Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 2 Nov 2008 - 12:16

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 2006-10-07 23:40

COURIR AVEC DES CISEAUX d'Augusten BURROUGHS
Ed 10/18 318p
Trad : Christine Barbaste

4ème de couverture : Augesten a toujours su qu'il était différent. Mais différent de qui ? de quoi ? De sa mère, complètement psychotique qui se fait tripoter par la femme du pasteur en déclamant des poèmes ? De son père, alcoolique, qui testerait bien le couteau à pain sur la gorge de sa femme ? De son psy et tuteur légal, encore plus déjanté, qui lit l'avenir dans ses étrons, une Bibile à la main ? Augusten verra bien. En attendant, il vit, tout simplement. Il pense à l'avenir. Il sera star, ou docteur, ou coiffeur. Il arrêtera de manger des croquettes pour chats. Ou pas. Récit d'une adolescence pas comme les autres, daqns une époque pas comme les autres.

Je sais également gré à mon père et ma mère de m'avoir donné même par inadvertance une enfance à ce point mémorable. De plus, je voudrais remercier chaque membre d'une certaine famille du Massachussetts pour m'avoir accueilli chez elle et considéré comme un des siens. Mais je tiens par dessus tout à remercier mon frère pour m'avoir démontré, exemple à l'appui, l'importance d'être unique (extrait)

Mon avis : Effectivement, l'auteur peut remercier tout ce beau monde car dans le genre d'une enfance mémorable, je crois n'avoir jamais rien lu de plus dingue. Mais derrière les situations racontées de façon très drôle, on sent le complet désarroi d'un enfant sans repère de stabilité dans sa vie, horrifiant et comique à la fois, personne ne voudrait de la jeunesse d'Augusten et pourtant on ne peut s'empêcher de rire avec lui des actions délirantes de cette bande de fous furieux [Le premier signe prouvant que la situation était en train de changer s'est manifesté sous la forme d'une dinde industrielle surgelée. Hope l'avait gagné à un concours organisé par une station de radio en étant la première à appeler pour identifier une chanson de Pat Boone. Comme la volaille n'entrait pas dans le freezer, Hope pour la décongeler l'a placée dans le bac à douche. Or la maison ne disposait que de deux salles de bain et Hope avait mis la dinde dans celle du rez de chaussée-celle où se trouvait la douche. Alors plutôt que d'enlever la volaille pour faire nos ablutions, nous nous sommes tous douchés avec la dinde à nos pieds (extrait)]. Autre point fort de ce livre, c'est qu'il vous fait relativiser les épisodes de votre adolescence qui n'a (sauf rares cas) jamais pu être aussi désastreuse que la sienne. Mieux, à lire, dites vous que les pires bêtises que vous avez pu faire, n'arrive pas à la hauteur de deux ados qui un jour d'ennui, se sont décidé à littéralement exploser le plafond de la cuisine puis découper une partie du toit afin d'installer une fenêtre préalablement prélevée de la buanderie, fenêtre à ce point mal posée qu'il pleut huit mois sur douze dans la cuisine et qu'il neige les quatre autres mois, une casserole pour recueillir l'eau est en permanence posée sur la table de la cuisine et ils n'ont même pas été au moins sermonnés. Cette vie aura au moins permi à l'auteur d'engranger des idées de livres pour la fin de ses jours. Et moi, je me lirai bien Déboire, la suite de cette épopée loufoque. Parce qu'on ne s'ennuie jamais en suivant la vie d'Augusten. et qu'il a le talent de vous embarquer pour une autre dimensions, voire une autre planète, impossible que des timbrés pareils soient originaires du même monde que le notre....si ?

Ma note : 5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Courir avec des ciseaux

Message  Lionel de Lyon le Sam 29 Aoû 2009 - 13:44

L'auteur:

Augusten est le fils du poète Margaret Robison et du professeur de philosophie John G. Robison.
Pour en savoir plus sur lui... eh bien, il faut lire Courir avec des ciseaux et ses deux suites: Déboire et Pensée magique.
Vous pouvez aussi vous imprégner de l'univers de l'artiste en allant sur son site...

Résumé:

Rien à ajouter...

Critique :

Ce premier volet de ce qui est, à ce jour, une trilogie, est en fait un roman plus ou moins autobiographique. Burroughs plonge dans ses souvenirs adolescents et en profite pour nous brosser un portrait de famille à la fois très drôle, complètement décalé et terriblement féroce. Les anecdotes se suivent, Burroughs nous racontant des situations absolument hallucinantes et dressant le portrait émouvant d’un adolescent livré à lui même. On regrettera cependant le manque de cohérence de l’ensemble, à savoir qu’à défaut d’avoir une réelle continuité, ce roman est davantage une suite de scènes souvent cocasses, parfois dérangeantes. Il n’empêche, le style de l’auteur est efficace et fait qu’on se laisse embarquer. Ses personnages sont étonnants, souvent border line, mais pourtant attachants, car derrière cette férocité affichée des portraits, se cache une véritable générosité. Une lecture agréable, une bonne surprise…

4,25/5
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Sam 29 Aoû 2009 - 17:21

merci bien je note
ce titre m'a toujours beaucoup intriguée ! Very Happy

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Sam 29 Aoû 2009 - 18:32

Je suis bien intriguée par ce livre, je l'ajoute à ma LAL! Merci Lionel pour ton avis!
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Lionel de Lyon le Dim 30 Aoû 2009 - 10:23

Merci pour vos messages...
Allez y, c'est une lecture très sympa. Je me suis surpris à rire aux éclats par moments, ce qui est plutôt rare quand je lis!
Il n'y a qu'un chapitre qui m'a un peu gêné (trop cru peut être?), vous comprendrez tout de suite en le lisant... Surtout qu'il n'apporte pas grand chose dans le déroulement de l'histoire. Mais je suppose que c'était important pour l'auteur d'en parler.
Et à chaque fois on se dit, "non, il ne va pas oser écrire ça"... eh ben si, il ose!
Comme beaucoup de romans US, je suppose qu'il gagnerait beaucoup à être lu en VO... Si un rat s'en sent le courage!
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 30 Aoû 2009 - 12:20

Belle critique Lionel, il est déjà dans ma LAL! Mais je croyais que c'était une femme...

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Déboire

Message  Lionel de Lyon le Mer 28 Déc 2011 - 17:48

Déboire

Titre original : Dry. 10/18 domaine étranger, 2007, 349 pages

Résumé : Auguten a la vingtaine. Autodidacte, il s’est fait sa place comme publicitaire à New York. Seulement voilà, hanté par les démons de son passé, le jeune homme voue un amour immodéré à l’alcool sous tous ses dérivés. Contraint de se soigner pour ne pas perdre son travail, il se retrouve dans un centre de désintoxication invraisemblable que décalé. Pour Augusten débute alors une douloureuse prise de conscience et s’ouvre une nouvelle période de sa vie.

Critique : Avec Déboire, Augusten Burroughs poursuit pour notre plus grand plaisir son œuvre autobiographique décalée entamée dans Courir avec des ciseaux. Alors que l'on pouvait reprocher à son premier tome, malgré tout de bonne facture, de manquer de cohérence d’ensemble et de glisser, parfois, dans une suite de saynètes aux personnages un peu caricaturaux, il n’en est rien avec ce deuxième volet. Il est en effet bien mieux maîtrisé avec des personnages formidablement bien campés. Les passages drôles et cocasses, moins nombreux, alternent avec des parties très émouvantes. Et surtout, on sent Augusten progresser au cours du roman pour atteindre une certaine maturité. Ce deuxième volet gagne clairement en profondeur. Cela n’en rend cette autofiction que plus poignante dans sa dernière partie plus dramatique. On est touché par ce jeune homme qui touche le fond pour pouvoir ensuite mieux rebondir, on est ému par la leçon d’amitié qu’il nous propose face à un individualisme destructeur. Un beau récit de vie, drôle et généreux. Un vrai coup de coeur !

4,75/5
avatar
Lionel de Lyon

Nombre de messages : 1164
Age : 38
Location : Lyon / France
Date d'inscription : 27/10/2008

http://lionelfour.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Dim 5 Aoû 2012 - 14:38


Courir avec des ciseaux - Augusten Burroughs
10/18 - 317 pages

L'adolescence hors-normes de l'auteur, entre une mère psychotique, un père alcoolique et une famille d'accueil complètement déjantée...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'auteur a vécu une enfance et une adolescence pas banale! Tout le long de ce roman autobiographique, ce n'est que successions d'anecdotes toutes aussi improbables et délirantes les unes que les autres. A tel point qu'il est difficile de croire que l'auteur a réellement vécu tout ça!
C'est drôle mais c'est aussi assez cru et le côté déjanté lasse un petit peu sur la fin. Mais le plus gênant, et je rejoins Lionel là-dessus, c'est le manque d'unité, les petites histoires se suivent sans vraiment de trame de fond et c'est dommage.
J'ai vu qu'il y a une suite, j'hésitais à la lire en renfermant Courir avec des ciseaux mais la critique de Lionel est tentante... Peut-être d'ici quelques mois

3,5/5

_________________
Lecture en cours : Les filles de Caleb tome I : Emilie d'Arlette Cousture

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2280
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augusten BURROUGHS (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum