Alice FERNEY (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  nauticus45 le Dim 19 Juin 2011 - 14:54

Je suis très contente que ce roman t'ait plu, Lacazavent!
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  Lacazavent le Jeu 13 Oct 2011 - 15:51

Grâce et Dénuements d' Alice Ferney
Babel /304 pages






Dans un décor de banlieue, une libraire est saisie d'un désir presque fou : celui d'initier à la lecture des enfants gitans privés de scolarité. Elle se heurte d'abord à la méfiance, à la raillerie et au mépris qu'inspirent les gadjé. Mais elle finit par amadouer les petits illettrés, en même temps qu'elle entrevoit le destin d'une famille sur laquelle règne une veuve mère de cinq fils.


C'est un très beau livre, une véritable déclaration d'amour au pouvoir des mots et de la littérature. Les mots sont simples, l'écriture est fluide, l'histoire quasi irréelle se déroule avec lenteur. C'est par ailleurs presque trop lent, il m'a manqué de la vivacité, une forme de gaîté. J'ai également regretté que seule Esther est le droit à la parole, j'aurai aimé entendre d'autre point de vue.

4,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  matw25 le Jeu 13 Oct 2011 - 19:43

Je note ce titre Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  kattylou le Jeu 13 Oct 2011 - 20:07

Alice Ferney est dans ma LAL

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4010
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  Lacazavent le Ven 21 Oct 2011 - 20:48

Paradis Conjugal d' Alice Ferney
Babel / 389 pages




Quelle alchimie installe un couple dans la durée ? Aime-t-on toujours comme on le devrait ? Par quels doutes, quels regrets, quelles fêlures, quelles peurs le lien conjugal est-il quotidiennement menacé ? En attendant son mari, qui ne rentrera peut-être pas, Elsa Platte regarde avec ses enfants le film de Joseph L. Mankiewicz Chaînes conjugales, qui met en scène comme en miroir trois femmes confrontées à la crainte de perdre l'amour de leur vie. Son anxieuse rêverie se mêle à l'émotion cinématographique, sa
réflexion se nourrit des aventures des héroïnes... Une œuvre d'art peut-elle apporter du réconfort plus sûrement qu'une personne
? Dans une mise en abyme remarquable de sensibilité et de finesse psychologique, Alice Ferney rend hommage au pouvoir évocatoire du cinéma mais prouve magistralement que seule la littérature sait capter dans toutes ses nuances la vérité intime d'un être.

Un roman qui m'a laissé plutôt indifférente, j' ai eu beaucoup de difficulté à m' intéresser à l'autopsie de ce couple qui sombre, sombre encore et toujours. Mise à part la construction originale, je n'y ai pas trouvé grand chose à me mettre sous la dent, pour moi c'est une lecture qui restera fade avec une narration extrêmement lente. Je n'ai pas vu le film de Joseph L. Mankiewicz « Chaîne conjugales » qui forme la trame de fond et si je m'en tient à cette lecture, je n'ai pas vraiment envie de le voir. Un comble !

3/5



Les autres d' Alice Ferney
J'ai Lu / 381 pages





Lors d'une soirée d'anniversaire, un jeu de société destiné à mieux se connaître devient le révélateur de secrets de famille jusqu'ici
soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance. Avec délicatesse et cruauté, ce roman d'une rare finesse psychologique interroge la féminité, l'amour et les relations entre les hommes et les femmes.


Un idée de départ captivante, on se demande dès le début ce qu' il va bien pouvoir ressortir de ce drôle de jeu. On ne peut s'empêcher de s'interroger sur ce qui se passerait si nous y jouions. Le jeu est le miroir qui va permettre aux personnages de se révéler dans ce roman. On les découvre dans ce qu' ils ont de plus sombre, Alice Ferney retrace les parcours de vie de ses personnages avant de les laisser s'affronter les uns les autres dans une confrontation finale qu' on perçoit bien vite comme inévitable.
Par contre, j'ai été vraiment gênée par les redondances qui se font de plus en plus nombreuses au fil des pages. Cela pouvait-il en être autrement ? Le risque était dans l' idée même, la construction autour de trois axes : Choses pensées, Choses dites, Choses rapportées se prêtent au répétitions qu' elle n'a hélas pas réussi à éviter.

3,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  Shan_Ze le Jeu 31 Jan 2013 - 9:00

Grâce et dénuement d'Alice Ferney
(J'ai lu, 187 pages)




Ce livre c'est l'histoire d'une rencontre entre une Esther et une famille de Gitans. C'est Angéline, mère de cinq grands fils et grand-mère aussi, qui domine cette grande famille qui s'est installée sur un terrain vague de la commune. Esther, elle, est une bibliothécaire, elle vient tous les mercredis pour faire la lecture aux enfants.

Bien sûr, la façon de raconter d'Alice Ferney dans des grands paragraphes où sont inclus les dialogues m'a pas un déstabilisée. J'ai eu aussi du mal à retenir qui était fils ou fille de qui mais le style plein de poésie de l'auteur et cette rencontre entre deux mondes m'a ému, m'a touché. Chaque moment raconté est une découverte ; au fil des pages, j'avais l'impression de faire partie de ce petit monde, loin de tout. La ville ne veut pas les reconnaitre en tant qu'êtres humains, ils sont à l'écart. Un bel hommage de Ferney aux Gitans ! Un livre qui j'ai fait durer pour rester le plus longtemps avec eux.

Merci Caroeden pour la découverte de cette famille et de cette auteur !
Note : 5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7978
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  lalyre le Dim 21 Avr 2013 - 8:53

Cherchez la femme
Alice Ferney
Actes Sud 5 mars 2013
550 pages

Quatrième de couverture
Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur. Cherchez la femme raconte “l’histoire totale” de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s’établit, procrée, s’épanouit, subit l’épreuve du temps et la déchirure de l’infidélité…
Nos destinées affectives sont-elles libres ? De quel poids pèsent les rêves et les échecs de la génération précédente ? Quelles forces obscures (le passé, l’enfance, l’origine sociale, l’argent, la carrière professionnelle, les convictions, les valeurs) sont à l’œuvre dans la vie conjugale et menacent cet entrelacs fragile de deux solitudes engagées l’une envers l’autre ?
En forme d’étude de caractères, Cherchez la femme est un livre captivant, plein d’intelligence et d’humour, qui démonte a posteriori les mécanismes délicats d’un mariage et, ce faisant, dévoile à ses personnages les secrets de leur modeste épopée. Avec une écriture passionnée, Alice Ferney observe le stupéfiant voyage du couple, ses ravissements et ses dépressions, ses défenses et ses décompositions. Elle retrouve les mots de l’illusion et ceux de la querelle, ceux du rapprochement et ceux de la défaite. Ceux surtout qui permettent de répondre à la question que l’état de grâce renvoie toujours aux lendemains : qu’est-ce que s’aimer veut dire

Mon petit résumé
L’histoire commence par la rencontre entre Vladimir Korol, ingénieur des mines et la jeune Nina Javosky, une lycéenne de seize ans, elle rêve de devenir danseuse. Mais le destin en a décidé autrement car sitôt le couple uni par le mariage, Nina devient très vite maman de Serge , ensuite de Jean. Mais Serge devient très tôt l’un des principaux personnages, jeune garçon doué qui flatte l’orgueil de Nina. Il aime les filles sportives, il remarque Marianne Villette et bien qu’il n’aime pas l’idée du mariage, il se laisse convaincre par Marianne, un beau couple qui s’aime, ils ont trois enfants, il est ingénieur conseil et conférencier. Tout pour être heureux, mais Serge est imbu de lui-même et ambitieux, ne supportant pas la contradiction et de disputes en disputes sans fin, leur couple bat de l’aile. Cependant Marianne se défend, parle beaucoup, trop même, essaye de comprendre le comportement de celui qu’elle aime. Jean, l’autre fils de Vladimir et Nina passe presqu’inaperçu dans le roman, Quand à Nina qui boit beaucoup, cette femme dont Serge a hérité du caractère, ne cesse de disputer son mari Vladimir qui l’adore. Il y a aussi les parents de Marianne dont Brune la mère a tout fait pour humilier sa fille. Voila pour les personnages dont je ne saurais dire pour lequel d’entre eux j’ai une préférence.

Mon avis
Une histoire de couple mal assorti qui n’en finit pas, cela m’a souvent énervée, une étude de caractère que fait Alice Ferney allant jusqu’au plus profond des âmes, des portraits minutieux, mais c’est surtout l’histoire de ce couple dont les turbulences m’ont parfois parues fastidieuses. Cependant j’ai eu l’impression de connaître ces personnages attachants grâce à l’analyse très poussée par l’auteure. Un regard sur le couple, la vie, la famille, l’alcoolisme, la filiation et le sentiment amoureux se trouvant dans ce bon roman un peu long mais bien écrit. 4/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Grâce et dénuement

Message  nauticus45 le Dim 12 Mai 2013 - 19:15




  • Poche: 187 pages
  • Editeur : J'ai lu (28 février 2002)
  • Collection : J'ai lu
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290302759
  • ISBN-13: 978-2290302750,

Résumé:
Une famille de gitans qui s'est installée sur un ancien potager en ville voit un jour arriver Esther, une bibliothécaire qui a décidé de faire découvrir la lecture aux enfants de la famille. Angéline, l'aînée de la famille, renvoie Esther mais celle-ci revient chaque semaine, pendant des mois. A force de respect et de persévérance, Esther parvient à persuader Angéline de la laisser lire pour les enfants et progressivement elle se fait admettre de presque toute la famille. Mais Esther ne veut pas s'en tenir là, pour elle les enfants doivent être scolarisés...


Commentaire:

Ce livre est un très beau roman, un hymne à la lecture et à ce qu'elle apporte à chacun, mais aussi une belle leçon de respect et de tolérance. Il n'y a pas ici de leçon de morale à propos des gitans, de leur façon de vivre ou de la manière dont la société les rejette, mais juste une belle histoire faite de constats parfois amers mais, surtout, d'espoir.

4,5/5
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  kattylou le Lun 13 Mai 2013 - 11:20

Il est dans ma LAL depuis longtemps à chaque critique je me répète que je dois le lire
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4010
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  dodie le Mer 16 Juil 2014 - 14:03

Dans la guerre

Août 1914, la mobilisation générale oblige Jules à quitter sa ferme des Landes, sa femme et son fils. Tous pensent que la guerre sera courte et qu'il sera de retour pour Noël......
Commence alors pour Jules une guerre terrible qui le conduira de tranchées en champs de batailles. Il se lie d'une profonde amitié avec certains de ses compagnons d'armes dont son lieutenant. Tous jugent cette guerre inutile et n'aspirent qu'à la fin de ce cauchemar.
Sa femme Félicité reprend le travail de la ferme. En plus de l'absence de son mari déjà difficile à supporter, elle doit cohabiter avec sa belle-mère,Julia, acariâtre et sans-coeur.
Un autre personnage important est Prince, le chien de la maison. Ne supportant pas le départ de son cher maître, il va traverser la France pour le retrouver.

Ce roman est avant tout un véritable plaidoyer contre la guerre et les hommes qui la décident. Mais c'est aussi un très beau texte sur l'amour entre un homme et sa femme, sur l'amitié entre les hommes et la fidélité des animaux pour leur maître.

J'aime beaucoup l'écriture de Alice Ferney, simple, sensible et juste. Elle arrive à nous immiscer dans la peau des personnages, on tremble avec eux. 
Je n'émettrai qu'un petit reproche à ce roman: quelques répétitions et longueurs qui coupent malheureusement le rythme.
Ma note 4/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4936
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  petitemartine le Mer 16 Juil 2014 - 16:03

Je l'avais commencé il y a plusieurs années celui-là et puis laissé tomber sans véritable raison en fait  Question  Rolling Eyes, peut-être à cause de quelques longueurs ?  j'aime bien aussi son écriture. Il faudrait que je le reprenne, c'est l'année ou jamais !
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2702
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  nauticus45 le Jeu 17 Juil 2014 - 12:10

Oui, c'est tout à fait le moment de le reprendre! C'est vrai qu'il a quelques longueurs mais dans l'ensemble il est quand même très prenant et touchant.
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  Lacazavent le Ven 13 Fév 2015 - 10:16

Le règne du vivant d’ Alice Ferney
Actes sud / 208 pages


Quatrième de couverture :
Aiguillonné par la curiosité, et très vite porté par l'admiration, un journaliste norvégien s'embarque sur l'Arrowhead avec une poignée de militants s'opposant activement à la pêche illégale en zone protégée. À leur tête, Magnus Wallace, figure héroïque et charismatique qui lutte avec des moyens dérisoires - mais un redoutable sens de la communication - contre le pillage organisé des richesses de la mer et le massacre de la faune. Retraçant les étapes de cette insurrection singulière, témoignant des discours et des valeurs qui la fondent, Alice Ferney s'empare d'un sujet aussi urgent qu'universel pour célébrer la beauté souveraine du monde marin et les vertus de l'engagement. Alors que l'homme étend sur les océans son emprise prédatrice, Le Règne du vivant questionne le devenir de "cette Terre que nous empruntons à nos enfants" et rend hommage à la dissidence nécessaire, face au cynisme organisé.


Une lecture engagée mais qui est loin de m’avoir convaincue, l’ idée de mettre en scène l’ histoire autour de la présence d’ un journaliste à bord du bateau de ces militants écologistes, sans être particulièrement originale et plutôt maligne puisqu’elle apporte une très légère neutralitée aux propos.
On quitte le parti pris militant pour aller vers le témoignage, seulement une fois qu’ on a saisi (si tant est que l’ on ai encore besoin de nous le dire) que la capture des baleines à des fins « scientifiques » était une gageure, que la pêche était un massacre, les pêcheurs des meurtriers, que ceux qui sont qualifiés « d’eco-terroriste » était les sauveurs de la planète....etc ,   on a fait le tour de l’ ouvrage et c’est bien le problème.
Bien que l’ écriture soit agréable, le propos s’ essouffle très vite et apporte peu aux débats, les convaincus le resteront, les septiques sur la réelle portée et l’ efficacité des actions de ces Robins des bois des baleines des temps modernes le resteront quand aux autres il  y a peu de chances pour qu’ ils cessent.
C’est dommage le sujet est intéressant, sa manière de l’aborder moins.


À ceux qui risque d'avoir une réaction épidermique à lire mon avis, je précise, que mon propos n’engage que moi, que c'est un avis sur un roman et non sur une idée et qu' il est une évidence que ces pêches me révoltent.


3,5/5  

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  lalyre le Mer 2 Nov 2016 - 9:33

Ferney Alice        
  Le règne du vivant   
 Babel novembre 2016     
ISBN 978-2330035952    
205 pages

Quatrième de couverture
Aiguillonné par la curiosité, et très vite porté par l'admiration, un journaliste norvégien s'embarque sur l'Arrowhead avec une poignée de militants s'opposant activement à la pêche illégale en zone protégée. À leur tête, Magnus Wallace, figure héroïque et charismatique qui lutte avec des moyens dérisoires - mais un redoutable sens de la communication - contre le pillage organisé des richesses de la mer et le massacre de la faune. Retraçant les étapes de cette insurrection singulière, témoignant des discours et des valeurs qui la fondent, Alice Ferney s'empare d'un sujet aussi urgent qu'universel pour célébrer la beauté souveraine du monde marin et les vertus de l'engagement. Alors que l'homme étend sur les océans son emprise prédatrice, Le Règne du vivant questionne le devenir de "cette Terre que nous empruntons à nos enfants" et rend hommage à la dissidence nécessaire, face au cynisme organisé.

Mon avis
On pourrait dire que ce roman est une sorte de reportage écrit par un journaliste ayant accompagné Magnus Wallace sur les océans, celui-ci pour sauver la faune marine n’hésite pas à détruire les bateaux des trafiquants, des usines flottantes faisant commerce d’ailerons de baleine. Un passage affreux ou ils assistent aux découpages d’ailerons pour ensuite rejeter le requin toujours vivant da l’océan. Il y est question de gros sous car les gouvernants et le capitalisme laissent les animaux se faire massacrer. Dans ce roman on imagine facilement les drames inquiétants car je me pose la question, Que va-t-il rester pour les générations futures ?    Il faut dire que  ce reportage présenté comme un roman est très réaliste et l’on sait que ce seront toujours les plus forts qui par leur puissance et leur avidité vont provoquer l’anéantissement des animaux que ce soit dans les océans ou sur terre. Quelle inconscience et quelle aberration !!  Alice Ferney avec habilité a écrit ce livre qui nous emporte, intéressant, militant et fait réfléchir sur le respect de la vie humaine. Que ce soit un roman, un reportage ou un récit, peu importe car il a le pouvoir d’éveiller les consciences et que chacun de nous participe avec ses moyens pour lutter contre cette dévastation…..4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  lalyre le Sam 19 Aoû 2017 - 16:26

Ferney Alice     
Les bourgeois      
Actes Sud 16 août 2017   
ISBN 978 2 330 08177 5     
 349 pages

Quatrième de couverture
Ils se nomment Bourgeois et leur patronyme est aussi un mode de vie. Ils sont huit frères et deux soeurs, nés à Paris entre 1920 et 1940. Ils grandissent dans la trace de la Grande Guerre et les prémices de la seconde. Aux places favorites de la société bourgeoise – l’armée, la marine, la médecine, le barreau, les affaires –, ils sont partie prenante des événements historiques et des évolutions sociales. De la décolonisation à l’après-Mai 68, leurs existences embrassent toute une époque. La marche du monde ne décourage jamais leur déploiement.

De Jules l’aîné à Marie la dernière, l’apparition et la disparition des personnages, leurs aspirations et leurs engagements rythment la formidable horlogerie de ce roman très différent d’une simple saga familiale. Car c’est ici le siècle qui se trouve reconstruit par brèves séquences discontinues, telle une vaste mosaïque où progressivement se détachent les portraits des dix membres de la fratrie – et un peu leurs aïeux, et déjà leurs enfants.

Sur cette vertigineuse ronde du temps, Alice Ferney pose un regard de romancière et d’historienne. À hauteur de contemporain elle refait la traversée. Allant sans cesse du singulier au collectif, du destin individuel à l’épopée nationale, elle donne à voir l’Histoire en train de se faire, les erreurs, les silences coupables, les choix erronés qu’explique la confusion du présent. Ample et captivant, Les Bourgeois s’avère ainsi une redoutable analyse de nos racines : un livre qui passe tout un siècle français au tamis du roman familial.
Mon avis
C’est tout un siècle que l’on revit en compagnie des membres de la famille Bourgeois. Mathilde et Henri ont eu dix enfants, deux filles et huit garçons cela sur fond de la Grande Histoire qui sépare la vie privée des héros du roman qui commence début du XXème siècle  et se termine en 2016. La narratrice en ouvrant l’album de famille, chemine jusqu’en 1869, l’année de la naissance de Valentine qui est vraisemblablement la racine de l’arbre généalogique. Revenant au voyage de noce de Mathilde et Henri, ils deviendront une source dans une épopée de l’incarnation, de ce temps révolu ou les naissances et les décès étaient plus nombreux qu’aujourd’hui, comme si la famille alors était une multiplication qui subit des soustractions. Les fils grandissent et voilà, c’est déjà l’été 1914. L’Allemagne a déclaré la guerre à la France, puis de photo en photo les années se mélangent et les grands événements de la Grande Histoire aussi. Ils sont tous croyants, les enfants sont bien éduqués tous vont chez les scouts, c’est ainsi que le père l’a décidé. Les Bourgeois représente la bonne société, on connait la destinée des enfants de cette famille, ils font carrière dans l’armée et dans la marine, dans la médecine ou au barreau. 1940/45, la guerre, le combat contre les nazis, ils ont des fils prisonniers, il y a la chasse aux juifs. Bien plus tard la guerre d’Indochine, Hiroshima et encore plus tard la guerre d’Algérie. Donc revivre le siècle avec  la descendance des Bourgeois, ces descendants qui traversèrent les guerres, la montée du fascisme, ils apprirent les camps, ils furent les témoins de cette déchirure dans l’étoffe du temps, que dire de plus sans trop dévoiler, sinon que c’est un très bon roman  décrivant un siècle passé faisant penser à l’évidence que le passé est derrière nos yeux mais que notre énergie est nécessaire pour vivre dans l’espace étiqueté d’aujourd’hui…..5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  dodie le Dim 20 Aoû 2017 - 10:09

Encore un de noté !Tu es redoutable pour ma PAL wink
dodie
dodie

Nombre de messages : 4936
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice FERNEY (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum