Chloe HOOPER (Australie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chloe HOOPER (Australie)

Message  Aurore le Mer 25 Aoû 2010 - 16:16

Chloe Hooper est née en 1973 à Melbourne, où elle a grandi avant de venir étudier à New York.



Son premier roman, Un vrai crime pour livre d'enfant, paru en 2002 la révèle puisqu'il est sélectionné dans le cadre de l'Orange Prize, remis chaque année à un auteur de langue anglaise. Celui-ci connaît un large succès critique. Après cet ouvrage semi-autobiographique, mêlant policier, roman d'apprentissage, roman historique et conte pour enfants, l'écrivain d'alaisse la fiction pour se consacrer au reportage. Inspirée par une affaire qu'elle a couverte pour le journal The Australian, Chloe Hooper raconte dans Grand Homme l'enquête conduite lors de la mort d'un Aborigène dans une prison de Palm Island en 2004, pour dénoncer la discrimination et la violence raciste, toujours d'actualité. Celui-ci est paru lors de la rentrée littéraire de 2009.

(Biographie extraite d'Evene et de Fluctuat)

Un vrai crime pour livre d'enfant - Chloe Hooper
(Christian Bourgois, 2002, 291 p.)




Je ne peux m'empêcher de vous mettre la couverture du poche, sorti chez Points et que je trouve très belle.



J'avoue débuter cette critique sans trop savoir comment la mener car le propre de ce livre c'est que tout est un jeu de miroirs. Je m'explique : la narratrice, Kate Byrne, est une jeune institutrice de 23 ans fraichement arrivée à Pointe du Cygne Noir. Elle a laissé ses parents, qu'elle aime tant, pour commencer sa vie loin des regards pleins d'attente. Mais Kate, loin du parfait modèle d'institutrice, entièrement vouée à ses élèves, mène une relation adultère avec Thomas Marne, le bel avocat mystérieux et parent d'élève assidu.

Elle est où alors la mise en abyme?
Eh bien la femme de Thomas, Veronica, vient de faire paraître un livre Meurtre à Pointe du Cygne Noir qui a fait polémique puisqu'il s'intéresse à un fait-divers réel qui a fait sensation dans la petite bourgade par le passé. Une jeune assistante a été tuée. Son employeur et amant, médecin, n'a plus eu qu'à continuer sa vie démolie car sa femme a dans le même temps disparu. Qui a tué qui? Voilà donc la question sous-jacente du livre dans le livre.

Kate a bien sûr lu le fameux ouvrage qui a défrayé la chronique. Dans sa propre situation, dans sa relation à l'homme d'un autre, elle retrouve toutes les menaces et toutes les ombres qui planaient déjà sur la pauvre assistante retrouvée sauvagement assassinée.
On trouve donc dans l'intrigue principale tous les parallèles que Kate dresse avec l'histoire fictionnelle qu'elle a lu un peu auparavant. Plus les rumeurs enflent, plus le voile tend à se lever sur sa propre relation adultère, moins la jeune fille assume. D'autant que Thomas, son amant, ainsi que sa compagne semblent se complaire du malaise de plus en plus prégnant. Leur fils Lucien est un enfant étrangement sérieux, à l'écart de tous, comme si la vie ne l'avait déjà pas épargné.

Voilà pour le fil conducteur ! J'espère n'avoir perdu personne en route car c'est compliqué de parler de cette mise en abyme sans évoquer en plus les noms des personnages du fait-divers qui viennent aussi, de leur présence, imprégner le roman. J'en suis volontairement restée aux trois acteurs majeurs de ce huis-clos étouffant car malsain. Qu'on se sent mal à l'aise lorsque Grace organise une sortie scolaire et que dans les accompagnateurs Veronica est de la partie elle aussi !

J'ai particulièrement aimé le récit dans le récit. Au départ j'avoue avoir été assez désorientée car cette seconde histoire, racontée en italiques et entièrement liée à la première, est comme un conte animalier. Tous les animaux se réunissent pour assister au spectacle du cadavre gisant au sol. On se demande au départ quel est le lien avec la véritable narration puis les connexions s'établissent entre elles et l'histoire coule de source, formidablement orchestrée.

Ce livre est un prêt d'une bibliothécaire qui m'avait vu m'intéresser à la littérature australienne. Je n'étais vraiment pas convaincue par le fond de l'histoire mais en lisant les premières pages je n'ai pu qu'approfondir car tout est prenant dans le style de Hooper. Elle a su allier suspense (on ne sait, jusqu'à la fin, quel sera le dénouement), roman d'apprentissage et conte pour enfant. Vous serez surpris mais tous les ingrédients sont là !

4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chloe HOOPER (Australie)

Message  Shan_Ze le Ven 16 Mai 2014 - 22:57

J'ai lu il y a une dizaine d'années Un vrai crime pour livre d'enfant, je suis totalement passée à côté.  Neutral 

Et pourtant, j'ai acheté Grand homme de cette auteur le sujet m'intéressait.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7404
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chloe HOOPER (Australie)

Message  Lacazavent le Sam 17 Mai 2014 - 6:46

Very Happy cela me semble en plein dans mes goûts, je le note.
Merci Aurore

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chloe HOOPER (Australie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum