un peu comme si sa différence lui interdisait d’être humaine, Elle va cruellement souffrir par une scène violente, indescriptible et brusque, vraiment indigne qui me fait douter de l’humanité de certains êtres. Heureusement l’amour de son père et de sa dame de compagnie l’aide beaucoup, jusqu’à ce qu’elle décide de changer de vie.....Un histoire un peu comme un conte ou une légende fantastique et cruel que j’ai lu avec attention. 4,5/5
J’ai cherché de la documentation sur ce syndrome et voici ce que j’ai trouvé.....


Hypertrichose


Copié chez Wikipédia

L’hypertrichose est le symptôme d'un dérèglement hormonal qui se manifeste, chez l'homme ou la femme, par une pilosité envahissante sur une partie du corps ou sa totalité. Le terme est issu du grec hyper : avec excès, et thrix, trikhos : poils.

Synonymes : polytrichie, polytrichose, trichauxis.

Ne pas confondre avec l'hirsutisme qui est l'apparition d'une pilosité de type masculine normale chez la femme.

Cette maladie a été étudiée en médecine sous le nom de Acromegaloide hypertrichose syndrome qui met en relation d'autres signes cliniques présents qui affectent le faciès de la personne atteinte dont le tableau général est un visage aux traits grossiers anormalement velu.

Dès la naissance l'hypertrichose est modérée à sévère, et se majore progressivement pendant les 2 premières décennies. L'épaississement des mains et des traits apparaît dans l'enfance. La viabilité du sujet est normale. Divers traitements hormonaux peuvent atténuer sa manifestation.

Les cas recensés sont peu nombreux (de l'ordre d'une vingtaine) mais très spectaculaires, la personne ayant la face entièrement recouverte de poils comme un animal. On suppose que ces apparitions, dans le passé, ont peut-être donné naissance au mythe du loup-garou.

Cas renommésL’hypertrichosis lanuginosa congénitale (hypertrichose universelle congénitale) est très rare. Moins d'une centaine de cas ont été recensés à ce jour.


Le noble Petrus Gonsalvus (Pedro Gonzales), né à Ténérife, dans les îles Canaries vers 1537[2], est probablement le plus célèbre d'entre eux. Il vint enfant à la cour d'Henri II où on le considérait d'abord comme un singe familier avant de s'intéresser à lui de plus en plus[3]. Son hypertrichose fut étudiée et peinte au XVIe siècle.}mid://00000016/!x-usc:http://fr.wikipedia.org/wiki/#cite_note-4][5][/url].

Sa fille Tognina Gonsalvus, était atteinte de la même anomalie génétique. Elle vécut en France au XVIe siècle.




Dernière édition par Shan_Ze le Mar 4 Sep - 12:02, édité 2 fois (Raison : correction)
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik FOSNES HANSEN (Norvège)

Message  Shan_Ze le Dim 11 Sep - 19:14

Le résumé et la critique m'intrigue, je le note aussi ! Merci Lalyre.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik FOSNES HANSEN (Norvège)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum