Joe ABERCROMBIE (Royaume-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joe ABERCROMBIE (Royaume-Unis)

Message  nanet le Dim 18 Juil 2010 - 13:03

L'auteur

Joe Abercrombie est né en 1974 en Angleterre.

Il a effectué ses études dans des grandes écoles mais a surtout consacré son temps aux jeux sur ordinateurs... avant d'intégrer l'université de psychologie de Manchester.

Vivant de petits boulots, il a tout de même réussi une carrière dans le monde du cinéma en devenant producteur indépendant... et a obtenu de nombreux prix pour se réalisations. Toutefois, une envie de redéfinir le genre fantastique l'a poussé, à deux reprises, à écrire une trilogie basée sur les mésaventures d'un barbare nommé Logen Neuf-Doigts.
La première mouture fut assez décevante... la seconde est franchement réussie !


La première loi, tome 1 : Premier sang de Joe Abercrombie



"-Il est un peu sourd, murmura Silber, mais personne ne connait ces ouvrages mieux que lui.
Il réfléchit quelques instants à ce qu'il venait de dire, en examinant les rayonnages qui s'étiraient autour d'eux à l'infini.
-En réalité, personne d'autre ne les connait."

Joe Abercrombie (P379)

Le résumé officiel

Logen Neuf-Doigts, le barbare le plus redouté du Nord a finalement vu sa chance tourner : son dernier combat risque bien d'être celui de trop. La perspective de ne laisser à ses ennemis hilares qu'une poignée de mauvaises chansons ne l'enchante guère ; aussi, quand les esprits lui révèlent qu'un mystérieux mage l'attend au Sud, se met-il en route. Après tout, qu'a-t-il de mieux à faire ?

Jeune et fringant officier, le capitaine Jezal dan Luthar n'a rien de plus dangereux en tête qu'arnaquer ses amis aux cartes, se mettre minable et remporter le Tournoi annuel d'escrime. Mais la guerre gronde, et les batailles qu'on livre sur le front du Nord ne s'interrompent pas au premier sang.

Tortionnaire accompli, l'Inquisiteur Glotka ne rêve que de voir l'arrogant capitaine tomber entre ses mains. Mais lui ou un autre, Glotka déteste tout le monde : obtenir des aveux de traîtrise à longueur de journée laisse peu de place à l'amitié. Sa dernière piste de cadavres pourrait bien le conduire droit au cœur du gouvernement corrompu... si toutefois il vit assez longtemps pour la suivre.

Alors que de funestes complots sont sur le point d'être révélés, que des querelles millénaires remontent à la surface, la ligne qui sépare les héros des traîtres est assez fine pour faire couler le sang !

Pygmalion (10 mars 2010) Collection Fantasy - 573 pages - ISBN-13: 978-2756402949

L'histoire

Trois hommes, trois destins. Cela pourrait être le résumé de ce livre... mais il est bien plus que cela.

L'histoire se déroule, lentement, très lentement même, alors que nous suivons les aventures et les sentiments des trois hommes cités dans le résumé.

Logen, le barbare qui après une descente épique dans le Nord, se trouve mêlé à une autre histoire, bien plus troublante, et parfois plus cruelle, sans toutefois mesurer tous les truchements... il n'est pas vraiment naïf, il manque juste d'éléments qui lui permettraient de bien comprendre ce qui se passe devant ces yeux ! Il subit, avance, se repait du calme ambiant... et sa maxime revient, comme une évidence.

Jezal, l'escrimeur qui tente de rester le dandy snob que son nom lui prédestine, alors que tous veulent le voir combattre un rustre de première... et qui va se voir enrôlé de force par un mage un peu fou, accompagné de lourdauds idiots. Et dire qu'il aurait pu filer le parfait amour...

Enfin, Glotka, l'inquisiteur qui tente de simplement vivre, un jour après l'autre, avec tout ce que son corps lui laisse endurer, et qui nous abreuve d'un humour décapant. Personnage intriguant, touchant, amenant une vision opposée de l'histoire et nous donnant, toujours, des informations fort importantes, pour la compréhension globale.

Trois destins, donc. Trois histoires qui bien sûr vont s'entremêler, et créer par cet écheveau les mailles d'une autre histoire, bien plus complexe, bien plus ample aussi, où règnent de vrais méchants cachés sous de somptueux habits et des hommes au grands coeurs ayant pourtant des loques sur le dos ! Sans oublier le mage ^^

L'auteur nous entraine non seulement dans une très belle étude de comportements mais aussi dans celle d'une société, certes crée mais sur une base de réalisme historique inquiétante. L'histoire se déroule finalement sur quelques mois, sans que nous n'ayons de véritables données sur le temps... juste des évocations, assez vagues (Ce n'est pas réellement dérangeant) et ne constitue que le départ de la trilogie, une sorte de prologue, déjà bien fourni d'événements. Les lieux par contre sont bien précisés, mais sans carte ! Et ça, j'apprécie...

Les bagarres sont crues, dures, détaillées. De la vrai barbarie avec ce petit atout succulent, que seule la fantasy sait nous donner, ces drôles de réactions, à la limite du comique. Pourtant, ici, la cruauté des combats n'a d'égal qu'une intrigue politique sombre et macabre. Car, si les barbares labourent leurs victimes pour sauver leur peau, les "tourmenteurs" le font pour quelques aveux souvent erronés et surtout planifiés.

Enfin, l'intrigue, menée et annoncée dès le départ, m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Peu de rebondissements, pourtant, non, tout est calculé et déroulé lentement, un chapitre après l'autre. Et le dernier m'a fait rager ! je n'ai pas la suite...
Beaucoup de choses sont en suspens, à la fin du premier tome, mais, les micro-intrigues sont terminées.

Le style

C'est une très belle écriture, riche, complexe sans toutefois tomber dans phrases tortueuses. Quelques phrases très courtes, aussi. Des descriptions qui agrémentent un texte essentiellement axés sur les actions et les pensés des personnages. De nombreux dialogues, ponctués des réactions des protagonistes en présence.

Le narrateur est la plus part du temps l'auteur... mais, nous pouvons lire les pensées d'un des personnages. C'est brillant et franchement drôle par moment. Cela donne beaucoup de souplesse à certains passages qui auraient surement parus difficiles ou crus.

Les personnages sont plus que crédibles, ce qui est peut-être dû aux études de psychologie de l'auteur ? En tout cas, ils ont une vrai personnalité. Et il y en a des personnages...

J'avoue avoir eu plus d'attirance pour Glotka que pour le beau Jezal. Sa clairvoyance, son humour très noir et surtout sa force de caractère m'ont touché.

Au final

Un très bon premier livre d'Heroïc-fantasy ! je l'ai acheté un peu par hasard... mais je lirai la suite avec un grand plaisir, car c'est une très bonne intrigue, basée sur de très bons éléments de fantasy.

Par contre, je le déconseille à ceux qui n'apprécient pas le genre...

notation 4,5/5
avatar
nanet

Nombre de messages : 178
Location : Pézenas, sud de France
Date d'inscription : 21/03/2010

http://lesmotsdenanet.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ABERCROMBIE (Royaume-Unis)

Message  Patience le Sam 5 Mar 2016 - 13:55

LA PREMIERE LOI I : Premier Sang
Le Livre de Poche 702 pages


Ma note : 4/5


Quatrième de couverture : Jadis synonyme de liberté et de progrès, l'Union n'est plus que l'ombre d'elle-même, minée par la corruption, les complots de toute sorte et l'incompétence notoire de ses dirigeants. Ces derniers n'ont aucune conscience des dangers qui les guettent : au nord, les clans barbares se rassemblent sous une bannière unique ; au sud, où les forces du Gorkhul étaient jusque-là tenues en respect par l'armée régulière, proviennent de bien curieuses rumeurs. Baya, le Premier des Mages, sort de sa retraite millénaire pour sauver ce qui peut encore l'être. Son plan inclu un barbare philosophe, un jeune officier écervelé, un navigateur volubile, une intrépide chasseresse, un apprenti dépressif et surtout une grosse, grosse colère...


Mon avis : Une fois de plus, j'ai commencé une nouvelle série alors que j'en ai pas mal d'autres en cours, mais j'ai abandonné cette bonne résolution depuis longtemps, car entrer dans un nouvel univers est toujours très tentant.
Et je n'ai pas été déçue. J'ai adoré les personnages mis en place dans ce premier tome. L'auteur a réussi à faire de personnalités plutôt détestables, des personnages qu'on a envie de suivre et pour qui on espère le meilleur. L'univers est complexe et laisse envisager une multitude de possibilités pour la suite.
Ce premier tome, c'est en fait Bayaz, le Premier des Mages, qui rassemble une équipe afin de se lancer dans une quête. On fait connaissance avec tous les personnages les uns après les autres, et on voir doucement leurs chemins se diriger vers le même but. Bon, 700 pages pour une présentation, ça donne quelques longueurs, c'est pour ça que ce n'est pas un coup de coeur, mais le style est vraiment agréable, surtout pour un premier roman, et j'adore l'humour grinçant.
Je suis donc très optimiste pour la suite.

_________________
Lecture en cours : Le train des orphelins de Christina Baker Kline
PAL : 292
Livres lus depuis le début de l'année : 44 (17129 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 991
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum