Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Message  nanet le Lun 21 Juin 2010 - 16:12

L'auteur


Robert Heinlein est né dans le Missouri en 1907 et est décédé en Californie en 1988.

Il a effectué des études à Académie navale d'Annapolis avant de devenir
lieutenant dans l'armée. Mais la tuberculose l'a obligé à quitter ce poste, il a dû alors effectuer plusieurs métiers pour gagner sa vie.


Son premier livre 'Ligne de vie' a été publié en 1939 pour la revue Astounding
Science-Fiction
, suivi de plusieurs autres livres à succès : 'Une portée sur l'été', 'En terre étrangère', 'Révolte sur la lune' ou encore 'Etoiles derrière vous !'


Robert Heinlein fait partie des auteurs de l'âge d'or de la science-fiction, il est d'ailleurs considéré par les Américains comme le père de la science-fiction.

Une porte sur l'été de Robert Heinlein

" Une patte, légère comme un flocon de neige, se posa sur mon bras.
- Mmiieu ! lança Pete.
- Sale gourmand ! murmurai-je en lui versant une nouvelle soucoupe de
ginger ale."

Robert Heinlein.


Résumé Officiel

Daniel B. Davis s'aperçoit que sa fiancée et son meilleur ami l'ont trahi et évincé de son usine de fabrication de robots. Il décide de fuir vers l'avenir, en compagnie de son chat, Petronius le Sage, même si cela doit l'obliger à quitter Ricky, une petite fille qu'il aime tendrement.
Daniel choisit la route du « long sommeil », c'est-à-dire celle de l'hibernation artificielle. Mais son chat disparaît et c'est seul qu'il affronte le bond dans le temps. Par quel miracle, trente ans plus tard, Rocky est-elle âgée de vingt ans à peine et Petronius le Sage, présent dans ce monde du futur ?
Robert Anson Heinlein est né en juillet 1907 dans le Missouri. Il semblait promis à une brillante carrière militaire lorsqu'une grave maladie l'obligea à y renoncer en 1934. Depuis, il est devenu un des auteurs les plus prolifiques de notre époque.


Ce livre m'a été offert par les éditions le Livre de poche dans le cadre d'un partenariat avec le
site Livr@ddict. Je les remercie de ce cadeau qui m'a fait découvrir la SF différemment et, pour la première fois, l'apprécier.

Le Livre de Poche SF - (19
mai 2010) - 280 pages - Français - ISBN-13: 978-2253023401

L'histoire

L'histoire démarre par la narration des habitudes d'un chat, Pete... et, jusque là, je restai très septique, n'étant pas très fan de la SF. Je m'attendais à une histoire bizarre, avec un chat qui parle, des trucs rocambolesques, mais pas du tout à ce qui se passe dans ce bouquin.

Non, après cette petite présentation, le narrateur, qui est aussi le personnage principal, nous relate les évènements un peu tortueux qui lui sont arrivés lors des trente dernières années. Ou futures. Ou les deux. Avec un réel contre-fait, et de la fiction bien menée... une touche de science, du passé au futur, et une histoire humaine franchement intéressante.

Et moi, qui n'avait jamais trouvé de livre de SF qui me plaise, je viens de tomber sous le charme !

Les méchants (oui, il y en a) sont réellement détestables. Je regrette une histoire d'amour si "facile", mais le livre en peut pas non plus être totalement parfait, d'autant qu'il n'est, apparemment, pas le meilleur de l'auteur. Les scènes s'enchainent avec vigueur, et on entre dans ce roman avec une facilité déconcertante. J'ai adoré le déroulement, les idées, le fait de ne pas voir où l'auteur m'emmenait avant les 3/4 du livre. Alors, certes, à ce moment là, on comprend. Mais reste le doute : Davis ne va-t-il pas se faire rouler à nouveau ? cela va-t-il fonctionner ?

Le chat, s'avère être plus qu'un élément de décor. Il est amusant, au départ, on le perd une partie de l'histoire, et le retrouver donne un brin d'humanisme fort sympathique.
Sans oublier la petite moralité de l'histoire, et l'explication du titre.


Enfin, ce livre de SF est somme toute assez crédible ! Cela est surement dû au fait que ce livre a été écrit il y a de nombreuses années (1957), et que certains des éléments 'vus' et 'inventés' par l'auteur sont devenus standards dans notre quotidien. D'autres restent spéculatifs...

Le style

La narration se fait à la première personne. C'est une sorte d'autobiographie, donc... ce qu'il dit lui même dans le livre ! Ce style permet de ressentir les sentiments du personnage et de haïr, ou quasiment, les méchants de cette histoire. C'est donc subjectif... forcément.

Le temps est un des éléments clé de ce roman. Je ne vais pas vous le raconter, mais l'histoire ne se déroule que sur quelques jours, et en même temps sur plusieurs décennies... Toutefois, l'auteur a joué sur des variations de tempo tout en gardant un rythme général assez soutenu. Peu de longueurs, peu de descriptions mais toutefois, suffisamment de narration pour ancrer les évènements et leur donner un cadre précis.On ne connais pas les décors des pièces par exemple, cela ne servirait à rien dans l'histoire. Les tenues vestimentaires sont à peine évoquées et plus pour marquer les différences temporelles et culturelles que pour un réel besoin de création... Bref, un rythme rapide, sans basculer dans une lecture axée sur l'action. Au contraire. Il s'écoule parfois quelques
jours, ou semaine, en quelques lignes. J'ai trouvé cela fort agréable.


La traduction française est signée Régine Vivier, qui a su magnifier cette histoire et la rendre d'unetrès bon niveau, dans notre langue... mais, Robert Heinlein ayant obtenu de nombreux prix littéraire avait surement donné une base formidable.

Au final

Une très belle découverte ! Je ne vais pas pour autant devenir fan de SF... mais, je pense que je lirai un autre roman de cet auteur, car, j'y ai pris beaucoup de plaisir.

notation : 4,5/5

avatar
nanet

Nombre de messages : 178
Location : Pézenas, sud de France
Date d'inscription : 21/03/2010

http://lesmotsdenanet.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Message  Chiwi le Dim 12 Sep 2010 - 15:47

Sixième Colonne

Terre de brume - Collection poussière d'été, 1941, 199 pages

Les Etats Unis sont la dernière nation libre à s'être fait envahir par les Panasiates. Des groupes de résistance subsistent mais sont vite matés. Dans un centre de recherche scientifique, six survivants ont mis au point une invention leur permettant de renverser le cours de l'histoire. Pour cela ils vont devoir élaborer un plan où la peur, la superstition seront aussi des armes.

Sixième Colonne est le premier roman de Heinlein, il comporte quelques défauts: le traitement des personnages est un peu stéréotypé (le savant imbu de son pouvoir, l'officier faisant face à ses responsabilités).
Mis à par cela, il permet une ébauche de réflexion sur les conséquences morales de l'utilisation d'une arme de destruction massive. Le contenu est à mettre en lien avec le contexte de rédaction : présence de camps de concentration, otages, travaux forcés qui sont présents en Europe.
A l'époque Sixième Colonne est un avertissement de ce qui va arriver en matière géopolitique.

3,5/5

Lu dans le cadre du challenge ABC


avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Message  Shan_Ze le Mer 16 Nov 2011 - 22:17

Les marionnettes humaines (ou Les maitres du monde) de Robert Heinlein
(Denoël ou Folio, 366 ou 384 pages)



Le surnommé Sam est une sorte d'agent secret, tout comme Mary, un joli brin de fille dont il tombe amoureux. Avec le Patron, ils vont sous une identité secrète vérifier la présence d'une soucoupe volante. Mais tout cela ressemble à une plaisanterie... Pourtant, assez vite des larves s'installent sur la nuque de personnes pour prendre leur contrôle...

Une drôle d'ambiance, vraiment ! On est dans un futur hypothétique (2007, dépassé maintenant) où des autavions et autres véhicules existent. Les dialogues font vraiment décalés par rapport à ce futur créé par Heinlein. Par contre, je ne sais pas si c'est toujours voulu mais j'ai trouvé quelques passages assez drôles (j'ai bien ri sur le mariage !). Le point négatif, c'est l'histoire qui avance doucement. Surtout avec des sortes d'extraterrestres qui au début font penser à des parasites, dont on se débarrasse en l'écrasant : un peu ridicule. Bon après ça se complique un poil... On se prend assez vite à l'histoire.

J'ai passé un bon moment (dans le sens plaisant et drôle) avec ce livre même si le scénario est un peu faible.

Note : 3.75/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Message  Parch le Sam 28 Jan 2012 - 9:59

Robert Heinlein, Etoiles, garde à vous !, 1959

Il s'agit de la traduction française de Starship troopers, le célèbre roman de science fiction militaire...

A une époque à la terre est administrée par la Fédération terrienne au sein de laquelle seuls les anciens combattant acquièrent la citoyenneté, les humains doivent faire face à une race extraterrestre hostile les arachnides, plus communément désignés sous le terme de "punaises". Johnnie Rico, étudiant fortement influencé par ses cours de philosophie morale, décide de s'engager dans l'armée malgré le désaccord de son père qui le destinait à des grandes écoles commerciales. Johnnie intègre l'infanterie mobile et subit un entrainement rigoureux puis part au combat contre les arachnides dans un "scaphandre" sorte d'exosquelette qui transforme le moindre soldat en machine de guerre.

Le roman a été superbement adapté par Paul Verhoeven en 1997 (avec une différence, les soldats de l'infanterie mobile n'ont pas de scaphandre dans le film et font plus figure de chaire à canon que d'unité d'élite).

Le livre est assez accrocheur, très réaliste. L'auteur s'est fortement inspiré de son propre passage dans l'armée pour décrire la discipline, les entrainement, les discours militaristes des officiers... L'entrainement fait furieusement pensé au film Full Metal Jacket.

Bien que le livre date de 1959, il n'a pas (trop) vieilli. L'auteur s'étant abstenu de tout miser sur l'aspect technologique, le roman ne parait pas dépassé. Il est même très novateur en inventant ce fameux "scaphandre" qu'il décrit comme un squelette extérieur. Heinlein mise tout sur la psychologie des personnages ce qui assure la force du roman. Malgré les polémiques autour du livre et de son adaptation ciné, je n'arrive pas à déterminer s'ils faut prendre les propos militaristes, les discours des personnages, etc. comme une critique de la part de l'auteur ou plutôt l'utilisation du roman comme une tribune lui permettant de distiller ses propres idées.

Note : 4/5



avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HEINLEIN (Etats-unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum