Keigo HIGASHINO (Japon)

Aller en bas

Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Shan_Ze le Ven 23 Juil 2010 - 22:46

Keigo HIGASHINO est né le 4 février 1958 à Osaka, c'est un auteur de romans policiers japonais.

(Je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations sur lui...)


Dernière édition par Shan_Ze le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:51, édité 1 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7839
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  s-lewerentz le Sam 24 Juil 2010 - 6:49

La maison où je suis mort autrefois - Keigo Higashino

Résumé
Sayaka ne va pas très bien : son époux est en voyage pour six mois à l'étranger, elle a tenté de mettre fin à ses jours et la garde de sa fille a été confiée à ses beaux-parents. Son mal-être est dû à son incapacité à se souvenir de sa petite enfance, avant ses cinq ans. De plus, les albums photos familiaux ne contiennent aucune photo d'elle à cette période. Ce sentiment qui avait toujours été présent en elle est ravivé, à la mort de son père, par une enveloppe qu'elle trouve dans les affaires de celui-ci. Elle contient un plan d'accès à une maison perdue dans les montagnes et une clef. Pensant qu'elle y trouvera peut-être une réponse à ses questions, elle demande à son ancien petit ami de l'y accompagner. Sur place, ils découvrent une maison apparemment abandonnée mais dont l'intérieur est meublé, le frigidaire rempli, toutes les horloges arrêtées à la même heure, et d'autres détails troublants. Ils trouvent également le journal d'un jeune garçon et comprennent bientôt qu'un drame s'est joué là.

Commentaire
J'ai adoré; un gros coup de coeur ! Ce qui est formidable, c'est que le roman n'est pas une histoire de fantômes ni un histoire policière. C'est une histoire, certes étrange et froide, mais qui parle en réalité tout simplement de la mort. L'écriture est très belle, douce, sereine. On est envahit par un sentiment de malaise mais on veut savoir ce qui s'est passé. Ce qui m'a le plus frappé, et ce qui est, je pense, une grande force du livre, c'est le silence qui règne tout du long.
A lire absolument !

Auteur
Keigo Higashino est né en 1958. C'est un des auteurs de romans policiers les plus appréciés au Japon et il a reçu plusieurs prix. Il a également réalisé plusieurs films.

5/5

(éd. Actes Sud, coll. actes noirs, 2010)


Dernière édition par s-lewerentz le Mar 27 Juil 2010 - 5:47, édité 1 fois
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Cyrielle le Sam 24 Juil 2010 - 9:31

Je crois que je vais le noter celui ci!!
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7826
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  kattylou le Sam 24 Juil 2010 - 22:01

je l'ai noté aussi .
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3888
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Shan_Ze le Lun 26 Juil 2010 - 9:05

La maison où je suis mort autrefois de Keigo Higashino
(Actes noirs, 254 pages)



J'ai été attirée par ce auteur parce que j'avais lu un manga en quatre tomes adapté d'un de ses romans : Heads, l'histoire d'une jeune homme qui change après une greffe de cerveau après avoir reçu une balle dans la tête lors d'un hold up. Le ton mené par l'auteur dans l'histoire un peu irréelle m'avait beaucoup plu, j'étais constamment en haleine.

Dès les premières pages de La maison où je suis mort autrefois, j'ai ressenti la même sensation, le mystère s'installe, beaucoup d'interrogations, atmosphère oppressante...

Une enquête rien que dans une maison c'est excitant et mais aussi... inquiétant. Au fil des indices trouvés, on avance dans la découverte de la vérité. Pas vraiment de temps mort, on est pratiquement toujours dans l'action.

Peut-être juste une petite déception, celle de ne pas toujours comprendre du premier coup, les déductions "évidentes" des protagonistes, car l'action est dans un contexte japonais.

Je n'accroche pas souvent aux policiers ou thrillers mais celui-ci m'a séduite ! Vivement sa prochaine publication en français !

Note : 4.75/5


Dernière édition par Shan_Ze le Lun 26 Juil 2010 - 9:35, édité 1 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7839
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Ladybug le Lun 26 Juil 2010 - 9:19

Shan_Ze a écrit:[...]

Je n'accroche pas souvent aux policiers ou thrilles mais celui-ci m'a séduite ! [...]
Je suis comme toi, alors je crois que je vais me laisser tenter par cette lecture.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Invité le Lun 26 Juil 2010 - 10:40

Je ne connaissais pas du tout, je note. Merci Shan-Ze.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Shan_Ze le Lun 26 Juil 2010 - 12:15

J'espère que ça vous plaira si vous le lisez.
Je n'ai pas mis de résumé mais celui-ci de s-lewerentz est déjà très bien fait !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7839
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Cyrielle le Lun 26 Juil 2010 - 12:24

Je le lirai c'est sûr je l'ai mis dans ma liste pour mon challenge 2011, un roman, un mois, un pays.
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7826
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Fabienne le Lun 26 Juil 2010 - 18:32

Je le note également.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Cyrielle le Lun 16 Juil 2012 - 9:07

LA MAISON OU JE SUIS MORT AUTREFOIS
Voir plus haut pour le résumé.
Ma note: 4.5/5
J'ai tout de suite été emportée par l'atmosphère particulière de ce roman. Pesante, mystérieuse. J'ai adoré suivre les déductions des deux personnages et l'avancé de leur enquête, jusqu'au dénouement final.
Il y a quelques éléments que j'ai réussi à deviner avant Sayaka et son ex petit ami mais cela reste une très bonne énigme.
Un roman qui se lit d'une traite, que je vous conseille pour découvrir la littérature japonaise.
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7826
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  noemiejardine le Mer 1 Aoû 2012 - 19:20

Un café maison



  • Broché: 256 pages
  • Editeur : ACTES SUD (2 mai 2012)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330006136
  • ISBN-13: 978-2330006136
Présentation de l'éditeur:
Dans une maison des beaux quartiers de Tokyo, Yoshitaka
Mashiba annonce froidement à .son épouse Ayané qu'il va la
quitter et qu'elle ne doit pas en être surprise, puisqu'elle n'a pas
respecté les conditions du contrat qui les liait en ne lui donnant
pas d'enfant. Qui plus est, il a rencontré une autre femme, et il
veut reprendre sa liberté. Elle décide alors de partir passer
quelques jours chez ses parents, à Sapporo. Le surlendemain,
on retrouve le cadavre de Yoshitaka gisant dans son salon à
côté d'une tasse de café renversée. Kusanagi et son équipe sont
dépêchés sur les lieux. Prévenue, l'épouse de la victime rentre
de Sapporo, et visiblement l'inspecteur n'est pas insensible à
ses attraits. Sur le front de l'enquête, il est rapidement établi
que le café bu par Mashiba contenait de l'arsenic, mais le
meurtre a autrement toutes les apparences du crime parfait.
Soupçonnant Ayané Mashiba, la collègue de Kusanagi prend
alors contact avec le physicien Yukawa, qui a déjà aidé la
police dans le cadre d'affaires apparemment insolubles. Il
refuse d'abord de l'aider, mais change d'avis lorsqu'elle lui
apprend que les sentiments de Kusanagi pour la suspecte
semblent l'égarer. Keigo Higashino reprend le couple
Kusanagi-Yukawa, déjà rencontré dans Le Dévouement du
suspect X, et noue une nouvelle fois une énigme pleine de
nuances, dans la-quelle séduction et déduction se livrent à une
joute délicieuse qui fait tout le charme de ce roman, couronné
du prix Naoki, l'un des plus prestigieux au Japon.



Hé le ratzerates, ne connaissais pas cette auteur...quelle petite merveille!
la description d'un crime parfait, vraiment passionnant!

une fois ouvert, je n'ai plus pu lâcher ce bouquin, l'ai dévoré en une après-midi non stop - quand il fait si chaud, lire est la seule option non? -enfin, pour qui n'aime pas l'été au-delà de 25 degrés!

Un très bon polar, y'a tout ce qu'il faut pour moi,
du suspense, des personnages bien décrits, très attachants
sauf la victime qui mérite bien son sort....
aucun horrible modus operandi détaillé style gore qui fait flipper...
des analyses psychologiques pas mal faites du tout et c'est ponctué de détails sur le thé, les fleurs et le patchwork....
au final, un bouquin sympa en diable...
5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  anna44 le Ven 3 Aoû 2012 - 11:44

Ca me tente bien Smile J'aime l'ambiance dévoilée par la 4e de couv...
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  dodie le Mer 8 Aoû 2012 - 14:41

La maison où je suis mort autrefois

Pour le résumé je vous renvoie aux précédents très bien faits!
Il s'agit du premier "polar" japonais que je lis. D'ailleurs je ne suis pas trop d'accord avec cette classification car bien qu'il y ait un mystère au départ, que nos deux héros veulent clarifier, je l'ai surtout lu comme un roman d'ambiance.
J'ai été happée dès les premières pages et l'ai lu d'une traite. Bien sûr on veut connaître le fin mot de l'histoire mais plus encore que l'intrigue c'est l'atmosphère étrange presque étouffante de cette maison dans laquelle je me suis sentie comme enfermée qui m'a empêchée de le refermer.
L'écriture joue un rôle essentiel dans mon ressenti. L'auteur dévoile petit à petit des indices mais tout est révélé en douceur. Il n'y a pas de phrases choc et d'ailleurs la plupart du temps on devine avant les protagonistes ce qu'ils vont pouvoir déduire de leurs trouvailles. J'avoue cependant que je n'avais pas pensé à la toute fin de l'histoire.
Cette lecture fut pour moi une excellente découverte!
Ma note 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4846
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  noemiejardine le Mar 14 Aoû 2012 - 15:44

la maison où je suis mort autrefois

pour les résumés, se référer à ceux déjà faits, ils sont parfaits!
c'est très prenant, on a envie de comprendre....et on ne lâche pas ce bouquin avant la fin.

Faut dire que c'est assez compliqué, ces relations familiales japonaises...
compliqué et plein de secrets jalousement gardés, pendant des années...
avec un peu de recul, trouve l'histoire assez invraisemblable, mais tant pis, l'ai quand même dévorée!

j'ai nettement préféré un café maison.

mais quand même 4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Ladybug le Dim 19 Aoû 2012 - 17:35



La maison où je suis mort autrefois
(Editions Actes Sud, collection Babel noir - 232 pages)

Présentation de l'éditeur

[...] Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d’elle au berceau, faisant ses premiers pas… Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être...[...]
Une histoire intrigante et bien ficelée. L'originalité de ce roman est que tout se passe dans un seul lieu ou presque... les personnages et le lecteur ont tout sous les yeux, il faut bien regarder, bien lire et savoir tirer les fils... Les personnages du passé s'animent et on s'engouffre dans une histoire tortueuse à l'atmosphère triste et froide. Un petit bémol pour quelques déductions qui sont un peu tirées par les cheveux, mais sinon j'ai bien aimé ce roman. L'auteur sait ménager le suspens, on a envie de savoir, les pages se tournent sans qu'on s'en rende compte.

Ma note : 4/5

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Clochette le Mer 20 Mar 2013 - 9:09

La maison où je suis mort autrefois de Keishi Higashino



Un roman que j'ai bien apprécié. J'aime toujours autant les ambiances des romans japonais, qu'ils soient policiers ou plus littéraires. Tout est dans l'ambiance feutrée, dans la lenteur, dans la description,avec presque un petit côté fantastique.
Ici pas de grand mystère mais simplement une jeune femme, frappée d'amnésie, et qui a tout oublié de ce qui s'est passé avant ses 5 ans, et  qui cherche à savoir pourquoi son père allait dans cette maison cachée au fond des bois et inconnue de tous. Une maison qui fait presque  peur, et dans laquelle, assistée de son ancien amoureux, elle va partir à la découverte de son passé. Un roman où tous les mots sont importants, et chaque petit détail compte dans le récit. Un roman oppressant par les thèmes qu'il y aborde ; on va de surprises en surprises, toujours amenées délicatement sans qu'aucun cadavre sorte du placard, et j’avoue que la fin m'a plutôt bien plu.
Je relirai avec plaisir d'autres livres de cet auteur.

Ma note : 3,5/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  nauticus45 le Dim 29 Sep 2013 - 12:19





  • Broché: 253 pages
  • Editeur : Actes Sud (3 avril 2010)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742789510
  • ISBN-13: 978-2742789511
  • Dimensions du produit: 18,4 x 12,6 x 2 cm

Je ne vais pas refaire le résumé de ce roman, j'ai eu envie de le lire en lisant les critiques des rats et je ne regrette pas, ce huis clos dans une maison isolée est très prenant, les personnages principaux ont sous leurs yeux toutes les clefs permettant de reconstituer son passé à elle et de surmonter ainsi l'amnésie dont elle souffre à propos des premières années de sa vie. On avance avec eux au fil des pièces de la maison, on recherche avec eux tous les éléments qui pourraient permettre de comprendre qui elle est vraiment et quelle a été la place de la maison dans sa vie, et plus on progresse dans ce puzzle, plus on a envie d'en savoir davantage encore et de comprendre ce qui est vraiment arrivé dans cette maison. On remonte ainsi le temps et la vie d'une famille entière avec ses joies, ses peines et ses rancoeurs.

4,5/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1739
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  lalyre le Dim 18 Mar 2018 - 17:25

Higashino Keigo
Les doigts rouges
Actes Sud/Actes noirs 7 mars 2018
ISBN 978 2 330 09728 8
237 pages

Présentation de l'éditeur

Maehara Akio est un homme ordinaire qui mène une vie ordinaire d'employé de bureau et vit avec sa femme, son fils, et sa mère vieillissante. Un jour en rentrant du travail, il découvre le cadavre d'une petite fille dans son jardin. Sa femme lui apprend que c'est leur fils âgé de quatorze ans qui l'a tuée. Akio veut prévenir la police, mais sa femme l’implore de ne pas ruiner la vie de leur fils. Il accepte et décide de l’aider à dissimuler le crime. Mais c'est l'inspecteur Kaga Kyōichirō qui est chargé de l'enquête. Un homme qui, comme Higashino, excelle à suivre les mille plis et replis de l'âme humaine. L'un des romans les plus sombres du maître nippon, dans la veine du Dévouement du suspect X.


Mon avis
Voici un roman policier joliment écrit pour nous faire découvrir cette famille, déjà que le garçon de quatorze ans ayant étranglé une petite fille m’a fait éprouver de l’horreur, mais que les parents d’un commun accord font disparaître le corps pour protéger leur fils, inutile de préciser que ce garçon qui n’éprouve aucun remord est un enfant pourri-gâté par Yaeko, sa mère, j’ai d’ailleurs ressenti la peur de celle-ci lorsqu’il se met en colère. Akio, le père quand à lui ne pense qu’à leur réputation, d’ailleurs il est impensable que le garçon aille en prison. Le couple vient de recueillir la mère de Akio, celle-ci se sentant détestée par sa belle-fille vit dans sa chambre, petit à petit, elle devient sénile. Matsumya accompagné de son cousin Kaga mène l’enquête et quelques indices les conduisent chez le couple Akio etYaego, quels sont ces indices alors que Akio pense avoir effacer toutes traces ? Ce pourrait-il qu’un brin d’herbe ?? Cela est l’atmosphère très sombre du roman, il ne faut pas croire que le couple va s’en tirer, ce qui serait anormal, bien qu’un nouveau plan diabolique inventé par le couple va nous couper le souffle. Un roman glaçant avec pourtant des thèmes sur la sénilité et la bêtise humaine, l’histoire humaine des deux policiers sympathiques rafraîchissent la noirceur de l’histoire qui m’a captivée.. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4506
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'équation de plein été

Message  nauticus45 le Dim 28 Oct 2018 - 19:04




  • Poche: 450 pages
  • Editeur : Babel (6 avril 2016)
  • Collection : Babel noir
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330061285
  • ISBN-13: 978-2330061289



     Présentation de l'éditeur



 Dans le train qui l'emmène à Hari-Plage, où il doit passer une semaine de vacances, un garçon âgé d'une dizaine d'années fait connaissance avec le professeur Yukawa. Le physicien, qui doit séjourner dans la station balnéaire, décide de descendre dans l'auberge tenue par l'oncle du petit. Le soir de leur arrivée, l'autre client de l'auberge, un commissaire tokyoïte à la retraite, disparaît. Son cadavre est retrouvé sur des rochers en bord de mer. Les autorités locales concluent à un accident, mais l'autopsie réalisée grâce à l'intervention du contrôleur général de la préfecture de police de Tokyo, qui a eu le défunt pour mentor, montre qu'il s'agit d'un meurtre. Kusanagi, l'ami policier de Yukawa, enquête discrètement sur la vie de la victime et entame une nouvelle collaboration avec le scientifique qui refuse toutes les simplifications. Avec L'Equation de plein été, l'orfèvre du polar nippon compose un roman faussement simple et authentiquement humain, à la mélancolie lumineuse.


  Commentaire


  Avec ce roman Keigo Higashino écrit un polar faussement classique. L'intrigue en effet paraît au départ simple, et même presque simpliste, mais au fil des pages elle se complique et on finit par se trouver en présence d'un drame familial, de ce genre d'histoire où le coupable est presque celui qui est le plus à plaindre. Au passage Keigo Higashino nous fait découvrir une partie du littoral japonais, et la vie des hommes et des femmes vivant dans des stations balnéaires qui se meurent. Il aborde aussi la question de la protection du littoral et des dégâts que peuvent engendrer les recherches sous marines sur celui-ci, et là aussi, Keigo Higashino nous montre que les choses sont parfois bien plus compliquées qu'il n'y paraît. En somme sous ces abords classiques ce roman policier est dense, instructif et très touchant.


4/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1739
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Bernard le Jeu 1 Nov 2018 - 14:15

Merci nauticus45 pour cet avis.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3674
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keigo HIGASHINO (Japon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum