Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 2 Aoû 2010 - 12:01

Philip M. Margolin
1944-

Marié et père de deux enfants, Phillip Margolin a été avocat d'assises avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Sur les traces de John Grisham et Thomas Harris, ses romans à suspense démontent les rouages des affaires criminelles. Il est l'auteur de huit romans qui sont des best-sellers aux Etats-Unis (Le dernier homme innocent, Justice barbare...) . La Rose noire (1994) a été publié dans vingt-cinq pays et a même été adapté à la télévision en 2004.
Source

Bibliographie

Supreme Justice (2010)
Fugitive (2009)
Executive Privilege (2008)
Proof Positive (2006)
Lost Lake (2005) - Le cadavre du lac
Sleeping Beauty (2004) - Sleeping Beauty
Ties That Bind (2003)
The Associate (2002)
Wild Justice (2000)
The Undertaker's Widow (1998)
The Burning Man (1996)
After Dark (1995) - Les heures noires
Gone, But Not Forgotten (1993) - La rose noire
The Last Innocent Man (1981) - Le dernier homme innocent
Heartstone (1978) - Une pierre dans le coeur

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 2 Aoû 2010 - 12:16

La rose noire
Ed. Albin Michel, 1994, c1993, 381 pages, ISBN 2-266-06839-3
Titre original: Gone but not forgotten (traduit de l'américain par William Olivier Desmond)

Ma note: 5/5 coeur

4ème de couverture:
Aucune trace de violence. Juste une rose noire sur un lit vide, à côté d'un billet épinglé sur l'oreiller : "Disparue... Oubliée." Comme le faire-part d'un meurtre inexplicable. Et quelques jours plus tard, un corps de femme - ou ce qu'il en reste -, puis deux, puis trois...
À dix ans d'intervalle, un monstre à deux visages terrorise deux petites villes américaines. On le croyait mort lors de son arrestation à Hunter's Point, il resurgit à Portland. Nancy Gordon, qui avait enquêté sur la première affaire, est prête à tout pour démasquer le tueur à la rose, fût-il promoteur respecté, futur ministre, Mr Hyde ou Barbe Bleue en personne...

Mon avis:
Il est extrêmement difficile de faire le résumé de ce bouquin sans vous dévoiler trops de chose, j'ai alors choisi de publier la quatrième de couverture qui est pas mal fidèle au bouquin. Par contre, il ne faut pas croire que nous allons suivre seulement Nancy Gordon, mais nous allons plutôt accompagner de toute une série de personnages qui dévoilent l'histoire petit à petit, par tâtonnement, qui se trompent ou interprètent mal certains faits. L'action de ce livre est rapide et nous mets sur les nerfs (donc nous empêche de dormir!) et nous allons de rebondissements en rebondissements jusqu'au dévoilement final. J'ai trouvé qui a fait quoi vers le milieu du bouquin mais ça ne change rien au fait que je voulais à tout prix savoir ce qu'il advenait de certains personnages (je sais cette phrase ne dit pas grand chose mais lisez le livre et vous comprendrez!). L'auteur a un très grand talent pour attirer et capturer l'attention du lecteur et j'ai senti une grande maîtrise du sujet. Bref au ancien/nouvel auteur à découvrir!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  zozinette le Lun 2 Aoû 2010 - 12:20

Ca m'intéresse, je note.
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 2 Aoû 2010 - 17:25

Ah... j'en avais un peu entendu parlé de ce livre. Je ne sais pas pourquoi il n'est dans ma LAL mais je vais y rémédier. Merci Phil!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  aurora22062002 le Mar 3 Aoû 2010 - 20:08

Je note


Aurora
avatar
aurora22062002

Nombre de messages : 959
Age : 37
Location : EMMERIN, FRANCE
Date d'inscription : 27/10/2008

http://auroraetlapassiondeslivres.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Ven 3 Sep 2010 - 20:46

Philcabzi, avais adoré ton propos et ta critique m'a décidé de craquer: ai commandé aussi sec et vraiment bien fait!
Merci!

L'action de ce livre est rapide et nous mets sur les nerfs (donc nous empêche de dormir!) et nous allons de rebondissements en rebondissements jusqu'au dévoilement final. J'ai trouvé qui a fait quoi vers le milieu du bouquin mais ça ne change rien au fait que je voulais à tout prix savoir ce qu'il advenait de certains personnages (je sais cette phrase ne dit pas grand chose mais lisez le livre et vous comprendrez!). L'auteur a un très grand talent pour attirer et capturer l'attention du lecteur et j'ai senti une grande maîtrise du sujet. Bref au ancien/nouvel auteur à découvrir!
moi aussi, ai mal dormi, mais l'ai terminé ce soir, dormirai donc sûrement mieux!
un tout bon policier, aussi bien foutu qu'un John Grisham....

ma note 5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Sam 4 Sep 2010 - 1:23

Ça fait toujours plaisir de voir quelqu'un partager son enthousiasme pour un livre! Je suis très contente que tu ais aimé Noémie. J'ai deux autres titres de lui dans ma PAL, je verrai ce que ça donne.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

En fuite, de Philip Margolin

Message  Shamash le Jeu 7 Avr 2011 - 14:58



Ce nouveau roman de la collection « Spécial suspense » des éditions Albin-Michel appartient au genre polar (ou thriller) judiciaire, domaine où les américains excellent et dont Philip Margolin est un des fleurons. C’est un genre littéraire où se côtoient John Grisham, dont le roman la loi du plus faible est un modèle du genre, Scott Turow ou Steve Martini avec son célèbre personnage d’avocat, Paul Madriani. Cette collection « Spécial suspense » compte des auteurs aussi différents que Sylvie Granotier, Patricia MacDonald, Maud Tabachnik ou Peter Robinson, dont le seul point commun consiste en un savoir faire évident pour susciter chez le lecteur le désir incoercible de tourner la page afin de pouvoir découvrir le fin mot de l’histoire. Philip Margolin se débrouille pas mal dans ce domaine.

Ex-avocat à la Cour suprême de l’Oregon, il est bien placé pour nous montrer les dessous du système judiciaire américain, son fonctionnement et les retournements de situation invraisemblables qu’il permet parfois. Nous retrouvons dans ce roman le personnage d’Amanda Jaffe, avocate bien entendu brillante (tant qu’à faire, autant ne pas lésiner sur les qualités de l’héroïne), qui va démêler une histoire complexe dans laquelle le lecteur va croiser un dictateur africain totalement allumé (portrait craché d’Idi Amin Dada), un milliardaire américain sans scrupule et un ancien gourou injustement accusé du meurtre d’un jeune et prometteur sénateur (le fils du milliardaire), sénateur qui avait la curieuse idée d’être, par ailleurs, le mari de la maîtresse du gourou en question (j’espère que vous suivez).

Deux points forts dans ce roman : ses personnages secondaires, parfois originaux et fortement campés et une intrigue bien ficelée qui permet un rebondissement final aussi inattendu que bienvenu.
Je parlais de l’originalité des personnages secondaires car pour ce qui est de l’héroïne de notre histoire, c’est une tout autre histoire ! Amanda Jaffe, digne fille de son père Franck, lui-même ténor du barreau, a en effet un seul défaut : celui de n’avoir que des qualités. Philip Margolin n’apprécie pas le personnage de l’enquêteur (ou de l’avocat pour ce roman) déjanté, obligé pour tenir le coup de mettre des antidépresseurs dans sa bouteille de whisky quotidienne. C’est son droit, mais là il fait très fort, et il y a de quoi être lassé de la perfection extrême représentée par le personnage d’Amanda. On peut même se demander si pour le coup Margolin ne fait pas preuve, ce faisant, d’originalité : aucun auteur contemporain n’ose plus créer des personnages aussi lisses qu’avantageux. Car notre Amanda a tout pour plaire à sa future belle famille : belle plante, championne de natation qui ambitionne d’être sélectionnée dans l’équipe US pour les jeux olympiques, dotée d’une intelligence à faire passer Einstein pour un malheureux demeuré, son caractère bien trempé lui permet de se tirer de toutes les situations difficiles, aussi bien dans le prétoire que face à d’impitoyables tueurs.

Côté cœur, elle vit une histoire d’amour très sage (elle est aussi d’une fidélité exemplaire) avec un jeune et talentueux procureur, bien de sa personne et bien propre sur lui et doté des mêmes incroyables qualités que sa compagne, natation mise à part. Ajoutez à cela qu’Amanda est remarquablement intuitive, sympathique et d’une conscience professionnelle à toute épreuve. Cerise sur le gâteau : elle s’entend très bien avec son avocat de papa qui est aussi son modèle dans le travail. Même pas l’ombre d’un conflit œdipien mal réglé à se mettre sous la dent : c’est assez terrifiant pour le lecteur.

Heureusement, il y a les personnages secondaires qui, eux, sont loin d’être parfaits. À commencer par Charlie Marsh, petit escroc séduisant, ayant tâté de la prison avant de connaitre la célébrité et la richesse en devenant le gourou Gabriel Sun et en écrivant un best-seller international « La Lumière en vous ». Accusé de meurtre, Marsh a dû quitter les États-Unis pour se réfugier dans un pays africain, chez le sanguinaire dictateur Jean-Claude Baptiste, se trouvant ainsi à l’abri d’une procédure d’extradition. Ayant eu la bonne idée (pour l’intrigue du livre) de devenir l’amant de Bernadette, la femme du président, il doit quitter précipitamment son pays d’adoption et revenir aux USA afin de ne pas être découpé en menus morceaux — et plus si affinités — comme la malheureuse Bernadette.
La première partie du roman se déroule donc au « Batanga », pays africain presque imaginaire. Philip Margolin se lâche totalement en nous décrivant les rapports entre Marsh et Baptiste, le fonctionnement au quotidien et les crimes hallucinants de celui-ci. Il parvient à créer dès le début du roman une attente autour de la personne de Marsh qui, menacé par les hommes du président, doit quitter le pays pour sauver sa vie.
Margolin n’est pas un styliste, il utilise pour créer le suspense un langage simple, efficace, sans fioriture, et ça fonctionne plutôt bien. Le personnage de Marsh comporte suffisamment d’ambiguïtés pour être intéressant, et alors qu’il est présenté comme séducteur, lâche, amoureux de l’argent, manipulateur, l’auteur parvient malgré tout à le rendre attachant et même sympathique. Bel exploit !
La deuxième partie du livre se déroule donc aux Etats-Unis. Marsh étant revenu, il va être accusé du meurtre du sénateur Arnold Pope Junior, qui s’est passé douze ans plus tôt, et Amanda sera chargée de sa défense. Le roman bascule dans une intrigue habilement menée, où Charlie doit défendre sa vie contre un homme de main de Baptiste ainsi qu’un ancien codétenu, tout en assurant sa défense et en étant poursuivi par un mystérieux tueur. Il s’agira pour Amanda de l’innocenter, ou en tout cas de faire en sorte qu’il soit lavé des accusations qui pèsent contre lui.
Cette quête sera menée de main de maître, et Philip Margolin a réussi à trouver des rebondissements aussi variés que crédibles à cette histoire de vengeance, d’argent et d’amour. Les scènes de prétoire, souvent centrales dans ce type de thrillers, sont réduites au minimum. Largement suffisantes pour mettre en valeur les immenses qualités d’Amanda Jaffe (dont plus personne ne doute) elles ne submergent pas le bon déroulement d’un scénario qui est suffisamment complexe pour prendre le lecteur dans ses filets.
Au final, « En fuite » est un roman d’une lecture agréable, bien ficelé, astucieux, sans doute pas inoubliable (*) mais qui m’a fait passer un bon moment.


(*) Mis à part le personnage d’Amanda, dont aucun individu normalement constitué ne pourra jamais oublier les extraordinaires qualités.

En fuite
Philip Margolin
Broché : 366 pages
Editeur : Albin Michel (6 avril 2011)
Collection : Spécial suspense
avatar
Shamash

Nombre de messages : 66
Location : Cévennes
Date d'inscription : 16/06/2010

http://unpolar.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Ven 14 Oct 2011 - 10:56

Le dernier homme innocent
Ed. Albin Michel, 1999, c1981, 307 pages, ISBN 2-266-10231-1
Titre original: The last innocent man (traduit de l'américain par Olivier Desmond)

Ma note: 3.5/5

Résumé:
David Nash est un avocat à la défense, au criminel, de grand talent. Succès par dessus succès lui apporte la gloire et la fortune mais fini par épuiser l'homme, par lui gruger l'âme. C'est qu'il prend lentement conscience que de donner une bonne défense à des clients qu'il sait être coupables, d'arriver à les faire acquitter sur des points de droit ou des détails techniques, de voir dans leurs yeux la lueur de la récidive, et bien il ne le peut plus. Alors lorsqu'il rencontre Larry Stattford, accusé du meurtre d'une policière, c'est comme une bouffée d'air frais car il le croit vraiment innocent. Le procès semble déjà gagner mais...

Mon avis:
J'en aurais encore long à dire mais je ne voudrais pas révéler l'histoire. J'ai encore une fois bien aimé ce roman de Phillip Margolin même si ce n'est pas du tout un coup de coeur comme le fut La rose noire. C'est qu'il y a toute une partie de l'histoire qui est invraisemblable et qui ne s'imbrique pas bien dans la trame du récit. L'histoire d'amour n'est clairement pas le genre d'écriture qui sied bien à cet auteur, c'est articificiel, beaucoup trop rapide. Bien sûr cette histoire d'amour a un grand rôle à jouer dans le procès en tant que tel mais le poid qu'il y en a donné est beaucoup trop important comparé aux conséquences. Par contre, tout le questionnement de l'avocat sur la justice est intéressant. Son combat intérieur face au fait qu'il s'enrichit à sortir du pétrin de réels criminels nous donne un aperçu de ce monde très complexe.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip M. MARGOLIN (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum