Monica ALI (Pakistan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Monica ALI (Pakistan)

Message  valérie le Jeu 18 Nov 2010 - 14:10

Née en 1967 à Dacca(ex Pakistan oriental),Monica Ali a émigré en Angleterre à lâge de trois ans.Sélectionnée par la revue Granta parmi les vingt meilleurs romanciers britaniques de la décennie avant même que son premier roman,Set mers et sept rivières(2004;10/18 2006),ne soit publié,finaliste du Man Booker Prize 2003,lauréate de nombreux prix,Monica Ali est devenue en moins d'un an un véritable phénomène dans le paysage littéraire international.Après le recueil de nouvelles Café Paraiso(2007;10/18,2009),En cuisine est son deuxième roman à paraître chez Belfond.
Monica Ali vit à Londres avec son mari et leurs deux enfants.

EN CUISINE chez Belfond 625 pages
Présentation de l'éditeur
Après l'extaordinaire succès Sept mers et sept rivières,Monica Ali nous plonge dans le melting-pot des cuisines d'un grand restaurant londonien.Profonde,douce-amère,une oeuvre ambitieuse qui dépeint les désarrois d'une société attachée à ses traditions,confrontée à un monde nouveau qu'elle ne comprend pas.
Chef des cuisines de l'hôtel Imprérial,un palace plus vraiment à la hauteur de sa spendeur d'antan,Gabriel Lightfoot doit composer chaque jour avec une équipe cosmopolite et chahuteuse,une petite amie chanteuse qui se pose des qustion sur leur relation et un père malade qui lui laisse des messages aussi laconiques que culpabilisants sur son répondeur.
Une mort va faire voler en éclats son fragile équilibre:le corps d'un plongeurs est retrouvé dans les sous-sols du restaurants.Une mort solitaire,anonyme,parmi ces travailleurs immigrés interchangeables.Soudain Gabriel prend conscience que ses cuisines cachent bien des secret:trafics en tous genres,prostitution,chantages violence quotidienne...
Surgit Lena,une fille de l'Est,mystérieusement liée à la mort du plongeur.Irrésistiblement attiré par cete femme en perdition,Gabriel va prendre une décision qui remettra en question tout ce en quoi il avait cru jusq'ici...

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman,au point d'envisager un abandon(ce que j'aurais fait si ce n'avait été pour mon challenge) et puis,petit à petit,je me suis laissé prendre par sa musique particulière.
L'auteur à su mêler la description du milieu de la grande restauration à celle d'un homme en proie à une crise existentielle.3/5
avatar
valérie

Nombre de messages : 779
Age : 51
Location : marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica ALI (Pakistan)

Message  Clochette le Jeu 18 Nov 2010 - 14:23

Ouarf, ça m'intéresse !!! Mais 625 pages, effectivement, si tu as du mal à rentrer, faut s'accrocher, ou sinon partir pour un marathon Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica ALI (Pakistan)

Message  Lyreek le Mar 27 Mar 2012 - 19:16


Sept mers et treize rivières - Monica Ali
Belfond - 604 pages

Présentation de l'éditeur
L'histoire drôle et poignante d'une Bangladaise émigrée à Londres. Un roman généreux, foisonnant et épicé sur le choc des cultures, les désenchantements de l'exil et les mirages de l'intégration. Une formidable galerie de personnages. Une écriture étincelante. Un pur joyau. En 1967, dans un village de l'est du Pakistan, une femme croit donner le jour à une enfant mort-née. Mais Nazneen survit et devient " celle qui a été livrée à son Destin ". Un destin qui l'attend à Londres, auprès de l'époux choisi par son père : Chanu, la quarantaine bedonnante, ennuyeuse et pontifiante, des rêves en pagaille, sans les moyens de ses ambitions. Isolée dans ce pays dont elle ne parle pas la langue, Nazneen n'a d'autre choix que se soumettre. Dans la cité de Brick Lane où règnent racisme ordinaire, fondamentalisme rampant et trafics en tous genres, elle découvrira pourtant la solidarité, la débrouillardise et l'amitié. Tiraillée entre traditions ancestrales et espoirs insensés, Nazneen va peu à peu prendre le contrôle de sa vie, jusqu'à franchir le pire des interdits... Et comprendre que s'octroyer le droit au bonheur a un prix.

Ouf, enfin arrivée à la fin de ce roman! Que de longueurs et si peu d'histoire au final! J'ai eu bien du mal à suivre la vie de Nazneen, qui accepte son destin sans broncher, qui n'essaie pas de se battre.
Je m'attendais, au vu de la 4ème de couverture, à ce qu'à un moment donné, elle se réveille enfin mais en fait pas de quoi fouetter un chat.
Dommage, la lecture aurait pu être intéressante mais impossible de s'attacher à cette anti-héroïne qui m'a entraîné dans son ennui et sa résignation.

3/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica ALI (Pakistan)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum