HESIODE (Grèce antique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HESIODE (Grèce antique)

Message  Franillon le Mar 10 Aoû 2010 - 21:10

HESIODE (Grèce antique)



Hésiode a dû vivre au huitième siècle avant l’ère chrétienne. Il était probablement originaire d’Ascra en Béotie. Son père devait être assez fortuné car ses deux fils plaidèrent pour partager sa succession. Persès, le frère d’Hésiode aurait reçu la plus grosse part en corrompant les juges. Mais Hésiode devint plus riche par son mode de vie frugal et fut assez généreux pour aider son frère à plusieurs reprises. C’est pour tenter de le ramener à la sagesse qu’il composa le poème Les travaux et les jours. Il fut vainqueur d’un concours de poésie ouvert à Chalcis en Eubée par le fils du roi Amphidamas. Soupçonné de viol il fut tué par les frères de la prétendue victime, qui le jetèrent dans la mer. Trois jours plus tard son corps fut rapporté par des dauphins et il fut enterré en grande pompe. Ses assassins, pour échapper à la poursuite, s’élancèrent dans une barque de pêcheurs mais ils furent foudroyés au milieu de la traversée…



Les Travaux et les Jours. D’après les spécialistes, ce poème n’est pas arrivé jusqu’à nous dans sa totalité. Il commence par invoquer les Muses, puis s’adresse à son frère Persès. Il raconte la fable de Pandore, décrit les cinq âges du monde, donne des conseils tantôt à son frère, tantôt aux souverains, des préceptes pour l’agriculture, pour la navigation et recommande des pratiques superstitieuses pour l’exécution des travaux champêtres ou pour l’observation des jours propices et funestes. En adressant à son frère des maximes de sagesse et de vertu, d’économie domestique et rurale, il cherche à exciter chez ses contemporains le goût du travail



La Théogonie. Ici, Hésiode passe en revue la foule de dieux qui composaient le polythéisme. Il fait remonter jusqu’au chaos les innombrables anneaux de la chaîne de cette généalogie céleste, et sa lyre a peuplé la terre et le ciel, les enfers et la mer des divinités créées par l’imagination ou admises par la crédulité d’une nation enthousiaste.



Le Bouclier d’Hercule. Ce texte est encore bien moins complet que la Théogonie et Les Travaux et les Jours. Il semblerait qu’il résulte de passages de deux autres ouvrages non conservés et dont on ne sait même pas avec certitude s’il faut les attribuer en totalité à Hésiode. Le bouclier d’Achille dans l’Iliade aurait pu servir de modèle à celui d’Hercule. La description du Bouclier d’Hercule est faite dans le style homérique, mais si le Bouclier d’Achille ne contenait que huit sujets principaux, le Bouclier d’Hercule en renferme un bien plus grand nombre.



Cette présentation s’inspire largement de l’Essai sur Hésiode d’A. Bignan.



Mon avis : Lecture intéressante et instructive mais assez difficile à suivre, surtout pour la Théogonie car il est extrêmement difficile de s’y retrouver dans cette multitude de dieux et dans leurs amours, jalousies, coups fourrés, etc. En fait l’essai d’A. Bignan est peut-être la partie la plus intéressante de ce petit livre, d’ailleurs sans cet essai la lecture du texte d’Hésiode serait assez ardue, sauf peut-être pour Les Travaux et les Jours. Mais cela nous permet aussi de découvrir la vie au temps d’Hésiode. Ma note : 3,5 / 5
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum