Maxence FERMINE (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maxence FERMINE (France)

Message  gallo le Dim 2 Nov 2008 - 19:11

De : Calou (Message d'origine) Envoyé : 2003-03-07 18:13
Maxense FERMINE : Neige
éditions Arléa et Seuil Points

A la fin du XIXème siècle, au Japon, le jeune Yuko s'adonne à l'art difficile du haïku. Afin de parfaire sa maîtrise, il décide de se rendre dans le sud du pays, auprès d'un maître avec lequel il se lie d'emblée, sans qu'on sache lequel des deux apporte le plus à l'autre. Dans cette relation faite de respect, de silence et de signes, l'image obsédante d'une femme disparue dans les neiges réunira les deux hommes. Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l'amour ont la fulgurance du haïku. On y trouve aussi le portrait d'un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s'affronte aux forces de la vie. (quatrième de couverture)

Note: 5/5

Si vous aimez la poésie, ce petit conte est un petit bijou ! J'ai adoré !!!
Mieux vaut le lire qu'en parler, jugez plutôt :

"En vérité, le poète, le vrai poète, possède l'art du funambule. Ecrire, c'est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d'un poème, d'une oeuvre, d'une histoire couchée sur un papier de soie. ecrire, c'est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre. Le plus diffisile, ce n'est pas de s'élever du sol et de tenir en équilibre, aidé du balancier de sa plume, sur le fil du langage. Ce n'est pas non plus d'aller tout droit, en une ligne continue parfois entrecoupée de vertiges aussi furtifs que la chute d'une virgule, ou que l'obstacle d'un point. Non, le plus difficile, pour le poète, c'est de rester continuellemnt sur ce fil qu'est l'écriture, de vivre chaque heure de sa vie à hauteur du rêve, de ne jamais redescendre, ne serait-ce qu'un instant, de la corde de son imaginaire. En vérité, le plus difficile, c'est de devenir un funambule du verbe."

Je l'ai dégusté comme du petit lait. Il ne fait même pas 100 pages et se lit très (trop) vite. C'est un conte presque "oriental" par son histoire, la manière de la raconter, et surtout la philosophie de vie qui s'en dégage. L'amour, la mort, la création sont les principaux thèmes abordés dans une écriture dépouillée et poétique.
Je vous le conseille !

Réponse
De : Polo Envoyé : 2003-03-07 19:11
Que c'est beau!

Réponse
De : Laetitia Envoyé : 2003-03-08 15:01
Calou, je partage ton point de vue sur ce petit roman. Comme un "soie" qui aurait été réussi



De : Calou Envoyé : 2003-05-31 02:49

Maxense FERMINE : Billard blues
Edit. Albin Michel 2003

Snif, déçue, je suis déçue. Le moins bon de Fermine. Trois histoires qui tournent autour du blues, du billard et du poker. Un brin de poésie mais plutôt des récits sans grande saveur. Mon préféré, le deuxième, Jazz blanc.
Quelques beautés relevées tout de même:

"Le jazz, disait-il, c'est de la haute couture. Tu peux jouer chaque soir la même mélodie, en utilisant les mêmes notes, ce ne sera jamais tout à fait la même. Chaque pièce est unique. Comme si tu brodais une robe différente chaque fois avec l'aiguille de ton saxophone et le fil de la musique. De loin, tu pourrais croire qu'il s'agit toujours de la même robe. Mais si tu y regardes d'un peu plus près, tu t'aperçois que la finition n'est jamais la même." p.75-76

"Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire. Une fois la musique envolée et le morceau terminé, il ne doit rester que du bonheur... Sinon ça ne sert à rien. Strictement à rien !" p.123


J'ai préféré et de loin chez Fermine sur le thème de la musique Le violon noir.

Note: 3/5



De : nimbus Envoyé : 2003-09-06 15:52
J'ai lu "Neige" de Maxense FERMINE hier, dans la soirée.
Lecture facile, et très agréable, j'ai bien aimé! C'est effectivement un petit conte philosophique, très réussi dans la forme, stylisé dans le sens où tout ce qui ne contribue pas à la "morale" de l'histoire est écarté.
Je n'ai tout de même pas été totalement conquis! J'ai trouvé que le récit était un peu trop convenu, et pas assez abouti. Difficile d'être plus précis sans révéler la fin, ce que je ne veux pas faire.
Le message reste banal, et le parallele avec la vie d'écrivain attendu!

M. Fermine est jeune, je pense (comme Polo) qu'il nous donnera le meilleur après la quarantaine!
Bon livre quand même! Note 4 / 5


De : cuné Envoyé : 13/06/2004 16:58
Maxence Fermine : Amazone
Albin Michel 260 p.

En Amazonie, dans une ville qui n'existe pas sur les cartes, créée de toute pièce autour d'un bar par un ex-militaire devenu riche et fou, apparaît un jour sur le fleuve rouge un piano blanc sur un radeau, sur lequel joue merveilleusement bien et de manière tout à fait incongrue un musicien noir tout de blanc vêtu.
Le musicien et son piano débarquent, jouent leur avenir aux dés, puis entraînent quelques personnes dans leur destinée....

Pas convaincue ! ça se lit d'une traite, c'est assez poétique mais guère imaginatif à mon goût. Une petite bluette, un gentil conte assez agréable mais qui ne me laissera pas de souvenir impérissable...

3/5


De : petitesandra64 Envoyé : 14/06/2004 20:16
Neige, de Maxence Fermine

C'est bizarre, vous êtes d'accord pour dire que c'était super ou au moins correct, moi j'ai trouvé ça totalement inintéressant.
Je n'ai vu aucune poésie.
L'histoire m'a paru sans intérêt.
Je n'ai vu aucune morale.
C'était blanc comme le paysage qu'il décrit, morne, ennuyeux.
Je vais vite l'oublier.
Qu'ai-je donc loupé? Ca m'énerve, si au moins quelqu'un avait ressenti la même chose que moi ça me rassurerait.
Heureusement c'était court, mais j'ai remarqué que c'est souvent quand c'est court que ça ne m'intéresse pas. J'aime les pavés, les personnages appronfondis, l'impression que j'ai, lorsque je referme un livre, d'avoir vécu quelque chose de fort qui ne me quittera pas de sitot.
Un texte court m'interesse s'il est très percutant, dans celui-là rien ne m'a accrochée.

Ma note: 1/5

De: Tribouille
Amazone, Albin Michel.

Rêverie musicale sur un paysage

"D'abord la musique d'un piano"[...]"C'est, dit-on, le piano blanc qui rêve."

Entre ces crochets, toute l'histoire, en boucle. Une musique qui arrive par le fleuve, une musique qui surgit du fleuve. Bien sûr on raconte l'aventure d'un certain Amazone Steinway, mais comme le nom l'indique, on reste avec les deux éléments fondamentaux.

Ce livre se lit avec plaisir. Pourquoi un pianiste noir remonte -t-il le fleuve Amazone avec un piano blanc ? Atteindra-t-il le lointain territoire des Indiens Yanomami ?

De même que le pianiste entraîne des aventuriers dans son périple, - chacun sait que sur le fleuve Amazone les blancs rêvent d'aventure, même l'épicier lit "l'Odyssée" !, Maxence Fermine entraine le lecteur dans un univers de fantaisie poétique.

Pourquoi donc nous expliquer totalement les origines et le but de ce périple ? La rêverie sur le blanc (le piano) et le noir (le pianiste) suffisait, pour que de touche blanche en touche noire, à mon tour, sur le fleuve des notes, je rêve...

De cet auteur, le livre le plus appprecié est "Neige", le moins goûté serait "le thé", trop dilué :-)

tribouille-rotko



De : Chantal5500 Envoyé : 21/04/2005 21:00
Maxense FERMINE : AMAZONE
Albin Michel - 260 pages.

Un matin, à Esmeralda village, sur le Rio Negro aux eaux rouges, au fin fond de la forêt amazonienne, débarque un drôle de radeau supportant un magnifique piano à queue blanc, devant lequel est assis un homme noir tout de blanc vêtu, qui joue superbement du jazz.....

C'est un bien joli conte auquel nous convie Maxence Fermine. L'écriture est légère, légère, avec de la musique en fond sonore, avec des brins de poésie, des brins d'humour, des clichés (dans le bon sens du terme) nous rappelant des scènes cinématographiques. Il n'y a aucun temps mort, on vit complètement dans l'histoire et ma foi, j'ai passé un très, très agréable moment de lecture plein d'enchantement. Encore un auteur que je relirai....

4,25/5


De : Chantal5500 Envoyé : 27/04/2005 12:04
Maxense FERMINE - NEIGE
Editions Feryane - 160 pages.

Un petit bijou, ce livre. C'est un merveilleux conte japonais. C'est de la poésie écrite en prose. Je l'ai lu deux fois à la suite, et la deuxième fois encore plus lentement. Je n'ai pas envie de raconter l'histoire pour laisser le plaisir de la découverte au futur lecteur. Je voulais faire une longue citation, mais Calou l'a déjà faite (exactement la même que celle que j'avais retenue) plus haut. Je ne peux qu'ajouter que j'achèterai ce petit livre aussitôt que j'en aurai l'occasion pour pouvoir le relire quand j'en aurai envie.
5/5


De : lalyre7032 Envoyé : 26/11/2005 16:55
Tango Massaî - Maxence Fermine

Une armée rebelle vient d'investir la ville de Tabora qui vit de l'or et des épices.A sa tête un homme qui s'appelle Tango Massaï,il proclame le droit de vivre libre et ce combat va écumer ce qui était une cité sublime.

Mon avis:J'ai trouvé ce livre très décevant par rapport aux autres de cet auteur,j'ai souvent décroché par manque d'intêrêt.
2,5/5
Lalyre


Dernière édition par Gallo le Dim 2 Nov 2008 - 19:20, édité 1 fois
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  gallo le Dim 2 Nov 2008 - 19:19

Réponse
De : cuné Envoyé : 29/11/2005 07:39
Je n'en ai lu qu'un de Maxence Fermine mais franchement je n'ai pas envie de retenter l'expérience. Avec le recul me reste le souvenir d'un livre "facile", pas franchement mauvais, non, mais sans grand intérêt.
Mais je comprends très bien que tu puisses aimer Chantal, c'est assez "contes" comme écriture, on peut se laisser bercer, si on est réceptif...


De : clochette Envoyé : 29/11/2005 23:12
Opium - Maxence Fermine
Albin Michel - 175 pages

Charles Stowe, dont le père tient une célèbre boutique de thé à Londres, décide de partir à la recherche des thés les plus purs et les plus rares au cœur de la Chine.

Il s’embarque donc pour l’Asie, l’esprit avide d’aventures. Une fois en Chine, avec l’aide d’un irlandais, immigré en Chine depuis quelques années, il parvient à remonter toujours plus loin dans les secrets de la production du thé et dans les vallées secrètes où il est cultivé. Il y rencontrera une femme aussi mystérieuse que belle et goûtera en même temps qu’aux thés les plus exquis à la langueur de l’opium…

Comme toujours Maxence Fermine nous livre là un magnifique conte plein de mystère et de sensualité. Cela se lit tout seul et c’est beau, très beau. Un peu de rêve et d’histoire merveilleuse dans notre monde parfois trop réel…

Note : 4 / 5

Clochette

Réponse
De : clochette Envoyé : 29/11/2005 23:16
Cuné : je comprends qu'on puisse ne pas aimer.
C'est vrai que c'est assez spécial comme écriture. D'ailleurs je pense qu'on peut effectivement appeler ça des contes. En tout cas, c'est comme ça que je les appelle.
Et donc il faut être réceptif à ce type d'écriture/forme narrative pour apprécier. Mais j'avoue que j'ai toujours adoré les contes (Andersen, Grimm, Perrault...). Je crois que je les ai presque tous lus !
Ca doit être mon petit côté fleur bleue

Clochette


De : lalyre7032 Envoyé : 09/12/2005 19:32
L'apiculteur - Maxence Fermine

Aurélien est un grand rêveur qui s'imagine pouvoir faire couler de l'or à profusion,il fait un grand voyage en Afrique pour trouver la falaise aux abeilles,il l'a vue mais n'est ce pas un rêve??Revenu dans sa belle Provence,il essaie de recrèer ce rêve mais ce sera un fiasco.

Mon avis; Ce que je puis dire c'est que j'ai lu ce livre comme un conte avec de la poésie,du rëve qui a créé de belles images qui trottent dans ma tête et tout ce miel, mmmmm y a bonUn livre trop court à dévorer.
Lalyre 4/5



De : clochette Envoyé : 11/01/2006 21:27
L'Apiculteur - Maxence Fermine
J'ai Lu - 222 pages

Aurélien Rochefer est un chercheur d’or. Peu importe la forme que prendre cet or : miel, pierre, couleur… Cet or est dans ses rêves depuis toujours. C’est sa quête et elle le conduira de sa Provence natale jusqu’au confins de l’Afrique pour qu’il trouve sa voie.

Comme tous les livres de Maxence Fermine, l’Apiculteur est un livre plein de poésie. Un conte qui nous interroge au travers de ses personnages sur le sens de la vie, les rêves, les obsessions et passions.
J’aime toujours

Note : 4/5

Clochette

De : doriane99 Envoyé : 03/01/2007 11:17
Neige - Maxence Fermine

Yuko Akita a deux passions : le haïku et la neige ! Il part en formation pour parfaire son art chez un vieil homme aveugle. Une femme mystérieuse réunira leurs destinées...

Même si le livre est "daté", l'histoire est intemporelle, on y parle d'art, d'amour, d'éternité. Un petit livre qui m'a beaucoup fait penser à "Soie" et... comme dans ce dernier, les phrases sont courtes, évocatrices mais... j'ai trouvé qu'il y manquait quelque chose.
3/5


De : loutarwen Envoyé : 03/04/2007 19:05
Neige de Maxence Fermine:

Un petit livre plein de poésie, de charme, de simplicité et de blancheur. J'ai lu ce petit conte en quelques heures il y a une semaine ou deux.
La lecture est facile et rapide. Mais un peu trop rapide à mon goût pour entrer tout en entier dans le roman et en apprécier toutes les subtilités.
J'ai pourtant beaucoup apprécié ce livre. Une histoire pleine d'amour: l'amour de la neige, l'amour de Neige, l'amour de la poésie. Je ne peux pas me retenir de vous donner un petit extrait :
" Ce fut un voyage vers le soleil de son coeur. La pureté du monde et de sa lumière s'offrait à son regard. En marchant lentement sur le chemin, Yuko ressentit une joie pure et étincellante. Il était libre et heureux. Il emportait pour seul bagage l'or de sa foi en l'amour et en la poésie."
(p.36)

Et un petit deuxième (oups):
"L'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre, c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. Le plus difficile c'est d'avancer sans tomber. "
(p.50)

Ma note:
4/5.


De : lalyre7032 Envoyé : 05/01/2008 16:01
Le labyrinthe du temps - Maxence Fermine
Albin Michel2006 , 247 P.

Labyrinthe,une île de nulle part, reprise sur aucune carte,entourée de remous meurtriers qui ne laissent personne s'en échapper. 1803, une histoire qui commence en Russie lorsqu'un moine,l'archimandrite Vassili Evangelisto est envoyé aux Cyclades pour évangéliser les peuples qui ne connaissent pas le message de Dieu.Une mission qu'il n'accomplira pas car un naufrage va le faire échouer sur les côtes de Labyrinthe,une île aux étranges sortilèges,le moine a réussi à sauver un mystèrieux coffret mais il en faudra deux autres pour avoir accès au pouvoir de vérité,Les trouvera t-il ? Notre ami se lie d'amitié avec les habitants de l'île qui vivent au rythme de la clepsydre,des évènements étranges se passent sur cette île,par exemple des nuées de papillons bleus annoncent un bienfait ou une catastrophe.Un territoire qui frôle le fantastique, ,notre moine et d'autres naufragés sauront t-ils sortir de ce lieu magique ou maléfique???Car ceux qui ont essayé de le quitter ont payé un lourd tribu.....

J'ai aimé ce conte qui nous transporte dans un autre monde ou l'on fait la connaissance de gens heureux,une terre isolée qui semble se suffire à elle-même,on se laisse bercer par cette fable écrite avec des mots simples.Un livre de détente que je recommande.....
4,5/5
Lalyre

De : Azurelia7 Envoyé : 13/10/2008 11:19
OPIUM - Maxence Fermine
Albin Michel, 2002

En 1838, l'Anglais Charles Stowe, dont le père est un commerçant renommé en thé et épices, décide de partir en Chine, pour percer le secret des thés vert, bleu et blanc, alors inconnus en Angleterre. Aidé par Pearle, un ami Irlandais, et Wang, le gardien de la vallée sacrée, il explore le fleuve vert, apprend les secrets de la réussite du thé. Dans ce paysage rêvé, Charles tombe amoureux de Loan, ex-femme du seigneur du thé Lu Chen, dont personne n'a jamais vu le visage.

En pleine période de guerre de l'opium entre l'Angleterre et la Chine, amoureux comme jamais et voulant faire de Loan sa femme, Charles Stowe va entreprendre un périlleux voyage, où il fera une dangereuse rencontre : l'opium.

Un très beau roman, très poétique qui rend hommage au thé. Une jolie écriture qui invite à l'évasion, une part de merveilleux qui nous fait rêver.
"Le goût du thé s'acquiert au fil du temps. Le poison de l'opium, lui, ne s'oublie jamais". M. Fermine

Ma note : 5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Lacazavent le Mar 4 Nov 2008 - 11:05

De : Lacazavent Envoyé :04/11/2008 09:04
Amazone - Maxence FERMINE

Albin Michel, 260 pages


Un fleuve rouge et sur ce fleuve, un piano blanc, un musicien noir, une musique de jazz qui s'oppose au silence de la forêt Amazonienne.
Ode à la musique, Odyssée d'un piano blanc au coeur de la forêt et puis un voyage en sept étape pour se plonger au fond de nous;


Ce qu'il y a de fascinant ce roman est que dans le plus grand silence et alors même que vous venez de refermer ce livre, vous entendez encore le son d'un piano, les quelques notes d'une musique de jazz qui s'en vont et vous laisse dans votre fauteuil, seul, avec vos hallucinations.
L'univers est singulier entre poésie et conte, son style simple rend aux mots leur pouvoir évocateur.
Alors pour vous mettre l'eau à la bouche voici les premières lignes :

"D'abord la musique d'un piano. Une musique légère, rythmée et colorée d'accords de jazz, qui descendait le long de l'amazone, caressait de ses arpèges la surface de l'eau, glissait d'arbre en arbre, de feuillage en feuillage et allait lentement mourir sur les berges du fleuve. (...)"


Ma note : 4,75/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le tombeau d'étoiles

Message  Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 10:42

Le tombeau d'étoiles Maxence Fermine Albin Michel 2007
220 P.
.C'est à la mort de son ami Julien Roche que Didier Vandoeuvre,seul survivant des faits de cette époque qui se sont passés en 1945 dans un petit village de Savoie,décide de raconter ses souvenirs.A cette époque Didier y vit avec ses parents,il y a un café "Le verre galant "tenu par la belle Eleonore, chacun s'y réunit ,prenant un verre,discutant,jouant aux cartes,le narrateur s'y rend quotidiennement étant amoureux d'Eleonore sans jamais oser se déclarer.Un jour Julien ,son frère François et deux amis travaillent dans les vignes,ils entendent une suite de pétarades ,puis plus rien.Quelques instants plus tard des allemands armés surgissent devant eux,les accusant d'avoir tué deux allemands,malgré leurs dénégations ,les quatres jeunes gens sont emmenés à la Kommandantur.Tous sont déclarés morts mais Julien n'est que blessé par les balles des allemands ,jeté dans le fleuve avec ses compagnons d'infortune ,il est sauvé par Didier,il le soigne et le cache jusqu'à la fin de la guerre....Eleonore semble très touchée par la mort d'un des maquisard tué par accident après la fusillade ,elle vend son bistrot,part et l'on n'entend plus parler d'elle.Une vie de regrets et de remords pour Didier qui a cinquante ans maintenant,reçoit une visite,apprend ce qu'est devenue Eleonore et arrive à se décharger du secret qui a pesé sur son âme pendant toutes ces années.

Vraiment un très beau roman,inspiré de faits réels,écrit avec beaucoup de sensibilité,c'est beau avec une pointe d'amour ,de la poèsie,des métaphores,des passages que j'ai relus plusieurs fois tellement l'écriture est belle et fluide.Le narrateur nous conte les horreurs,les trahisons sans trop insister mais j'ai ressenti toutes les émotions décrites dans ce petit bijou qu'il faut lire,Je le recommande vivement. 5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Azurelia le Lun 17 Aoû 2009 - 8:58

Billard blues
Albin Michel, 2003

Trois nouvelles au cœur de ce livre, qui lient le jeu, la musique et les Etats-Unis : au fil des pages, on rencontre John Lee Hooker, qui joue près d'un Al Capone fan de billard à Chicago ; la chanteuse Diana King à New York ; des joueurs de poker totalement fous à Las Vegas...
Le récit est simple, entrainant, et ces trois nouvelles permettent l'évasion, le temps d'une partie de jeu.

J'avais beaucoup aimé le roman Opium de Maxence Fermine (il faisait même partie de mon Top 3 pour l'année 2008), une nouvelle fois je ne suis pas déçue ! Une écriture facile, certes, mais beaucoup de poésie.

Ma note : 4,5/5
avatar
Azurelia

Nombre de messages : 29
Location : Paris / France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  veilleur le Mer 10 Mar 2010 - 21:11

Neige
Editions Arléa, 1999


Funambulisme

Voici un livre très court mais très beau que j'ai lu lors de sa parution mais que je me suis surpris à relire avec autant de plaisir. Neige fait partie de ces livres hors du temps, fulgurants, traçant une histoire d'amour qui transcende les pays, les époques ; qui parle à la fois de contemplation, de pureté, de poésie, de blancheur et de couleur, d'amour inconsolé, de légèreté. Quand la neige du jeune Yuko rejoint Neige, la femme funambule de Sosoki, cela donne un mélange étonnant d'où le lecteur sort ébloui et en apesanteur comme un flocon. Ce livre est composé de 54 courts chapitres, que l'auteur n'a pas pu réduire aux dix-sept syllabes d'un Haïku, mais qui n'en sont pas moins forts. C'est beau et c'est fort. C'est tendre et adamantin. C'est frais et chaleureux à la fois. Ce livre fait partie de ces petites pépites que l'on trouve parfois et que l'on garde précieusement au chaud.

Veilleur
avatar
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 52
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Lisalor le Dim 3 Oct 2010 - 14:47

Le papillon de Siam - Maxence Fermine



En janvier 1860 au Cambodge, épuisé par la traque sans fin de l’insaisissable "papillon de Siam", Henri Mouhot découvre, enfouie sous une végétation tentaculaire, une cité perdue. Où qu’il pose les yeux, ce ne sont que portiques, chapiteaux, coupoles, bas-reliefs se découpant sur l’azur du ciel et l’émeraude des forêts. Angkor, cité de silence et de mystère, hantée par la légende de la déesse aux bijoux d’or et de jade et du Roi lépreux, Angkor la maudite vient de sortir de longs siècles de sommeil et d’oubli.

Mon avis : C'est la première fois que je lisais un roman de l'auteur français Maxence Fermine et je dois dire que ce ne sera pas le dernier car j'ai passé un excellent moment de lecture et d'ores et déjà un second livre m'attend dans ma PAL : "Billard Blues".

Le papillon de Siam est l'histoire vraie de l'aventurier français méconnu Henri Mouhot, né en 1826 à Montbéliard. A l'âge de 18 ans il part enseigner le français en Russie. Il épouse la petite-fille de l'explorateur anglais Mungo Park. Complètement inconnu mais de par son prestigieux mariage, il obtient une bourse de ce pays pour aller chasser l'espèce protégée "le papillon de Siam".

Il débarque en 1958 à Bangkok et part découvrir Le Siam, Le Cambodge, Le Laos. Il n'attrapera jamais le papillon mais fera découvrir la cité d'Angkor, l'ancienne capitale du royaume des Khmers.

C'est en cherchant son fameux papillon dans les forêts au fin fond du Laos qu'il meurt en 1861 pris de fièvre étrange.

Un superbe livre d'aventure romancé, sous fond d'histoire vraie. Un livre que je conseille à tous les amoureux de voyages. Une écriture agréable, un style fluide, un vrai régal.
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 46
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Cyrielle le Dim 3 Oct 2010 - 15:05

Je le note il m'a l'air très tentant !
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7350
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  mawani le Mer 6 Oct 2010 - 18:17

Ah!! il me tente celui-là.!!!

Et puis Montbéliard, c'est à 15km de chez moi.
Je vais me documenter (agréablement) sur l'histoire de
nos aventuriers locaux....
avatar
mawani

Nombre de messages : 80
Age : 54
Location : Belfort :franche comté
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Clochette le Mer 6 Oct 2010 - 19:00

Ah c'est pour Zozinette alors aussi
C'est amusant, c'est une auteur que j'appréhende, et du coup, j'ai dû mal à me lancer (Elle a pourtant de très bonnes critiques un peu partout)
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  zozinette le Mer 6 Oct 2010 - 20:23

Ah! ici il est très connu Henri Mouhot parce que il y a partout une rue, une salle, n'importe quoi à son nom !!
Faudrait que je tente de le lire ( ils doivent obligatoirement l'avoir à la bibliothèque ou alors j'y comprends plus rien ! Laughing )
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Liza_lou le Dim 27 Mar 2011 - 15:10

Le violon noir
(Points, 125 pages)

C'est un violon noir qui exhale une plainte de femme lorsqu'on y joue. Et celui y joue est soit un fou, soit un génie. Erasmus, le luthier vénitien, dernier dépositaire des secrets de fabrication des grands Stradivarius va raconter à Johannes Karelsky, jeune musicien français enrôlé dans l'armée Napoléonienne, le terrible secret qui le ronge depuis des années et qui le lie à ce mystérieux violon noir...

Un court récit où le style fluide et cristallin de Maxence Fermine éclipse tout le reste. Tout en douceur et en nuance, l'auteur nous relate cette histoire mi-fantastique mi-imaginaire où le réel se mélange avec l'illusion pour donner un ensemble surprenant. Des champs de batailles au carnaval de Venise, la mélodie douce amère de Fermine nous emmène à la suite d'une histoire où la poésie et la délicatesse sont les mots d'ordre.

Un récit très beau, charmant en un mot où la plume de Maxence Fermine est en fait la raison principale de lire cette histoire. J'ai beaucoup pensé à Alessandro Barico et à son roman Soie en lisant Le violon noir puisque j'ai trouvé les styles de ces deux auteurs très proches. Un joli récit dramatique très bien écrit et que j'ai bien apprécié.

Ma note : 3,5/5
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  dodie le Mar 22 Nov 2011 - 21:58

L'apiculteur

Notre héros est un jeune provençal qui délaissant la culture de la lavande décide de devenir apiculteur. Un peu déçu par une première tentative désastreuse, il décide de partir à la recherche d'or en Afrique. Son but est de revivre un rêve qui le hante.
Après un long voyage jonché de belles rencontres mais aussi de dangers ( nous sommes à la fin du XIXéme) il revient sans or mais avec une foi renouvelée en l'avenir et retourne à son élevage.

Ce petit livre est à mi-chemin entre le roman initiatique et un véritable conte moderne, rempli de poésie.
Au -delà de l'histoire, l'auteur nous donne à réfléchir sur les passions, voire les obsessions qui guident notre vie. Est- ce pour vivre un inaccessible rêve que nous nous levons tous les matins? Et si finalement le bonheur que nous cherchons se trouvait tout simplement à nos côtés?
Ce petit roman se déguste doucement comme une friandise ( au miel....) et apporte un peu de douceur et d'optimisme dont nous avons tous besoin.
Une belle lecture et une belle découverte 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  lalyre le Mer 14 Nov 2012 - 17:50

Noces de sel
Maxence Fermine
Albin Michel mai 2012
119 pages

Quatrième de couverture
"Si tu ne t'enfuis pas à tout jamais de cette ville, ton sang se répandra bientôt sur le sable. Tu as vécu un seul amour, un bel amour, et tu n'en connaîtras jamais d'autre."

Le nouveau roman de l'auteur de Neige possède la beauté rouge et or des tragédies antiques.
A Aigues-Mortes, où l'on vit du sel, de la vigne ou des arènes, le ténébreux Valentin Sol, face au taureau, est le meilleur des "raseteurs". Depuis toujours, il aime la fille du boulanger, la blonde Isoline, dont le père s'oppose mystérieusement à leur mariage.
A trois heures de l'après-midi, sous le soleil implacable de la Camargue, le destin des amants va se jouer. Inexorable.
Mon avis.
Que voila un beau petit roman, une histoire de famille et d’amour contrarié dans le pays de manades, des vignes et des sauniers, une histoire de mariage, avant et après, drames humains. Cela sur fond de taureaumachies, on pourrait dire que c’est un roman du terroir si l’histoire n’était pas aussi tragique, dommage que l’on devine très vite la fin du roman. Secrets de famille, amour et désespoir et traditions font que je recommande ce petit livre. Je ne peux en dire plus, ce serait dévoiler l’histoire 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Réaliste-romantique le Mer 24 Mai 2017 - 1:47

Neige

Dans le Nord du Japon, un garçon devient poète, inspiré par la neige qui l’entoure une grande partie de l’année. Le bruit de son talent se rend jusqu’à la cour impériale, le poète impérial lui rend visite pour apprécier son talent. Il reconnaît la force des haikus du jeune homme, mais constate que ceux-ci manquent de couleurs. Il enjoint le jeune homme à devenir apprenti chez un peintre. Le jeune homme hésite, mais se met néanmoins en route, succombant presque à une tempête de neige.

Charmant récit sur la beauté, la simplicité et le mariage entre les différents arts. Le récit comprend aussi une histoire d’amour qui ne tient qu’à un fil.

4/5

RR

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1961
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxence FERMINE (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum