Erling JEPSEN (Danemark)

Aller en bas

Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Aurore le Dim 27 Juin 2010 - 20:00

Erling Jepsen est né en 1956 au Danemark, dans le sud du Jutland.



Il a fait ses études à Aarhus et a commencé à écrire des pièces de théâtre en 1977. Devenu un dramaturge et un romancier à succès dans son pays, il vit aujourd’hui à Copenhague. L’Art de pleurer en chœur, qui est paru dans de nombreux pays et a été adapté au cinéma, est le premier de ses trois romans à être traduit en français.

L'art de pleurer en chœur - Erling Jepsen
(Sabine Wespieser, 2010, 312 p.)




Nous sommes à la fin des années 60 dans une région reculée du Danemark. Notre petit narrateur, âgé de 11 ans, est très fier d'avoir pour père un épicier qui vend et encaisse à longueur de journée. Malheureusement la période n'est pas propice au commerce, toute la famille est dans le rouge et notre héros voit donc son père cravacher pour gagner son pain. Survient la mort accidentelle d'une écolière et, dans le village où tout le monde se connait, il est de bon ton de participer à tous les événements de la vie locale. Ainsi le père prononce l'oraison funèbre de la fillette et... c'est le succès !
Il faut dire que le cher Papa est terriblement éloquent lorsqu'il emploie ces bons mots qui font pleurer. Le gamin (jamais nommé) n'est pas dupe et comprend illico presto qu'il y a une ficelle à tirer de ce genre d'intervention.
Car oui, de cause en conséquence, l'épicerie ne désemplit pas depuis l'oraison si magistrale.
Le fils souhaite donc ardemment que son père refasse son apparition dans une église. Peu importe que la personne décédée soit une vague connaissance, il est nécessaire de "tirer profit" des deuils récents.
Alors notre garçonnet, qui a de la suite dans les idées, cherche les potentiels futurs morts et dresse des listes, fait des pronostics et pense être à l'origine des meurtres en chaîne dans son entourage.
Il faut dire qu'il est louche le gamin, qu'il sait discerner les situations qui l'arrangent ou qui peuvent arranger les siens, mais qu'il ferme les yeux sur des choses bien plus importantes. Car j'ai évoqué la petite relation père/fils mais je n'ai pas évoqué la mère qui semble s'effacer dans le huis clos familial. Quant à la sœur, Sanne, elle tourne peu à peu à la folie. Son frère est d'ailleurs en colère lorsqu'elle ne descend pas rejoindre leur père le soir dans le canapé commun en bas. On sent bien qu'on est loin de la famille unie pour qui tout roule. Il y a une sorte de coalition entre hommes et les femmes sont soit absentes, soit consentantes.
Quelle drôle d'ambiance que celle décrite dans ce livre-là ! Car le ton léger et innocent du gamin contraste énormément avec toute la gravité des faits. Et on se surprend à comprendre parfois les réflexions de l'enfant, à sourire avec lui de toute cette noirceur qu'il dépeint sans le savoir...

Un passage d'une conversation entre la mère et le fils :

"Tu crois que je vais bientôt le revoir?
- Oui, dans pas très longtemps."
J'entends à la façon dont elle me dit ça qu'en fait elle n'en sait rien du tout, mais qu'elle a envie de me faire plaisir. C'est souvent difficile d'avoir des réponses claires quand on questionne les adultes. On dirait qu'ils ont toujours besoin de laisser un peu d'incertitude dans ce qu'ils disent, mais je crois qu'ils en souffrent aussi. Quand on est un enfant, il faut les comprendre, et apprendre à leur pardonner pour simplifier leur vie, et la nôtre aussi parfois. (p. 283)

Un livre tout à fait surprenant et somme tout très, très plaisant ! Il est dépaysant et plein d'humour noir, à moins que ce ne soit une réalité qui dans la bouche d'un adulte lambda aurait, en temps normal, tout pour déplaire.

4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2176
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  s-lewerentz le Lun 28 Juin 2010 - 5:42

Ta critique est chouette, ça semble très bien; je le note; merci !
s-lewerentz
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Invité le Lun 28 Juin 2010 - 7:07

Très très tentant Aurore, je note

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  dodie le Lun 28 Juin 2010 - 9:38

Encore une critique de notre chère Aurore qui fait mouche! Noté!
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Shan_Ze le Lun 28 Mar 2011 - 12:59

L'art de pleurer en choeur d'Erling Jepsen
(Sabine Wespieser, 312 pages)



Nous sommes au Danemark. Le narrateur, un garçon de onze ans, est fier de son père un petit épicier qui a du mal à gagner de l'argent avec son commerce d'épicier. Mais le père a le pouvoir des mots, lors des enterrements, il fait des oraisons qui font pleurer les gens et permettent de compléter ses revenus. Après ça, le garçon l'a remarqué, le père va mieux. Et quand il va mieux, toute la famille va bien... Même si ça n'est pas forcément le cas !

L'ambiance de ce livre n'est pas très joyeuse mais en se mettant dans la tête d'un garçon de onze qui raconte et interprète les choses à sa manière, l'histoire de cette famille en pleine détresse en devient presque comique. S'il n'y avait pas ce drame qui s'y déroule... Un livre touchant par bien des façons.

Et c'est amusant, parce que sans consulter la critique d'Aurore avant, c'est ce même passage qui m'a interpelé ! Lacazavent, tu disais qu'il était un peu autobiographique ? J'aimerais bien savoir quels passages... Un roman que je recommande ! Pour ma part, je lirai bien la suite Sincères condoléances...

P.S. : J'aime beaucoup l'image de la couverture du livre de poche, elle reflète tout à fait "l'esprit" du livre...

Note : 5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  matw25 le Lun 28 Mar 2011 - 15:39

En tout cas merci d'avoir fait remonter je prends bonne note également Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Awara le Lun 16 Mai 2011 - 23:26

L’ART DE PLEURER EN CHOEUR
Erling JEPSEN
Sabine Weipieser, 2010, 312 pp.


Le narrateur parle son enfance dans un petit village du Jütland, de la vie au sein de sa famille telle qu’il la percevait. Il exprime l’affection qui le lie à sa mère, à sa sœur Sanne et à son grand frère Asger ainsi que son amitié pour sa petite voisine Mette. Mais surtout il raconte sa relation avec son père, l’admiration mêlée de crainte qu’il voue à cet homme à la personnalité ambiguë qui peut se montrer sensible et gentil un jour, autoritaire, voire violent s’il est contrarié un autre. Il tient une épicerie et a du mal à boucler ses fins de mois. Avide de respectabilité, il est soucieux de monter dans l’échelle sociale. Ce père a un talent : il sait grâce au pouvoir des mots qu’il maîtrise très bien, faire rire ou pleurer lors de ses discours, en particulier au cours des enterrements. Après les inhumations où son père a prononcé l’éloge funèbre du défunt, le chiffre d’affaire de l’entreprise familiale remonte et le meilleur moral du père se ressent sur l’atmosphère générale de la famille. L’enfant désemparé par la lourdeur de l’atmosphère familiale essaie de se construire un univers où il peut survivre affectivement. D’où l’idée de donner un coup de pouce au destin en avançant la mort de quelques proches. Il met sa sœur dans la confidence. Mais celle-ci ne semble pas vouloir participer à ces crimes. Or cette grande sœur a, elle, d’autres crimes à assumer – et venger. Chaque fois que le père est dépressif, violent, la petite Sanne est invitée à venir le rejoindre sur le canapé du salon. Le lecteur réalise que plusieurs personnes semblent au courant des relations incestueuses que le père entretient avec sa fille, en particulier le grand frère qui n’hésite pas à administrer une correction à son père en lui donnant l’ordre d’arrêter. Sans réaliser l’origine de ce drame, l’enfant assiste à la dégradation psychologique de sa sœur qui s’accuse d’avoir provoqué la mort de sa tante et de sa grand-mère. Comme souvent devant une situation d’inceste, l’enfant comprend sans comprendre que quelque chose de grave se passe quand sa sœur vient réconforter son père sur le canapé, d’autant plus que l’entourage n’accepte les faits que lorsqu’ils sont trop évidents.


Ce livre rend compte de ce qui se passe dans une famille où la fille est victime d’inceste de la part de son père. On peut être choqué que l’enfant raconte avec candeur les faits. Mais Erling JEPSEN relate avec beaucoup de profondeur ce qui se passe souvent face à ce type de délit. L’entourage se voile les yeux, ne voit pas, ne veut pas voir, pense que cela va s‘arrêter parce que l’auteur des faits n’est pas foncièrement un mauvais homme. L’humour du narrateur et l’étrange naïveté de l’enfant, son regard poétique sur le monde, permettent au lecteur d’aller jusqu’au bout de ce livre qui, malgré la gravité du sujet se lit facilement. On aimerait savoir ce vont devenir l’enfant et sa sœur.

J’ai découvert cet auteur grâce à LACAZAVENT au Salon du livre. L’éditeur nous a appris que ce roman était autobiographique, ce qui le rend encore plus poignant.
Merci LACAZAVENT pour cette rencontre


Note : 4,5/5.


Awara
Awara

Nombre de messages : 4521
Age : 74
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Shan_Ze le Mar 17 Mai 2011 - 14:51

Contente qu'il t'ait plu Awara ! Je lirai bien la suite Sincères condoléances, la suite plusieurs dizaines d'années après.
En lisant, je me disais : "Le pire c'est que autobiographique..." malgré le ton adopté par le narrateur.
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Lacazavent le Mer 18 Mai 2011 - 13:09

Très contente que tu ais aimé ce livre Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  matw25 le Dim 22 Mai 2011 - 20:58

L'art d'en pleurer en choeur, Le livre de Poche, 307 pages

Pour le résumé, je vous laisse vous reporter aux précédents qui sont très bien

Mon avis Je vais rejoindre dans les grandes lignes ce qui a été dit ci dessus. Il s'agit d'un roman basé sur l'amour d'un fils à son père qu'il admire, roman qui aborde des thèmes assez difficile tels que la mort, l'inceste. Ceci nous est décrit par le jeune narrateur de 11 ans avec un regard que je ne qualifierais pas de noir mais d'extrêmement lucide ce qui en vient à le rendre terrifiant. Le rapport à la religion avec la question constante du bien et du mal est aussi très longuement traité dans ce livre. Ce dernier, se lit assez rapidement et est bien écrit et surtout retranscrit bien la vision d'un garçon de 11 ans d'où la question de la probable autobiographie.

Au final, une belle découverte mais le sujet m'a un peu plombé, j'ai déja lu et aimé des romans noirs mais le fait que cela soit raconté par un enfant m'a un peu effrayé par instant et m'a quelques fois donner envie de décrocher avec des passages inégaux dans le livre (quelques longueurs).

Néanmois, cela reste un beau livre et une très belle découverte : ça sera donc un 4.5/5

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


matw25
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 27
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sincères condoléances - Erling Jepsen

Message  Aurore le Jeu 1 Mar 2012 - 14:36



Sincères condoléances - Erling Jepsen

(Sabine Wespieser, 2011, 328 p.)







Cela faisait déjà un petit moment que j'avais fini L'art de pleurer en chœur et dans ma tête trottait l'idée de lire la suite intitulée Sincères condoléances. Récit qui parait bien authentiquement autobiographique, comme le premier, Erling Jepsen nous emmène dans le sud du Jütland, au Danemark, où réside une partie de sa famille.

Allan est un écrivain à succès qui, à la quarantaine passée, a un vide dans sa vie. En effet, depuis 9 ans, il n'a pas revu ses parents, s'étant brouillé avec son père. Au début du roman, il apprend la mort du paternel et décide d'envoyer un message aux endeuillés : sa mère, son frère aîné (Asger). C'est donc en deux petits mots, à la fois simples et solennels, qu'il fait part de sa compassion (sincère ou simple prétexte?). C'est le début d'une relation que se renoue entre une famille qui avait complètement éclatée avec les années. D'un côté il y avait les parents et l'énigmatique Asger, de l'autre il y a avait Allan et sa sœur abusée, Sanne. C'est d'ailleurs après avoir dénoncé les faits dans son roman (L'art de pleurer en chœur), qu'Allan s'était attiré les foudres de son père qui ne lui avait, dès lors, jamais plus adressé la parole.

Reprise d'une relation dite harmonieuse entre ceux qui restent, autour du défunt père qui a laissé une ombre planer chez les siens. C'est qu'il en imposait le papa ! Maintenant qu'il n'est plus là, la fratrie est plus détendue, les projets fleurissent. Déjà, c'est une première, Allan retourne séjourner dans la demeure familiale, laissant femme et enfant derrière lui. De là naissent les soupçons sur ce qui aurait pu sembler être une délivrance : comment le père est-il mort? Comment se fait-il que la mère soit si peu larmoyante? La mort est-elle vraiment naturelle? Allan se met donc en quête d'une vérité dans une investigation minutieuse où il interroge famille et personnel hospitalier. Effectivement les éléments concordent dans le sens d'un événement fâcheux où le père aurait été victime. De qui? D'une machination?

J'ai une fois de plus dévoré ce second volet d'un héritage familial décidément lourd à porter. Les personnages sont tout autant névrosés que dans le premier : la mère vénale, le fils aîné influençable, la fille complètement dévastée par les abus subis dans l'enfance. Elle n'est pas nette cette famille et c'est tous les travers qu'on suit avec délectation. D'une part on compatit aux interrogations d'Allan qui sont tout à fait fondées, d'autre part, on assiste à la "résurrection" de la mère, heureuse de retrouver ses enfants mais aussi, étrangement, très empressée de déménager.
La plume d'Erling Jepsen est toujours aussi tonitruante et triomphante. On sourit à quelques répliques bien senties, à sa liberté de ton qui nous décontenance autant qu'elle nous enchante. C'est que les liens qui unissent chacun paraissent bien complexes. Il est tout à fait certain qu'une famille comme celle-là, il vaut mieux ne la voir que dans des romans Wink .

Si son père savait qu'il était là, il ne serait pas content. Il refusait de voir son fils quand il était en vie ; pourquoi aurait-il changé d'avis sous prétexte qu'il était mort? (p. 279)

A recommander, une fois de plus !




4,5/5


Dernière édition par Aurore le Jeu 1 Mar 2012 - 21:34, édité 1 fois

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2176
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  kattylou le Jeu 1 Mar 2012 - 20:09

Je suis en train de lire l'art de pleurer en coeur

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4009
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Awara le Jeu 1 Mar 2012 - 21:33

Kattylou, J'ai beaucoup apprécié ce livre douloureux et grave, mais dont j'ai trouvé la lecture supportable grace à l'humour de l'auteur. J'espère que tu apprécieras aussi ce livre. j'ai l'intention de lire maintenant Sincères condoléances.
Awara
Awara

Nombre de messages : 4521
Age : 74
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Lacazavent le Jeu 1 Mar 2012 - 21:37

Je crois bien que Sincères condoléances sort en poche chez Le Livre de Poche le 7 mars. À vérifier quand même...

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Aurore le Jeu 1 Mar 2012 - 21:41

Exact Lacazavent, vous n'avez donc plus de raisons de vous priver ! Je suis ravie qu'Erling Jepsen connaisse un certain engouement par chez nous. On aurait presque pu programmer une LC Wink

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2176
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erling JEPSEN (Danemark)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum