Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Shan_Ze le Mer 13 Oct 2010 - 9:54

1984 de Georges Orwell
(Folio, 413 pages)



(Attention critique SPOLIANTE)

Winston, 39 ans, vit à Londres en Oceania. Il est employé au Ministère de la Vérité (ou Miniver), il doit modifier des articles antérieurs au fur et à mesure des changements du Parti. La première partie permet de faire connaissance avec ce Winston et ce monde étrange. La population (excepté les prolétaires) est surveillée par des télécrans, des caméras, on La deuxième partie montre le changement, la prise de risque. Winston fait connaissance avec Julia, une jeune femme qui arrive à cacher sa haine du Parti. La troisième et dernière partie est comme un couperet, aucune rébellion n'est possible.

Orwell a écrit 1984, à la fin de la seconde guerre mondiale, 1984 est une dénonciation du totalitarisme nazi. Quand il décrit Big Brother comme un homme moustachu, la quarantaine, fixant les gens dans les yeux ("même si on ne le voit jamais"). Ca ne vous fait penser à personne ? D'ailleurs, il a choisi l'année 1984 en inversant les deux derniers chiffres de l'année où il a écrit ce livre (1948). L'appendice sur le novlangue est au passé, cela veut-il "ce temps de totalitarisme est fini" ?

Ca n'est pas un livre facile à livre, j'y ai trouvé quelques longueurs : la lecture du livre de Goldstein, la torture de Winston mais ce livre est remarquablement bien construit. Je me suis quand même posée quelques questions : comment O'Brien sait ce que pense Winston ? Doit-on seulement se dire que c'est une allégorie de la tout-puissance, du contrôle totale ?

Quelle claque ce livre ! Quel monde déprimant, sans espoir, trop peu humain et pourtant, ce monde a existé pendant la seconde guerre mondiale. Il pourrait encore... Bravo à Mr. Orwell qui a écrit ce livre. Remarquable. Hommes, faites attention !


Micheal Radford en a fait un film sorti en 1984 (justement). J'espère que j'aurai l'occasion de le voir. D'autres adaptations cinématographiques ont aussi été faits antérieurement.

Note : 4.5/5



avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7315
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Parch le Mer 13 Oct 2010 - 16:36

George Orwell, 1984, 1948

Je suis plutôt d'accord avec cette première critique.

Concernant la véritable nature de O'Brien, effectivement, la toute puissance du régime est ce qu'il faut comprendre. Ce régime est près à utiliser des moyens démesurés pour effacer la moindre contestation : un agent (voire même deux si compte le vieux qui loue la chambre) sont mobilisés pour devenir ami avec Smith et le confondre alors qu'il est est loin de représenter une menace sérieuse. On trouve ici l'efficacité absolue du régime, le refus de toute contestation même minime, même insignifiante même non formulée.

Dans 1984, on a un modèle du totalitarisme c'est-à-dire une version parfaite. Du coup, l'univers ne me parait pas réaliste...
Je pense que j'ai été un peu déçu : forcément face à un tel monument de la littérature on s'attend à quelque chose de renversant.

J'ai beaucoup aimé la manière dont Smith et sa copine résistent au régime de Big Brother, simplement en s'aimant... La lecture du livre de Goldstein donne un peu un aspect "1984 pour les Nuls" on explique tout, pour s'assurer que tout le monde a compris... Là aussi, ça contribue à nous couper de l'univers.

La dernière partie m'a surpris. Je trouve intéressant que le régime de Big Brother refuse toute résistance au point de ne pas éliminer ses adversaires mais de les convertir, à l'usure non pas les convaincre d'obéir mais réussir à les retourner totalement et sincèrement (voir la dernière ligne de livre). Toutefois cela entre en contradiction avec les "vaporisations" régulièrement évoquées dans le roman. Peut-être que les "convertis" sont dotés d'une nouvelle identité à un poste différent et leur entourage ne sait pas qu'ils ont survécu au passage par le MiniAmour (dans ce il aurait fallut le dire)... Si c'est le cas, l'auteur aurait pu jouer sur le terme... vaporisation = changement d'état de l'eau... elle se condense ensuite pour reformer de l'eau liquide. Le passage par les geôles du ministère de l'Amour vaporise les gens (les déconstruit) pour les doter d'une nouvelle opinion (les reconstruit).

Les parties sur la manipulation de l'histoire ou de la langue sont très intéressantes, je sais que des profs de philo utilisent le roman pour cet aspect là.

A noter que je me suis lancé dans cette lecture après avoir aimé Globalia de J-C Rufin. Je pense préférer ce dernier à 1984 tout en étant conscient que Rufin a puisé son inspiration dans ce chef d'œuvre. Pour an finir avec la distopie je lirais à l'occasion la zone du dehors de Damasio et les essais de Hannah Arendt sur le totalitarisme...

Globalia de Rufin était un vrai roman dont l'univers était travaillé... je considère presque le livre de Orwell comme un essai sur le totalitarisme. Il a imaginé un régime sans faille, d'ailleurs les héros n'arrivent pas à se révolter contre Big Brother alors que naïvement je pensais que nos deux tourtereaux renverseraient Big brother par leur simple amour des vieilles choses et leur passion pour le sexe... trop de happy-end à l'américaine m'a sans doute conditionné :-D

Je disais donc Orwell a plus forgé un modèle de totalitarisme (parfait, sans faille, inhumain) qu'un véritable univers romanesque. Un exercice de style réussi.

Ma note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Parch le Mer 13 Oct 2010 - 16:56

Shan-ze a écrit :
Code:
1984 est une dénonciation du totalitarisme nazi.

Je me permet d'ajouter "et du totalitarisme stalinien". D'après la préface de mon édition, Orwell a écrit ce livre à l'attention de ses camarades de gauche britanniques qui avaient un peu trop tendance à suivre Staline...

En 1948, date où Orwell rédige le livre, le nazisme c'est de l'histoire ancienne alors que le stalinisme est encore bien vivant. A la lecture du roman j'ai plus pensé aux méthodes soviétiques qu'aux méthodes nazies. Par exemple, l'effacement de personnages sur les photographies était une spécialité du régime soviétique. La haine dirigé contre l'ancien ami, au cœur du parti, soi-disant traitre idem (Staline Vs. Trotsky comme Big brother Vs. Goldstein dans le roman). L'idée de retourner ses ennemis aussi.

J'ai pu lire parfois l'idée simplificatrice que le nazisme était un totalitarisme guidé par la haine de l'être humain (= on élimine rapidement et efficacement les opposants) et communisme soviétique un totalitarisme guidé par l'amour de l'être humain (= on rééduque les opposants, on les envoie au Goulag car ils sont dans l'erreur mais pas perdus à jamais)...

Pour les retournements d'alliance également, le cas soviétique est très proche : Staline a besoin de faire effacer toute trace de sa courte mais décisive alliance avec Hitler (pacte germano-soviétique 1939-1941), en 1948 commence la guerre froide, Staline a cette fois besoin de mobiliser l'URSS contre les Etats-Unis, l'allié de 1942-1945...

En revanche, concernant la langue, des bouquins comme la langue du troisième Reich (non lu mais résumé ici) laissent penser qu'Orwell s'inspire plus du nazisme (même si je pense que la phraséologie soviétique devait être comparable).

Voilà pour mes petites réflexions historiques...
Je pense que c'est un livre du mois qui va susciter beaucoup de réflexion...

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Parch le Mer 13 Oct 2010 - 17:06

Dernier message, court cette fois-ci.

Pour ceux qui ont aimé le livre je conseille le film Equilibrium de Kurt Wimmer avec Christian Bale (2002). Un peu série B mais j'ai beaucoup aimé le scénario. Je ne sais pas si on peut parler d'adaptation puisqu'il s'agit d'une parfaite synthèse de trois classiques de la science fiction distopique : 1984, Le meilleur des mondes et Farenheit 451 (plus les deux derniers d'ailleurs). Un pari réussi selon moi en ce qui concerne le scénario et l'univers développé. Pour les scènes d'action c'est autre chose...

Et puis comme c'est un film américain vous savez d'avance qui gagne la fin :-)

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  cookie610 le Jeu 14 Oct 2010 - 8:42

1984

Note : 4/5

Résumé : voir le résumé de Shan_ze ci-dessus

Critique : Ca a été un livre difficile à lire, très pessimiste qui fait réfléchir et qui fait un peu peur aussi. Paradoxalement, même si la lecture est dure, j’ai vraiment accroché.

On découvre un monde contrôlé par la paranoïa, la peur d’être arrêté, vaporisé. Orwell imagine un monde inimaginable, né de son observation des régimes totalitaires allemand et soviétique de la seconde guerre mondiale : les télécrans, la propagande, la manipulation des chiffres, l’endiguement des enfants.

La dernière partie est vraiment dure à lire avec les scènes de torture, de lavage de cerveau mais elle est époustouflante. J’ai refermé le livre avec une sensation de malaise.

J’ai bien aimé l’annexe du novlangue qui est vraiment très intéressante et il pose une question grave : est ce qu’en inventant un nouveau langage, on peut empêcher l’homme de penser par lui-même ? J’ai bien aimé aussi vers le milieu du roman, les quelques chapitres du « livre interdit ». On comprend pas mal de choses sur le monde en 1984.

Je m’attendais à ce qu’O’brien ne soit pas clean comme personnage, la surprise de ce coté là n’a pas fonctionné. Par contre, j’ai trouvé que vers le milieu du roman, il y avait quelques passages un peu longs.

Je ne suis pas fan de la science-fiction mais je dois avouer que là, entre Globalia et 1984, le genre anticipation ne plait de plus en plus.

Un classique de la littérature que je voulais lire depuis un moment, et que je conseille à tous. Un livre qui marque profondément. Une très bonne suggestion, Calepin.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4638
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Philcabzi le Ven 15 Oct 2010 - 10:55

1984
Ed. Gallimard, 1950, c1948, ISBN 2-07-036822-X
Titre original: 1984 (traduit de l'anglais par Amélie Audiberti)

Ma note: 2/5

Mon avis:
J'ai été terriblement déçu par la lecture de ce classique de la littérature. Je m'attendais à être renversé, transporté par ce roman si connu. Au contraire, je me suis profondément ennuyé. Comme Parch, je considère aussi 1984 comme un essai plus qu'un roman. Si je me transpose à l'époque de sa sortie, j'avoue que ce livre a dû faire un choc énorme, mais aujourd'hui ce genre de récit n'est pas si nouveau. J'ai de loin préféré Globalia de Jean-Christophe Ruffin qui a décrit un monde réaliste sans nous ennuyer avec des discours trop lourds (c'est Prospéryne qui va être contente!!). Le contenu du livre est très intéressant mais, pour moi, sa forme est loin d'être à la hauteur. Je suis tout de même contente d'avoir lu ce bouquin car il est le précurseur de tant d'autres.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Calepin le Ven 15 Oct 2010 - 19:47

1984, de George Orwell
Éditions Gallimard, collection Folio
2009 pour cette édition, 407 pages

4e de couverture : « De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noir vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était un patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée. » George Orwell dépeint dans le prophétique 1984 un terrifiant monde totalitaire.

Mon avis : Tout à fait hallucinant ! Avec quelle folle lucidité Orwell nous fait plonger dans un monde totalitaire, où on sent l'odeur des jeunesses hitlériennes, de la Gestapo, ou de la police secrète soviétique et ses Goulags. Lire pareil roman est terrifiant en sachant ce qu'il a représenté, en partie du moins. On y retrouve ici beaucoup d'idées avancées par les dictatures de l'histoire en plus poussées, plus cruelles et plus folles.

D'entrée de jeu, il faut savoir que l'on est devant un roman qui s'approche dangereusement de l'essai, par moments. On a l'impression que les personnages ne sont que des prétextes pour véhiculer une idée. C'est entre autres pour cette raison que j'ai eu tant de difficulté à lire ce roman. Certains passages sont parfois lourds, quoique fort intéressants du point de vue d'un essayiste, mais ennuyeux pour un lecteur d'histoires. Divisé en trois parties bien distinctes dans le style, le livre donne à première vue un roman. En effet, c'est dans la première partie, en incluant une portion de la deuxième, où l'histoire, le récit en tant que tel, prend toute sa nature. D'un autre point de vue, c'est la partie que j'ai trouvée la plus longue étant donné le lot d'informations que l'auteur a répété un peu inutilement. La deuxième partie, c'est que le roman glisse vers l'essai. Et c'est là qu'on entrevoit tout le génie de George Orwell où il décrit une image bien sombre de la société capitaliste d'autrefois. Encore là, les parallèles avec notre époque sont faciles à faire. Toutefois, c'est vraiment dans la troisième partie que je n'ai pas pu m'arrêter de lire. À la fois cruel et instructif, on y voit le destin de Winston se rendre à son aboutissement et du même coup les revers cachés du Parti. C'est si bien réfléchi qu'on s'y prend au jeu.

Au final, tout simplement un classique qui ne vieillit pas, encore et toujours d'actualité, malheureusement.

4,5/5

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  cecile le Mer 20 Oct 2010 - 16:03

Je viens seulement de commencer le livre Laughing Je suppose que l'on peut mettre une critique jusqu'à la fin du mois ?
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Philcabzi le Mer 20 Oct 2010 - 16:31

Tu as même jusqu'à la fin du mois de novembre! Very Happy

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  cecile le Mer 20 Oct 2010 - 17:10

Philcabzi a écrit:Tu as même jusqu'à la fin du mois de novembre! Very Happy
Merci pour ta réponse, j'espère avoir quand même terminé avant fin novembre Laughing
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Cafrine le Mar 16 Nov 2010 - 8:11



1984 de George Orwell



La lecture de ce classique m’a laissée une impression mi figue mi raisin…

Winston est un personnage attachant et j’avoue avoir été rapidement convaincue par sa singularité vouloir être libre, nager à contre-courant. Son histoire d’amour m’a aussi transporté surtout qu’elle tombait à point nommée…la narration commençait à se perdre dans un discours dogmatique.

C’est bien là où le bas blesse. Les alternances entre la narration des aventures de notre Winston et les pavés sur assommants sur le novlangue, les lois aux allures d’essai m’ont désarçonné. Autant je trouvais le développement de George Orwell très intéressant autant le fait d’insérer dans un même ouvrage ces deux approches m’ont gênées, à la limite même du décrochage.

1984 demeure cependant une œuvre majeure qui à bien des égards nous montre qu’en 1948, l’on imaginait déjà les travers dans lequel le progrès allait nous plonger en 2010…
Ma note : 3/5.


avatar
Cafrine

Nombre de messages : 624
Location : Réunion/France
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2010 - 1984 de Georges ORWELL

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum