Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 15:55

De : Cherubs (Message d'origine) Envoyé : 2002-11-08 15:24
Ken Follet - Le Troisième Jumeau
(1998) - (The Third Twin - 1996)

Oufff!
Un thriller passionnant!Je viens de découvrir un formidable auteur;Ken Follett!

Une histoire fascinante de génétique et de scandale;Le troisième jumeau...
Jeannie,jeune chercheuse spécialiste en jumeaux fait une recherche sur le comportement des jumeaux qui ont été élevé séparément.Au cours de ses recherches,elle fait l'agréable rencontre de Steve Logan,séduisant jeune homme dont rêve toutes les mamans pour leurs filles adorées.Au même moment,Lisa,la meilleure amie de Jeannie se fait violer sur le campus universitaire par un homme qui correspond trait pour trait à Steve.

Un jumeau identique?Impossible,Steve est fils unique et n'a pas été adopté...

Qu'est-ce qui se passe,ou plutôt,qu'est-ce qui s'est passé il y a 23 ans???

Génial!Ce livre est tout simplement génial!

On devine un peu ce qui s'est passé au fil de la lecture mais on ne s'attend jamais à ce qu'on découvre à la toute fin!Oufff... À glacer le sang!

Un thriller ou se côtoie suspense,violence,et amour(un peu mais pas trop),ou on est frustré devant tant de supercheries,de mensonges et d'injustices...

Très bon!

Ma note:5/5

P.S.J'ai lu ce matin même, Cryssilda(je crois) qui suggérait Les piliers de la terre comme lecture à je ne sais plus quelle rate; quelle ne fût pas ma surprise quand j'ai lu la notice de l'éditeur à l'arrière de mon bouquin et que j'ai découvert que c'était justement érit par Ken Follett!!!Est-ce que je peux vous dire que j'ai mis cet auteur ds ma liste "À lire"?!


Réponse
De : Calou Envoyé : 2002-11-08 15:46
Oh les filles! je crois que je les ai tous lu les Ken Follet!
Lequel vous conseiller ?
Il faut déjà savoir qu'il excelle dans trois genres:
le roman de suspense: sa bibliographie est très fournie ( L'arme à l'oeil, le code Rebecca, Les lions du Panshir, Apocalypse sur commande, Triangle, Comme un vol d'aigles, Le troisième jumeau)
le roman d'aventure et "d'amour": L'homme de Saint-Pétersbourg, Le pays de la liberté
les sagas historiques: Les piliers de la terre, La marque de Windfield
J'ai tout aimé ... et ne peux rien vous dire de plus! A chacun son genre, son style, son lieu, ses personnages et là encore à vous de voir dans quel état d'âme vous êtes en ce moment pour prendre dans tel ou tel genre...


De : Cryssilda Envoyé : 2002-11-19 15:40
Je viens de terminer "Le Pays de la Liberté" de Ken Follett.

C'est un très bon bouquin. L'histoire d'un mineur assoifé de liberté et qui fait tout pour y arriver, sous fond de désillusions, de haine, d'histoires d'amour, de voyages...

On ne s'ennuie jamais à la lecture de ce livre et Ken Follett a l'art de faire se succéder tant de malheur, dans d'obstacles dans la vie de chacun qu'on a vraiment envie de connaitre la suite.

C'est un roman semi-histoirique, l'hsitoire commence dans aux allentours de 1720 et met en parallèle la vie d'une jeune bourgeoise et d'un jeune mineur. Donc, s'en suit la confrontataion entre argent et pauvreté, pouvoir et servitude, justice et injustice, méchants et victimes...

Bref, un très bon roman qui se dévorre. La seule chose qui m'a un peu géné, c'est le romantisme un peu trop appuyé de certaines scènes, mais bon, on oublie vite ces scènes de part la qualité globale du livre.

Ma note : 4/5

Cryssilda

Réponse
De : Cryssilda Envoyé : 2002-11-20 03:41
Suite de ma critique, avec un peu plus de recul...

En plus, ce qu'il y a de génial dans ce livre, c'est qu'on se retrouve projeté dans toutes les couches de population de l'époque : La bourgeoisie, les mineurs, les pubs et la rue, la prison, la deportation aux Etats Unis (je l'ignorais d'ailleurs, je croyais que la déportation ne concernanit que l'Australie), l'esclavagisme dans les plantations, le Indiens... Peut qu'il aurait pu développer un peu plus car le livre ne fait que 500 pages.

Par contre, ce que je n'ai pas aimé, ce sont tous les passages parlant un peu trop de politique, mais heureusement, ils n'étaient pas nombreux.



De : Cryssilda Envoyé : 2003-01-18 13:15
Apocalypse sur commande de Ken Follett

Première tentative de lecture dans un autre genre de livres de Ken Folett, j'étais habituée auparavant à ses romans historiques et je me suis plongée cette fois dans un roman policier.

L'histoire : Un secte demande au gouvernement de geler la construction des centrales électriques en Californie pour protéger le lieu où les membres de la communauté vivent, pour se faire entendre, la secte décide de provoquer des séismes.

C'est un très bon roman de supsens et, comme toujours avec Ken Follet, bien écrit, bien construit et bien fisselé. Le pire dans tout ça, c'est qu'un tel scénario pourrait arriver... je ne savais pas avant de lire ce livre qu'on pouvait provoquer des séismes...

Un bon roman mais rien ne vaut les romans historiques de Ken Follett quand même.

Ma note : 3/5


De : Laetitia-Anne Envoyé : 15/02/2003 10:15
La marque de Winfield de Ken Follett.

Un drame dans un collège huppé anglais. Un élève se noie dans une mare. Qui l'a tué ? Ce point de départ noue les destins de Hugh, jeune et beau héros, brebis galeuse de sa riche famille de banquiers, de Edward, son incapable cousin, promis à la direction de la banque, de Micky, le beau démon, "âme damnée" d'Edward, d'Augusta, la mère d'Edward, remarquable manipulatrice...

Mais que dire? Dès les dix premières pages, on sait ce qu'on va trouver dans les 600 suivantes, et on referme le livre en se disant que, oui, décidément, il n'y avait pas de surprise. Les personnages ne sont pas crédibles, les dialogues bien trop brefs. Certaines scènes cruciales se dessinent en trois ou quatre échanges de phrases, alors qu'on attendrait de la résistance, des retournements de situation... Les méchants meurent bien entendu à la fin, de mort atroce, les gentils finissent par se marier et mener une jolie petite vie de famille recomposée dans la moyenne bourgoisie. Je n'ai rien contre les "happy end", mais pas à ce point prévisible ! Pour un prétendu maître du suspense, Ken Follett, m'a beaucoup refroidie. 2/5

Réponse
De : Cryssilda_ Envoyé : 16/02/2003 01:08
Bonsoir Laetitia,

"Les piliers de la terre" est certainement le livre qui m'a le plus marqué depuis quelques années, alors franchement je trouve que tu devrais tenter !! Et puis comme le dis Frisette, je n'ai jamais moi non plus entendu une mauvaise critique de ce livre, tout le monde adore !!

Par contre, j'avais commencé à lire "La marque de Winfield" et j'avais très vite abandonné, aimant beaucoup la littérature victorienne, j'avais trouvé ce début de roman très maladroit, un style très copié et aucune originalité... mais bon ça n'enlève rien à la qualité des "Piliers de la terre" !!

Cryssilda


De : philaera Envoyé : 18/03/2003 14:42
Bonjour à tous,

J'ai fini "les Piliers de la Terre" de Ken Follet, c'est terrible comme j'aimerai que le livre dur encore et encore, je veux remercier Cryssilda car c'est grâce à elle que j'ai lu ce livre parce que "Ken Follet par çi Ken Follet par là" j'ai voulu connaitre cet auteur et "Les Piliers de la Terre" en particulier.
Ce livre est extraordinaire, génial, magnifique, beau, plein d'émotion, de cruauté, je ne peux que vous le conseiller, c'est un roman historique plus que passionnant, inouibliable, l'auteur nous dévoile un peu le secret des cathédrales.
Avec la trilogie de Tolkien "le Seigneur des anneaux", "Les Piliers de la Terre" restent chacun dans leur genre des livres inoubliables

En prime Ken Follet nous offre une magnifique leçon d'histoire.

Ma note 5/5

Philaera


De : 5859Chouette Envoyé : 24/03/2003 21:38
Comme un vol d'aigles - Ken FOLLETT

Décembre 1978. A Téhéran, à quelques jours de la chute du Shah, deux ingénieurs américains de l'Electronic Data Systems sont jetés en prison. A Dallas, Ross Perot, le patron de cette multinationale, remue ciel et terre pour obtenir leur libération. En vain : le gouvernement américain ne veut pas pour le moment s'engager. Perot décide alors d'agir seul.
Il confie au colonel Bull Simons, un ancien des Bérets Verts du Vietnam, un commando composé de cadres E.D.S., tous volontaires bien qu'ils soient prévenus du côté suicidaire de la mission, et les expédie à Téhéran.
Leur objectif : ramener à Dallas leurs camarades. Comme un vol d'aigles : un récit parfaitement authentique, où rien n'est inventé et où tout paraît plus stupéfiant, plus extraordinaire que le plus échevelé des romans d'aventures.

A mon avis, sûrement un des meilleurs de Ken Follet dans le genre suspens ! T'as bien fait Nimbus et je n'en reviens pas en effet que personne n'en parle. C'est un des premiers que j'ai lu de cet auteur et il est vraiment fabuleux.

Bonne lecture !


De : Laetitia-Anne Envoyé : 15/06/2003 14:25
Les Piliers de la Terre, Ken Follett

L’histoire : une grande saga historique. Un jeune homme est pendu, pour un délit étrange. A l’heure de sa mort, une toute jeune fille dans la foule maudit le chevalier, le prêtre et le moine qui ont conduit l’homme au gibet. Voilà le point de départ d’aventures épiques au XIIe siècle, où un chevalier plus cruel que nature s’oppose à un moine chaste et bon, aidé d’un maître maçon visionnaire, où un évêque sans scrupules manipule ses hommes… ce serait trop long de tout raconter.

Ken Follett, d’ailleurs, n’a pas eu peur de faire long. Ses descriptions n’en finissent plus. Il a le sens de l’action, du rebondissement, du suspens. Mais la psychologie des personnages est assez primaire, et n’évolue pas dans le temps, sauf à la marge. En trois mots de description, on comprend « qui » ils sont, comment ils vont évoluer, ce qu’ils vont dire et faire. Ce ne sont pas vraiment des personnages, mais plutôt les pions, dans un grand jeu stratégique. Cela ne me fascine pas du tout. La vie, « même au Moyen âge » ne se résume pas à l’affrontement de deux volontés, le plus malin emportera le morceau. Et je n’ai pas tellement de goût pour les machinations bien huilées qui sont le propre de cet auteur…

J'étais contente d'ENFIN refermer le pavé... 2/5 (et je paie à la page!)



De : Curyos22 Envoyé : 23/06/2003 15:04
Une petite critique sur ce Ken Follet " Le troisième jumeau " : L'auteur s'est inspiré de certaines dérives en matière de clonage pour nous offrir un bon roman au suspense haletant. Et si ce qu'il raconte devenait un jour la réalité ?
Ma note est de 5/5.



De : Curyos22 Envoyé : 23/06/2003 15:08
Ken FOLLET - Code Zéro
(Le Livre de poche 15504 - 444 pages) 5/5
En se basant sur des événements réels des débuts de la conquête de l'espace (mais largement interprétés), Ken Folett a bâti, une fois de plus, un roman au suspense bien contruit : l'identité du héros, la vie de ses concitoyens et l'honneur des Etats Unis sont en jeu, et ce tout doit être sauvegardé dans les deux jours qui suivent...



De : margote Envoyé : 28/07/2003 14:30
Ken Follett, Code Zéro
Livre de poche, 442 p.

Le livre commence par la description d' un homme apparemment clochard, mais celui-ci , trés vitte, se révelle être un amnésique, Quelqu'un à voulu éffacer des souvenirs gênants.
C'est un roman du genre espionnage, durant la guerre froide, et la coursse aux étoiles.
ça se lit très vitte, (c'est très fin, ça se lit sans faim !) Un bon livre pour la plage, tous les neurones restent bien en place après cette lecture très comme- il- faut. Les événnements s'enchaînent très vitte, ça m'a fait penser à tous ces films américains d'éspionnage, de propagande du temps de la guerre froide.

2.5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 16:11

De : Shan_Ze Envoyé : 11/06/2004 22:28
Les Piliers de la Terre de Ken Follett

Une formidable saga historique qui se passe essentiellement en Angleterre. C'est une histoire qui en contient plusieurs qui se croisent et se décroisent au fil du temps.
Ca commence par un navire qui sombre entre la France et l'Angleterre et les 3 personnages importants qui ont de grandes perspectives d'évolutions...De nouveaux personnages se melent au fur et à mesure à l'histoire. On découvre leurs traits de caractères respectifs, leurs sentiments envers les autres...
J'ai beaucoup aimé l'histoire meme si c'était dur de lire en meme temps que de réviser jsute avant les examens! J'ai vu que Ken Follett était aussi un auteur policier ; ça se retrouve dans ce roman historique : une intrigue au début de l'histoire qui est résolu à la fin, on découvre le pourquoi du comment!

Note :4,25/5


De : lalyre7032 Envoyé : 21/02/2005 11:36
Peur blanche - Ken Follett

Le jour de Noël,un échantillon du virus Madoba-2,une variante du virus Ebola,
disparait du laboratoire Oxenford Médical.Antonia Gallo,ex-flic devenue directrice
d'Oxenford,craint le pire,ce virus devenant à l'air libre une des armes biologiques
les plus efficaces qui soit.Antonia ayant une histoire d'amour avec Stanley,le
patron du laboratoire,se rend chez lui et le piège se referme,les malfaiteurs
ayant séquestré Stanley et sa famille.Ce thriller se déroule en quarante-huit heures
de suspense et le huis clos des deux cent dernières pages nous tient en haleine.
On se laisse facilement emporter par ce livre mais je pense que ce n'est pas le meilleur
de cet auteur.
4/5


De : grenouille Envoyé : 08/05/2005 18:44
Ken Follet -Les pilliers de la terre:
Il n'y a pas à dire, ce roman ferait un film éblouissant! Tous les ingrédients sont réunis : des bons à qui il arrive malheur sur malheur (c'est à se demander comment c'est possible d'avoir une telle guigne!!), et des méchants impitoyables qui en rajoutent toujours plus dans l'horreur alors qu'on croyait avoir touché le fond...
C'est un peu manichéen, et l'opposition entre les forces du bien et du mal est facilement mise en scène grâce au poids du religieux au Moyen Age.
C'est bien écrit et ça semble bien construit au niveau historique (mais je ne suis pas spécialiste) ; on apprend beaucoup de choses sur la vie au Moyen Age et la cruauté des personnages s'harmonise bien finalement avec la rudesse de cette époque.
Toutefois, j'ai trouvé que les personnages n'étaient peut-être pas assez nuancés (surtout les méchants : je n'ai aucun plaisir à lire pendant des pages entières le récit des meurtres et viols commis à répétition et sans punition par certains personnages principaux!!).
Après m'être accrochée difficilement au début, j'ai vu enfin apparaître une belle histoire d'amour (après beaucoup de violence).
On s'accroche à l'histoire pour savoir si cette cathédrale va enfin être construite, si les héros vont enfin pouvoir être réunis, comprendre d'où ils viennent, punir ou pas ceux qui les ont fait souffrir.

C'est un bon roman, mais il souffre de la comparaison avec la trilogie d'Edith Pargeter (la pierre de vie, le rameau vert, la graine écarlate) sur le même thème que je conseille vivement à ceux qui ont aimé les pilliers de la terre.
Note : 3,75

De : teddyteddy_nounours Envoyé : 26/05/2005 11:41
LES PILIERS DE LA TERRE DE KEN FOLLET - Rubrique livres historiques

Mon avis:

Le début de la lecture est comme un diesel, un peu dur à démarrer, mais une
fois dans le bon siècle, on arrive à vivre l' histoire comme si c' était du vécu.
Malgré la misère et la dureté de l'époque, je ressens de la douceur et de la compassion
dans le récit. Je suis étonné de la place que prend l' église, et les fourberies qui s'y passaient
déjà à cette époque et qui sont très bien restituées grâce à la plume de l'auteur. Pour le moment on a l' impression de vivre la même chose aujourd'hui en plus confortable.
230ème page et vive la suite.

La deuxième partie est superbement décrite, et on a l'impression d'être aussi dans l' époque. Quel calvaire vivaient les gens (roublardises et machinations) de la part de l'église et des nantis. Certains personnages deviennent très attachants et héroïques. Les autres, j' ai parfois envie d' être sur place pour les anéantir, cela m' énerve et ça m' empêche de dormir.

La troisième partie toujours de la même veine avec encore plus de tension, d' envie de pouvoir lire plus vite pour connaître la suite, mais en même temps je m'attarde sur les détails des descriptions. Je trouve vraiment super la façon dont l 'auteur me fait vivre cette fabuleuse "saga". Dès lors j'ai avalé le restant du livre. Les rebondissements incessants, la tension qu' il fait partager par son écriture précise , nous permet de lire ce "pavé" facilement, sans longueur et avec beaucoup de plaisir. En lisant ce livre, j' avais l' impression de voir certaines scènes en même temps. Je tenterai un autre livre de cet auteur.

4,3 / 5

Teddy


De : Felindra2775 Envoyé : 03/06/2005 08:22
"Le pays de la liberté" de Kent Follet

Poche 477 pages

Résumé :
De l'Ecosse natale à l'Amérique,
terre d'exil, à la fin du 18e siècle,
voilà le cadre spatio-temporel de ce
vaste récit qui traite de l'esclavage blanc,
celui des mineurs sous le joug brutal des propriétaires.

Mon avis :
C'est un très beau livre qui raconte l'histoire
de l'esclavage et de la condition des déportés au 18 ème siècle. On part de l'Ecosse,
pour arriver en Virginie tout en passant par Londres.
Ce livre se lit facilement, on est vite pris dans l'histoire, et on a envie de savoir comment les vies de Lizzie et de Mack vont évoluer.

Bien sûr, c'est avant tout une grande histoire d'amour, ce qui me plaît beaucoup. Mais c'est aussi celle de l'injustice, et de la différence des classes.
On apprend beaucoup de choses sur les plantations du tabac, sur les mines, ainsi que sur le pouvoir qu'avaient les propriétaires sur leurs esclaves.

4.5/5

Roman historique du 18ème siècle.


De : teddyteddy_nounours Envoyé : 19/06/2005 09:45
LE PAYS DE LA LIBERTE DE KEN FOLLET

Mon avis:
C'est mon deuxième livre de cet auteur et c'est toujours aussi prenant. Les personnages mauvais et bons ont tous de l'humanité. Les explications un peu techniques, sur les mines, plantations tabacs et sur les lois de l'époque, sont claires et précises. J'ai ressenti avec beaucoup d'émotion et de compassion la vie des enfants et des femmes.
C'est clair, l'histoire d'amour entre Lizzie et McASH, le fil rouge du livre, sent un peu l'eau de rose, mais en même temps cela calme les moments de révolte que l'on a pour certains personnages.
J'ai pris beaucoup de plaisir à voyager grâce à Mr. Ken Follet, et c'est sûr et certain que ce n'est pas notre dernier voyage ensemble. Merci de m'avoir fait rêver et fait partager votre savoir Monsieur Follet.
4,3 /5

Teddy 4,3 /5
Roman historique XVIII siècle


De : Muriel13B Envoyé : 21/06/2005 13:20
Les piliers de la terre de Ken FOLLET
Le Livre de Poche, 1050 pages; Roman historique - Angleterre XIIème siècle

4ème de couverture:
Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d'épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles... et de saintes ruses. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.
Abandonnant le monde de l'espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une oeuvre monumentale dont l'intrigue, aux rebonds incessants, s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien: Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au coeur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin.


Mon avis : 5/5
Un livre prenant dès les toutes premières pages. Je n'ai jamais trouvé un passage trop long, simplement une envie permanente de connaître la suite. On s'attache aux personnages (les gentils) et on déteste les méchants. J'ai bien aimé aussi les descriptions de la vie quotidienne à l'époque. Le côté historique est très bien raconté également.

En conclusion, un roman que j'ai adoré et avec lequel je ne me suis pas ennuyé. Je le conseille à tous.
Réponse
De : lalyre7032 Envoyé : 21/06/2005 14:10
Hé oui!!!j'ai lu les piliers de la terre il y a quelques années et il reste l'un de mes gros coups de coeur,c'est un roman qu'on ne saurait oublier.Je le recommande à tous ceux qui ne l'ont pas lu.
A bientôt
Lalyre


De : teddyteddy_nounours Envoyé : 06/07/2005 23:05
LE TROISIEME JUMEAU DE KEN FOLLET

Mon avis:
Ce roman est terrifiant, car j'ai senti par ses explications très précises que dans la vie réelle cela peut arriver, par la folie des hommes pour arriver au pouvoir absolu. La plume de Ken est toujours aussi précise et m'a fait vivre cette histoire comme si j'étais avec les personnages. Les rebondissements me sont tombés dessus comme des avalanches, tous les personnages m'ont touchés chacun à leur façon, la lenteur et parfois la vitesse des actions m'ont tenu en haleine jusqu'à la fin. Petit bémol la fin du livre aurait pu être moins bâclée il me semble!! Ken Follet est aussi à l'aise en historiques, qu'en suspenses. Bravo, je pense que c'est là son talent, car sa trame est toujours un peu la même: c'est sa signature. J'ai passé un très bon moment de lecture même si le soir c'est difficile de s'endormir.
4 /5
teddy


De : melodie74 Envoyé : 17/08/2005 02:49
Ken Follet (2005) Les pilliers de la terre. Ellen. 478 pages.

Nous sommes en France au 12è siècle, et nous suivons les tourments et obstacles d'un masson rêveur et de sa famille. À travers les guerres et les traîtrises, les évèques et les pauvres habitants, nous avons droit à un genre de roman dramato-historico-policier...

Bon...je sens que je vais me faire des ennemis

Je ne me sens pas trop en droit de critiquer le livre que les autres rats et rates ont lu en entier (plus de 1000 pages), car je crois que cette nouvelle édition a divisé le livre de Follet en plusieurs tomes. Le mien ne contenait que 478 pages et se terminait à peu près lorsque le masson (j'oublie déjà son nom, c'est pour dire combien il m'a marquée...) commence finalement à construire SA cathédrale.

Je me suis ennuyée À MORT dans ce livre...La critique de Laetitia résume parfaitement mon opinion : l'histoire est bonne, tout y était pour me plaire, car j'aime beaucoup ce type de roman, le genre où on y retrouve de la fiction, mais basé sur une certaine vérité. Malheureusement, les personnages m'endormaient...De vrais pions, Laetitia avait le bon mot. À mon avis, aucun n'avait une personnalité intéressante. Il y avait le bon masson un peut benêt, sa bonne femme qui finit par mourir pour, évidemment, laisser la place à la mystérieuse et magnifique Ellen, le méchant évèque qui fera tout pour se venger du pauvre masson qui l'a roulé, etc. Eurk! Eurk! Eurk! Désolée pour ceux qui ont aimé...Ne vous en faites pas, moi j'ai adoré Diana Gabaldon et la plupart des gens que je connais (et beaucoup de rats aussi) sont horripilés par ses livres

Ma note : 2/5


De : Dorothe Envoyé : 25/08/2005 21:46
Le pays de la liberté - Ken FOLLET (éd. Le Livre de Poche)
18ème siècle - Ecosse - Angleterre - Etats-Unis

Une fois de plus, je me suis laissée envouter par un livre de Ken Follett. Je l'avais pris au hasard dans ma bibliothèque à cause de son format (pratique dans le sac... ).

Et j'ai suivi les traces de Mack et Lizzie, d'abord en Ecosse, ensuite à Londres et pour terminer en Virginie.

En Ecosse, nous faisons la connaissance (entre autres personnages) de nos 2 héros : Mack, mineur dans une mine de charbon et accessoirement pompier dans la mine lorsqu'il y a des coups de grisou et Lizzie, jeune femme délurée, forte tête, inconsciente des conditions de vie de ses voisins mineurs.
Au travers de ses aléas, la vie va séparer, réunir, séparer, puis re-réunir ces 2 êtres, qui à priori, n'étaient pas fait pour se rencontrer.

Dans ce roman, Ken Follett nous présente la dure vie de mineur, la dure vie de dockers et la dure vie d'esclave.
On va assister à la prise de conscience de Lizzie qui au fur et à mesure devient plus attachante lors de son combat pour les humbles.

Mon avis : je n'ai pas pu me détacher de ce livre. Je ne suis pas naïve : Ken Follett utilise des ficelles dont il sait qu'elles sont efficaces. Mais je suis bon public et je me suis laissée embarquer dans l'histoire que certains trouveront peut-être "démago". Qu'importe, ce genre de livre a le mérite d'exister et de pointer le doigt sur le passé d'une nation (quelle qu'elle soit) pas toujours glorieux.

4,5/5


De : nilea_itzel Envoyé : 14/01/2006 12:38
Le pays de la liberté - Ken Follett

Je ne vais pas refaire un résumé, mais dans l'ensemble j'ai été déçue. Le résumé au dos du livre ne parle de que de l'histoire d'amour entre Mack et Lizzie et de leurs mésaventures en Virginie...
Et pendant 300 pages j'ai attendu qu'ils aillent en Virginie et qu'ils soient ensemble.
C'est assez idiot à dire mais je me suis ennuyée, j'ai trouvé que le roman était anecdotique. Il n'y a pas d'intrigue, juste des mésaventure consécutives... J'ai eu l'impression que ce n'était pas construit, comme si le roman avait été écrit page par page.

Enfin bref, ça n'arrive pas à l'orteil de la cheville des Pilliers de la Terre.

Bof bof bof. J'en ressors frustrée.

Ma note : 2/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 16:25

De : Dark-Marmotte Envoyé : 02/03/2006 19:22
Ken Follett - Les piliers de la Terre , 1050 pages

Bon pour le résumé, je vais passer aussi vu qu'il a été réécrit plusieurs fois.

Alors qu'en dire...
Ce roman fleuve est très prenant, je dirais meme qu'on glisse dedans tellement les mots nous parlent. Adepte de littérature médievale (ecrite à l'époque) et de romans moyenageux (ecrits de nos jours) j'ai vraiment aprécié ce bouquin. Parler de moyen age sans s'emberlificoter avec les personnages qui ont vraiment existés et les fictifs n'est pas donné à tout le monde et Follet le fait d'une main de maître.
J'y ai trouvé certaines longueurs, parfois beaucoup de défaitisme (un peu trop) et pas mal de redondances.
Je ne sais pas si le livre aurait été mieux sans certains passages, parce qu'une fois terminé ce livre je me suis rendue compte que tout avait son importance. Follet appuie bien a fond sur nos impressions d'injustice envers les personnages, ce qui les rends bien plus crédibles, bien plus proches de nous. On vit l'histoire avec eux.
Il y a bien un coté manichéen : les gentils qui restent gentils jusqu'au bout; des méchants très méchants jusqu'au bout (à une ou 2 exceptions près mais chuuut), mais je pense que cela va bien avec le recit qui m'a enchanté durant tout le temps que j'ai passé avec ses personnages.

4/5


De : 2550Chimère Envoyé : 22/03/2006 18:41
LES PILIERS DE LA TERRE de Ken FOLLET
Ed Le Livre de Poche/1050p, Trad : Jean Rosenthal

Résumé : De 1123 à 1174, les passions, les peines, les joies, les deuils, les trahisons, la vengeance, l'amour, la haine, les complots se succèdent autour de Kindsbridge et de la construction de sa cathédrale.

Mon avis : Une fresque maîtrisée de bout en bout qui vous accroche à la lecture. Des artisans aux puissants du royaume et de l'Eglise, l'auteur fait vivre chacun d'entre eux et parvient à croiser leur destin personnel autour de cette fameuse cathédrale qui est la clef de voûte de tout le roman. Chaque personnage s'insère en harmonie dans la trame de l'intrigue et il n'y a plus qu'à se laisser porter jusqu'au bout en savourant une très, très bonne histoire.

Ma note : 4/5


De : louve-épine Envoyé : 25/04/2006 18:00
Le Réseau Corneille - Ken FOLLET
Robert Laffont, 466 pages

Nous sommes fin mai 1944, et c'est la guerre (oui, je voulais commencer mon résumé par une phrase-choc). Betty est officier de l'armée anglaise, et accessoirement l'une des plus grandes expertes en matière de sabotage. Alors, quand on lui donne pour mission de détruire le système de communication allemand en France, elle se bat pour constituer une équipe de choc - du jamais vu : une équipe entièrement constituée de femmes.
Des femmes qui auront deux jours pour être formées et aptes à réagir juste avant le débarquement...

Le suspense est insoutenable, alors ce sera tout pour les grandes lignes de l'histoire. Maintenant, entrons dans le vif du sujet, avec la première phrase du roman : "Une minute avant l'explosion, le calme régnait sur la place de Sainte-Cécile."
J'avoue, j'ai eu peur. On peut aller loin comme ça, en écrivant qu'un quart d'heure avant de mourir, mon grand-père était toujours vivant... cool. Puis il faut prendre ce livre pour ce qu'il est : le livre idéal quand on reste bloqué pendant des heures dans une gare, une échappatoire formidable pour qui aurait peur de voir son cerveau fumer (ici, pas de danger), bref, dans son genre, ce roman est totalement efficace. Il est prenant, même s'il n'en finit pas dans ses rebondissements, même si les personnages peuvent paraître caricaturaux, même si on peut se poser des questions sur une fin un peu trop facile à mon goût.

En fait, je suis presque en colère contre Ken Follett, parce qu'il essaie d'amadouer son lectorat (féminin ?) en le comblant par des scènes désespérantes de bons sentiments - le major allemand qui fait une déclaration d'amour (la première !) à sa maîtresse alors que celle-ci sera admirablement tuée quelques pages plus loin (au moins elle est morte heureuse, c'est pas beau, la vie ?), le résistant qui trahit sa femme pour finalement lui sauver la vie... bla.bla.bla. Malheureusement, j'ai un coeur d'artichaut, alors je me suis faite avoir plusieurs fois - à s'en demander si c'est un "thriller" (dixit la 4e de couv') historique qui devient prétexte à des histoires de guimauves, ou le contraire...

J'exagère - j'ai adoré que ce livre remplisse ses devoirs de "livre-détente". J'aurais même bien aimé continuer de suivre les personnages, finalement, c'est trop facile de nous faire vivre avec eux pendant 460 pages pour régler ensuite leur sort en 6 pages...

3 / 5
(mais dans ce contexte précis, c'est une bonne note)



De : nilea_itzel Envoyé : 27/05/2006 11:46
La Marque de Windfield - Ken Follett
Editions Laffont, collection Le Livre de Poche n°13909, 626 pages

Résumé de la 4ème de couverture :
En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d'un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d'un richissime Sud-Américain. Autour d'eux, des dizaines d'autres figures s'agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité.

Ma critique :
Je crois que Ken Follett vient définitivement de faire son entrée dans mes auteurs preferés! Même si je n'ai pas aimé "Le Pays de la liberté" que j'ai trouvé anecdotique et ennuyeux, je dois avouer qu'à l'instar des Pilliers de la Terre, "La Marque de Windfield" se laisse dévorer! On retrouve la technique de Follett pour mener son lecteur par le bout du nez : nombreux personnages, deux-trois méchants superméchants, deux-trois gentils qui leur tiennent tête, et autour une foule de figurants. Tout au long du roman on se demande "mais comment le héro va-t-il se tirer de ce guépier?!" et on tourne les pages, le souffle court. J'ai ressenti la même angoisse que dans Les Pilliers de la Terre, subissant de page en page les mesquineries de l'équipe de superméchants dont tous les plans résussisent!
Vous allez me dire "mais n'est-ce pas un peu puéril, ce monde manichéen?"
Et bien en effet, ça peut être une chose à critiquer chez Ken Follett... Mais je crois que c'est une de ses grosses ficelles et que ça fonctionne très bien. Par ailleurs dans la vie, ce ne sont pas toujours les gentils qui gagnent!
En bref, si vous aimez les intrigues à mi-voix dans des boudoirs, les morceaux de vie (on plonge au plus profond de la société victorienne avec tout ce qu'elle a de plus esthétique, mais surtout de plus retors!), les histoires d'amour passionées, le tout solidement bâti sur un fond de société familiale et d'influences politiques... ne ratez pas ce thriller victorien!

Ma note :
5/5

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez...
LES PILLIERS DE LA TERRE! (du même auteur)

Par contre méfiez-vous de...
Le Pays de la liberté (toujours du même auteur) qui en comparaison est vraiment fade.

Citations
le premier paragraphe du livre :
Le jour de la tragédie, les élèves du collège de Windfield avaient été consignés dans leurs chambres. C'était un chaud samedi de mai : normalement ils auraient passé l'après-midi sur le terrain sud, les uns jouant au cricket et les autres les regardant à l'ombre, depuis la lisière de Bishop's Wood. Mais un crime avait été commis. on avait volé six souverains d'or dans le bureau de Mr. Offerton, le professeur de latin, et les soupçons pesaient sur tout l'établissement. Aucun élève n'aurait le droit de sortir tant qu'on n'aurait pas pris le voleur.
Micky Miranda était assis à un pupitre où des générations de collégiens inattentifs avaient gravé leurs initiales.

Et une phrase que j'aime bien :
Augusta ressemblait à une poule qui vient de pondre un oeuf.

(Je mettrai volontiers le paragraphe entier, mais ça risquerait de vous gacher une des surprises du roman).


De : lassy Envoyé : 27/08/2006 18:53
Ken FOLLET - Les piliers de la terre

Un roman historique sur le Moyen-Âge en Angleterre. La cathédrale y est un symbole différent pour chacun. L'artisan y voit la beauté et la manifestation de la piété, le symbole de la spiritualité, pour un autre, elle sera un moyen de rendre grâce à Dieu, d'attirer les chrétiens, et pour d'autres, encore, c'est une façon d'attirer les marchands, d'enrichir la cité, de se hisser dans la hiérarchie du pouvoir....

Quelques personnages clefs, des gentils et des méchants, des rebondissements incroyables qui se succèdent, avec une description de la vie quotidienne chez les humbles, les artisans, les monastères, et surtout, le jeu du pouvoir et de l'argent...

Un excellent roman, un turn-over distrayant, qui nous dépeint la vie quotidienne dans un village de l'Angleterre provinciale au Moyen-Âge, (la foi n'est pas encore uniforme), les chantiers des cathédrales ; les guerres de succession au trône, qui favorisent les luttes politico-financières pour les plus ambitieux, avec les amitiés qui se font et se défont en fonction de l'intérêt immédiat de chacun...

Un très bon roman. 4/5


De : lassy Envoyé : 22/03/2007 21:53
Le Pays de la liberté - Ken FOLLET

Trois parties dans ce roman, dont le héros est un jeune homme aux qualités multiples (beau, intelligent, fort, courageux, honnête, sensible et généreux...)
- Mack se débat pour se sortir de l'esclavage auquel sont soumis les mineurs écossais du XVIIIè siècle.
- Il va se retrouver à Londres, où il jouera un rôle prédominant dans la lutte des dockers contre l'exploitation abusive de leur travail.
- Et puis en Virginie, où il est de nouveau esclave, parmi les noirs cette fois, dans une exploitation de tabac. Finira-t-il enfin par trouver la liberté ?

Ken Follett est à l'aise dans les descriptions des petites gens, il a un don pour donner vie à toute une faune colorée et sympathique, et nous faire ressentir toute l'injustice dont ils sont les victimes. Mais il y a les familles Hallim & Jamisson, propriétaires écossais, qui suivent pas à pas les pérégrinations de notre héros et auxquels son destin se retrouve toujours lié ; et Lizza Hallim, qui sera toujours là pour le sortir d'un mauvais pas, et qui finira par se jeter dans ses bras... hum, leur histoire d'amour aux grosses ficelles ne m'a pas emballée outre mesure.

3 / 5


De : Hortense808 Envoyé : 31/03/2008 09:05
Le Chemin de la liberté, Ken Follett - 4/5

J'ai été complètement prise dans l'histoire et la vie des personnages. Je ne me suis jamais ennuyée et en plus les références historiques étaient intéressantes.


Réponse
De : aurora22062002 Envoyé : 03/10/2008 19:37
Aujourd'hui, en me promenant sur le site amazon, j'ai vu que la suite des Piliers de la Terre venait de sortir. Elle s'appelle "Un Monde Sans Fin" et c'est aussi un gros pavé, 1296 pages. Il est paru chez Robert Laffont.

En aviez-vous entendu parler ?
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Lun 3 Nov 2008 - 16:26



Livre du mois Octobre 2008 :
Ken FOLLET: Les piliers de la terre


De : Calepin0 Envoyé : 12/10/2008 13:07
Wouah ! Je peux enfin mettre ma critique sur cette fameuse brique que j'ai moi-même proposée. J'en ai même compté les jours ! Alors, quels sont vos avis ?

Les piliers de la terre, de Ken Follet
Éditions Stock, collection Le livre de poche, 2007, 1055 pages

4e de couverture : Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. Abandonnant le monde de l’espionnage, Ken Follet, le maître du suspense, nous livre avec Les piliers de la terre une œuvre monumentale dont l’intrigue, aux rebonds incessants, s’appuie sur un extraordinaire travail d’historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l’Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d’une superbe épopée romanesque.

Commentaires : De toutes les épithètes qu’on pourrait lancer à l’auteur, la moins appropriée serait qu’il est incapable de tenir l’intérêt du lecteur du début jusqu’à la fin. Réussir cet exploit tout au long de cet immense pavé relève de l’admiration. Il m’a fallu un seul chapitre pour accrocher à l’histoire qui sait garder le rythme du début jusqu’à la fin. C’est sans aucun doute la plus grande force de Follet dans ce roman. L’intérêt qu’il porte à la gestion d’un prieuré, mais surtout à la maçonnerie avec une multitude de détails réalistes est contagieux : on se prend à goûter à la passion de ces bâtisseurs pour leur travail. En ce sens, c’est un roman réussi.

Le livre ne comporte toutefois pas que des points forts. Je me suis attaché aux personnages, mais ils manquaient de profondeur. Certains, dont William Hamleigh, se rapprochent trop des clichés du « gros méchant sans cœur » sans beaucoup de nuances, ou encore du « gentil à l’auréole d’ange » pour Philip qui s’étoffe tout de même un peu plus. La narration, quoiqu’efficace et simple, coupe l’effet de surprise à plusieurs moments. Par exemple, lorsque le résultat d’un événement est donné avant même que l’action ne se soit passée. J’ai trouvé cela très décevant de la part du maître du suspense. Quant aux dialogues, certains auraient pu être retravaillés pour éviter de tomber dans le kitch, en particulier pour les scènes de passion amoureuse.

Au final, je suis content d’avoir lu ce livre si louangé par tant de gens, mais l’adage « Un best-seller n’est pas nécessairement un grand roman » s’applique malheureusement dans ce cas-ci.

Note : 3,75/5


De : symphonium Envoyé : 13/10/2008 19:59
Ken Follet - Les piliers de la terre

Je viens de terminer le premier tome (l'édition du livre a scindé le livre en deux tomes). Je tenais quand même à vous livrer mes impressions jusqu'à maintenant.

Tout le livre tourne autour de la construction de la cathédrale de Kingbridge. Chaque personnage a des raisons différentes de vouloir (ou de craindre) la construction de cette cathédrale. La motivation de chacun s'y greffe. Pour l'un c'est le rêve d'une vie, pour un autre la consécration de son pouvoir, pour un autre synonyme de la perte de ce pouvoir. À travers la construction du bâtiment, Ken Follet a imaginé une foule de revirements de situation entremelés avec la vie quotidienne des monastères/ clergé, des seigneurs et du peuple. C'est toute une vie qui s'articule autour de la construction du bâtiment: amour, trahison, guerres politiques, sucession de trônes, etc.

Et il ne faut pas se laisser décourager par le nombre de pages. une fois bien entré dans le livre, ça se lit sans efforts!

4.75/5

Un grand coup de coeur malgré - Seul bémol, les personnages manquent un peu de profondeur


De : sophie7723 Envoyé : 23/10/2008 22:24
J'ai découvert les "pilliers de la terre" de Ken Follet il y a 4 ans.
Je n'étais pas tentée de le lire car j'avais l'impression que cela ne parlait que de cathédrale et qu'il n'y avait pas d'histoire.
Au début, j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire car cela n'avançait pas.
Puis, quand cela a démarré, je ne me suis pas arrêtée.J'ai été triste de le finir, car je voulais en savoir plus sur les personnages.

Je suis d'accord avec vous, sur le manque de profondeur des personnages, mais est ce que cela n'aurait pas nuit au déroulement de l'histoire et semer la confusion.
Il n'empêche que j'aurais en savoir plus sur le passé de chacun pour mieux comprendre leurs aventures.

Pour ma part, j'ai hâte de lire "un monde sans fin" qui est la suite mais qui peut aussi se lire tout seul.
Pour moi, ce fut une excellente lecture.
Ma note :5/5

Sophie772


De : doriane99 Envoyé : 01/11/2008 11:46
Les piliers de la terre - Ken FOLLET

Une histoire qui tourne autour de la construction de la cathédrale de Kingsbridge au 12e siècle et des protagonistes qui gravitent autour : Tom le batisseur et sa famille, le père Philip, l'évêque ambitieux, le jeune seigneur cruel et la jeune fille ruinée.

Une brique passionnante, l'aspect historique, la vie quotidienne nous scotchent à chaque page. Pour ma part, j'ai survolé les passages sur l'architecture qui me semblaient particulièrement abscons. Un livre que j'avais lu il y a quelques années, il m'a moins passionnée qu'à l'époque mais j'ai quand même eu grand plaisir à le relire.
4/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Mer 12 Nov 2008 - 19:47

De: Lagrande
Ken Follett - Le troisième jumeau
(LGF/Livre de Poche, 1997, 541 pages)

J'ai pas mal beaucoup aimé ce livre. Un suspense dans le monde de la génétique, en plein quand on parle de clonage humain!

Un jeune homme se fait accuser du viol prémédité d'une jeune femme mais ce n'est pas lui le coupable. Une chercheure dont les recherches portent sur les jumeaux qui n'ont pas été élevés ensemble découvre qu'il a un jumeau, mais le jumeau est en prison, existe-t-il un troisième jumeau? Évidemment, les responsables de cette "reproduction" feront tout pour arrêter la jeune femme, mais elle finira par trouver la vérité, évidemment!

Bon, y'a des choses qui sont tirées par les cheveux et la fin est assez prévisible, mais c'est quand même un bon livre où on se laisse emporter par la vague et on ne peut s'empêcher de vouloir savoir la suite!

Je suis impressionnée par la culture de Ken Follet, y'a quand même quelques siècles de différences entre Les Pilliers de la terre et Le Troisième Jumeau, j'aime bien ces auteurs qui sont capables de nous transporter d'un monde à l'autre, sans nécessairement reproduire le même pattern!

Note : 4/5


De: Curyos
L'auteur s'est inspiré de certaines dérives en matière de clonage pour nous offrir un bon roman au suspense haletant. Et si ce qu'il raconte devenait un jour la réalité?
Note : 5/5


De: CryssildaKen Follett - Le pays de la liberté
(LGF/Livre de Poche, 1997, 476 pages)

C'est un très bon bouquin. L'histoire d'un mineur assoiffé de liberté et qui fait tout pour y arriver, sous fond de désillusions, de haine, d'histoires d'amour, de voyages...

On ne s'ennuie jamais à la lecture de ce livre et Ken Follett à l'art de faire se succéder tant de malheur, tant d'obstacles dans la vie de chacun qu'on a vraiment envie de connaître la suite.

C'est un roman semi-historique, l'histoire commence aux alentours de 1720 et met en parallèle la vie d'une jeune bourgeoise et d'un jeune mineur. Donc, s'en suit la confrontation entre argent et pauvreté, pouvoir et servitude, justice et injustice, méchants et victimes...

Bref, un très bon roman qui se dévore. La seule chose qui m'a un peu gênée, c'est le romantisme un peu trop appuyé de certaines scènes, mais bon, on oublie vite ces scènes de part la qualité globale du livre.

En plus, ce qu'il y a de génial dans ce livre, c'est qu'on se retrouve projeté dans toutes les couches de population de l'époque : La bourgeoisie, les mineurs, les pubs et la rue, la prison, la déportation aux Etats-Unis (je l'ignorais d'ailleurs, je croyais que la déportation ne concernait que l'Australie), l'esclavagisme dans les plantations, les Indiens. Peut-être qu'il aurait pu développer davantage car le livre ne fait que 500 pages.

Par contre, ce que je n'ai pas aimé, ce sont tous les passages parlant un peu trop de politique, mais heureusement, ils n'étaient pas nombreux.

Note : 4/5


De: Claudine, 65 ans, France
Très bon bouquin, les descriptions sont géniales, personnages intéressants...
Note : 4/5


De: Mamanlouve
Ken Follett - Apocalypse sur commande

C'est l'histoire d'une secte/bande d'hippies qui se voit obligée de quitter leur terrain par le gouvernement et qui désire faire chanter celui-ci pour rester sur place. Que font-ils pour les faire chanter, ils provoquent des tremblements de terre. Pas besoin de vous dire que la menace n'est pas prise très au sérieux par le FBI, jusqu'au premier...

J'ai bien aimé. Bon suspense. Personnages intéressants.
Note : 4.3/5


De: Lagrande
Ken Follett - La marque de Windfield
(LGF/Livre de Poche, 1996, 626 pages)

1866 - Un élève meurt noyé dans une école huppée de Grande Bretagne - on croit à un accident, mais il a été tué... mais par qui?

Edward et Micky étaient présents lors de la noyade et on croit qu'Edward est responsable de la mort de Peter. Micky fera chanter Edward et sa mère pendant de nombreuses années afin de cacher la vérité. L'action a lieu dans les milieux bancaires londoniens puisque la famille d'Edward est propriétaire de l'une des plus grandes banques britanniques. D'autres personnages se rattachent - Augusta, la mère calculatrice d'Edward, Hugh le cousin de la famille (mouton noir), Maisie...

L'histoire n'est pas mauvaise, mais ce que je reproche à l'auteur, c'est de trop caricaturer les personnages, les méchants sont hyper méchants et les bons sont trop bons, c'est le genre de trucs qui m'énerve puisque rien n'est noir ou blanc dans la vie. Mais bon, on est à l'époque victorienne à Londres, et probablement que certaines choses se passaient vraiment comme çà.

Bref, divertissant, mais sans plus! Par contre, je le redis, la polyvalence de Ken Follett dans ses écrits me surprendra toujours!

Note : 2/5


De: Eric, 44 ans, Mexique
Ce n'est pas le meilleur de Follett pour l'intrigue et les personnages. L'auteur a fait du remplissage qui n'apporte rien à l'intrigue. En revanche, il rend compte de l'esprit d'une époque clé dans l'histoire du capitalisme. Mais où va-t-il chercher tout ça?
Note : 3/5


De: Mousseliine
Ken Follett - Les piliers de la terre
(LGF/Livre de Poche, 1992, 1150 pages)

J'ai beaucoup aimé, pour ne pas dire adoré, ce livre. Il m'a tenu en haleine du début à la fin. Faut le faire pour un livre de 1050 pages.

C'est un roman historique. L'histoire se déroule en Angleterre au XIIe siècle. Un peu difficile à résumer. C'est l'histoire des bâtisseurs de cathédrales. Les personnages conspirent les uns contre les autres. Il y a des méchants et des gentils. Smile Il y a de l'amour, de la violence, de la famine, de la guerre bref on ne s'ennuie pas.

J'avais toujours envie d'avancer. J'avoue qu'une nuit j'ai lu jusqu'à 4h30 du matin. Et les autres nuits, je me suis retenue très très fort. Une lecture facile et très très agréable. Je ne peux plus passer devant une cathédrale sans penser à ce livre.

Note : 4.75/5


De: Lagrande
Ken Follett - Les piliers de la terre

J'ai beaucoup aimé ce livre qui nous amène au XIIième siècle dans l'univers des grands seigneurs, des serfs, des moines, de l'Église toute puissante et de la construction des cathédrales. Une grande fresque historique.

On nous présente des personnages parfois attachants, d'autres complètement vilains et qu'on se plaît à détester.

Par contre, ce qui m'a agacée, c'est l'espèce de "guerre" qui persiste entre le prieur d'un monastère et son "supérieur", un moment donné, j'en avais assez de leur perpétuelle chicane.

Mais c'est un très bon roman!

Note : 3.8/5


De: LoukianaLes piliers de la terre

C'est loooooooong! C'est bon mais c'est long!

J'ai beaucoup aimé, j'ai été captivée par les personnages, par tout le décor que je m'imaginais comme si j'y étais. Ken Follett a vraiment réussi à dépeindre l'environnement, les traditions et les sentiments de ses personnages.

Je me réveillais parfois la nuit et c'était plus fort que moi, je prenais mon livre et je lisais 1 heure ou 2.

Mais en même temps çà ne finit plus ces guerres de pouvoir et toutes ces haines! Je commençais à avoir hâte que çà aboutisse les vengeances et les haines, les guerres et les changements de roi et que la fameuse cathédrale soit enfin finie!!! C'était un brin redondant.

C'était tout de même captivant. Quand j'ai lu les deux dernières pages j'ai fait un grand "aaaaaaaaah ben! pfffffffffff!"

Note : 4/5


De: Polo
Ken Follett - Les piliers de la terre

Follett nous plonge au temps des cathédrales qui font l'orgueil de l'Europe. À travers des générations de bâtisseurs, nous apprenons que ces monuments à la gloire de Dieu se construisaient malgré les magouilles politiques et les habitants qui y ont souvent laissé leur peau. «L'Église érigeait ses temples dans le but d'embrigader dans ses rangs le reste de l'humanité à cause de leur magnificence. Les Américains suivent le même exemple mais avec d'autres moyens», dixit Polo. Le «quid est» n'est pas très évident dans l'oeuvre. Ça manque un peu de perspective. Par contre, l'auteur essaie de rendre son oeuvre vivante en s'attachant au sort de ses héros.

Comme tout bon best-seller qui se respecte, les détails sont fort nombreux. Ils sont toutefois instructifs et intéressants, en particulier le passage du style romain au style ogival. Les architectes apprécieront tous ces détails de construction. Les malheurs ne manquent pas non plus, mais les héros ont tous la personnalité unidimensionnelle pour les affronter. Et ces longs romans sont fort redondants comme si les auteurs craignaient que le lecteur rate quelque chose d'important.

Comme le fait chanter Luc Plamondon, cette oeuvre du «temps des cathédrales» reste une initiation assez efficace pour te donner le goût d'en connaître davantage. C'est un bon complément entre deux essais très étayés sur le sujet. Mais l'écriture est assez lourde.

Note : 3.5/5


De: Bruna
Ken Follett - Les piliers de la terre

C'est tout simplement un chef-d'oeuvre! J'ai dévoré ces 1050 pages en trois jours et j'aurais tant voulu que cela dure, c'est captivant. Je ne connaissais pas Ken Follett, je l'ai découvert par hasard en voyant son bouquin traîner chez mes beaux-parents et je m'en suis emparée, intriguée par le résumé et le fait que l'histoire se passe au XII siècle (je ne suis pas très fan des sujets d'actualité).

C'est tellement bien écrit qu'on a l'impression de voir tous ces personnages et évènements défiler devant nos yeux comme dans un film. Je ne peux que vous le conseiller, vous n'en serez pas déçus!

Note : 5/5


De: Brundel, Waterloo
Ken Follett - Les piliers de la terre
Ce livre est génial de rythme et de vie. Ken Follett arrive à nous faire adorer ses personnages au point d'avoir envie de les connaitre, on a peur, on est heureux ou triste pour eux.

L'histoire est complexe et les personnages nombreux mais en 1000 pages c'est quasi normal et pas du tout difficile à digérer. Ce livre est un chef-d'oeuvre et quand celui-ci se termine, c'est triste que l'on tourne la dernière page tant on s'y est investit... Génial!

Note : 5/5


De: Ben, Lyon/France
Les piliers de la terre

Une histoire absolument captivante du début à la fin qui se déroule au 12e siècle. L'intrigue tourne surtout autour des cathédrales et des luttes pour le pouvoir et l'argent entre les hauts religieux et les seigneurs des comtés.

1050 pages dont on ne voudrait jamais voir la fin. Apprendre l'histoire d'Angleterre avec Ken Follett est tout simplement un moment de pur bonheur. A lire tout simplement.

Note : 4.5/5


De: Guillaume, Cannes/France
Les piliers de la terre

Ce livre est tout simplement génial!

Je suis un lecteur plutôt modéré, et il est vrai qu'un livre de 1000 pages comme celui-ci me faisait un peu peur. Mais dès les premières pages, on est captivé par cette histoire captivante, on a envie d'avancer d'en connaître encore et toujours la suite! De plus c'est une histoire tout à fait crédible et se tenant sur un fond historique tout à fait réel: L'Angleterre du XIIième siècle avec ses histoires politiques et religieuses...

Un vrai régal de rebondissements, d'aventures (mais pas trop exagégées!), d'amour (mais pas trop!), de plans machiavéliques. Bref le mot qui résume le mieux ce livre est vraiment "GÉNIAL"! Bonne lecture à tous.

Note : 5/5


De: Magali Martin, Orléans
Ken Follett - Les piliers de la terre

Je crois que résumer cette oeuvre est impossible, il faut la lire. Comment raconter sans plagier le livre, l'histoire. Heureusement que je suis tombée dessus par hasard dans une librairie. Pour une historienne comme moi de formation, j'ai compris enfin ce que voulait dire "vivre au Moyen Age en Angleterre". Je ne connaissais pas cet auteur anglais auparavant, mais franchement ça vaut le détour. Chaque page est une intrigue, chaque ligne est une question, et chaque mot a une signification énigmatique. Le second tome est sorti heureusement!!! Rendez-vous donc chez votre libraire.

Note : 5/5


De: Margote
Ken Follett - Code zéro
(LGF/Livre de Poche, 2003, 448 pages)

Le livre commence par la description d'un homme apparemment clochard, mais celui-ci, très vite, se révèle être un amnésique, Quelqu'un à voulu effacer des souvenirs gênants.

C'est un roman du genre espionnage, durant la guerre froide, et la course aux étoiles. Ça se lit très vite (c'est très fin, ça se lit sans faim). Un bon livre pour la plage, tous les neurones restent bien en place après cette lecture très comme-il-faut. Les événements s'enchaînent très vite, ça m'a fait penser à tous ces films américains d'espionnage, de propagande du temps de la guerre froide.

Note : 2.5/5


De: Pierre, 34 ans, Montréal
**********
Après avoir dégusté les Piliers de la Terre, je fus un peu déçu par celui-ci.
Note : 5/5


De: Nathalie Perrier
Ken Follett - Peur blanche

Après la mort suspecte d'un employé du laboratoire Oxenford contaminé par un virus extrêmement dangereux et cela à la veille de Noël, Toni Gallo doit renforcer la sécurité pour éviter que la presse ne discrédite l'entreprise. Hélas pour Kit, le propre fils du patron Stanley Oxenford, car c'est le jour de Noël qu'il avait choisi pour cambrioler le labo afin de couvrir ses dettes de jeu. Mais ses complices ne lui ont pas révélé l'intégralité de leurs projets!... La famille, réunie au grand complet pour les fêtes, se retrouve confrontée à ses confits internes et se voit séquestrée par des cambrioleurs qui ont entre les mains de quoi contaminer la planète.

Comme toujours, le talent du narrateur est au rendez-vous. L'intrigue est bien ficelée et distillée chapitre après chapitre. L'originalité réside dans l'ambiance de huis-clos où Ken Follett installe personnages et lecteur, lequel a l'impression d'assister depuis le grenier à la scène très théâtrale qui se déroule dans la pièce en dessous. Descriptions et dialogues sont efficaces, le portrait de famille au vitriol réaliste.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un monde sans fin de Ken FOLLETT

Message  gallo le Mar 10 Fév 2009 - 10:50

par Sirocco Aujourd'hui à 4:40

Un monde sans fin de Ken FOLLETT


Résumé - 4ème de couverture

1327. Quatre enfants sont les témoins d'une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d'enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées...
Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d être médecin, devra défier l'autorité de l'Église, et renoncer à celui qu'elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie mais, ne pouvant épouser celle qu'il a toujours désirée, rejoindra l'Italie pour accomplir son destin d'architecte ; Ralph son jeune frère dévoré par l'ambition deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.
Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire... Appuyée sur une documentation historique remarquable, cette fresque épique dépeint avec virtuosité toutes les émotions humaines, à travers un demi-siècle d'histoire mouvementée...

Éditions Robert Laffont
1286 pages

Ken Follett a repris la recette du roman historique qui a fait les beaux jours de "Les piliers de la terre". Pourtant je n'ai pas tout à fait retrouvé le plaisir que j'avais eu à lire Les pilliers. Peut-être parce que l'un m'a semblé être une répétition de l'autre.

Un long 1286 pages parsemé de descriptions parfois trop longues à mon goût où l'unique sentiment qui semble animer les personnages c'est une quête effrené du pouvoir. Chacun s'emploie à intriguer, à comploter, à médire, à mentir, à abuser pour faire plier leur destin à leur unique volonté. Mais les personnages qui usent et abusent de tous les tours à leur disposition pour ce faire manquent de profondeur. Je les ai trouvés assez stéréotypés : le méchant qui n'est jamais que méchant, le fourbe qui n'est jamais que fourbe, le malhonnête qui n'est jamais que malhonnête. Certains personnages même m'ont semblé inutiles n'apportant aucune dimension particulière au récit. En fait, il m'a été impossible de m'attacher aux personnages et à leur sort.

La fin m'a un peu déçue. Un peu trop "happy end" où tous "les bons" voient la consécration de leurs aspirations, alors que "les mauvais" sont punis, plus ou moins fermement, de toutes leurs vilénies. La morale est sauve malgré tout, mais la lectrice est restée sur sa faim...

Ça reste un roman plaisant, bien écrit, qui foisonne de détails sur la vie journalière de l'époque et qui fait même place à un vibrant discours féministe.

En bref, je trouve le bouquin trop long pour l'intrigue telle qu'elle est développée et un brin décevant. Mais je m'essaierai à nouveau avec cet auteur, sans doute avec un roman d'espionnage.

Appréciation : 3/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Mousseline le Mar 10 Fév 2009 - 13:41

Merci pour ta critique Sirocco... J'ai lu Les piliers de la terre, celui-ci je ne le lirai pas!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Prospéryne le Mer 11 Fév 2009 - 12:09

Une client à la librairie (très grosse lectrice!) m'a dit que ce livre avait 600 pages de trop. À la lecture de ta critique, je comprends mieux son commentaire!

@+ Prospéryne

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Myanka Dax le Mer 11 Fév 2009 - 12:30

Prospéryne a écrit:Une client à la librairie (très grosse lectrice!) m'a dit que ce livre avait 600 pages de trop. À la lecture de ta critique, je comprends mieux son commentaire!

@+ Prospéryne

Sans vouloir en rajouter Wink . . . une de mes lectrices de la bibli me l'a ramené sans l'avoir lu parce qu'il était bien trop lourd. . . .

D'Autres par contre ont retrouvé avec plaisir le style des "piliers" et ont beaucoup apprécié.
avatar
Myanka Dax

Nombre de messages : 28
Age : 54
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 23/12/2008

http://www.myanka.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  terra.antiterra le Jeu 12 Fév 2009 - 12:08

FOLLETT Ken : « Les piliers de la terre » (Aliena)
[The Pillars of The Earth]
éd. Stock, 1989 à 2005, vol. 2, 596 p [Mac Millan, London, 1989]
roman
« Sur sa cathédrale de papier, Ken Follett trace avec habileté une fresque à rebondissements
... et pleine de bons sentiments »


RESUME (4° de couverture) : « Dans l'Angleterre du XIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Cette saga est unanimement considérée comme l'œuvre majeure de Ken Follett, qui nous offre ici une fresque monumentale dont l'intrigue aux rebonds incessants s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrémédiablement happé par le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin. » (l’éditeur)
En bref, l'histoire : Nous sommes en 1050 dans le comté de Shiring, les méchants sont le comte William et le perfide évêque Waleran Bigod, et les bons sont Philip le prieur de Kingsbridge et Jack le maître bâtisseur de la cathédrale. Le personnage central est Aliena, l’héroïne parfaite dont la beauté fait le malheur, mais que son esprit et l’amour sauveront in fine . Ouf !

BIO : né à Cardiff en 1949, KEN FOLLETT abandonne le journalisme pour devenir romancier. Son premier livre L'ARME À L'ŒIL, paru en 1978 connaît un succès immédiat. Par la suite, tous ses romans sont des « best sellers » : LE CODE REBECCA, COMME UN VOL D'AIGLES, LES LIONS DU PANSHIR, PEUR BLANCHE ...

COMMENTAIRES : Bonne application au décor des guerres de succession de l’Angleterre du XIe siècle, de la recette des « thrillers » : accabler les gentils héros de tous les malheurs, des pires épreuves et de toutes les injustices. Ce qui confirme que l’axiome de Raymond Queneau : « L’histoire est la science du malheur des hommes », s’applique parfaitement au roman. Mais ici l’auteur nous offre en plus, un plaisir que l’histoire procure rarement : celui de voir à la fin des fins triompher les bons. Bref un ouvrage plaisant, distrayant, bien construit et bien documenté, dont l’intrigue tient le lecteur en haleine, mais que -une fois refermé, le lecteur n’éprouvera guère le besoin de relire. Exemple typique de la (bonne) littérature d’ « entertainment ».

note : 2,5 sur 5 (écriture) ; 3,5 sur 5 (pour l’histoire)

Je n'aurais sans doute jamais lu cet ouvrage ni rencontré son auteur sans le forum des rats. Les commentaires élogieux (note moyenne : 4,32, et faible écart-type : une seule note sur 16 en dessous de 3) sur ce livre d'un auteur que j'ignorais totalement ont piqué ma curiosité. Je ne regrette pas ma lecture. Un divertissement au sens exactement pascalien du terme. Mais on peut attendre plus de la littérature ... un divertissement certes, mais aussi un enrichissement ....
avatar
terra.antiterra

Nombre de messages : 66
Location : France (latitude 45)
Date d'inscription : 04/01/2009

http://terra.antiterra.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Garanemsa le Lun 2 Mar 2009 - 16:47



PEUR BLANCHE - Ken FOLLETT



Un bon livre..

Que j’ai lu d’une traite car quand on commence, on désire savoir, vite, vite le pourquoi et le comment.

Un virus mortel, genre Ebola a touché un laborantin, puis un vol pour des raisons malfaisantes de ce virus aussi

Et tout se trame autour de la famille du directeur et l’ancienne flic, responsable du service de sécurité.

Juste un peu par moment, certaines longueurs, mais je pourrais lui mettre un

4/5
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 72
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  gallo le Lun 30 Mar 2009 - 14:40

Message mis au bon endroit
Un monde sans fin - Ken Follett

Lisalor Aujourd'hui à 15:27

Un monde sans fin - Ken Follet
(Robert Laffont - 1286 pages)



En 1327, quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour lie leurs destins à jamais…
Les quatre jeunes héros connaîtront chacun une vie exceptionnelle et tourmentée. Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d’être médecin, devra défier l’autorité de l’Église, et renoncer à celui qu’elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie, mais, ne pouvant épouser celle qu’il a toujours désirée, rejoindra l’Italie pour accomplir son destin d’architecte ; Ralph – son jeune frère dévoré par l’ambition – deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.
Appuyée sur une documentation historique remarquable, cette fresque épique dépeint avec virtuosité toutes les émotions humaines, à travers un demi-siècle d’histoire mouvementée.
Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste… Chacun devra apprendre à survivre et à affronter son destin. Mus par l’ambition, le pouvoir, l’amour ou la haine, les nombreux personnages du roman rencontreront tous le malheur, la passion ou la gloire, la soif de revanche ou de justice, le désespoir ou l’excès de courage…

Mon avis : je n'en reviens pas, j'ai terminé mon pavé et j'étais partie avec beaucoup d'à priori (j'ai du mal à lire les trés gros livre je pense que je finis toujours pas me lasser de l'histoire avant la fin) j'avais moyennement apprécié Les pilliers de la terre surtout les longues descriptions architecturales trop indisgeste à mon gout.

Et la quelle surprise j'ai beaucoup aimé heureusement sinon je n'aurai pas pu avaler les 1286 pages en une semaine.

Il y a beaucoup plus d'actions dans ce tome et je dirais même j'ai eu du mal à le poser, je voulais toujours en savoir un peu plus. Le sujet est plus la médecine que l'architecture dans cette suite mais les conflits entre l'église et la ville y sont omniprésents et deviennent aussi le fil conducteur comme dans les pillers de la terre.

Je suis passée par tous les sentiments. J'ai adoré l'histoire de Merthin et Caris. J'ai haî Ralph, Godwin et Philemon et j'ai été écoeuré (ce qui est rare) par le dépecage du voleur.

Action, humour, amour interdit un bon livre pour moi même si en changeant les noms c'est quand même un copier coller des Pillers de la terre.

Ah si une partie m'a semblé bien longue : la période de guerre ou soeur Caris part à cheval en France courir aprés le roi. Je n'ai pas aimé les scénes de guerre.

et j'ai détesté une phrase : "La meilleur protection demeure la priére"


Dernière édition par gallo le Sam 2 Jan 2010 - 15:09, édité 1 fois

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  janeausten78 le Ven 29 Mai 2009 - 20:37

Ken Follet : un monde sans fin

J'ai répondu il y a 48H mais je ne vois rien apparaitre...........comme d'habitude.
Ce document est la même merveille que les piliers de la terre, vous n'avez pas aimé, tant pis,personne ne parle du moyen âge comme Follet. J'adore tous ses livres, espionnages, thrillers et autres mais ......je ne sais ou est mon commentaire. A lire, meilleur que Musso et bien plus constructif.........voyez Amazon, les commentaires sont plus "OPEN"
Enfin un roman de vacances pour les français qui ..................... coeur coeur coeur

janeausten78

Nombre de messages : 102
Age : 61
Location : Trés grande banlieu parisienne
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  oscarlechat le Ven 12 Juin 2009 - 16:25

Ken Follet : Les pilliers de la terre

Eh bien, c'est tout un roman historique. Il faut être à sa retraite pour entreprendre décemment la lecture de ce livre.

J'en suis enchanté. C'est bien écrit, il ya de très belles descriptions, il y a un suspense qu'on peut deviner un peu à l'avance, les personnages sont bien campés et leur personnalité est bien décrite, même si elle ne change pas beaucoup tout au long du roman. Je crois que la vie est ainsi.

J'ai particulièrement aimé les descriptions. Quand Philipp et Jack font le tour de la ville, nous n'avons pas besoin de beaucoup d'effort pour s'imaginer le paysage. Lorsque Jack et Aliéna se rencontre le matin du jour du mariage d'Aliéna avec Alfred, hum, ce n'est pas de la pornographie, mais un voyeur l'interprèterait ainsi tellement les gestes et sentiments sont bien décrits.

L'auteur connaît bien la période de l'histoire ou il situe son roman. J'ai eu l'impression que je vivais avec ces gens et dans mon imagination, je concevais la vie quotidienne de cette époque comme il l'a décrite, à la fois très dure, mais empreinte aussi de joies très simples. C'est à ce moment-là qu'on peut dire que les sentiments humains sont universels.

Ken fait preuve aussi d'une bonne connaissance en bâtiment. Les fissures dans la cathédrale de Jack sont très réalistes. Le vent a de ces effets en hauteur qu'on ne peut percevoir quand on a les deux pieds sur le sol. Comme ingénieur, je puis dire qu'on en tient compte même dans la construction de bâtiments agricoles en installant des contreventements aux endroits appropriés.

En résumé, j'ai bien aimé ce livre, même si parfois je trouvais les descriptions longues, mais j'y met un bémol parce que cela était nécessaire pour donner une véracité historique à son roman.

Je donnes donc une note de 4,75 sur 5,00 à ce roman et je le conseille à tous ceux qui ont tout le temps à consacrer à la lecture du roman, parce qu'il est long.

OSCARLECHAT

P.S.: Je te l'avais dit, Prospéryne, que j'écrirais un commentaire. lol!

oscarlechat

Nombre de messages : 6
Age : 71
Location : Ste-Madeleine, Québec, Ca
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Prospéryne le Sam 13 Juin 2009 - 11:57

grimace

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les piliers de la terre

Message  Lionel de Lyon le Sam 13 Juin 2009 - 12:49

Les piliers de la terre

Le livre de poche, 1990, 1055 pages

Résumé : Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Critique : Voilà une œuvre monumentale, dans tous les sens du terme, par sa longueur, par son ambition, par le nombre des personnages, par la qualité des recherches historiques. Il y a un indéniable souffle épique et on se laisse embarquer dans cette page de l’histoire anglaise assez peu connue. La reconstitution est vraiment épatante, nous permettant de comprendre les enjeux politiques et rapports sociaux de l’époque sans être jamais trop didactique. Certes, on se dit parfois que certains détails sur les techniques architecturales ou la vie monastique, un peu redondants, auraient pu nous être épargnés afin d’alléger un peu le récit mais ce n’est au final qu’un point de détail. En revanche, le plus dérangeant, porte sur les personnages eux-mêmes. On peut comprendre que, pour le côté romanesque, il faille des « méchants » et des « gentils », mais le trait est tellement marqué dans cette confrontation entre des ambitieux, violents, avides de pouvoir et d’argent, et des héros humbles, subissant sans plier la loi du plus fort, que ça en devient lassant. Cela passe sans problème avec deux fois moins de pages ou dans des romans de fantasy, mais ici l’auteur se veut réaliste et respectueux de l’Histoire… Résultat, l’ensemble du récit manque souvent de surprises, en devient assez convenu et prévisible et on en arrive à décrocher face à certains rebondissements trop attendus et à ce manque de nuances. Au final, un magnifique cours d’histoire, un peu trop manichéen pour totalement convaincre.

3,75/5
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Bellonzo le Sam 13 Juin 2009 - 13:34

Oui Lionel.J'ai lu Ellen et Aliena il y a longtemps.Et je me souviens avoir eu la même réaction.Une bonne histoire bien charpentée et très documentée mais l'auteur se croit obligé d'étirer,d'étirer et je trouve que ce procédé est beaucoup trop fréquent.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Calepin le Sam 13 Juin 2009 - 21:13

Oui, tout à fait juste Lionel. La quasi totalité de ta critique se retrouve également dans la mienne. N'as-tu pas trouvé curieux qu'un auteur apparamment consommé dans l'art du suspense écrive avant le résultat de l'action après ? Shocked Pour le suspense, on repassera ou j'ai passé à côté de quelque chose ! Razz

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Ladybug le Dim 14 Juin 2009 - 8:13

Lionel de Lyon a écrit:Les piliers de la terre

[...] En revanche, le plus dérangeant, porte sur les personnages eux-mêmes. On peut comprendre que, pour le côté romanesque, il faille des « méchants » et des « gentils », mais le trait est tellement marqué dans cette confrontation entre des ambitieux, violents, avides de pouvoir et d’argent, et des héros humbles, subissant sans plier la loi du plus fort, que ça en devient lassant. Cela passe sans problème avec deux fois moins de pages ou dans des romans de fantasy, mais ici l’auteur se veut réaliste et respectueux de l’Histoire… Résultat, l’ensemble du récit manque souvent de surprises, en devient assez convenu et prévisible et on en arrive à décrocher face à certains rebondissements trop attendus et à ce manque de nuances. Au final, un magnifique cours d’histoire, un peu trop manichéen pour totalement convaincre [...]
Je ne peux pas mieux dire et ce défaut du livre m'a tellement dérangé qu'il m'a fait abandonner la lecture, ça manque trop de subtilité.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Cyrielle le Dim 14 Juin 2009 - 9:45

Je me tâte maintenant à la mettre dans la LAL!
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  cecile le Lun 15 Juin 2009 - 16:26

J'ai durant mes huit jours de vacances terminé "Les Piliers de la Terre" et j'étais très contente car j'avais l'impression que je n'y arriverais jamais Laughing Très lassant, à mon humble avis, ces multiples attaques du "méchant William", ces nombreuses tempêtes qui dévastent tout, mais n'empêchent pas néanmoins les gens de rentrer chez eux Surprised Je ne vais pas critiquer plus avant car j'ai relevé d'autres invraisemblances... Franchement j'ai été fort déçue, le début était pourtant prometteur, mais la quantité n'est pas pour autant gage de qualité, du moins en ce qui concerne ce livre. Je suis désolée de d'émettre cette opinion, mais elle reflète ma pensée.

Note : 2,5/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  FilouDlidou le Lun 15 Juin 2009 - 16:30

cecile a écrit:Je suis désolée de d'émettre cette opinion, mais elle reflète ma pensée.
C'est ce qui compte, ne sois pas trop désolée... On ne peut tout aimer...

(Ma fille aime énormément certains livres que je n'aime pas du tout, ce qui ne m'empêche pas d'adorer ma fille coeur coeur coeur )
avatar
FilouDlidou

Nombre de messages : 504
Location : Houston, TX
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Cyrielle le Lun 15 Juin 2009 - 17:16

Heureusement Filou Laughing Laughing

Cécile, c'est très bien d'avoir des critiques négatives au contraire ça permet de moins se sentir seul(e) si on n'apprécie pas le livre.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  FilouDlidou le Lun 15 Juin 2009 - 17:32

Cyrielle a écrit:c'est très bien d'avoir des critiques négatives au contraire ça permet de moins se sentir seul(e) si on n'apprécie pas le livre.
C'est aussi très bien d'avoir des critiques positives, non? Parfois, je me sens un peu idiot d'avoir été le seul à apprécier certains auteurs, et d'autres fois, mon immense appréciation d'un livre me semble bien superficielle quand je vois tout un paquet de critiques un peu tièdes et pas très emballées.

Je me console alors avec cet aphorisme du chat : "Je n'aime pas partager la même opinion avec quelqu'un, car alors, j'ai l'impression que ce n'est plus qu'une demi-opinion". Pauvre chat! Il devra au moins partager celle-là! grimace
avatar
FilouDlidou

Nombre de messages : 504
Location : Houston, TX
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  laurier le Lun 15 Juin 2009 - 18:48

houlaaa, moi qui viens de réserver ce livre pour mercredi... Very Happy
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ken FOLLETT (Royaume-Uni/Pays de Galles)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum