Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  zeta le Dim 12 Déc - 10:07

Amis razérates, j'ai relu avec vous ce roman que je vous avais proposé plusieurs fois. Il m'avait laissé le souvenir d'un livre profond et léger à la fois. Une jolie histoire sur un coin du Sud des Etats Unis, à la manière de "les beignets de tomates vertes". Je devais être dans un particulièrement bon jour lorsque je l'ai lu pour la première fois, à ma relecture il me semble que je n'ai pas bien saisi tout ce qui fait que ce roman est beaucoup plus sombre et amer, qu'il ne m'avait semblé.
Alors j'espère que malgré tout vous avez apprécié cette lecture et que le "Paradis Perdu de Mercury" n'a pas ressemblé pour vous à une plongée dans les "enfers".
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  Ladybug le Dim 12 Déc - 10:57


Le paradis perdu de Mercury
(Le livre de poche - 441 pages)

Le paradis perdu de Mercury nous raconte la vie dans la petite localité de Mercury dans le Mississipi de 1907 jusqu'aux années 80.

Dans Le paradis perdu de Mercury, nous faisons la connaissance de beaucoup de personnages dont les vies se croisent. On les rencontre à différents moments de leur vie, la narration n'est pas linéaire. J'étais un peu étonnée au départ, car on passe d'un personnage à l'autre, on saute plusieurs années, on revient en arrière, on ne sait jamais d'emblée à quelle époque l'auteur nous entraîne, mais ce désordre apparent ne nous perd pas, il nous permet tout à fait de reconstituer les vies.

Durant les moments d'existence que nous partageons avec les personnages, tour à tour ils nous rèvèlent leurs failles, leurs manques, ils nous confient leur désenchantements, leurs peurs, leurs chagrins, quelques joies mais très peu de bonheur au final, ce sont des gens qui subissent leurs choix de vies et s'en accommodent tant bien que mal.
 
Nous sommes dans le sud des Etats-Unis, les relations entre les blancs et les noirs me semblent assez réalistes, on sent les préjugés enracinés et transmis de générations en générations.

Dans ce roman, on rencontre aussi quelques touches de mystère, l'auteur fait parfois intervenir la magie et le rêve qui je trouve s'intègrent bien à l'histoire.

Si j'ai un reproche à faire à ce roman, ce sont certaines longueurs sur la fin qui ont freiné ma lecture par moment. Mais si je fais le bilan, ces moments là sont vite oubliés.

Ma note : 3.5/5

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  odilette84 le Dim 12 Déc - 17:22

Le paradis perdu de Mercury

Ce roman est foisonnant et l’on s’y perd parfois
Il y a dans ce livre, un léger parfum de Richard Russo quand il décrit les petites villes où tout le monde se connait et traîne son ennui voire sa solitude, où rien n’échappe à personne que l’on soit bien ou mal servi par le destin ;
Il y a aussi un léger goût de Tom Savage dans la description des temps passés.
La comparaison s’arrête là.
Je ne sais pas définir ce roman. Une ambiance nostalgique,un récit composé de souvenirs, plusieurs voix, des destins qui se croisent et peu à peu des pièces de puzzle qui se mettent en place
Personnage central, Finus traverse les années et voit disparaître ceux qu’il aime, ceux qu’il aime moins. Toutefois, s’il faut en retenir une chose : Il aime et aimera toujours. L’amour est le moteur de son monde.

Dirais-je le moteur du monde ? Il est question ici d’amour transi, d’amour honteux, d’amour déçu, d’amour vache, d’amour clandestin, pervers, inaccessible, raisonnable, infini, délicieux
Les qualificatifs ne manqueraient pas pour définir tous les amours rencontrés dans ce roman.
Le plus beau étant celui qui lie Finus à Birdie, à tout jamais…
Après, de ce roman il me reste des impressions, une ambiance qui pourrait nous rendre plutôt tristounet car en fin de compte, en ce temps passé où les heures s’écoulaient avec lenteur, où la frénésie du monde n’avait pas encore répandu ses ravages, la vie n’était pas plus simple, puisque aucun des protagonistes n’est heureux.

J’ai à la fois aimé certains passages et éprouvé parfois de l’ennui, j’ai trouvé des longueurs, des phrases interminables, des retours en arrière parfois peu utiles et comme ledit Zeta un certain passage à la lisière du fantastique que j’ai allègrement sauté car je le trouvais incongru.
Toutefois, j’ai, comme ma copine Zeta, une grande tendresse pour ces auteurs Etats-uniens du sud qui savent si bien recréer les ambiances.


Ce livre somnolait depuis plusieurs mois dans ma PAL, merci de l’avoir aidé à remonter à la surface !
mon commentaire attendait sagement dans un coin de mon ordi...j'avais hâte de vous le faire partager et je guettais le 12 décembre c'est dire si ce livre ne m'a pas laissée indifférente

Ma note 4/5


Dernière édition par odilette84 le Dim 12 Déc - 18:52, édité 1 fois

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  Nathalire le Dim 12 Déc - 18:07

Le paradis perdu de Mercury

Les premières critiques de ce livre du mois résume déjà extrêmement bien le sentiment que j’ai ressenti à la fin de ce roman.

Sur des dizaines d’années, l’auteur revient sur des éléments de la vie des habitants de Mercury. Il y a les deux personnages principaux : Finus et Birdie, mais aussi la bonne de Birdie, le médecin légiste, la sorcière, le beau-père pervers… En fait une belle brochette de caractères intéressants et divertissant. Je regrette parfois que l’auteur n’aille pas un peu plus loin avec ces personnages, certains sont trop rapidement oubliés.

Comme l’a souligné Ladybug, ce roman à une structure particulière sans chronologie logique et parfois très surprenant avec l’introduction soudaine d’un nouveau personnage qu’on ne retrouve plus avant plusieurs chapitres. Mais cette structure apporte une fantaisie assez divertissante au livre et lui ôte toute monotonie, à part peut-être sur la fin du roman.

C’est un étrange mélange de genres littéraires ! J’ai été assez émue par Finus et son amour inavoué, passant sa vie à regretter… J’ai également bien rit dans certaines situations cocasses que nous décrit l’auteur, sans compter les avis mortuaires qu’écrit Finus, assez drôles parfois. Les épisodes de magie et de rêve étaient plutôt sympa, un peu détonnant mais tout à fait intégrés dans l’histoire.
Je ne dirais pas que j’ai adoré ce roman, en partie parce que je préfère les histoires plus fortes, où les sentiments sont exacerbés. Ici, malgré l’histoire d'amour qui fait tout le roman, je trouve les sentiments assez faibles, un peu en surface… J’aurais parfois aimé en savoir plus… Mais tout de même un bon moment de lecture, un livre facile à lire et drôle, un roman sur la vie.

Zeta, merci pour ce partage de lecture, pour ma part je garde plutôt le côté léger et drôle du roman, les passages plus sombres m'ont moins marqués.

Note: 4/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  lalyre le Dim 12 Déc - 18:37

Le paradis perdu de Mercury

Brad Watson

Livre de poche 2007

444 Pages



Présentation de l'éditeur

Finus Bates est tombé amoureux de l'élégante Birdie Wells, un jour de 1917 où il l'a vue faire la roue, toute nue au milieu des arbres. aux environs de Mercury, petite ville endormie du Mississippi. Il a continué de l'aimer pendant prés de quatre-vingts ans : pendant leurs mariages respectifs avec d'autres partenaires, au moment de la mort mystérieuse et prématurée de Earl, le mari volage de Birdie, et face aux insinuations de l'atroce famille de Earl, accusant Birdie de l'avoir empoisonné. Somptueuse peinture d'une amitié qui aura duré toute une vie, d'une passion toujours enflammée, d'affrontements conjugaux et de compromis, de l'âge qui vient, du souvenir, de la mort, de la vie au-delà de la mort. Le Paradis perdu de Mercury dépeint brillamment les bonheurs de l'existence.



Mon commentaire

Je n’ai pas vraiment aimé ce livre malgré certains personnages attachants, la passion de Finus pour l’élégante Birdie m’a aidée à lire ce roman jusqu’à la fin car Finus est un homme attachant qui toute sa vie a gardé cet amour dans son cœur. Ils se sont pourtant mariés, chacun de leur côté mais le bonheur n’a pas fait partie de leur vie. Sur fond de chronique sociale, l’auteur nous parle de sortilèges, d’esprits enfouis dans les champs de coton , ce livre pourtant m'a paru, avec toujours cette différence entre les blancs préservant leurs privilèges et les noirs s’épuisant dans un travail harassant, des affrontements conjugaux et des compromis , un peu roman noir, un peu fantastique et un peu réaliste me feront lui mettre une note assez basse mais ceci est mon humble avis…..3,5/5

Lalyre flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  valérie le Lun 13 Déc - 7:58

J'ai trouvé ce roman beaucoup plus mélancolique que je ne le pensais.Mais ,néanmoins j'ai apprécié son ambiance particulière et surtout le personnage de Finus.4/5
avatar
valérie

Nombre de messages : 779
Age : 51
Location : marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  cecile le Lun 13 Déc - 17:06

Je me suis un peu perdue dans la foison de personnages, comme d'habitude... Mis à part ce détail j'ai trouvé l'histoire intéressante. Finus Bates, le rédacteur nécrologique m'a paru bien sympathique. L'histoire du mannequin Oscar, drôle. Une fin un peu triste car tout ce beau monde passait petit à petit ad patres, mais c'est la vie !

Note : 3,5/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  dodie le Mar 14 Déc - 14:10

Je vais à mon tour apporter de l'eau au moulin de Mercury.
Pour être tout à fait honnête je l'ai lu durant une période où mon petit cerveau était préoccupé par un tas de choses et je n'étais parfois pas entièrement à ma lecture. D'ailleurs arrivée à la moitié j'ai du le recommencer du début car j'étais perdue ( mais encore une fois cela venait de mon état d'esprit et non du livre)

J'ai beaucoup aimé certains personnages: Finnus et Birdie évidemment et leur amour impossible. Creasie et Tante Vish m'ont beaucoup intrigué.
Je rejoins certaines d'entre vous dans le fait que j'aurais aimé un peu plus de profondeur dans l'analyse des personnages.
Les passages "magiques" m'ont un peu ennuyé j'avoue et la fin du roman à partir de la mort de Birdie m' a semblé un peu longuette.
Je suis contente d'avoir lu ce livre même si au final mon avis est un mi-figue mi-raisin!
Ma note 3,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4519
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  Lulu le Ven 17 Déc - 16:36

Le paradis perdu de Mercury
Edition des 2 terres 485 pages

Finus est tombé amoureux de Birdie en la voyant faire la roue nue.Mais la vie en a décidé autrement Birdie épouse Earl et Finus se marie avec Avis...

Une grande histoire d'amour à sens unique avec de multiples aventures et mésaventures pour chacun des personnages du roman où le lecteur se perd parfois.
Le couple est y décrit dans toute sa complexité: infidélités, déceptions et compromis.
Ce roman est aussi une photographie du siècle passé du Sud des Etats-Unis avant l'abolition de l'esclavage.

Ce livre très réaliste bascule tout à coup dans le fantastique à la grande surprise de son lecteur.Ce qui donne une dimension cosmique à ce couple très banal qui n'a pas su saisir sa chance d'être heureux.
Pourquoi s'interdire le bonheur quand on peut être heureux???

J'y ai trouvé quelques longueurs et une vision bien pessimiste de la vie en générale.Trahisons et histoires de famille donnent un goût bien amer à ce roman.

Ma note: 3/5

avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  zeta le Lun 20 Déc - 10:00

J'ai proposé ce livre à maintes reprises, en me basant sur mon impression de première lecture et je dois avouer que si j'avais attendu la deuxième(lecture) je n'y aurais pas mis autant d'opiniatreté.
Je pense toujours que Watson a écrit là un bon livre, une histoire assez originale et intéressante, mais je dois avouer que j'ai été perturbée, lors de ma relecture, par le pessimisme (en effet Lulu) qui s'en dégage.
Il y a des passages que j'ai occulté complètement au moment de faire ma critique, ce personnage de croque-mort assez bizarre par exemple. L'aventure qui lui arrive quand il est enfant est vraiment spéciale .... et sa femme n'a rien à lui envier.
En fait pour moi il s'agit plus d'une histoire d'amour non partagée qu'impossible car Birdie n'aime pas Finus.
Le parallèle qu'ont fait certans critiques entre ce livre de Watson et les ouvrages de Garcia Marquez vient-il de l'aspect "fantastique" ? Après avoir relu "l'amour au temps du choléra", je crois qu'il découle aussi de ce que Watson comme Garcia Marquez, évoque autant chez l'homme tout ce qui est peu reluisant, le corps et ses fonctions primaires, grossières, qu'il aime aborder le sentiment dans ce qu'il a de sublime.
Dans mon souvenir aussi Birdie était devenue au fil des ans une sorte d'amie pour sa petite servante noire .... il n'en est rien !
Cette petite servante qui est d'ailleurs un personnage qui nous touche en plein coeur tant sa destinée est humblement tragique.
Finalement ce roman comporte bien plus de personnages antipathiques que susceptibles d'être appréciés (ah le beau-père de Birdie !!!! Evil or Very Mad )
Alors je comprends que ce roman ait pu vous désorienter, voire déplaire .....
Ce qui montre que l'état d'esprit parfois l'emporte sur l'objectivité dans une opinion pour un livre. Si un jour je le relis une troisième fois, peut-être changerais-je encore d'avis. Very Happy


Dernière édition par zeta le Jeu 30 Déc - 9:32, édité 1 fois
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  Shan_Ze le Mer 29 Déc - 23:09

Le paradis perdu de Mercury de Brad Watson
(Edition des deux terres, 485 pages)

Mon avis :

J'ai bien aimé le début du livre, découvrir la vie de ces jeunes gens, je sentais un livre plein de promesses. J'ai été un peu déçue, le temps passe trop vite sur les personnages, même si on revient parfois sur certains événements. C'est un livre sur la vie mais je l'ai trouvé assez cruel, plein de désillusions, un peu dur à lire en période de Noël. Par contre, j'ai bien aimé les observations lentes et pertinentes des relations entre certaines personnages. Aucun personnage n'est trop beau ou trop méchant, je les ai trouvé assez vrais même si c'est dommage par certains côtés, car je me suis attachée à aucun en particulier.

Une histoire sur plusieurs dizaines d'années qui m'a bien intéressé !

Note : 3.75/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7417
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  cookie610 le Mer 5 Jan - 20:12

Le paradis perdu de Mercury

Note : 3/5

Critique : un bilan mitigé pour ce livre. Une lecture globalement agréable malgré quelques longueurs. J’ai bien aimé l’ambiance vieux recoins du sud des États-Unis avec les relations entre Blancs et Noirs. Les personnages principaux sont attachants, surtout Finus, on les découvre peu à peu au fur et à mesure du roman. C’est dommage que certains ne soient pas plus fouillés. Par contre, j’e n’ai pas aimé le personnage du croque-mort que j’ai trouvé très dérangeant. Malgré tout, il y a quand même certaines longueurs, surtout dans la dernière partie du roman. Comme l’a dit un rat ci-dessus « un certain passage à la lisière du fantastique […] je le trouvais incongru » ; même impression pour moi. Bref, une assez bonne lecture mais loin d’être un coup de cœur.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décembre 2010 : le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum