Richard HUGHES (Angleterre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Richard HUGHES (Angleterre)

Message  veilleur le Mer 20 Oct 2010 - 16:51

Sur l'auteur, le site Wikipédia lui consacre une page (en anglais) : http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Hughes_%28writer%29

Cyclone à la Jamaïque
Phébus 1994


Présentation de l'éditeur :

Des enfants aux yeux clairs jouent autour d'une belle maison perdue en pleine jungle. Ils sont contemporains des têtes blondes imaginées par la Comtesse de Ségur, mais ne pratiquent pas les mêmes jeux. Tout ce petit monde, garçons et filles mêlés ( on a dix ans à peine), vagabonde autour du ruisseau en tenue de nature, ce qui semble ne choquer personne - mais trouble fort le lecteur, qui ne reste pas longtemps insensible à la tonalité d'érotisme discret mais entêtant où baigne le récit.

C'est qu'il est difficile, sous le ciel torride de la Jamaïque, de contraindre ses rejetons à garder la tenue victorienne qu'imposent les bons usages. Aussi les parents décident-ils de les confier à un brave capitaine de trois-mâts, à charge pour lui de les convoyer jusqu'en Angleterre où ils recevront l'éducation qui leur manque. Las ! Le navire tombe entre les mains de pirates (il en existe encore quelques uns à l'époque) qui vont faire main basse sur la cargaison de chair fraîche. On s'attend bien sûr à un joli déploiement de turpitudes, mais le coup de génie du romancier consiste à prendre ici notre attente à contre-pied : les pirates en question ont terriblement peur de la loi et leur horreur du sang est sincère, alors que les gamins et gamines qu'ils ont embarqués, fidèles aux rêves de l'enfance, ne songent qu'à affronter mille périls et à en découdre avec les ennemis de rencontre, réels ou supposés...

William Golding aimait rappeler à quel point son livre le plus célèbre, Sa Majesté des Mouches, était redevable au roman de Richard Hughes - le premier sans doute en ce siècle à traiter d'un sujet longtemps tabou : l'amoralité de l'enfance. Salué comme un chef d'œuvre - ou comme objet de scandale - par la critique de l'époque, Cyclone à la Jamaïque (1929) vient d'être redécouvert par les lecteurs de langue anglaise, surpris et séduits par son étrangeté, sa secrète inconvenance - et sa modernité.

-----------

Petite brise

Les présentations des éditeurs sont toujours laudatives, soit par admiration réelle, soit pour inciter le potentiel lecteur à passer le cap de l'acte d'achat. C'est de bonne guerre et c'est ce que l'on demande. Aussi, lorsque j'ai su que ce livre traitait de piraterie (ce sombre domaine de l'enfance où se lovent les cauchemars et les rêves), je n'ai pas hésité à m'emparer de ce livre. Il faut convenir à l'auteur un réel talent dans certaines scènes de description. Celle de l'ouragan du début est très bien et Richard Hughes nous fait pleinement participer à cette nuit d'angoisse qui fait s'envoler leur maison. Cependant, il m'est difficile d'avouer un quelconque plaisir à la lecture de ce livre. Non pas que le thème soit inintéressant avec des enfants qui défient le sens commun pour se conduire en parfaits renégats, sûrs de l'impunité que leur confère leur jeune âge. Non, c'est tout simplement une question d'habillage, de couleur de papier peint, en un mot de style. A aucun moment, je ne me suis senti en empathie avec l'histoire, l'auteur s'ingéniant à mettre une certaine distanciation.

Quant à l'amoralité de l'enfance vantée par Jean-Pierre Sicre dans sa préface, Barrie l'avait largement évoquée dans son Peter Pan, bien plus pervers et cruel, à mille lieues du gentil farfadet que nous a laissé la version du grand Walt Disney.

Somme toute, je ne peux pas dire que ce livre verse dans le climat aventureux d'un Stevenson avec son "Ile au Trésor", ou mieux, d'un Faulkner dont le "Moonfleet" laissera une trace autrement plus indélébile que "Cyclone à la Jamaïque".

Veilleur
avatar
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 52
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum